14 – LA COOPÉRATION FINANCIÈRE MONDIALE PEUT-ELLE FAIRE PEAU NEUVE ? La réponse est OUI ! La Biéconomie de transition : Mondiale + actuelle

14/1 – LES PAYS EN DÉROUTE FINANCIÈRE (OU ‘ZOOS-AUTRE’SS’…, CLIMATIQUE et SOCIALE)

Nous n’avons jamais choisi de venir  nous incarner une fois de plus sur Terre pour enfoncer, forcer la nature, “les autres” (régions, pays, populations, sociétés, travailleurs, classes d’âge…, gosses, etc.) dans leur “caca” trop chaud (dirait le cosaque au coeur tendre). Ni pour nous battre à cause de “manques” artificiels !

C’est révolu ! La conscience humaine l’a enfin compris et n’a pas à revenir encore et hante-core sur les mêmes apprentissages les plus bestiaux et grotesques ! Toux-j’ours… et, hante core à se noyer avec les pôles ‘qu’hiii’ tiquent… !

Une solidarité mondiale réfléchie, responsable de tous côtés (surpopulation et urbanisation, déforestation, écologie, économie, finances…, ne versant plus dans le ridicule du refus de changer, toujours à croire un “chaos” spéculatif seul possible…) pourrait avoir plus qu’intérêt à s’instaurer rapidement !

Sans faire “notations” des bourses mondiales au pire.

“seules” à ‘perd-maîtres’  quelques ‘pris-vite-l’ais-je-chier’ de tricher à vie sur “une dernière” spéculation abusive de trop, vite “bonne” à écraser encore et encore les systèmes en difficulté : ceux naturels ou sages, les plus fragiles…!

Ces notations ‘spaie-cule-hâtives’ n’ont aucun sens au niveau de la sagesse cosmique que nous avons du côté des âmes…, de la Coopération Universelle évolutive ardemment souhaitée et visiblement brillamment gestionnaire en tout univers local un peu éclairé (www.urantia.org/fr – Le livre, vous le clame avec précision céleste…).

La Confédération Galactique serait “là”, nous surveillant de près, pour voir jusqu’à quel point nous irons “au pire” (en croyant “tout se permettre” dans un libre-arbitre qui déraille du côté de l’ego démesuré et faux, à feux d’artifices).  Mais après…, ces hypnoses “tentantes”prises d’une vie à l’autre…, comment remonter la pente ?

(“Tente-tente… ?” demande Langes Kadafi, entourée de ses 72 vierges très impalpables et plus qu’intangibles )

Tiens donc : quand donc l’âme “se réintégrera-t-elle ? L’entité choisie complète conscience universelle la plus sage” et vraie (Lumière et Vie). L’incarné voulu (vous lutte ?) tout observer au plus Vrai, et mieux  dire acquérir les vérités évolutives qu’il veut VIVRE…?

Y arriverait-il “seul” dans son coin ? Par exemple, avec son JE SUIS CE QUE JE CHOISIS LARGEMENT d’ÊTRE ? De s’entoure d’énergies littérales, précises et sûres, du genre : “Je ne vais que vers une vie qui ne nuit à personne, qui m’équilibre avec le vivant au mieux possible, et, toute anxiété est révolue !” 

A chacun (e) en son unicité d’être d’y mettre plus de conviction et de passion utile…, de se dire obtenir celles les plus larges et évolutives, sans jamais lâcher le manche de la cognée (ni la barre du dériveur à garder au plus près du “lit de vent” de conscience nécessaire à l’évolution interactive, présente, littérale et sûre, différente du monde où il se trouve).

Dieu ne saurait pas tout ! L’esprit universel n’aurait pas que cette chatte t’erre-restes… à fouetter/’fous-étés’ ! Nous serions sur Terre pour y apprendre à nous débrouiller “seuls”, se choisir en des mondes physiques plus lents que les créations angéliques, pour mieux cerner les dérives hypnotiques en tous genres (dont celles angéliques). De s’améliorer toujours plus en bon apprenti créateurs que nous sommes déjà depuis des lustres…, des milliers de vies passées pour beaucoup, semble-t-il.

Dès lors que nous ne l’envisageons plus comme une école Universelle splendide, il faudrait repartir tôt ou tard et refaire ses classes de gestion de soi ailleurs, sous d’autres formes plus subtiles, ou d’apprendre à servir…!

Dans la prodigieuse et très diversifiée immensité des univers multiples, rien ne serait tout à fait pareil.. RIEN ! Si nous sommes là, sur Terre, dans l’immensité éventuelle de nos parcours d’âmes presque éternels d’abord “mortels” fous-fous, puis éventuellement plus spirituels et ordonnés, ce serait pour apprécier cette leçon pratique d’auto-gestion vitale comme elle vient, le plus possible en lâcher-prise sain, le mental au second plan, à corps enseignant individuel voulu gardé parfait, sans mal-à-dits, sans s’être ‘soi-nié’ !

“Il faut le dire…!” (Francis Blanche et Pierre Dax)

Rester dans l’instant présent, vu sage et sûr comme on se le souhaite, de plus en plus confiant, et mieux dit, n’est pas compliqué à vivre…! L’esprit littéral retournera ce sûr large et pas un autre…, autant que nous y tenons vraiment…, sans revenir derrière à trop en douter ! Ne croyez pas que je m’égare, je vous dresse l’ECONOMIE du PIRE : se croire pieds et poings liés chez les toubibs et à la sécurité “sociale”/’sots-sciés-aïe’ (en assurances santés ruineuses) !

C’est le doute (philosophique ou scientifique, cartésien et athée) qui est le pire sur Terre ! HYPNOSE MAJEURE, s’il en est ! A l’inverse, aucune religion n’est nécessaire pour expérimenter des retours sûrs de nos créations littérales…, bien au contraire ! Croire à des “dieux” ou à des systèmes terrestres “qui tireraient les ficelles” fait systématiquement revenir à “la victimisation” fataliste à complots planétaires relevant des pires superstitions passées…!

Les humains sont “très forts” pour s’inventer de tels “complots” ou des drames insensés de tous côtés…, et une fois la mèche allumée, les médias tirent derrière à boulets rouges…! Sic ! Admettons que c’est un jeu de soi avec Soi-même, d’abord…, et le fruit véreux d’effets collectifs extérieurs, bon qu’à croire devoir persister en des croyances bloquées, ne s’aimant pas en vérités croissantes (ce que les pays à croissant gras connaissent bien, juste à quartier de “L’une”, l’unité en soi rarement crue déjà là, les plus manipulateurs facilement hystériques, prétendus “possédés par d’autres”!).

Bien évidemment des évènements extérieurs pénibles surviendront, si l’on n’a pas su  d’abord, correctement, plus librement se voir créatif SIMPLE de sa vie à soi, pleinement responsable de chacune de nos pensées et attentes excessives.

Alors, on est dans la mélasse, le goudron “avec les autres” (mais, en fait, jamais de la même ‘manie-erre’ ni exactement pour les mêmes raisons, sauf qu’à jouer les côtés piles et face plus qu’en confrontation inutile et dramatique ‘ass’ souhaits) !

Par contre, ceux qui se relaxeront souvent l’esprit, sans “suivre de modèles imposés”, s’appliqueront à se dire mieux y arriver en COOPÉRATION MONDIALE INTERACTIVE HARMONIEUSE, sans que cela leur nuise d’aucune façon, ni aux autres. Et, ils le vivront avec de plus en plus de succès, de bonheur, de surprises nettes et réelles, tout comme je l’ai fait.

A ‘conne-diction’ de ne pas se répéter en des prières creuses, sans sens…; et plus de se chanter la vie avec réalisme, large, mais précisément dite… (ou répéter jusqu’à un résultat quand il faut se guérir – comme je l’ai fait, vu Unité Céleste Amour de soi et de Tout ce qui est) Donc, d’être honnête, VRAI, patients et ‘mode-EST’ avec Sa propre Vie au corps si performant quand on ne le dénie pas dès l’enfance (comme mon épouse “J’ose-N’êtes”…) !

Jeune, j’avais souhaité partir en coopération au Maroc, et cela s’est engrené parfaitement bien ! Je n’ai pas cherché à craindre quoique ce soit à l’avance…, mais ai gardé confiance en ma bonne étoile…, même avec un diplôme “tout juste” (de B.T.S en bureau d’études de mécanique générale). Puis, m’étant déjà préparé par des stages préalables à rentrer dans un grand groupe cimentier, cela fût possible. Car…, je n’y voyais, ne spéculais sur aucun empêchement…, aucune brume, aucune tempête, à l’approche des récifs.  Le reste s’enchaîna bien pour que je finisse dans LE VRAI savoir-faire cimes-entières…, une fois dépassé celui cimentier…, pour vous le servir !

(‘sang’ ‘fine-rire’ par le cimeterre, menant droit au cimetière, comme certains moines ‘all-gère… rien’ (Tibérine – t’hiii-béé-erre-IN ?), attendant “leur pire sacrifice pour “dieu” en crue “bonne punition” céleste…, sans leur part divine intérieure sûre, présente, répétée pleine de “DITS-EUS…!)

Hors, de nos JOURS ON SPÉCULE… à MORT, dans l’exagération pour tout !

‘SS’PAIE-CULE-HAIES’, est restrictif ! Horriblement restrictif pour nos aides célestes (toujours-là en nos énergies, capables de nous voir et nous conseiller à distance quantique, en dimensions autres…; “qui n’existerait pas” disent les athées, spirituels quand même, malgré eux, rien qu’avec leur mental rabougri !)

De nos jours, les conditions ne semblent “plus les mêmes”, alors les jeunes se stressent à essayer de suivre la folie des choses extérieures, au lieu de d’abord se recentrer sur l’assurance retournée, primaire et quantique de l’esprit, qu’ils veulent se dire avoir vraiment.

Eux aussi spéculent sur un diplôme, s’endettent à la folie (aux USA, fou, creé’ZZ-hiii)…, commencent par s’inquiéter (sinon ‘seins-quiet-taie’ – opérations aux seins avant et après, pour retirer les nodules de silicone égarés et cancérigènes…), à bouger des muscles gras, à lutter, à pousser des coudes pour tricher (avoir un beau faux diplôme) comme le ministre de la justice allemande, récemment (2010).

Mais, justement, comme “il sera fait selon votre foi”, au prorata… de vos délires exactement autant que de votre foi équilibrée : si vous commencez par vous inquiéter, les choses vous seront retournées telles…, rien ne tournera réellement rond…, ni huilé aux entournures avec efficacité et sagesse  par vos guides.

Les retours karmiques sont seulement votre “divinité” d’être dite comme vous voulez la croire, et si c’est “au pire”…, gaffe ! Se bloquer sur une position de croyance gardée dure, implacable, mordicus…, cela finit toujours en explosion ou accident (j’en ai eu plus que ma part pour l’apprendrre à mes dépends!).

Il est temps, donc, qu’on cesse tous de croire à des “fatalités” planétaires catastrophique, genre effet des serre “incontrôlable”…, genre l’an 2000, date ‘fat-hiii-disque’ reportée ensuite à 2012…, puis ensuite à 2030 par décisions “d’experts”, tous mentaux et très fatalistes, mais qui ne l’admettent pas… La carotte des ânes ‘ants-serre-hiii’ pour naïfs ‘pas-tente-taie’ !

Ou sinon ils veulent croire à des positions “d’élites enviées”… Là, j’en ai côtoyées et frôlée de près (comme un président du Medef à ‘partis-culent’ (avant son changement de sigle, toujours sans elfes mais avec Elf, et jamais allé méditer à Delphes s’il y avait des énergies plus télépathiques là-bas)… Aucune position “d’élite” n’est enviable : juste en des rôles forcés, peu libres, une fois pris dedans en ‘COST- Hume’/hue-meuuu/meute ‘tri-pête’ !

Encore/‘hante-core’ ‘queue’ certains en attente de ‘l’âme-sueur’ ‘ss’paie-culs-ronds’ sur 2112…, avec une belle “symétrie”/scie-mâitres-rites, jouant les crânes d’oeuf, style autruches (à lunettes et un peu sourds) crus “les seuls” à avoir peur (mon père de ceux-là, à écouter de trop la radio ou les dites “nouvelles répétitives” en buvant son ‘vain’ cuit à petites doses de philosophie à doutes immensesqu’intel-laids-queues-tuent-ailes’ ) :

RIEN QUE DE L’HYPNOSE ‘PAIX-Hiii-HANTE’ pour nous recréer des dépendances, pensées à tort “pratiques”, “bien ‘eau’ courant”…, pour les tordus crus “au pouvoir” , “pouvant ‘toussent ss’SS permettre” (sauf des hais qui tiennent au vent sur les terrasses d’immeubles chics au dernier étage  !).

Et, arrivé à un certain niveau de complexité sociale, ces jeux “enfantins” ou débiles ne marchent plus ! Même plus “mobile” au niveau ‘cells-lutte-l’errent’

Les autistes…, paraît-ils plus interdimensionnels que nous…, attendraient tout autre chose : une conduite intérieure INTUITIVE CALME, sans programme ni répétition figée, obligée : où tout enseignement nouveau serait en interactivité SENSIBLE, complète, en invention intérieure et extérieure permanente ! Là, nous ne savons pas faire !

Il faut “que le gosse rentre dans le moule besif“… /baisse slip (fessée en prime ou bonnet d’âne…) !

Mais, à terme, ce serait toute la société redevenue généreuse et sans calcul spéculatif d’avance (restrictif en diable…), qui devrait changer, évoluer ainsi…: interactive, consciente d’être bien plus efficace. Chacun dans son instant présent. Celui vu large et abondant au poil, parfaitement synchronisé avec l’ensemble… Plus besoin de mouiller son froc comme un gosse fautif !

Les indiens du troc vivaient cela de manière télépathique, comme par exemple depuis des millénaires ceux des hauts plateaux en Equateur (les kogis – “Le coeur du monde”, chez Albin-Michel) !

Nous n’avons rien à inventer ! Juste nos passés très calmes de chamans, télépathiques, à décréter souvent, jusqu’à à remarquer le vivre, de retrouver synchronisés au plus parfait de  l’Univers, à celui de la planète, dans l’instant présent. Avec les potentiels doux et presque miraculeux tant ils sont atemporels…, qui se découvrent alors, bien plus larges et réussis. Puis de perdurer à les croire possibles.

CELA A TOUJOURS ÉTÉ… ! CE N’EST NI NOUVEAU, NI “PARANORMAL” ! Juste de la physique brillamment quantique inter-reliée à l’esprit créatif de chacun, et du monde tout entier, dans le libre-arbitre “unique” des uns et des autres en perpétuelle re-découverte de soi, en expérimentation permanente de sauts de conscience qui produisent plus d’effets très harmonieux. Sans faille ni risque à craindre, sans catastrophe attendue “de pieds fermes”… !

INCH AILLE-Là ! Vous voulez un coup de pouce (sans sculpture ‘rite-Gide’), pas besoin même, mangez… de ‘l’AILLE’ ! Cela dégage-rases votre ‘GAZE-ON’ plus sûrement que n’importe quoi ! Voyez-vous loin dans votre futur, vous retournant vers votre présent en affirmant : “Tout à marché et fonctionné au mieux !”

Vous avez tous les outils de conscience, de confirmation sûre déjà en vous (sans avoir à passer par “celles” à doutes embrouillés des dites “églises” qui font du carriérisme en jupe avec décorum “obligés” de copieurs finis, sans aucune imagination crue présente, active vivante… (les ‘DITS-EUS’ VIVANTS aux potentiels infinis…) ; à l’inverse de ce que d’autres ‘tracs-add-errent’ font en costume sombre à la bourse, plus capables que de lever un pouce en criant : “J’hache-êtes !  Jeux-vents !”…

Étonnons-nous que les vents empirent… et que les arbres ne repoussent plus…, puisqu’il n’y a plus que du travail “facile”, hâtif en diable, à tronçonneuses rutilantes d’huile et de pollution : jeux de fous !

Inconscients de l’âge respectable des arbres, et de la difficulté pour eux à pousser et demeurer à très long terme comme bi ou tricentenaires, si pas épaulés par une forêt très diversifiée au sol humide tout autour ( sur talus arborés entourant d’étroites parcelles cultivées rien qu’horizontales, comme le “réussissent” sans arbre (hélas) les montagnards asiatiques pour une croissance six plus rapide et autant moins de CO2/ odieux /oh “dieux”) !

CHANGEONS ! CHANT JONCS !

Les eaux trop perdues en pente…, pas assez en marais à joncs pour être sûrs de ne pas avoir des rivières à sec… ? Comme la nôtre, où une grosse carpe ne peut que se faufiler sur juste sa hauteur d’eau… dès le mois d’avril 2011…, au risque de s’échouer avec moins d’eau encore entre glaise et bancs de sable…, sans algue nulle part à cause du nitrate ou quoique ce soit d’autre…!

Dingue…, pour un Massif Central vanté encore “préservé” sur les dépliants touristiques…, où les abbayes sont plus visitées que les arboretums…, et les salles des fêtes plus ‘court-hiii-s’haies’ !

Là AUSSI,  LA CONSCIENCE PLANÉTAIRE D’ENSEMBLE RÉPOND en ses énergies d’ensemble FACE à CEUX QUI NE VEULENT RIEN APPRENDRE en la brillante école Terre… (t’errent ?).

Et qui, comme un voisin prétendu bien informé du passé, pas allé à l”haie-colle’, les saccage ses chères haies…, et qui passe son temps avec son motoculteur en raison de sa PHOBIE DE l’HERBE…, de l’humidité saine…., voulant “un rendement” en ses légumes en forçant sur le désherbant tout autour : sa femme partie  “trop tôt” avec son cancer ‘inn-hâte-tendu’.

Forcément alors, le gus porte des lunettes (grossissantes d’une vie à l’autre ?), ne récupérant rien de ses gouttières,  obligé d’arroser à grands frais de pompage, dans un puits à eau dure, froide sans vitalité aucune…, qui finira peut être tôt ou tard à sec !

L’EAU QUI SE FAUFILE entre les herbes, comme moi-même toujours les pieds nus dans de l’herbe non fauché, le jardin silencieux…, voilà qui est Vitalité Vraie, Parfaite !  

Et pas besoin de drainage stupide à vitesse augmentée vers les fossés. Mes parcelles horizontales absorbent tout !

Créons le sigle V.P.V. Vraie Personne Vivante à “nouvelle conscience planétaire” ne lâchant rien !

QUITTONS NOS BÉTONS BITUMES ET ‘PATAUGE-GARDE/GARCES’SS’ (les filles à talons aiguilles, pour celles à images toutes faites/étouffent fêtes, sans muscle et jamais contentes, toujours boudeuses…), sans s’attendre au pire, sans blocage “spire-rituel” ou autre grosse bouffe et alcools à gogos, à barbecue/culs dégoulinant de graisse…! La TERRE NOUS LE RENDRA !

PAR EXPÉRIENCE, toutes directions prises, je peux vous dire que je peux démentir formellement la croyance “admise comme vraie” que plus on “vivrait” loin de La Nature, plus nos vies fonctionneraient “mieux” FAUX !

Les “urban explorers” se mentent à eux-mêmes en faisant semblant d’eplorer des trèsors dans les ruines abandonnées,  y faisant semblant d’y trouver une “âme”. C’est de l’illusion construite juste pour faire reportage/reporte-rage !

En travaillant dans Paris ou en sa proche banlieue, toute pareille, irrespirable par ses emboutiellages et fumées d’immeubles…, dès que j’ai voulu m’en éloigner pour ne pas revivre mon adolescence en ‘à-part-te-MENT’, une solution de logement en programme paysagiste s’est facilement présentée à moi.

Votre part haute sait exaxtement où vous en êtes et voit tout ce qu’il vous faut ! C’est l’Ajusteur de pensée pour des mondes de Lumière et de Vie, de Vérité de bonté, de beauté (tel que le dévoile la 5 ème révélation angélique d’Urantia.org).

Personne n’a à croire “mieux” arriver “à vivre” en des lieux sales, hâtivement empilés n’importe comment, sans végétation, sans air sain, sans lumière, pleins de chaos, d’ordures.

Vous voyez pourquoi les immigrés africains…, qui ne veulent surtout pas vivre en leurs déserts et apprendre brillamment à les corriger…, ont tant de mal une fois en Libye, puis à s’efforcer  d’aboutir en Europe… Ils se trompent lourdement et complètement de route à prendre ! Pas des énergies vraies par là-bas non plus !

D’ailleurs, leur dernière vie antérieure fût peut-être “de l’autre côté”, esclaves besogneux et sales en pays industriels…, et ils voudraient remettre cela ! Ne comprenant pas que leur âme a horreur de copier le passé, d’une vie (ou d’une expérience) à l’autre…, et qu’eele veut tout équilibrer de façon naturelle et idéale !

A eux de DIRE y arriver en progressant petit à petit pour CORRIGER LEURS DÉSERTS, disant avoir les moyens nécessaires sans croire finir en paradis occidental, qui ne sera pour eux que vies pénibles à petits boulots, puis en ré-insertion ou en prison si sans papier.

D’ailleurs pourquoi ne pas EXIGER DE l’ONU/UNO d’inventer en ces pays fragilisés des stages de longue durée, de prise en compte complète de soi, guérissant en plein air. Car il est prouvé que de jardiner en nature abondante, variée, belle, cela GUERIT !  L’idéal pour les jeunes drogués mondiaux en mal de vrai grand air et de vie saine…, sans ces fausses vies à façades factices, prétendues facilement lumineuses quand débordantes de feux d’artifices, puis de déchets au cycle économique dépressionnaire qui suit ces excès dans l’autre sens, de fausse ‘croît-sens’ ?

Qui veut demander de vivre le VRAI sans en avoir peur ? Sans croire “finir” pauvre et mal “perdu” dans la nature ?

Arrêtons tous de jouer les ‘inn-sectes’ attirés par la Lumière des villes  tentaculaires et n’ose-HAIES-Aah-blondes/aah-bombes/abondent ! 

La forêt vierge-jardin, humide fait mieux, plus diversifiée, plus vite, en agroforesterie (six fois moins de CO2, et 35 fois moins de chaleur qu’un terrain nu et sec…). C’est là où il faut se dire avoir tout à temps, et que les aides atemoprelles des autres dimensions interviennent !

On peut aussi dire avoir l’aide des touristes bénévoles, qui amèneront des graines d’arbres de toutes formes et horizons (sur vos sites web).

Les activités en prison : FOUS-T’HAISE à ‘Bèze-haies’ sans Blé-AISE !

Ne cherchez pas ailleurs les causes de violence de la jeunesse actuelle.

Elle sait se tromper…, mais croit ne pas “avoir le choix”…!

Aucun “dirigeant” mondial (aux jeux de moins en moins ‘cons-vainquant’, tout trop répété au pire…) n’est actuellement capable de penser à autre chose que leurres chères viles villes (“Tous à dure Troncs” diraient un chanteur connu, ‘Dac-jeu-aqueux’ comme moi !).

C’est pour cette raison que je propose une autre démarche de finances mondiales vertes, responsables, souples, interactives, jamais figées (toujours corrigées avant les magouilles les plus criantes), démarche collective sans structures énormes, intuitive, parallèle, découplée totalement de l’actuelle, s’y substituant progressivement en ‘douce-sueur’ !

Et de l’autre côté de l’échelle double (de la dualité prise comme incontournable), l’exclusion et la paupérisation croissante des citadins est une preuve que la vie des villes, surpeuplées et sans travail, en pénurie d’emplois, avec toujours les mêmes crises répétées en mégalopoles irrespirables… (des dits ‘faits-néant’ à fêtes gnan-gnan, à distractions “finales”) ne conviendra plus jamais….!

Ces exclus-là peuvent Dire aboutir à être en vrais emplois SAINS, à la campagne (biogaz forestier, rénovation et entretien des terres aménagées en forêt jardins étagées sans perte d’eau et pleine d’humus ! Et parler que de revenir à la campagne serait un “retour en arrière”, comme je l’entends dans certains médias, de TRAVAIL “FORCÉ”… : FOUS-THÈSES de syndicalistes à vues partisanes étroites ! LA NATURE PRIME ÉTERNELLEMENT !

Oublions vite les campagnes à l’anglaise avec vues imprenables sur seulement des murs de pierre…, avec un vent style “Les hauts du Hurlevent”, où seuls les riches à triches/actrices (en poses “avantageuses”, mais à se gaver de médicaments comme M. ‘Mort-rob’) et de croire que les bobos des villes peuvent survivre sans mal…, fous-thèses…!

Qu’ils aillent redresser les déserts à LANDS ANGLES-GLAISE, comme en Namibie (ou en “Badlands” comme au Dakota, de plus en plus à expansion mondiale…), en emmenant plein de graines d’arbres à tester à planter là où “cela craint”, plus que de les ramener chez eux pour faire des parcs et jardins rares.

SEULE l’INSERTION EN CAMPAGNE EST LOGIQUE et DURABLE !  ELLE DOIT ÊTRE CORRECTE, et d’abord complètement vantée et aidée pour les plus pauvres et les moins bien formés ! C’EST LA GESTION QUI PAYE, et qui RAPPORTE ! A l’inverse de l’autre, fausse et exagérée. Puis suicidaire !

‘FIN-NID’ de croire faire  des ‘boucs-aime-mis-serres’ en cages dorées  à “oiseaux rares”, sueur t’erres’ss !

Rien ne peut réussir, évidemment, si tous en “serres prisons” en viles villes, ou même en campagne sur terrains “mous-choir- deux poches sous les yeux “visibles” à la loupe sans avoir le plaisir immense de récupérer sans effort le bois mort de ses arbres alignés serrés !

Ah… laids ‘connes-ties-payent’ de ‘peaux-lit/litres/lie/HICS’…  voudraient tout ignorer des méthodes lentes en planète durable ! Il ne voudrait qu’une planétaire fossile à deserts donnant l’ipression d’être ‘propre-hii-est-t’erre’ de tout l’horizon !  “

ÉTATS ET CITOYENS (jouant de trop les NAÏFS irresponsables…) à BOUT DE SOUFFLE…? OUIIII !

‘VOIE-SCIE’ un MONDE de plus HYPNOTISÉE, PAR “L’ESPRIT DE MASSE”, en PERTE DE SENS… ENCORE UNE FOIS, et de TROP ! L’univers en déborderait de ces mondes-là !

Le chemin bénéfique inverse consiste déjà/encore à RESSENTIR LES ÉNERGIES VRAIES GLOBALES AU NIVEAU DU CŒUR et celles de L’ÂME PLANÉTAIRE… CE QUI DEVIENDRA LE BUT INTERACTIF DE CHACUN

Mesurez systématiquement la capacité pulmonaire et thoracique, le souffle d’un citadin, vieux ou jeune et sa “propreté” interne…, comparé à ceux qui se bougent même plutôt mal en campagne (leurs jeunes et vieux qu’à mob ou voitures ‘dépassées ou bruyantes’, polluantes, sans GNV normal puisé par digesteur du lisier environnant et des forêts que décrépies ou stressées comme en 2011, mes plants de chênes quasiment secs un sur deux…), vous verrez l’étendue conséquente des ‘pros-blêmes’ !

Ressentez leur aura ! Là c’est pire encore ! Elle est grise, gluante, percée de trous avec des crochets extérieurs qui pendent (si en dépendance à d’autres), pour la plupart à attendre d’être “sauvés”…, à quelques exceptions près. C’est bien là la question fondamentale… Pas le Juif ou non juif ! Mais le vrai paysagiste ou le faux citadin…, pas à sites à daims !

L’ÉNERGIE VITALE ET GLOBALE (ou solaire) ne peut pas être rabotée, ni ‘rab-bio-tait’…! C‘est une évidence !

Elle est magnétique et quantique intégré au Tout du treillis cosmique harmonieux et créateur, continuellement remis à jour en flots constants en toutes les Créations (sur interactions télépathiques instantanées de nous autres… naturellement radios cosmiques émettrices à notre niveau ADN quantique) !!!

Et, ce ne sont pas quelques sains bénévoles guérisseurs de quelques ‘spires-rituels-hiiss-t’eux’ ‘SECS-T’ERRE’, qui “sauveront” la société toute entière par un signe de croix, une ‘benêts-dits-que-scions’, l’eau que rare aux bouts des doigts…

Surtout si à zapper “leur vraie image” primitive (de bougeant “trop” et vraiment longtemps…), au profit d’une autre crue “médiatique” : genre églises du Nouvel Age, avec de nouvelles bibles très compliquées.

Toujours en retard d’un channel, d’un médium (pleines de dits gourous à pâle imitation de Jeshua Benne pousse, le vrai ben… ‘basses-culent lentes’ à lentilles dorées qu’il aurait dû demeurer, PAYSAGISTE en PÂLES-LAIDS-EST-INN, travaillant ses paysages sans jamais être en retard en terme d’humour et d’informations intérieures larges, à jour elles).

Encore mieux que dans “Combien SAS/AS pousse” !

Il y a danger de tromperies énormes…, si chacun refuse de se croire déjà télépathes de Sa Part Haute de l’aura individuelle déjà unifiée au Tout qui EST…! Celui qui se voulait unifié à La Scène…, de théâtre,  qu’avec un pauvre Souffle ‘crée-acteur’ (venant du plancher et pas du sol…, bigre) ne peut rejoindre l’énergie vitale parfaite christique, en fait universelle, et dédaignée, car endoctrinée pour nous la faire éviter !!!

Ceuil (ou celle) qui marche beaucoup, calmement, centré sur l’instant et respire paisiblement confiant est déjà un christ éclairé de l’intérieur ! Ouiii mais, parmi une multitude d’autres qui ne veulent aucunement voir l’instant neutre et doux utile… ! Pas assez discernant sur le fait de ne pas avoir à faire excité ou “sauveur”. Pas assez saute -v’haies-heures (ce qui nous aurait fait gagner trois mille ans sur les mares-hâtons… grecques si jeux n’oueds m’aaah-buses). Sans harem et autre bétail à ses côtés, y prétendant ainsi “justifier” sa “richesse” (ou sa glandeuse “fertilité” mâle abusée) à ses côtés…!

Ces fausses images “religieuses” font : mes-dits-hâtifs / hâte-tics ! A ‘mets-dix-haies’ !

Je n’ai rien contre les musulmans arables puisque j’aurais eu une vie telle, il y a longtemps, bien avant ce christ-là ! On est d’ailleurs tous des “christs” criant dès notre premier souffle à pleins poumons, tous de la même manière (lors de l’incarnation de l’âme (seulement à ce moment-là – preuve que notre souffle créateur prime)…: “EEEhhh, vous ne voyez pas que JE REVIENS POUR RESSENTIR et AIMER LA VIE à PLEIN POUMONS par mon souffle créatif une nouvelle fois mieux dit, sur le chemin d’incarnations (sans ‘inns-carnes-n’hâte-scions’) de l’évolution perpétuelle de  mon âme unique…”.

Puis…, hélas, rarement (souvent seulement en accident ou maladie grave – trop tard.Tzar…com)  ici et là : en recherche d’esprit clair qui ne se trompent plus sabre de notre part intérieure d’Archange Gabriel voulue au clair…, sinon ‘oh… clercs‘ (‘dis-dis’ raides dirait ‘Jus-lien’) !

Il n’y a aucun critère particulier/‘particules-hiii-est’, de dits “arrivés à être plus sages” à débattre…!

Les yogis peuvent se rhabiller et les gourous  s’enrouler leur digne toge (dans leurs loges de lodges à ‘SAS-fard-rites’ ‘aaah-fric-qu’un’) en haussant les épaules !

Toutes les voies possibles resteront éternellement expérimentales, comme bonnes à comparer sur les “télévisions” universelles…! Mais, mess(e) las en-core…, les faux semblants (même ceux sanglants en gants blancs…) ne passeront plus, finiront un jour par coincer : du déjà ‘vulves’/valves  !

Car  laids ‘hument-mains’ deviennent de plus en plus intuitifs, télapathes (même avec la télé… “Là”, vu à partir des W.C., le ‘paix-culent’ se déroulant toux dure/d’urée longue…).

Les mensonges et comédies pleines de faux-semblants (que l’on se jouent tous sur T’…erre) ne trompent déjà presque personne, et surtout pas nos enfants… derniers venus, “les indigos”, puis maintenant “les cristallins” (j’en serais… à force de m’aligner au “rien”…, gaffe deux noeuds pass me cop-hiii-est: coule-ant de l’Eux-rope en ‘GA(hiii)N’ !).

Même si vous les adultes décadents, nus et mimant “l’amour” devant eux (comme des “outres de trop” d’Outro…), à prétendre hypocritement faire leur éducation ‘prés-cosses’ ! Encore des hypnose rapides, à réflexes bestiaux, horriblement mal conditionnés à la ‘Pavé-love’ ! A proscrire par tous les moyens en les sortant de ces failles familiale le plus tôt possible, ces jeunes-là… !

Aidons les associations qui le font en essayant de “libérer” des jeunes…, mais pour les rendre responsables et capables de se débrouiller tôt “seuls” (intuitivement), pas pour les cocooner de trop, tout nous démontre que c’est le pire (Boris Cyrulnik sera de mon avis, je le sens).

Ces gosses crus “perdus”, à sévices de toutes sortes (mais qui apprennent en cours accélérés), il faudrait très tôt les examiner par mesures cérébrales fines, car il y aurait des signes cervicaux qui ne tromperaient pas !

Donc, de les sortir tôt de ces milieux très invalidants pour leur cerveau, et de les amener en campus verts pour jeunes, très calme et en prise avec le vrai à tous niveaux.

En continuelles innovations et progrès, ces campus seraient situés rien qu’en campagne…, qui les forment à tous les métiers et à tous les sports intuitifs possibles à partir de  l’Exemple de La Nature.

Dès lors, si chaque enfant continue à être testé durant toutes ses formations, par jeux ludiques et formateurs, par tests interactifs sur ordinateurs, et avec des éducateurs spécialisés en psychologie fondamentale( et une discipline poussée, mais expliquée simplement sans trop de mots compliqués et barbares), l’on pourra envisager enfin de parler de sociétés qui marchent mieux !

Les jeunes ainsi formés deviendront nos futurs cerveaux, mais ayant participé en leurs campus à toutes les tâches les plus humbles, ils auront la sagesse nécessaire pour dire et croire en leurs retours à ceux co-créeés en leur vie.

Les autres jeunes, non poussés ainsi à se valoriser et à le travailler avec conviction (comme avec sagesse) passeront par des doutes effroyables, tel moi-même tout jeune… mais assez résilient pour l’affronter en pensions, avec une énorme perte de temps et beaucoup de déchets ou de risques de suicides à la clef ! Tout le monde n’a pas la trempe et les possibilités d’un Boris Cyrulnik…, si pas à y croire…!

Surtout pas de manière sporadique, mais tout au long de sa vie !

Là, PEUT… être !

F.M.I. = FEU MISS = sécheresses ? :

‘Seins-bol-hic-mentent’…, ‘CHRIST-IN’ ‘Là GARDE’ sera toujours l’exemple typique de l’attitude intérieure ouverte Nouvelle énergie de Conscience souple, qui se veut CANAL interactif du plus grand bien possible sur Terre !

Pas spécialement de formation financière, mais ouverte comme Sarkozy à sa voix cristalline (à l’expérimentation universelle multi-niveaux mieux vue active et efficace) cette nouvelle “figure” du F.M.I. aura fort à faire sur le plan du changement des règles financières mondiales, à fortement assouplir, et rendre équitables très rapidement.

La Grèce en est un “parfait” ex-ample/temple…!

Ce n’est pas en acculant des pays entiers ou des zones du monde à la faillite (totalement interdépendant de nos jours…) que les autres s’en sortiront mieux, croyant tirer leur épingle du jeu  par des outils boursiers excessifs !

Se cacher dans des jeux troubles, faux, excessifs, n’est plus permis en les exigences actuelles de croissance vraie de la conscience humaine et des besoins d’évolutions finement mieux reconnus.

14/2 – Où l’on pourrait rajouter… UNE COUCHE ÉTHIQUE DE FINANCES MONDIALES GLOBALISÉES AU “BÉBÉ T’ERRE” QUI A SOIF D’ÉQUITÉ… !

Une autre idée (qui m’est venue en marchant et en respirant en campagne “propre”, enfin lavée… de sa sécheresse par un orage tardif…) serait de placer une autre couche de finances mondiales à l’abri des spéculations… : de proposer un choix de placement mondial nouveau qui ne soit lié à aucune des folies boursières actuelles.

UNE PREUVE AVOUÉE D”UN NÉCESSAIRE BESOIN DE CLARIFICATION FINANCIÈRE :

Confession d’un “d’aise-régule-hâteur” financier

(par J. Bradford DeLong, Berkeley) – A la fin des années 90, deux écoles de pensée poussaient à la dérégulation : abrogation de la séparation juridique entre les banques commerciales et d’investissement, diminution de l’exigence en capitaux et encouragement à utiliser les produits dérivés. Si la dérégulation est si mal considérée aujourd’hui, pourquoi n’était-ce pas le cas à cette époque ?

ÉCRIT PAR
J_Bradford_DeLong
J_Bradford_DeLong

Professeur d’économie à Berkeley

 
BERKELEY – La première école de pensée, en gros les républicains, estimait que la régulation financière est nuisible parce que selon elle toute régulation est nuisible. La seconde, en gros les démocrates, avait une argumentation plus complexe qui reposait sur quatre arguments :
 
– Depuis plus de 60 ans, des crises graves affectent l’économie mondiale, avec des conséquences qui se font sentir sur l’ensemble de la production et à tous les niveaux d’emploi. Alors que les banques modernes avaient des difficultés à faire face aux chocs inflationnistes, depuis des générations, elles avaient su réagir aux chocs déflationnistes.
 
– En raison de ses moyens financiers et de sa capacité à déjouer la réglementation la plus savante, les profits de l’oligarchie constituée par la poignée de banques d’investissement d’envergure mondiale (notamment Goldman Sachs, Morgan Stanley et JP Morgan Chase) étaient bien trop élevés en égard des possibilités d’un marché concurrentiel,.
 
– Les institutions disposant de gros moyens et de l’habileté financière voulue, notamment en matière d’immobilier, de produits dérivés et de divers autres produits à risque, ont récolté des gains croissants et hors de proportion parce qu’elles ont su mobiliser les capacités de prise de risque de la société.
 
– Les deux tiers de la population américaine semblaient exclus des prêts à des taux raisonnables et des possibilités d’investissement à rendement élevé dont pouvait bénéficier le tiers le plus riche de la population.
 
Ces quatre observations montrent que l’on se livrait peut-être à une sorte d’expérimentation institutionnelle. La capacité de la Réserve fédérale américaine à établir des pare-feux entre situation financière et demande agrégée était reconnue. On était donc moins pressé que lors des moments de dépression pour adopter une réglementation qui limite les risques. Les nouvelles techniques de crédit et de gestion des risques semblaient relativement dépourvues d’inconvénients.
Davantage de concurrence entre les grandes banques commerciales et les grandes compagnies d’assurance d’une part et les grandes banques d’investissements d’autre part semblait devoir réduire les profits invraisemblables de ces dernières. On pensait que l’expérience méritait d’être tentée, mais on se trompait.
 
Nous en sommes encore à subir les conséquences de cette expérimentation. Pourquoi la gestion des risques au niveau des grandes banques polyvalentes très endettées a-t-elle été aussi laxiste ? Pourquoi les banques centrales et les Etats n’ont-ils ni voulu ni pu intervenir pour maintenir le flux de la demande agrégée lorsque la crise financière a porté un coup sévère à l’investissement privé et aux dépenses de consommation ?
D’autres questions se posent au sujet des mesures prises face à la récession qui a suivi. Pourquoi, alors que la gravité de la crise était évidente, les Etats ne sont-ils pas intervenu pour limiter le chômage, d’autant qu’il n’y avait ni menace inflationniste, ni pression à la hausse sur les prix, ni même une hausse des taux d’intérêt qui aurait freiné l’investissement privé. Et comment se fait-il que le pouvoir du secteur financier était tel qu’il a pu empêcher une réforme de la régulation ?
On ne sait pas encore exactement comment réformer le secteur financier. La loi Glass-Steagall sur la séparation entre banques d’investissement et banques commerciales a grandement bénéficié aux grandes banques d’investissement et l’entrée en concurrence des banques commerciales et des sociétés d’assurance a encore accru leurs bénéfices.
Les intermédiaires financiers qui avaient encore une certaine capacité à supporter les risques pouvaient en profiter pour créer des titres et proposer aux investisseurs des risques dont ces derniers pouvaient tirer avantage. De ce fait, ces intermédiaires disposaient de possibilités de gains significatifs. Mais l’arrivée des produits dérivés a concentré les risques au lieu de les distribuer, car il y avait encore plus d’argent à gagner en vendant des risques à des gens qui ne savaient pas comment les évaluer, ni même quels risques ils assumaient.
 
Le refus des banques centrales de considérer que leur première tâche consiste à stabiliser les revenus nominaux (étant ainsi non seulement de mauvais keynésiens, mais aussi de mauvais monétaristes) pose la question de leur réforme en profondeur.
En 1825 le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Cornelius Buller, avait compris que si à cause d’une panique le secteur privé était confronté à une montée brusque de la demande pour des actifs liquides et sûrs, il était de la responsabilité de la Banque d’Angleterre de répondre à cette demande et d’éviter la banqueroute et la dépression. Comment se fait-il que ses successeurs paraissent ignorer cela ?
 
Il est possible que l’on doive revenir à un système de régulation financière plus strict, à l’image de celui qui a été en place durant une génération après la Deuxième Guerre mondiale. Au vu des indicateurs macro-économiques, il semble avoir eu de bons résultats, alors que nous savons pertinemment que ce n’est pas le cas du système actuel.
J_Bradford_DeLong (05 Juillet 2011 “Les Echos”)

Ainsi, cela démontre qu’une nouvelle éthique de placements clairs, propres, répondant réellement aux besoins du monde soit mise à l’abri de tous ces aléas (volontaires ou non)…!

La finalité en serait de pouvoir maintenir un niveau de sécurité mondial vraiment complet, interactif et imparable, qui ne crée plus cette paranoïa grandissante liée à l’argent et aux “pouvoirs” défaillants complètement de “quelques” uns…!

Car, il devient plus qu’évident, que c’est ce dont le monde a besoin au niveau des retraites et des garanties d’états !

Mais l’enjeu serait l’accessibilité à une nouvelle couche financière de placement sûrs qui ne serait d’abord réservée qu’aux structures, puis aux  pays vraiment transparents au niveau financier et refusant de développer tout industrie d’armement et de quelconques nuisances dans l’environnement.

Ainsi, qu’à ceux s’engageant complètement dans des politiques de “croissance limitée, à expansion cernée comme indispensable, et propres, totalement écologiques vis à vis de la planète. Ce serait un peu le pain d’épices de la finance mondiale.

Christine Lagarde est capable de nous concocter cela au dessus du Fond Monétaire International, avec l’ONU…, sinon, je lui retire son prénom !

Ces deux niveaux de financements collectifs permettraient de créer un niveau de transparence et normalisation mondiale complètes, via des réseaux bancaires mondiaux très clairs et simplifiés, avec une transition progressive douce vers un nouveau modèle de société ! Ce qu’il faut effectivement au monde entier actuel, qui, du côté financier a un peu massivement perdu la boussole !

Dans ce contexte d’allures boursières séparées : l’une encore opaque et l’autre infiniment simplifiée et claire, les individus auraient le choix de l’une ou l’autre formule ou des deux, mais avec un seul sens de transvasement : vers le niveau mondial sûr.

Chaque conscience pourrait opter pour le type de jeu partiel qui lui convient :

– soit de soutenir des activités stables et durables, vraies et tenant compte totalement du global réel, nécessitant de vrais équilibres et de nouvelles méthodes de production, d’échange (un peu comme la finance alternative actuelle) ;

– soit de continuer pour tel ou tel placement dans l’ancien système, estimant que cela pourrait être plus “juteux”, même si plus aléatoire et risqué !

Les deux systèmes bancaires seront complètement séparés sans transitions retour de l’un à l’autre, comme de blanchir de l’argent sale (pour le récupérer ensuite à des fins louches ou sans éthique), ou de placer des sommes indûment perçues en positions à parachutes dorés (primes, salaires exorbitants, caisses noires).

Il est donc, là, dans ces conditions, possible d’envisager une MONNAIE MONDIALE !

Une monnaie “gage”, éthique, délivrant de nos multiples blocages actuels, et cela  pour le bien réel et irrévocable du monde entier !

 Ce serait en quelque sorte juste un jeu d’écritures de plus, mais à barrière sûre vis à vis de l’autre système (actuel), appelé à être progressivement remplacé sans “douleur”  !

Cette Organisation Financière Mondiale (W.F.O.) pourrait être reliée à l’ONU/UNO, afin que cette Portion de l’Organisation Mondiale ait enfin un comportement très clarifié, très surveillé et plus VERT…! Celui complètement indépendant de la pression des lobbies de l’armement de tel ou tel Etat, cru encore “dansla course” sur “fausse compétitivité”  de façade, devenue irraisonnée et sujette à toutes formes de gabegie…!

Pas une couche à ARMEMENTS, “légale” en toutes ses interventions, comme l’ONU/UNO actuelle. Et, il ne s’agirait pas d’un “Big Brother” de plus… Car, les règles de fonctionnement et de surveillance y seraient particulièrement strictes et efficaces (informatisées en direct avec capteurs partout), et chaque dérive…, sanctionnée immédiatement !

Les personnes à la tête de ce système se verraient obligées d’être contrôlées pour tout dans leur vie, d’être irréprochables (comme un grand athlète non dopé et humble, formé avec une grande humilité et éthique dès le plus ‘jeun(e)’ âge). Ce seront vite les élites-médiums de la planète, branchées à la Sagesse universelle, tels des yogis, comme le devient la génération des enfants actuels, dite “cristalline” !

Les contre-parties de ces postes mondiaux seraient qu’ils seraient groupés (sans tête de commandement unique, interchangeables), et obligés d’être soumis à des contrôles permanents d’un sous-groupe directionnel (conseil mondial du même type) lui-même astreint à énormément changer bouger, être éventuellement éjecté…! Ces rôles n’ayant rien d’honorifique, ni de valorisables pécunièrement, plus des charges de service au monde et à son bon fonctionnement.

Aucune prérogative quelles qu’elle soit ne serait la marque de telles positions directoriales, de conseil, en fait, de recommandations ou de sanctions. Elles seraient de Service Inconditionnel au Monde, mais avec la garantie de se retrouver dans le nouveau système financier sûr pour le restant de leur vie, tous les besoins assurés normalement, sans excès ni abus ! Et ceci, progressivement pour tous les citoyens l’intégrant, s’y préparant avec intégrité et ardeur. Ce qui deviendra transparent et contrôlé.

Restera à trouver les modalités précises, nombreuses, forcément évolutives à la mesure de leurs corrections interactives effectives, pour que ces nouvelles valeurs immatérielles s’expriment sans faille, avec toutes les conditions de sécurité éthique strictement nécessaires pour que le monde puisse changer…, quitter l’addiction actuelle aux émotions négatives risquées et hasardeuses.

Car les besoins d’éthique et de stabilité des mécanismes sociaux et financiers, économiques, permettant à l’humain de se sentir soutenu, manquent…, manquent dramatiquement…, et c’est plus que malsain…, suicidaire vu l’augmentation des conflits larvés et du manque de gestion de l’environnement en ces régions-là, allant hélas de pair !

N’oublions pas que l’attente mondiale d’un tel  Nouveau Système Financier parallèle est actuellement démontrée comme forte, pressante…, vu les dettes affolantes de certains pays, et pas des moindres ! 

Les “jeux” de pouvoir du passé sont dépassés ! Plus personne n’en veut !

(Pour plus de renseignements législatifs en droit international…, vous pourriez voir avec le cabinet Ève Chaurand en Californie. C’est la fille d’un de mes anciens patrons chez Lafarge, qui n’a pas froid aux yeux !)

NOUVELLES ÉCOLES MONDIALES POUR CETTE COUCHE FINANCIER pleine de DÉSINTÉRESSEMENT

Barak Obhama (qui n’abîme pas la baraque blanche, bien que lui souvent “noir” – rires de “l’ombre”!), tout comme Gandhi et Nelson Mandela et d’autres…, est l’exemple de nouveaux dirigeants nécessaires. Ceux qui sont passé par des formations nécessitant d’aller au plus près des gens les plus pauvres, en des tâches les plus humbles !

Les écoles de cette “élite” (j’ai horreur de cette appellation… sans ailes angéliques, genre libellules avortées) devraient démarrer au plus près du terrain, en des fermes paysagistes n’occultant rien des apprentissages complets de climatologie pratique et de respect de l’environnement, des flux d’épuration e d’approvisionnement sains et souples, d’eau, d’humus de terre légère et d’air humide.

Cette nouvelle élite potentielle serait sélectionnée sur son acceptation aux tâches les plus humbles, parfois dites “les plus sales”. Puis, seulement alors, elle passerait par tous les stades sociaux et comportementaux, toujours en service au monde, un peu comme le propose notre nouveau service social actuel, en remplacement du service militaire !

‘Thé’ must (…’eau’ rise-lin’g) serait d’aller en plein désert dans les ateliers de rééducations climatiques et paysagistes se frotter aux drogués sans foi ni loi, pour étudier les maladies mentales liées à la pauvreté, à respirations et mouvement sains dramatiquement insuffisants, avec pour conséquences “une foi” réductrice de croire ne pas pouvoir changer de “pseudo “destin” (ce qui est faux, puisque tout n’est que potentiels neutres au départ, tous innombrables, tant qu’on ne se fixe pas… que sur un !).

Puis, cette “élite” bénévole en viendrait à côtoyer et à dialoguer, en méditant beaucoup (en s’alignant à sa parte haute vue complète du côté coeur) aux réels besoins du monde, vu hors du temps linéaire “au bon moment et au bon endroit” (… ce que je me suis vu aboutir à être toute ma vie, malgré des débuts solaires et émotionnels très difficiles, à cause d’une sortie de corps me rendant différent…, et longtemps en pension comme Boris Cyrulnik).

Douce et compassionnelle avec tout autre, cette “élite” conseillère pourrait écouter calmement leurs problèmes, sans à-priori ni contrainte, puisque dégagée de tout partis… pris (et de toussent parties prises dirait DS-K’ass).

En contrepartie, tout citoyen le désirant aurait accès à un smart-phone/tablette tactile totalement gratuit(e) lui permettant d’avoir accès à de l’information mondiale, interactive sur tout domaine de science ou concernant l’organisation évolutive de la société mondiale (et sur son évolution personnelle en apportant son avis, ses besoins). Telle que l’information mondiale non de travers, transparente éthique et vraie, se présentera, et en ce qu’elle cumulera comme savoir évolutif, comme conscience nouvelle, comme problèmes en cause ou supposés venir (à l’image du centre d’information de l’ONU/UNO actuel, mais en arborescence nettement plus étendue…!).

Bref, il y aurait un autre niveau d’informations libres et gratuites pour tous, normal, utile, considéré indispensable à tous de la naissance à la mort…, que celui publicitaire et commercial actuel, biaisé…, forçant à des jeux consuméristes excessifs…, et nocifs parfois (alcool, tabac, véhicules, “biens” futiles ou inutiles, voir inutilisables et dangereux…).

Les fausses croyances et phobies à ce sujet changeraient enfin vraiment et plus vite, sans les excuses de freins dogmatiques ou prétendus “traditionalistes” actuels, en fait sclérosés et figés pour beaucoup, au “jeu” trouble finissant par exclure plein de tranches sociales.

Un peu à l’image de Wikipedia, mais admis obligatoire à un niveau nettement plus large et conséquent d’exigence de suivis, et de transparence, d’éthique totale, de cette couche mondiale plus responsable…! Le “flou” éthique n’y serait plus du tout de mise !

14/3 – LA STRUCTURE ÉCONOMIQUE AFFILIÉE à LA NOUVELLE FINANCE SÛRE de Biéconomie

C’est le point le plus délicat…, car l’économie industrielle actuelle est trop complexe actuellement, net-te-ment trop d’ailleurs, trop discriminatoire et occulte !

Tellement fourre-tout/’four-tousse’ et désordonnée…, bourrée de législations empilées avec des foules de dérogations, “d’empêchements”. Ce qui facilite trop d’exceptions injustifiées, d’abus en tous genres, des mafias et rackets inadmissibles en trop de pays voyous ou “légaux”, causes de ce très nécessaire changement de cap…, assez ‘radis-calent’….!

Comme je l’ai soulevé par ailleurs, le point névralgique est la répartition mondiale aberrante des activités industrielles y compris des transports, des flux d’échange, si redondants et polluants), sans rapport aucun… d’avec la nécessaire normalisation mondiale CONTINUE des productions, des méthodes, des circuits de distribution, des modernisations des procédés de surveillance, d’analyse, de contrôle, de recherche et de développement.

On pourrait résumer tout cela en un concept de sociétés qui s’aligneraient d’elles-mêmes à des directives mondiales au top de ce que l’humanité sait faire de mieux pour la planète (à l’instant “t”).

Il y aurait une “bible” interactive mondiale…, sur immenses banques de données, constamment remises à jour, qui serviraient de repères obligés à ces entreprises ou groupement voulant tendre vers la Nouvelle Finance Sûre (N.S.F.).

Cela impliquerait un alignement mondial en Économie Planétaire Nouvelle Conscience, à nouveaux flux, avec nouvelles prises en comptes vraiment globales infiniment plus responsables…!

En contrepartie, ces sociétés industrielles et commerciales ou individus bénéficieraient d’avantages de standardisation, de financement mondial sur la monnaie universelle, les légitimant…, et d’un accès à des brevets mondiaux… (ou de légères puis finement copieuses facilités individuelles) que ceux qui ne veulent pas suivre n’auraient pas.

(mais rassurons-les…, ils changeront vite en voyant l’efficacité de la méthode !)

C’est pour cette raison qu’il y aurait plus facilement une conversion de l’économie mondiale d’un système à l’autre, par balancement naturel, au fur et à mesure que les humains perdraient leurs peurs, leurs inquiétudes vis à vis du système actuel.

COMPORTEMENTS NOUVEAUX DANS LE NOUVEAU SYSTÈME FINANCIER FUTUR… à LIBRE CONSENTEMENT

Comme il serait en parallèle de l’actuel…, la transition se ferait avec les prises de conscience des uns et des autres. Sans que nul se sente obligé de suivre telle ou telle voie de manière contrainte. Ce serait libre…, laissé à l’initiative de chacun, comme pour l’utilisation de tel ou tel logiciel sur le Net.

Toute entreprise, tout individu auraient deux comptes accessibles de chez soi. Le mondial sera directement d’accès libre, car il n’y aura rien à cacher. Avoir ce compte valoriserait l’individu qui le possède. Car, il ferait don de cet argent, d’une partie de ses intérêts, à la communauté mondiale pour que celle-ci puisse engager les réformes vraiment nécessaires, en toute transparence et efficacité interactive…, non dogmatique !

Ce serait un investissement de service mondial non perdu “pour rien”…, comme en certaines ONG citadines actuelles quasi “éternalisées” sur des dérives sociales entretenues…, coincées dans des obligations de suivre le dit “mouvement” social, politique…, perdues en des schémas déterminés de “victimisation” et de fatalisme, entretenus ou subis.

La finalité sera une société affranchie du besoin de comparer et de soupeser les échanges, les richesses, les moyens, les apparences matérielles seules, les castes, les structures…!

Viendrait ensuite une époque (je pense…, dans à peu près un siècle, 4 générations) où cette Nouvelle Organisation de la Finance Mondiale (W.F.O) aura accompli la purge de l’autre.

Cela permettrait de faire venir en douceur, sans révolution dogmatique (prétendue politique), au concept de société responsable et gratuite, où tout abondance est permise(sans devoir être ostensiblement comparée abusivement, comme l’actuelle).

Personne ne s’y considérerait comme “gagnant” ou “perdant” !

Le processus de changement de méthode serait vu comme naturel, compris transparent et efficace dans l’intérêt de tout, car l’éthique des structures et modes de fonctionnement seraient constamment optimisées et simplifiées sans aucune rigidité législative derrière.

Tout resterait libre et interactif. Seuls les niveaux décisionnels seraient, quant à eux, soumis à des exigences de suivis très stricts avec la possibilité de dégager constamment la direction collégiale et le conseil juste au dessous, dès qu’une faille quelconque serait reconnue, imputée à tel ou tel Conseiller Mondial.

En effet, le Directoire mondial (4 membres ou 3, dont au moins une à deux femmes) n’aurait aucune prérogative décisionnelle à lui tout seul…, et ne pourrait s’appuyer que sur la votation des citoyens et du conseil (de 144 membres)  réunis ensemble en un quorum majoritaire des 3/4 (au moins…, car pour certaines décisions vraiment cruciales impliquant le mode de fonctionnement du Nouveau Monde, il faudra l’accord complet de l’humanité).

Donnons pour cela un exemple du quorum complet nécessaire : la venue en visite amicale d’E.T. sur Terre, et l’implication directe avec notre monde,  conséquente que cela entraînerait, dépassant notre libre-arbitre terrestre autonome !

Ce pourrait être aussi un quorum nécessairement complet pour des choix d’orientation de recherches technologiques importantes, comme celles impliquant la manipulation éventuelle du génome humain. A condition que l’ensemble du monde soit pleinement informé par des analyses contradictoires, libres de toute influence commerciale, des conséquences ou implications à long-terme.

De toute façon, tout vote mondial serait non définitif et révocable suivant la mise à jour de difficultés ou de changements, toujours également clarifiés de manière interactive. Des comités d’experts, citoyens, ou “à défaut” de médiums connecté à la Sagesse universelle Interactive, parfaite elle…, seraient là, disponibles sur informatique pour renseigner les moins éduqués et informés.

Cette nouvelle société interactive impliquerait donc complètement l’individu dès son plus jeune âge (le bébé est télépathe, c’est prouvé !) sur des avancées reconnues réelles, tangibles, justes, équitables, puisque chacun resterait mettre de son évolution personnelle, de sa créativité, de sa destinée.

Les outils de formation seraient adaptés au réflexe du bébé dès son berceau, dès ses premiers jours sur Terre, sous forme de couleur, de sons interactifs, pour l’éveiller, le stimuler.

De la même manière, tout au long de son éducation et de sa vie, chacun(e) resterait maître de ses choix, à assumer jusqu’au bout…, ou à corriger, mais en totale connaissance de cause.

Des possibilités seraient données de sortir de ce système, temporairement ou définitivement, si certains groupes sociaux le désirent…, par considération d’étouffement sous tant d’informations à suivre et de corrections à faire (mais se dire soi-même au bon moment et au bon endroit pour faire ce qui est bien, en le respirant, suffit). Mais, s’ils sortent des structures informatives interactives, ils devraient en assumer les conséquences…! Et, en aucun cas ces choix ne pourraient conditionner ni atteindre leur descendance, sortie du “chapeau” de responsabilité parentale dès 13 ans.

POUR LES ASPECTS MATÉRIELS : ils seraient tous pris en charge, mais chacun travaillerait au moins 4 à 5 heures par jour pour la collectivité. Sans problème, ni stress, ni épuisement, puisque tous les besoins matériels seraient optimisés continuellement (sans les dérives commerciales finissant écologistes du système actuel), juste en besoins correctement évalués nécessaires, sans excès ni fétichisme motorisé possible.

REMARQUE : On tend de toute façon vers une telle société interactive très suivie, anticipée, analysée, constamment corrigée et épurée…, car le contraire finirait mal !

Particulièrement en terme de surpopulation (induite par la peur familiale de l’insécurité financière régionale ou mondiale actuelle…), de pollutions, d’épuisement des ressources

La natalité serait naturellement admise comme devant être réduite, puis  limitée au renouvellement des générations avec deux enfants au maximum.

Les couples sélectionnés sur des aptitudes génétiques à se reproduire, et psychiques à s’accorder (avec un choix personnel possible supplantant ces analyses poussées).

14.4 – TRANSITION ET DE-FISCALISATION PROGRESSIVE VERS L’ÉCONOMIE MONDIALE BI-POLAIRE (DUALE et non DUALE)

Il y aura à envisager de faire transiter progressivement, en douceur les valeurs bancaires, tout avoir de l’ancien système : à celui mondial (toujours avec les transparences et étiques rigoureuses souhaitées). Changer brutalement d’une économie pour un autre paraît irréalistes ! On en a vu les dérives des prix avec l’Euro. Il faut qu’une nouvelle économie soit mûrie dans ses statuts et ses systèmes d’analyse et de contrôle, forcément pas autrement qu’interactifs. Pour se faire, les peuples et sociétés volontaires pourront envisager de capitaliser d’une autre manière, en placements mondiaux repérables, différents.

Ces titres mondiaux ou comptes épargne de retraite, de placements en des organismes responsables, au nouveau label international (à contrôle en continu par capteurs nanométriques) seraient dé-fiscalisés et garantis à vie (par la banque virtuelle onusienne mondiale…, conçue à cet effet indestructible, protégée, redondante).

Tant que les systèmes financiers (actuel et nouveau) ne seraient pas abandonné pour autre chose. De même que, pour ceux qui ont peu actuellement, cette nouvelle économie mondiale adossée à l’actuelle garantirait une prise en charge progressive ou rapide de leurs besoins vitaux…, suivant des critères exigeants de gestion écologique sans corruption ni abus !

Car, dans le système actuel, il n’est pas tolérable que certains gâchent énormément, abusent de richesses insensées (qui appartiennent à tout le monde !) pendant que d’autres se restreignent, s’appauvrissent, sinon meurent de faim ou de soif…!

C’est même totalement condamnable !

Mais, la base de tout ceci sera la responsabilité entière de soi, et de devoir accepter les travaux humbles en différentes périodes nécessaires, solidaires, y compris ceux paysagistes pour remédier aux déserts en restant au ras des énergies vitales ou en y retournant volontairement.

Sauf que ces travaux seraient pris en compte en “bonus” pour le reste suivant de la vie,  des solutions mondiales de vie évolutive sage, correctement partagées également par tous, au mieux possible.

De même que, ceux qui se voudraient refuser obstinément cette coopération civile (ou de travailler leur minimum journalier) s’exposeraient alors à des rétrogradations normales, raisonnables de confort, les incitant à se reprendre.

Par toute action vécue (toutes comptabilisées et suivies sur banques de données mondiales), chacun pourrait orienter sa vie comme il l’entend, en s’attribuant soi des bons points, soit des malus…, mais en étant obligé de les assumer au prorata !

Le LIBRE ARBITRE COMPLET demeurerait essentiel, compris respectueux de soi. Puisqu’il serait une nécessité cosmique dans l’ensemble des univers (les channelings en parlent avec respect, comme un facteur d’expérimentations accrues…!).

Enfin, les possessions terriennes à barbelés insensés…, sur déserts non gérés, juste pour y faire du bétail en trop avec désertification “garantie”, seront progressivement abolies ! L’idéal étant en aboutissant aux nouvelles constructions qu’il n’y ait aucune possession de terres, mais des forêts-jardins climatiques cultivées par tous, de partout avec des règles définies, testées et informées des progrès possibles ou faits, totalement respectueux des équilibres locaux autant que régionaux et continentaux spécifiques…

14/5 – LE “VRAI” CHANGEMENT MONDIAL LIBRE et évolutif SERAIT DONC POSSIBLE !

Reste que, en channelings (sérieux et probants depuis 20 ans en ce qui me concerne)… les informations intemporelles des potentiels d’une telle solution sur Terre, ne paraissent pas vouloir se préciser ainsi, puis forcément se matérialiser de cette façon !

La diversité sur Terre serait trop grande et l’évolution de la conscience permettrait que chacun se la joue mieux et différemment de l’intérieur, tout en gardant l’ancien système !

(channeling de St Germain sur http://www.cerclecramoisi.com /”La série suivante” / shoud 10 – expérience de la spirale)

J’ai quelques doutes sur les modalités d’évolution, face à tant de dérives pressantes à corriger plus sérieusement et le temps que cela demandera !

Pour ma part, je pense que : l’humanité gagnerait à essayer de front les deux potentiels d’Organisation financière mondiale en parallèle…, même si l’ONU actuelle reste de l’ancien système, très corrompu disent les guides (par la force des habitudes du carriérisme, rigide à complexité protectionniste, peureuse, en place ?). Aimons-nous nous libérer de mieux en mieux de telles avanies excessivement hiérarchisées à grotesques structures dépassées.

“Hits the road Jack !

Add don’t com back no more…, n’eau more…? no mort ?

(à la manière de Ray Châles… Sue-Che garde… rob/robe in sonne)

Votre JEU SUIE peut être remplacé avantageusement par le “JE SUIS QUI JE CHOISI RESPIRER D’ÊTRE !

“Testez-le ! Chaque moment est une coquille… vide à remplir…” (St Jacques)

____________________

De toute manière, il va falloir CHANGER ! Cela peut se faire en douceur de manière organisée de l’extérieure,  de façon plus à éthique définie avec libre choix…, si pas en attente de difficultés “insurmontables” telles que les médias ont l’erreur de trop le ‘prêts…. “tendre” ‘.

Ou de continuer sur l’ancienne façon de gérer ce monde, avec plein de travers douteux. Les deux voies apprendront aux âmes en présence. Celles qui partiront reviendront s’incarner en d’autres époques jugées moins “risquées”.

Mais, il semble que par tous les travers actuels, les âmes apprennent finalement à calmer leurs émotions désordonnées, et, à se recentrer par leur respiration profonde, sans effort démesuré du mental, sur le JE SUIS CE QUE JE SUIS !

En fait, ce qui coince, je peux vous le résumer pour l’avoir traversé de toutes les façons possibles, c’est l’illusion émotionnelle de se trouver coincer par sauts de conscience trop mentaux, trop en attente de résultats précis, excessifs…; au lieu de laisser venir, laisser faire, respirer librement, sans penser que derrière ce serait le “vide”, le “néant”, le “chaos” ou un “rien”…

Non, en étant sans efforts, librement aligné à son JE SUIS CHOISI LIBRE, tout prend en nos vies sa place à la perfection, de l’intérieur comme de l’extérieur, autant qu’avec les autres, les proches, les environs…, ce que nous démontre alors notre environnement, si nous apprécions la vie telle qu’elle est, en la voyant se dérouler correctement à tous niveaux.

C’est donc une autre très différente attitude à avoir que d’attendre des catastrophes, le chaos, du désordre mondial !

Quelque soit la formule d’agencement organisationnel du monde, choisie, y compris au niveau personnel…, le mieux serait de s’imaginer “dans un futur où tout aurait réussi”, et de se “retourner” vers le présent en le contemplant au mieux, bien organisé et sûr, harmonieux, abondant quelque soit la trajectoire du monde !

Alors, nous sommes naturellement,  “chacun dans notre coin”, un JE SUIS CE QUE JE SUIS, unique, lumineux, clair, standard de la nouvelle conscience ouverte, interactive et évolutive “au mieux”, et au plus grand bien possible pour le monde tel qu’il se dévoile indéfiniment.

Cela décape les couches encrassées de l’aura et dégage, libère notre chemin de vie de tous côtés…!  Jeux vous le disque !

Lequel a déjà et aura chez beaucoup les mêmes capacités informationnelles télépathiques (choisies dans notre moment présent) que ce que cette organisation mondiale permettrait (mais de façon NET–M’EN plus difficile).

VOULONS-NOUS NOUS-MÊME Vérités évolutives universelles larges et GARDONS ESPOIR !

___________________________________

Prosaïquement, je crée un nouveau mouvement volontaire mondial W.A.W. World Alternative Way, marque déposée… ‘deux-vents’ ‘Dits-eu’ (comme autrefois Terre-Vivante-pour-Toujours, pour la climatologie paysagiste (hélas pas recherchée à être suivie par les laids “poux-voir”) !

Que ceux qui le veulent bien m’y rejoignent par leurs intentions créatrices…, d’ÊTRE JOIE SAINE, ÉQUILIBRE VRAI pour tout en respirant cela abondamment, vu dans des espaces renouvelés sûrs !

Là le système sera obligé de vous suivre, sinon de faire effondrement “bizarre” comme l’ex-URSS !

Cela n’a besoin de rien, d’aucune structure, d’aucun modèle à suivre.

Chacun oeuvre pour le Vrai dans son coin, à sa façon “unique” d’être une divine conscience entière et souveraine, personnalisée sur Terre pour faire bouger la conscience. Peu importe vers quoi, car seule l’expérience compte, et rien n’aurait d’importance, même le “mal”, donc également le “bien”.

___________________________________

Alors, en parallèle extérieur, le monde physique l’exprime de façon chaotique et désertique : c’est la sécheresse…, même celle des prés les plus tendres…!

(“Le Grand/gland est comme le peu’tie/tire…” disait ‘Erre-messe’ Triste-mets-gîte-hisse’),

GLISSADES EN DÉRIVATIONS DOUTEUSES :

Gaffe/gras-half, réduisant de moitié nos consommations excessives de viande, car cela ne donne que :

– des gros ou des drogués qui ne peuvent plus réfléchir, pressés d’en finir, se moquant du reste…;

– et cela induit derrière des attitudes irresponsables et un bilan climatique, paysagiste qui ne tient plus !

(même dans le dit “équilibré” et “bien assez” boisé massif Central en France…, trop à trouées arides pour cause d’élevages ne respectant rien…, tassant le sol, le drainant, l’asséchant au pire…, soi disant pour “faire du rendement”, et à la moindre sécheresse, l’on ne sait plus où mettre les bêtes, les parcelles immenses de prairies devenues de vrais fours, plus assez d’arbres dedans et autour….).

QUI les y contraindra, les convaincra à l’urgente nécessité de changer de méthodes pour éviter les rivières en crues l’hiver et asséchées l’été, par ‘laids’ temps qui courent/fours ?

Pas les maires à petits fours et abbaye ou cat-haïsd-eux-râles’ ! “Seuls” Ass/As ne les regarde pas ! Ils sont ‘parcelle-hiii-s’haies’ com.laids/ZOOS/ZOS/autres…!

LE MANGER TROP GRAS…, mon “brillant” intellectuel de père l’avait mal testé pour nous…, l’esprit perdu, parfois en colère pour un rien, même bizarrement… raciste !

Jeu’SSS prend mon Pen-scie-îles pour fous l’HAIE’SSS-cris’SSS-rire !*!*!*!

JEU ‘propre-pause’ que dans toutes nos campagnes si friandes de charcuteries, de viandes, de grosses bouffes de fêtes à ‘toussent cassés’, même les plus “traditionalistes” copieurs et à ‘La Pen’ y revoient un peu mieux leur ‘COP’PIS’ !

‘Mare-t’INN’ ‘Eaux brise’ avec ‘haies SAS-rosse’ !

Évêque/Eve-haies-queues quelques-‘hunss habillés en ‘bells rob’ dorée qui vous aspergent de très peu d’eau…, cela ne fait pas le poids, la dose, nie même l’art-rose-soie art ! Car la rose se fane vite, vu les miennes dans le jardin sous la canicule, même arrosées comme il faut ! Les légumes, n’en partl-honte pass ! Il faut retourner une fois de trop au Sue-perd-“marche”-(en)-chier !

Plutôt que d’être béni/’benne-hiii’/Ben-y,  il serait préférable de prendre une bonne douche, de la bien voir nettoyant tout, y compris le mental cru bloqué, car cela fait un tout en tant que corps de conscience haute, corps émotionnel avec, à ne pas craindre séparés du tout ! Mieux qu’avec ‘Jante’ ‘le-B’hâte-pis-hisse-te’ vous plongeant une fois dans votre vie dans le Jourdain…, ce qui donne vite mer Morte qui comme maintenant se vide, se dessèche !

A quand le tour de la mer ‘Médite-errent-ânes-niais’, à vannes-raides ??? Eaux boues/boudent de combien de tours ‘eau-perd-hâte-torts’ ?

Les ‘passes-lestes-Inn-nient-end’ de jadis (nous peut-être, cru mal incarnés là-bas) ne l’ont pas assez compris…: de devoir faire des terrasses à, talus très arborés pour garder toute humidité au mieux possible dans les hauts…, afin de faire plus de sources coulant à l’année…, que de Scène à vain vin (vendu par les romains une amphore contre un esclave, ‘mess’ écrit ‘nuls partent’ ‘danse’ la Bible !).

Espacer les arbres pour faire paître trop de bétail, de moutons et de chèvres qui arrachent tout jeune plan d’arbre…, cela finit au pire…: en fausses “religions” calcifiées…, SEC-TERRES…, “…rien que sur la défense-hii-V…, y compris celles financières et commerciales” diraient les éléphants ‘d’Aaah-Fric’…,  zozotant sans dents de deux-vents/ventes dans le ciel !

Un exemple ‘fine-lance-y-est’ qui m’a été soufflé par ma part haute (“attention souffler n’est pas jouer…!”, diront/dix-ronds à tort ceux qui ne bougent plus…, rien qu’avec une calculette à la main, et des calculs vite fait à la vessie, puis en déambulateurs, mais avec la sauve-garde des edges-founds, des fonds de pensions…) c’est de faire en sorte que les dettes des États ne dépassent pas une certaine proportion du P.I.B. Et, que, si elles le font, alors, elles soient automatiquement effacées.

LE “PONT” de ‘connes sciences’ est là, à assouplir partout, et pas juste qu’en donnant un pont “exceptionnel” aux employés esclaves, surmenés, puis suicidaires !  Toute leur santé et mode de vie doit être analysé, évalué de près car l’humain stressé  Sinon tout s’écroulera de plus en plus vite, nos générations futures avec leur ADN follement à gènes déficients, en Add-des-haines et en déroute.

Le package “conscience, mental, physique et émotions” sont : un seul Corps de Conscience, à traiter avec un infini respect, à sensibilité divine remarquable, quantique, plein de ressentis créateurs à toujours mieux exprimer !

Cela n’arrête pas !

En effet, jouer les usuriers séparés du monde (en quartiers protégés), d’autres l’ont tenté, expérimenté (les mandarins chinois, puis les juifs, puis les quartiers d’affaires…) et ont plutôt mal fini, tout en érosion ou en temples secs.. et en pays arides. Pas qu’à ‘Sans-marck-hante/land’…, ‘nient’ en désert de Gobi/vit(e) grosses-billes toux.com) ! 

Car l’énergie de conscience et la vie qui en découlent se veulent libres, non contraintes, capables d’expanser harmonieusement, vraies dans toutes les directions. Les forcer à faire fausses ne mène à rien, qu’à des impasses raie-tantes-hiii-sentes ! Et retentissantes côté climatique ! 

Il serait temps de comprendre qu’au niveau primordial et quantique de l’évolution Universelle des consciences (à base primordiale latente et neutre, invisible), l’énergie des processus d’échanges (même dans les domaines physiques), ne se veut pas contrainte, mais capable de se déployer librement par elle-même ! C’est la nouvelle “donne” de compréhension de CE QUI EST VRAIMENT !

L’expérimentation terrestre ne peut se propager longtemps de manière bloquée ou déséquilibrée (même en soi) sinon à finir explosive ! Et pas qu’en tunnel du Mont blanc ou en centrale nucléaire  du genre ‘jappe-pontes-niais’ !

LES CONNECTIONS VIRTUELLES,  à HYPNOSE FACILE, TROP LOIN DU RÉEL, et, de l’aspiration à grandir de l’âme planétaire !

La société moderne actuelle est inter-connectée de manière accrue, mais comme l’a montré l’exemple parlant de Jean-Paul II, exemplaire physiquement jeune, grand sportif…, c’est d’une manière complètement bloquée et abîmée qu’ils s’est finalement retrouvé à son poste immobilisé de Pape, qui voulait faire  croire que l’humain pourrait séparer en lui-même le spirituel du physique, du réel !

Étonnons-nous qu’en viles villes bloquées, sales, malsaines, tant de jeunes disjonctent, trop déconnectés de la vie réelle…, perdent la boule (ce que j’ai failli faire jeune, enfermé à Paris !) ; plus qu’à finir en prison (plus immobilisés encore), où les détenus se droguent et font piqûres létales à répétitions, le sida en prime…!

FOU…, qu’une société prétendue “responsable et démocratique” (en croisse.. SENS !) laisse faire cela sans plus chercher d’autres alternatives, qu’une “société” dingue d’enfermés à vie !

Les dérives de l’immobilier à tout va…, comme sur La Costa del Sol et la Costa Blanca en Espagne, comme à Miami et partout ailleurs, montrent que l’on court droit aux abus en tous genres…, vers des dérives folles où l’argent n’aurait plus d’odeur. Où faire du fric serait le seule finalité “respectable” au dépend de tous les autres vrais équilibres nécessaires à la planète !

LA CHINE elle-même, avec son système communiste pourtant sensé faire une différence, est devenue contaminée par l’expression la plus vile de l’argent, les pouvoirs sans foi ni loi où le plus fort seul gagne appuyé de pouvoirs “législatifs” faux, à la botte des “puissants”, pour faire valoir n’importe quel argument arrangeant ceux-ci, corrompus, et jamais capables d’apporter du mieux…, local, national, continental ou mondial.

S’y greffe une  attitude personnelle citoyenne, de honte forcée de Soi ou de colère immense, inacceptables concernant la guidance d’une conscience calme, la seule à être bien informée de l’intérieur !

Autant envisager de sortir nos jeunes en perte de compréhension et de solutions saines, de cette folie généralisée s’amplifiant vers TOUJOURS PLUS DE VIOLENCE…., et de les mettre dans les déserts à les réparer avec tous les moyens nécessaires, pour qu’ils réapprennent à aimer le tout du corps de conscience mieux inspiré de l’intérieur du JE SUIS du domaine de ma souveraineté d’être (créatrice idéale et littérale, donc sûre), sans se juger ou douter de soi, se méjuger !

(v. http://lesjeunesenderoute.wordpress.com)

Ceux qui pensent que ce serait irréaliste, devraient voir que le sportif qui force de trop en compétition (de tennis, par exemple) doit y apprendre à se discipliner et mettre énormément moins de passion émotionnelle dure, remplacée par plus de conviction mentale douce d’y arriver simplement, avec la bonne attitude, les parfaites solutions, au bon moment, au bon endroit, tout vu venir en lâcher prise mieux respiré consciemment.

Le Corps de conscience trinitaire (intégrant l’aura éthérique/physique, mentale et spirituelle) est un tout inséparable au niveau du cœur de notre corps de conscience multidimensionnel. La partie “divine” est justement de comprendre cette unité prévue aux Origines de la conception du corps humain. La compréhension de l’âme existentielle est donc cette prise en compte de l’expérience individuelle du “JE SUIS, pleinement dans la VIE RÉELLE”, unifiée et complète au delà de l’espace et du temps, dans le moment présent de l’expérience…, si sortie de tout jugement.

Pas besoin d’étiquettes “divines” particulières liées à des appartenances religieuses, c’est un fait perceptible dans notre aura, libre ou bloquée selon la façon plus ou moins large ou restreinte dont on appréhende chaque moment présent, voulu respiré et rechargé différemment !

Question : Il y aurait eu d’autres belles époques du passé (même du temps des hébreux 40 ans dans le désert…, ayant raté la chance d’y faire paysagiste…!) où l’humain était branché de l’intérieur à sa part haute et où tout fonctionnait divinement ! Saurons-nous y revenir en douceur, interactifs du plus grand bien perçu, rêvé possible…, sans croire au pire ?

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Advertisements

About TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) ; - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de sagesse immense doublée de guérison ; - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie ; - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; - know-how scientifique et technique / informatique de process ; - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis ! E-mail pour échanges innovants éventuels (anglais et autres >>>Google translate) : ribu.ribu@free.fr
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s