5 – L’ÉQUILIBRE PLANÉTAIRE EST-IL SOUHAITABLE ?

LA GLOBALISATION ? Laquelle ? Pour sortir des abus en tous genres ?

CULTURES MICRO-CLIMATIQUES IDÉALES EN TOUS CLIMATS DIFFICILES

C’est une expression qui a été fortement employée, mais sans trop préciser ce à quoi elle pouvait finir par ressembler. Hors, si un équilibre planétaire est infiniment souhaitable (pour éviter des catastrophes du style “effet de serre / Global warming”, El Nino…), une énorme diversité du vivant (et des cheminements de conscience) restera éternellement de mise.

La planète serait une école de conscience à travers le cheminement dans la dualité au regard du libre arbitre…  Tous les channelings en provenance des hautes sphères insistent sur la nécessité de laisser librement s’exprimer cette dualité pour que les âmes apprennent par elles-mêmes.

C’est même ainsi que j’ai le mieux appris à me dépasser moi-même dans mes limites “mal” acquises. En fait, je testais mon libre arbitre tout du long (en essayant d’éviter de me détester…).

Avoir peur de la diversité est donc certainement une bêtise, doublée d’une utopie.  Cependant, les âmes “bien pensantes” vous soutiendront “qu’il faut maintenir un certain ordre” (un comportement “standard” local et mondial), mais sans être capable de vous préciser lequel serait à potentiels retournés “les plus réussis”. Surtout quand tout semble aller trop vite.

La voie unique, “exemplaire” est aussi pleine de contraintes. Elle formate de trop ! Elle réduit les gens à des vies standard non créatives, mornes et monotones, avec beaucoup d’ennui, sans joie réelle. Même chez les riches, on s’y découvre des vies d’enfermés à “loisir”, pesantes en terme d’éducation et de mode de vie…: car, devenues trop complexes, remplie de trop de lois et d’interdits, de limites, d’ordres du jour et d’attentes démentielles. La générosité spontanée n’y est plus : celle où l’on échange rien qu’en terme de cadeaux ressentis comme nécessaires, par télépathie, par l’esprit : comme de se dire voulu “être au bon moment et au bon endroit” pour tous ceux qui nous côtoient en notre environnement.

Des indiens d’Amérique du Nord l’auraient réussi autrefois (là où est Vancouver actuellement). D’autres indiens, eux d’Amérique du Sud, y arrivent, quand on les laisse tranquille en leurs montagnes abruptes, comme cette civilisation millénariste télépathe trop méconnue des indiens kogis (lire “Le coeur du monde”  d’alan Eriera, éditions Albin Michel 1994 – traduit de “Harth of the world” Jonathan Cape Ltd, london, 1990).

Hors, il semble que l’Univers ne fonctionnerait pas avec des plans “tout fait”, de ceux entièrement écrits à l’avance…, ni même des véhicules standards. Ce serait plutôt l’instant présent et la recherche des meilleurs potentiels apportant le plus grand bien, de manière libre et auto-gérée, auto-suffisante qui serait souhaitable. Cela implique qu’une majorité des âmes présentes le comprenne, se prenant en charge d’abord elle-mêmes, dans des problématiques plus clarifiées de l’intérieur, moins fabriquées par d’autres. Moins en attente de l’extérieur, de pseudo leaders ou sauveurs “uniques”.

Tel est donc le propos de ce blog. De montrer qu’il y a bien une régulation planétaire, un équilibre physique à dire effectif, à aimer, à respecter de manière très responsable et unique pour chacun. Et d’admettre enfin partout que les jeux tribaux, à croyances figées peuvent être relâchés, les rituels avec. Que devant cette toile de fond, ce pré-requis, les âmes sont là pour apprendre avec leur libre-arbitre, mais leur pleine responsabilité d’être également. L’oiseau blessé sur le bord de la route, laissez-le assumer ses erreurs…, même si c’est un beau pigeon ramier ! Lui aussi se réincarnera pour s’aimer un peu mieux la fois d’après. Le ver de terre à moitié écrasé sur la route également. Ils n’avaient qu’à pas s’aventurer en des espaces pas faits pour leurs vies à eux. Au fait, les viles villes sont elles vraiment faites pour nous, les humains, ou simplement pour les ‘hume-mains’ ? Je poserais bien la question à Jacques ‘Dur-tronc’ !

A QUELLE VITESSE APPRENDRE “LE MIEUX” ?

“L’exemple” d’Haïti nous interpelle énormément sur ce sujet… Ce micro-monde un peu à part, plein d’excessifs sur bien des plans, est rempli d’âmes pressées d’apprendre très vite de nombreuses choses “qui ne fonctionnent pas”, cela en une seule fois (comme les superstitions  pleines de peurs, non maîtrisées,  à “dieux” inquiétants ou “magiques” style Vaudou, retournant littéralement le pire… par la Loi Universel de l’Esprit créatif).

Pour un humain “normal”, même lucide et plein de compassion, c’est difficile à ‘com.prendre’, car chacun souhaiterait avant tout une vie juste, posée, stable et tranquille. Hors, l’esprit universel (de notre Soi supérieur angélique, de notre âme) ne fonctionnerait pas du tout ainsi… Il y aurait d’énormes différences de parcours : des âmes très diversifiées, venues parfois pour apprendre une leçon spécifique, rapidement ; et d’autres qui seraient là pour une multitude de petites leçons de vie, généralement sous forme de relations assez difficiles, dans un contexte délicat.

Regardons cela un petit peu plus en détail sur un exemple précis, personnel et très déconcertant. Mon beau-frère, le mari de mon unique soeur, “trouva” ce que l’on appelle “la mort” (sa transition, en fait) dans un accident d’avion. Mais d’une manière bizarre, sur une foule de coïncidences se conjuguant entre elles…! Il devait prendre un avion pour son job afin d’aller en Colombie négocier la création d’un énorme barrage à la jonction de plusieurs états… Hors, le jour de son vol “normal”, il fût pris d’une rage de dents qui l’obligea à le reporter au lendemain. Mais l’avion qu’il prit, finalement, était en heures de vol excessives pour l’équipage (overbooking), en raison du mauvais management de la compagnie colombienne, le pilote se dopant avec de la drogue pour tenir… Ce qui fit qu’il ne surveilla pas son altimètre (comme le lui signala le co-pilote le lui signalant sur l’enregistrement de la boite noire) à l’atterrissage à Madrid en 1983…, et ce fût le crash contre une colline…! Les trop stressés et surmenés se retrouvaient ensemble, car mon beau-frère l’était… en voulant jouer les ingénieur “new way” genre ‘Centrale-rien’ de “haute volée” chez Bouygues ! Sauf que ce n’était pas la façon la plus libératrice de faire.

Mon beau-frère, qui avait travaillé en irrigation en coopération au Maroc, puis sur la construction du Barrage de Ouarzatate aurait du voir que cela finirait OOOUUU-HARD Z’A’Z’HÂTE ! Il aurait pu calmer son jeu (de rapide aux pensées à échecs et ‘maths’)

VIRTUAL, POTENTIAL BECAUSE... NOWERE EXISTING A LOT !

et y refaire des terres en terrasses à talus arborés en ce pays désertique si érodé…, mine de rien, et je l’aurais volontiers épaulé. C’est pourtant tout bénéfice pour ceux qui jouent au cow-boys avec leurs buffalos et autres bétails en trop en terres arides qui montent facilement à 55 °C (comme au centre des USA où l’on oublie que des arbres furent là, en masse…, avant le pétrole !). Donc, les forêt-jardin type forêts-prairies (suivant sur des talus les courbes de niveau, c’est jeux que de jouer “eau” pire à Las Vegas (avec les lasses ‘vêt-glaces’).

Maigrir ne peut s’obtenir qu’en suant abondamment sur le terrain au lieu de se contenter de promener un toutou adorable qui vous coûte une fortune, comme à L.A. ! Ou à San Franchisco, tous “obligés de s’inscrire dans des clubs de “sport” stress fermés ou de nager sous le Gloden Gate en surveillant les tankers en trop du coin de l’oeil. Il y a mieux à faire que de jouer les stars oisives et lacives, les mains inscrites dans le bitume…!

(et pas dans l’humus retenu…, vu amour, et qui alors, fait guérison rapide pour ceux qui le maintiennent au moins 1 demi-heure… comme moi sous canicule en 2003, réfugié en forêt pour ne pas y rester)

Il ne suffit pas de faire semblant de bouger avec une voiture de latinos qui saute en l’air sur ses suspensions, ou de faire du patin sur le macadam surchauffé en petite culotte, ou de promener les chiens en trop pour qu’ils se sur du gazon avec une muselière car pas assez bougés eux aussi (gazons bientôt plus en plastique par restriction d’eau… tel à Lasses Vais-Garces !!!) !

Le singe homme était fait pour se remuer sans cesse dans les arbres ! L’aviez vous oublié… (“oubliettes…” dirait St Germain)

Se rouler dans la fraîcheur naturelle, le moindre animal nous démontre que cela fait du bien…! Alors refaisant des paysages, et des prairies où marcher pieds nus dans l’humidité, là il n’y aura pas de vipères, de snakes en trop…, comme en Australie !

Pour reprendre mon histoire/hisse-toile-rare personnelle/’perd-sommeil’ : mais voilà, on était tous les deux “formés” à dures écoles ‘cons-plis-quêtes’, et incapables à l’époque de ressentir les opportunités douces du temps présent pour penser réussir à faire paysagistes respectés par là-bas, puis forcés tôt ou tard à faire du cannabis à cause de maffias locales qui se prennent pour des élus, comme Reagan et Bush père en leur temps avec la drogue de Medellin…!

CHANGEONS en faisant CHANT… JONCS !

Comme pourraient le faire depuis longtemps plein “d’éduqués” de trop de jeunes d’Algérie, du Maroc, de l’Afghanistan…, de partout ! A partir à vélo en petit groupes joyeux, sac au dos, qui une pelle,  qui une pioche sur le sac, pour dire être guidé au mieux pour rechercher un vallon correct, d’environ un km de long, pas trop en pente, de préférence au sud-est, afin de démarrer l’aménagement valable, durable d’une vallée retenue qui tienne une forêt-jardin à air dense et lourd, bien retenu…, en terrasses gardées humides avec beaucoup d’herbes hautes (diversifiées et peu pâturées dessus)…. Cela prend cinq ans minimum pour démarrer une forêt à partir de glands de chênes liège (résistant mieux à la chaleur et moins à abîmer les sols que l’eucalyptus…, quand il n’y a que cet arbre de planté).

D’ailleurs, de trop rares initiatives exemplaires de réalisations paysagistes bio-climatiques existent… Tel “Pépinière du Désert” (près de Figuil au nord-est du Maroc), sous l’égide de l’Association Solidamoun en France. Une autre tentative conseillée autour du lac Faguibine au Mali… UNE MISÈRE face aux besoins énormes de terres cultivées et d’un CLIMAT mondial enfin NORMAL, équilibré et acceptable, avec des fleuves définitivement plus du tout asséchés !!!

Qu’attend l’ONU pour en faire un scrupuleux recensement, sinon de les promouvoir auprès des jeunes qui se morfondent en vile ville sans emploi…, les soutenir, les aider à grandir en tous nos déserts, pour y faire vivre cette jeunesse désespérée…, bien mieux qu’en viles villes à y jouer les miséreux ???

Ce ne sont pas des commandes d’Airbus faites par des compagnies aériennes prétendues conduites par des enfants indigos qui changeront la donne, et feront la nouvelle Terre, celle propre et équilibrée que nous attendons tous !

Je reprends mon histoire personnelle : fatalité et coïncidences exemplaires diront certains. Non, il n’en est rien ! Ce beau-frère “parti trop tôt” était du genre pressé, parce qu’il “pensait”, s’était persuadé de croire mourir “jeune”… : ce qu’il se retourna tout bêtement, mais très précisément, à peu près à l’âge où est morte sa mère (à qui il ressemblait de trop et de qui il croyait avoir “hérité” – croyances, croyances, quand tu nous tiens…! Encore une mal classée en nos disques ‘cérès-brocs’ durcis et pas assez célestes !). Mon oncle maternel, un peu trop porté sur le bon vin, la fine et la pipe…,  eût le même genre d’incident fatal, mortel, car en ses pensées embrumées, il pensait “devoir” mourir au même âge que son père…! Ce fût impeccablement, littéralement ce qu’il se retournèrent ce qu’il pensaient tous les deux, et ni plus ni moins ! Quel enseignement devais-je en tirer malgré tout ! Ma conduite angélique m’a plus d’une fois botté les fesses en mes promenades pour me le montrer…!

Pas besoin d’être né dans un pays tordu et complètement excessif, pour croiser des terroristes qui vous élimineront… N’importe quelle croyance peut vous être “fatale”, si vous vous y accrocher “mortellement”. ‘T’erre-hauts-risques-hisse-te’ ! De même pour votre abondance. Si vous pensez devoir vous priver pour d’autres…, jouer les martyrs…, vous aurez beau faire…, l’abondance vous fuira !

Si vous pensez devoir manquer de santé, d’équilibre…, comme ma femme le vécût une grande partie de sa vie, gravement opérée à l’hypophyse : le regard ensuite entre deux oeillères à cause de sa vision étroite (le nerf optique touché durant l’opération) ; c’est parce que littéralement, elle a cru à cela avec ses oeillères de conscience qu’elle se le retourna !

Ce que d’autres appellent fatalité n’est que responsabilité fine et complète de soi !

Il y a l’évolution des équilibres continentaux et ceux des océans !

N’oublions pas que LES OCÉANS font plus de 70% del la surface du globe et plus en terme de volume et d’absorption de chaleur solaire ! C’est énorme comme effets énergétique aux niveaux aéraulique (atmosphérique) et thermique, d’une puissance phénoménale qui dépasse de loin les stupides jeux à bombinettes nucléaires sales de notre récent passé.

MÉCANISME D’ECHANGEUR MONDIAL PRÉDOMINANT DES COURANTS OCEANIQUES

En climatologie et en hydrologie planétaire, les mesures s’affinent. Cependant, un incertitude pèse (à la finesse de 1,5W/m2 planétaire d’incertitude) sur l’effet réel des courants océaniques dans les abysses ! Cela peu parâitre, peu, mais vu la surface de la planète, c’est beaucoup !

Hors, avec le Cycle de l’eau planétaire, perturbé par la fonte des glaces des pôles et des glaciers de montagne, tout l’ensemble de stabvilisiation locale par refroidissement polaires et montagneux est perturbé. La marge de stabilisation devient, semble-t-il, de plus en plus étroite. Sinon, nous ne subirions pas de plus en plus plein de sécheresses affolantes.

Je vous ai beaucoup parlé d’un des factuers assombrissant le tableau : la déforestation des continents et le refus de retyenir l’eau à plat en terrains spongieux à l’identique de l’Amazonie, en fôrets jardins à talus arborés. Ce serait pourtant un des principaux factuers paysagiste et climatique, thermique, hydraulique à revaloriser partout !

L’autre factuer est la fonte des pôles qui perturbe copieusement le cycle de rotation de courant des abysses en le freinant un peu. Remarquons que l’eau qui fuit des pôles est douce, pas salée et donc plus légère que l’eau de mer qui la porte !

Au niveau des pôles, l’on comprend aisément que cette eau douce chapeaute l’eau salée, et comme elle est froide, qu’elle empêche la rotation des énormes courants des abysses (dont un des factuers de surface est le Gulf-Stream, très important pour le climat !

Ce qu’a vu le scientifique Greg Bradden a été mal interprété par lui, en pensant à un arrêt de rotation de la Terre, du globe entier. La vie sur Terre serait anéantie ! Ce n’était pas la bonne interprétation dans sa vision du processus. Ce qui pourrait plus se passer serait un copieux ralentissement des courants océaniques des abysses ! On y est vu la façon dont les océans s’échauffent et font des cyclones de plus en plus dévastateurs à partir de l’équateur.

La planète s’auto-régule et doit compenser les erreurs humaines (sur l’augmentation des gaz à effets de serre et d’assèchement des sols par désertification, insuffisance de retenue d’eau et d’humus en profondeur en forêts jardins, effet 35 fois plus important en absorption de chaleur que l’air sec…! Une…, deux pailles !).

Voilà pourquoi je suis dans le Charolais, sur un terrain glaiseux, pour le voir ! Pour le ressentir ! Le vivre, après mes séjours en Asie jeune, sous typhons délirant, puis en désert au Maroc au sud de… ‘War-z’a-z’hâte’ (quand mon beauf participait comme ingénieur à la construction du barrage sur l’oued Dra !)

Ne nous trompons pas de but ! La “guerre” mondiale n’est pas terroriste…, mais ‘terreau-j’hisse-te’, paysagiqste, hydraulique et donc thermique…! Sinon, la planète deviendra facilement four à pain et four de cimenterie (là j’en connais un ‘ray-honte’…!), comme au Moyen-Orient, au Sahara, en Namibie, en Ethiopie au désert de Gobie,au Chili et en d’autres régions du globe où la désertification gagne vite des parts (départs ?) de marché (marches à en chier dirait ‘M’a-oh s’haies-toussent’). Honte aux marches qui font semblant avec rien que des paroles et des livres rouges.

C’est l’ensemble de la planète qui pourrait devenir rouge comme Mars (qui aurait abrité la vie et des races humanoïde il y a fort longtemps dévoilent un channeling) ! Sortons de nos certitudes technologiques d’une époque prétendue sûre de soi.

L’IMPASSE DES TRANSPORTS ABUSIFS et INCESSANTS PAR CAMIONS

Les transports terrestres sont à l’affût de nouvelles formules de gestion des flux, surtout par camion et par voie ferrée. Les vallées des Alpes sont empestée d’une augmentation de trafic routier commercial de 250% et plus ! Ce n’est plus supportable ! Une dite raison d’états s’est imposée sans réflexion, alors même que les suisses, par la votation, a su savoir raison garder et mieux imposer le transport ferroviaire. l’absurde pour l’Europe a été de refuser de bvoir le meilleur obtneu chez ce sage voisin, autant en terme de mode de votation politique que de gestions des flux de transports routiers, à mieux diversifier, équilibrer ou réduire !

Il est en effet aberrant que l’Europe ne se soit pas munie d’un outil de gestion informatique des flux de transport et donc de répartition homogène des usines d’approvisionnement en nourriture et autre matériaux ! C’était la première chose à faire pour réduire la folle dépendance au pétrole. Actuellement, ce mode excessivement speedy du “juste à ‘tend’ ” de transport routier va droit dans le mur, et pas que flambant neuf en tunnels…!

L’infrastructure sera dure à faire évoluer, car elle demande de gros investissements, à moins de généraliser les transports par dirigeables, ou d’optimiser les centre de production plus qu’au niveau européen, aussi, avec les pays voisins, limitrophes…

Mais, comme il est aussi aberrant qu’une nation comme les USA dépense en énergies fossiles  environ 5 fois plus qu’un pays pauvre (genre Soudan, avant la découverte de pétrole qui fait guerre de trop…!), c’est bien au niveau mondial qu’il va falloir revoir complètement la répartition des flux de matières premières (de “biens” et autres cochonneries industrielles à nanodiser – nouveau terme diraient les Schtroumps-fêtes…).

ON le voit dans les transports sur route avec une commercialisation débridée, à tousse va, rien que pour l’eau minérale en bouteille, délirant gâchis de solutions saines !

Récolter de l’eau de pluie est facile partout, en terrasses à talus arborés et sous-couche d’argile, surmontée de sable, de gravier, d’un peu d’herbe (j’ai cela dans mon terrain de boule et cela fonctionne !). Transporter de l’eau de source est donc une aberration organisationnelle infâme, due à un système de taxations stupides qui ne veut pas avouer qu’il court à la faillite.

Si c’était le seul exemple, mais il n’en est rien ! Un autre est le transport de voitures, d’avions, de leurs morceaux et accessoires d’un continent à l’autre. La solution est : les voitures arrêtant d’être individuelles et divinisées, sans être mieux divisées et réduites en libre service de points de répartition des villes et d’autoroutes de l’une à l’autre. Où il suffirait de faire un transvasement du coffre avec un système de chariot élévateur à palette, manuel, si nécessaire !

Quel “énorme changement” totalement nécessaire…: plus de fabriquant étatique de véhicules trop à enjoliveurs et modernisation douteuses, faillibles (les défectueux tout de suite repérées et sorties du circuit, du parc roulant et analysées mondialement) !

Rien que les meilleurs véhicules possibles sur nos routes, dépersonnalisés, mais tellement “radarisées”, automatisées, normalisées, optimisées…, qu’il n’y aurait plus nécessité même de les conduire, juste de les contrôler sur les routes avec un joystick programmé pour être très intelligent, à réflexes dépassant les possibilités humaines…!

Les dangereux camions de même, les premiers à être équipés, vu qu’ils sont des bombes potentielles sur nos routes… (environ 15% des accidents mortels impliqueraient des camions) !

Et là, le ‘transe-portage’ pleinement rentabilisé, grâce éventuellement au co-voiturage, chaque auto-stoppeur affichant sur sa veste un écran tactile souple (à dialogue en banque de données continentale des disponibilités et lieux de chargement, grâce au G.P.S. /Galileo) indiquant sa direction finale…! Ce qui pourrait se concevoir mieux et très vite, sans tant d’investissements lourds, sans tant d’embouteillages et de gaspillages d’énergies hautement polluantes !!!

ON Y EST ! LES OUTILS SONT Là !

Juste à les normaliser et les adapter rapidement, en orientant différemment les objectifs industriels et d’emploi de manière nettement plus équitable, réactive et souple.

De même pour toute électronique et audiovisuel. L’incident du tsunami, bloquant le “juste à tend” au Japon, aura démontré l’extrême fragilité de tous les flux industriels actuels, complètement abusifs et désordonnés, si faillibles en fait, pour “un rien” !

L’ESPRIT LITTÉRAL (ET GLOBAL) NOUS RATTRAPE TÔT OU TARD…, si NOUS NE LIBÉRONS RIEN de nos foutus passés…, tellement parcellaires…!

Historiquement, vous pourriez considérer “de haut” les catastrophes de Pompeï et de St Pierre de la Martinique et croire à des désastres “inéluctables”… Vous auriez tort ! Les âmes présentes y étaient précisément, parce que d’une manière ou d’une autre, elles s’attendaient à des fins tragiques.

Sur les routes actuelles, trop rapides et encombrées, si vous ne faites pas appel à votre “Ange intérieur de la Sécurité routière” (à vous de vous inventer le bon, utile, adapté à chaque tournant de votre vie) et que “vous craignez quelque chose”, vos énergies de l’aura l’attireront… Ne vous étonnez plus de le vivre.

Un exemple probant des effets de répétitions des retours d’attentes angoissées (genre attitudes de gosses diront les plus avertis !), en ce janvier 2011, est le “retour attendu” d’El Nino sur les côtes Australiennes, sous forme de typhons et de pluies diluviennes. A force de présenter cela inévitable dans les médias, les gens crédules y croient, le maintiennent et se l’attirent au moment le plus propice (quand le désert étouffant du centre de l’Australie demande réparation pour plus d’humidité réelle avec beaucoup de terres retenues bordées d’arbres).

HORS…, DANS LE SCHÉMA ACTUEL DE CONDUITE DU MONDE, IL N’Y A AUCUN PLAN ‘MARCHE-AILLE’ DE LONGUE DURÉE POUR CORRIGER CE GENRE DE DE PAYSAGE COMPLÈTEMENT DÉSÉQUILIBRÉ  !!! Tout comme son corollaire :  le chômage endémique croissant, fou en viles villes…,  exactement à l’inverse ! Bizarre qu’il n’y ait aucun expert mondial (hors ceux près de leurs sous et à T.V.A) pour fortement en tirer la sonnette d’alarme…, et proposer des changements à l’ONU/UNO, alors que nous avons tant de leurs départements faits pour cela (la FAO, entre autres) ! Conspiration embarrassée du silence de prétendus “impuissants”, ou, volonté délibérée de maintenir les foires incessantes en ville pour justifier des “pouvoirs”… grotesques ? Il suffit de reconvertir tous les véhicules blindés et ceux à chenilles en outils de terrassement… Si difficile,  quand on construit des rafales invendables ? Pas étonnant que les rafales du ciel s’expriment en rapport !

PERSONNE NE VEUT PLUS BOUGER ET CHANGER, ALORS…, tiens donc : L’ANGE GAIA ET LA TERRE -MÈRE LE FONT POUR NOUS !

Une plus sûre et pratique expression créatrice de moi-même, je l’ai expérimentée en montagne sur une route étroite sans visibilité, où j’ai dû me dire être averti d’un véhicule venant en face…. Bien m’en a pris ! J’ai senti devoir subitement me ranger avant un grand tournant juste avant qu’un énorme camion ne déboule de celui-ci…, prenant toute la route, complètement déporté de notre côté vers l’extérieur, vers le ravin. Le jeune routier se croyait seul sur cette “route ou personne ne passe”…! Je m’étais bien dit à temps et ma voix intérieure avait répondu de la même manière, tout bêtement et pas sorcier !

On croit à beaucoup trop de choses infondées, puis de s’étonner ensuite de se les recevoir en pleine figure. C’est logique. L’univers physique d’apprentissage aurait été construit par Nous-même au niveau angélique, pour apprendre à gérer nos consciences créatrices sur des retours probants, vérifiables. Alors, ne nous étonnons pas des leçons à vivre. Ce n’est pas de la fatalité, aucunement, et donc à nous-même d’accepter de vraiment comprendre ce principe des retours de l’esprit et de l’utiliser au mieux sans le croire karmique ou fatal. NOS PENSÉES NE SONT JAMAIS KARMIQUES !

Ce ne sont que des retours LITTÉRAUX… de leçons, d’expériences utiles à l’âme pour apprendre à mieux mener sa barque éternelle et céleste (La ‘fard aah-honte’ ‘Ah-monte beau-fille’ vous le dirait !), rien de plus, rien de moins. C’est de la physique quantique de conscience, précise, mathématique, souvent instantané. Pas besoin de construire des pyramides ou de se prendre pour des dieux uniques (ou ‘hâte… tunes-niques’…), ce soleil intérieur brille intérieurement partout le même.

Quand j’étais gosse, je m’amusais innocemment à jouer “au grand”, au pompier…, en glissant sur le carrelage d’une maison de campagne louée l’été par mes parents pour prendre un peu du bon air hors de Paris.  A force de m’intéresser de trop près au danger, au risque, je n’ai pas pu m’arrêter devant une fenêtre, ai cassé un carreau, et me suis gravement entaillé le poignet.

Si vous attachez trop d’importance aux drames des autres, pensant que la réalité ne peut être faite que de cela…, ce n’est pas étonnant que vous finissiez par vous suicider ou d’y laisser votre peau. Certains fatalistes sont des “experts à reculons” du genre…, même chez mes proches… prétendus avertis, intellectuels, crus très intelligents à DOUTER DE TOUT… Beaucoup d’humains refusent de mieux gérer leurs pensées, leurs énergies de l’instant. Ils se focalisent sur l’extérieur et n’en démordent plus. Oui, le monde “va mal”! Il expérimente juste toutes sortes de situations extrêmes, c’est tout !  Celle que ces âmes là n’ont pas encore apprises ou bien comprises… Quelle fraction de ce monde “empire” ? Simplement une minorité d’excités qui ne veulent pas assez  se calmer et de se dire mieux en leurs instants créatifs à eux.

Alors, même pour un parent bien sous tous rapports, ayant tout pour être heureux, beau comme un dieu…, vous le voyez “finir” sa vie mal foutu, avec des ennuis de coeur ou autres. Être fou… TUE ! Un oncle paternel, de ce troisième type (de ce genre “unique” E.T., j’en avais trois… ou quatre), finit boiteux, alors qu’il ne l’était pas initialement… Lui aussi aura trop cru a la “dégénérescence de l’âge”, au lieu de travailler sa jeunesse éternelle ! Nous sommes des Anges faits pour vivre tout type d’éternité dite venue “AU MIEUX” ! Pas des ‘Langes’ sales, à jouer éternellement les aveugles et sourds !

Par contre, mon quatrième oncle, qui a traversé toutes les guerres possibles en plein désert, grand sportif à vie en gagnant plein de tournois de tennis et de golf (sans avoir fait de foutes écoles en trop, juste assureur…, malgré lui, pour avoir épousé une belle jeunette de trop), n’arrive pas à décider à mourir passé ses cent ans. Son grand corps, bien vu, se récupère à chaque fois…! Quand je l’approche, je le vois bien droit et il se redresse tout de suite… Mais n’y croit plus et replonge courbé et déçu !  Nos énergies ne tiennent à “rien”, disons plutôt : à tout ce que l’on croit “réel”!

LES CROYANCES “ANODINES” PEUVENT TOUTES FINIR… HYPNOTIQUES

Je ne devrais pas vous le dévoiler, car c’est à chacun de faire ses preuves. Mon propre père, pourtant brillant ingénieur en son jeune temps et athlète remarquable, ne voulait pas admettre qu’il fumait de trop et restait trop statique (prétextant avoir “définitivement” des chevilles fragiles…, pour avoir trop piqué des 100 m pieds nus en son école des ‘Hard’ & ‘Met-tie-est’). En fait, lui aussi ne voulait pas CHANGER de FOUTUE CROYANCE ! Il en a payé le prix, finissant sa vie sourd et aveugle avec son cancer des os ! Les os figurant l’autorité d’être, vous voyez ce que je veux dire ! Travaillez la vôtre, mais en douceur, pas en commandant aux autres… Là, ils vous regarderont tous de travers !

CANCER…, la QUESTION EST-ELLE : “QUAND EST-CE QUE JE ME SERS, pour M’AIMER BIEN, PARFAIT DANS l’INSTANT, et me  RÉALISER harmonieusement MOI-MÊME D’ABORD ?

On pourrait en faire tout un poème à ‘peau-aime’ dirait ‘Ronce-hard’ ou ‘Vert-l’haine’…, ‘Reins-beaux’ n’en parlons pas !

S’AIMER : QUELLE GRANDE QUESTION, en effet ! S’aimer n’est qu’être en phase, en synchronisme avec l’Ensemble. “Dieu” (l’esprit universel démultiplié à l’infini, évolutif et expérimental à fond…) ne s’est pas EXPANSÉ…. pour se détester !

Ceux qui le croient sont un peu naïfs…! Il suffit de voir ce monde pour comprendre qu’une majorité d’humains n’aspirent qu’à réussir. Mais “réussir” quoi, comment, où et quand ? C’est la grande question à se poser d’abord individuellement. Qui va tellement au delà de structures sociales, économiques, politiques, militaires…, où tant d’autres adorent croire devoir être obligés de “bien” s’y confronter… NON, INUTILE ! Lâchons prise ! Tout finira par s’effacer, comme pour l’Union soviétique ! L’esprit littéral fait toujours mieux avec du “VIDE”, vous en avez la preuve en contemplant le ciel la nuit, les étoiles et les galaxies. TOUT FONCTIONNE BIEN LA-HAUT !

Encore des histoires de PRÉCIPITATION DE JEUNESSE où l’on penserait “bien servir” l’actuel…, et sous quelle uniformité factice ? A chacun de se regarder en vérité longtemps dans la glace et de réaliser que d’autres apparences de vies antérieures (toujours vivantes en terme d’énergies quantiques) peuvent y resurgir pour nous rappeler notre sagesse sans âge, de tous les temps.

Aussi, pardonnons-nous vite d’avoir cru faire des “erreurs”. Il n’y en a eu guère. Juste quelques expériences “difficiles” de plus… Mais comme nous sommes éternels (même après une sortie de corps étouffante, comme je l’ai “vécue” moi-même vers mes cinq ans, revenu guéri d’une broncho-pneumonie aiguë), toute infinité de potentiels reste à dire avoir au plus grand bien à expérimenter. A chacun de se tester les seins en toute diversité d’être, sans se croire frustré parce qu’un moule social paraît pesant. Il n’est qu’un potentiel auquel on s’attache de trop croire parmi des milliards (je le dis à mes vieux amis musulmans, comme à ceux crus trop “muselés” et “perdus” dans leurs déserts…).

Qui ont plus à dire réussir en vies saines loin des villes à magouille sales – car de celles là, à tendance mondialisée lourde, pesante, en effet, il serait bon de réaliser qu’elles ne sont plus prévue dans les plans universels, qui redoutent les pouvoirs occultes et à maffias prétendues organisées… quel “chaos” ! Il est su que cela ne fonctionne pas, et aucune âme ne souhaite répéter le passé).

Attendez mieux et rapidement (ou avec patience…, en temps le plus approprié) , tous ensemble (par l’esprit) dans la joie de vos certitudes neuves et…. ( et…, seul AS VIENNE DRAPS dirait SAS ! – C’est mon Ange “sale”, à vendre…, préféré/prêtes ferrées  qui le clame depuis des lustres! Celui-là…, je vous le brade pour “rien” / ‘rites-huns’ en ‘pro-maux’ ! ).

Vous voulez de l’humour en noir et blanc…, votre côté angélique en déborde ! Ecoutez-le un peu mieux ! “C’est votre ‘Soie’ supérieur” déjà là !” me souffle mon père d’en haut, qui fit tisserand après ‘guère’ : ‘t’HISSE en RANGS’ ? NON ! Non et non !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Advertisements

About TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) ; - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de sagesse immense doublée de guérison ; - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie ; - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; - know-how scientifique et technique / informatique de process ; - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis ! E-mail pour échanges innovants éventuels (anglais et autres >>>Google translate) : ribu.ribu@free.fr
This entry was posted in GESTION RELLE DU GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, REAL MANAGMENT OF GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, Uncategorized and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s