20 – QUELLES LIMITES STOPPERONT “NET” NOTRE “CIVILISATION” CRUE “AVANCÉE” ?

L’ÉDUCATION DE l’ARROGANCE PAYE-T-ELLE VRAIMENT  à  LONG TERME, et d’une vie à l’autre ?

D.S.K. (Déesse-casse côté fait-mine-nain), notre cher, très cher…, trop cher… “professeur à rebours” révèle l’arrogance implicite de ceux qui ont fait preuve de trop d’intelligence manipulatrice, pleine de peurs, car très spécialisée, parcellaire, enfermée, puis trop facilement sectaire, élitiste ou clanique.

Une société avancée, pointue, surpeuplée, ne peut pas se payer le risque de dérives asymptotiques sans limite. Il faut un mur, une frontière bien étudiée, remise constamment à jour avec des auto-régulations permanentes, interactives même. Les édifices construits inébranlables, les structures rigides l’URSS nous a démontré qu’ils ne servait à rien…!§!

Le big data permet d’analyser cela (à défaut de le faire avec sa part haute de conscience, (intérieure, reliée à l’universel qui sait tout instantanément aux niveaux quantiques), mais à chacun(e) de l’utiliser comme il l’entend, pour apprendre de manière entièrement personnalisée (la plus efficace des manies-errent d’apprendre ?), puisque l’on ne retient que ce qu’on a vécu (la plupart du temps mais pas toujours…).

Autant, pour se guérir de lui-même, de ses illusions ignorées, tardives, repoussées, l’humain socialisé, cru sécurisé en collectivité, aura besoin de murs (à la limite ceux d’une prison…), autant pour son travail, l’humain nouveau ne devra jamais rien laisser de côté pour arriver à dépasser les croyances et manques de LA Société qu’on lui présente comme aboutie.

Il suffit d’une coupe du monde perdue pour que le peuple du Brésil, comme tant d’autres, réalise qu’il a placé ses attentes et aspirations en des buts collectifs infondés en mégalopoles pleine de mégalos !

Car, au Japon déjà, à Pompeï autrefois lupanar des “riches” à triches de son temps…, et un peu partout ailleurs…, cela finit soit par Aboukir, une cuisante défaite pour “un héros”, soit par… ‘aaah-boues-tire’ avec un tsue-n’a mis arrivé sur la tronche car jamais co-créé évitable !

Comme je l’ai fait à distance pour un cyclone japonais en Juillet 2003, on peut les voir s’afaiblir ou repoussés, autant que les populations locales n’accepteront pas de les croire obligés de leur tomber dessus. Car alors, le cyclone change de direction et leur reviendra en leçon de conscience créatrice, de plus bells !

Qu’est-ce qui cloche, en chaos répétés en ce monde, sinon la conscience humaine ne voulant rien dire précisément. Les allemands y arrivent, alors, pourquoi pas le monde entier ?

Notre société d’ultra-pressés ne veut surtout pas voir qu’elle est dans un réseau intelligent d’énergies, auto-stable, oui…, mais lié à la conscience planétaire d’ensemble comme à celle responsable de chacun !

Nous poussons à l’extrême nos exactions et pollutions corporelles, cela aboutit inévitablement à la mal-à-dits. L’esprit se perd, le sens du vrai n’y est plus…! Il en est strictement de même pour la planète, car nos énergies de base sont nourries de son sol, de ses éléments vitaux.

De même que, sur une échelle plus large, moins égoïste, chaque équilibre harmonieux implique l’ordre d’Ensemble et le nourrit…, tout autant que chaque désordre trop maintenu affaiblira cet ordre vivant, savant…, pour plus d’entropie morte…!

AUCUN BILAN RÉEL, CLIMATIQUE (AÉRAULIQUE ET THERMIQUE) et VÉGÉTAL  COMPLET, PLANÉTAIRE, N’EST ASSEZ PRIS EN COMPTE COMME INDISPENSABLE…, et à TRÈS SIMPLEMENT CORRIGER !

http://www.quebecscience.qc.ca/Vingt-apres-Rio

Je l’ai pourtant dit et répété : seules des cultures en forêts jardins, en agroforesterie retenue fonctionneront mondialement sur le plan micro-climatique, à condition de faire des terrasses cultivées étroites bordées de talus arborés. Que ce soit en montagne (style rizières à talus arborés) ou en plaine (style oasis).

Ce que j’ai vu évoluer au mieux pendant 25 ans dans un programme immobilier paysagiste, l’humus et l’eau enfin correctement retenus sans aucun inconvénient, avec un micro-climat très tempéré l’été, sans nécessité d’arrosage, les légumes poussant à merveille à demie ombre !

En bien des endroits de la planète, c’est l’inverse ! Le sec, les constructions, les routes, les cultures immenses et sans arbres, les drainages, les eaux envoyées au plus rapide vers les océans…, voilà le pire !

La couche de terre “vivante” (sans parler même d’humus forestier) n’est même pas de 5 cm, et sinon dure et sèche presque comme de l’argile pur.., aucune humidité dedans…! 

RIEN à VOIR AVEC NOS FORÊTS PRIMAIRES faisant des climats STABLES On prend pour acquis ce Vivant “minimaliste” comme viable, mais c’est une illusion majeure…, sur le plan thermique seul (sans parler des excès de gaz à effets de serre, déjà par trop d’absence de végétations hautes et de terres humides en profondeur…, il ne l’est pas !

Allez voir l’humidité valable, débordante même sous 40°C…, en Taïga russe ou au Canada, mes blanches ‘colle-mombre’ !

C’est là qu’il peut y avoir moins d’incendies et de sécheresses prétendues “insurmontables” avec “ma solution” – en fait, inspirée de l’expérience universelle, issue de tous les mondes vivants ayant vécu le problème, que je veux réveillée, inspirée “divinement” en moi, et que j’obtiens par simple télépathie naturelle (que tous peuvent dire avoir puisque déjà en chacun(e)…).

Idiots d’HUME-MAINS ! Ils ne sentent même plus la terre entre leurs mains, pour savoir, rien que par l’odeur, si elle est valable, avec assez d’humus et assez légère !

Les connaissances de bases laissées pour compte…, et les banques s’effondrent ! Normal, la vraie leçon mondiale n’est plus apprise !

“L’éducation” de l’arrogance, à élites aveugles et sourdes est là pour l’apprendre, tout comme n’importe quel citoyen lambda. Mais la technologie qu’on nous présente comme une solution aboutie nous isole…, nous marginalise, nous exclue de plus en plus de telles compréhensions majeures, de telles intégrations totalement indispensables. Les riches à triches dans leurs domaines “aboutis” (pour eux seuls) en sont la preuve ! La planète vivante ne suit pas ! Les débordements de toutes sortes abondent.

La coupe du monde est pleine d’immondices et de surpopulations insensées…, d’illusions à spectacles débiles qui tournent en rond sur des carrés de gazon à ras…, alors que pour “gazer” (sans finir en ‘peau-gueux-room’…) il faut aller se baigner dans un torrent de forêt vierge (il en reste ?) quand encore bourré de vitalité et pas que de mercure (pour recherches d’or foireuses) !

Là, le symbole de l’or et l’argent “dieux indispensables” en prennent plein ‘leurres cons-tend’ ! Mais, l’école de l’arrogance n’ira jamais jusqu’à faire mettre le nez de nos prétendues élites dans ces cacas qui cassent tout vrai équilibre, que ce soit à ‘Cars-hâtes-casses’ ou ailleurs !

CHANGE-JONQUES ! L’illusion à tableaux hideux retouchés hâtivement en studio de photographe du Yacht princier, de l’île paradisiaque flottant “propre”, sinon continuellement lavé, au dessus de la merde tangible des baies, des fleuves, des océans… pleins de déchets, de pétrole…, de poissons morts, de baleines et dauphins déboussolés…, ne passe plus !

Le pétrole finit plus ‘frais-quand’ répandu hâtivement en nos océans, le gaz non utilisé et “rare” perdu dans l’atmosphère (en torchères ‘n’osent-haies-abondent’ pour critères d’efficacité argentée, financiers complètement faux)) que dans nos moteurs ! Honte cuisante lorsque l’on se réincarne une nouvelle fois face à ce caca qu’on avait voulu ne pas voir “la vie” (ou la période) précédente… ! On a ‘gag-niais’ !

LES PRÉMICES D’UNE TOUTE NOUVELLE FORME D’ÉDUCATION à CONTRÔLES INTERACTIFS D’ACQUISITIONS, sinon à recyclages indispensables SE FONT SENTIR “FOLLEMENT” NÉCESSAIRES

Quand l’éducation arrêtera de prétendre que “les élites instruites” pourraient s’arroger les droits exorbitants de faire n’importe quoi…, de plus en s’affichant honteusement aux yeux du monde avec des fortunes douteuses de pirates prétendus légaux…, l’on pourra commencer à respirer et envisager des modes sérieux d’éducation vraie.

Pour l’instant , ce n’est que du cinéma ! Et, ces “élites” le savent toutes pertinemment /’parti-n’aimant’, déjà, tant qu’elles n’ont pas l’allure aboutie de libellules, plus que celles de scarabée noir ou de bousier recouvert d’une couche de paillettes ou de brillants, l’aura fausse autour de la tête avec un diadème…, sans ‘dits-ah-d’aime’ vraiment planétaires purs…!

La tentation est grande de se croire aboutis rien qu’avec de fausses valeurs surfaites. Tous peuvent avoir cette envie-là en se jouant l’arrogance à fond, mais avec le sourire de façade “juste comme il faut”. On regardera que le haut du corps, mais pas le reste…, de plus en plus muré, lourd, figé. Les autres vous prennent pour “modèle” rien qu’en phot, à peine vivant, et finalement, c’est toute la société entière qui finit dans la fange mondiale…, comme au Nigéria avec le ‘pête-rôle’ !

Mais, ce n’est pas tant nos élites qui feront le pire, mais tout l’esprit de masse qui en fait stupidement des idoles derrière, des “références valables” des modèles à suivre coûte que coûte, alors que complètement faux, qu’ils soient en ‘cost-hume’ d’opérette ou en ceux lourd de “relie-gite-eux” !

En physique autant qu’en biologie, nous savons tous que quelqu’un qui se fige, qui ne bouge, plus, qui s’enferme dans un confort étroit toutes fenêtres closes devient vite dévoreur d’énergies superflues et à atmosphère irrespirable… Les mesures faites sur l’ intérieur des appartements citadins le prouvent, même de ceux très bien ventilés, mais qui aspirent l’air de la rue…, polluée en masse. Et là aussi, un bonus/malus a tardé à venir, y compris toujours inexistant pour le mode de chauffage des immeubles, pas positif et à capteurs solaires en facades ou à géothermie et chauffage urbain… !

Et, ce n’est pas d’aller à Vienne dans une magnifique salle dorée de concert où un seul Martin Grubimger. s’agite sur ses tambours, tenant encore car jeune et sportif (seul à donner l’exemple…, devant un auditoire bée), que la question sera mondialement mieux entendue si tous assis à vie et aidé de l’extérieur, comme avec plus de musique de maestros (Arte Vidéos)…

Je m’y étais essayé sans succès à la batterie, à la trompette, jeune à Paris, le souffle trop court, faiblard, sans espace respirable…, peine / Pen perdure ! Mon capital d’éternel citadin par ma mère et ma grand-mère,  ne faisait pas le poids ! ‘Lou-hisse’ ‘Armstrong’ avait de qui tenir (arms-strongs, joie et souffle avec), des hérédités d’esclaves bougeant bien sur le terrain…, sauf que pas chez eux ! D’où l’ass Sun-belt désertifiée actuelle…: énorme occasion ratée d’un “seul” centenaire techno ?

Martin, en ses cons-serts, tout au contraire, et face à d’éternels assis  élitistes, réduit au carré étroit de leur trône. Dirons-nous : dans leur cons-tend-te-ment d’élites ‘paye-hante’ un max., qui se prennent pour des “arrivés” à “une paix” (qu’égoïste) grâce à leur argent ‘chaires-ment’ acquis.

Mais…, s’ils voyaient leurs auras grise, tenant à peine, sans couleur or et argent propres…, ils en resterait ‘pan-toi’ !

‘Peint-toile’ et encadré pour ‘l’est-TERNE-hii-tea’ cela ‘fête’ “mieux” ?

Comme je ne cherche pas à trop vous affoler sur vos faux repères de réussites parcellaires, partielles, assez ‘n’osé-aah-bondes’ du côté de vos rejets (les miens au minimum car cherchant à réparer mes tongs et à ne pas boire de l’eau ou du lait… “en plastique”, les contenant diffusant forcément un peu dans le contenu, c’est inévitable !)…, passons directement au vif du sujet du genre ‘eau vive dure sue-jette’, sans ‘vif d’urée-Sue-jet’ !

UNE EDUCATION MONDIALE N’EXCLUANT PLUS RIEN, AUCUN SAVOIR, AUCUNE RESPONSABILITÉ D’ÊTRE EST-ELLE POSSIBLE ?

D’aise-jazz, pour ceux fraîchement incarnés pour la première fois, il vous faut savoir qu’en tant qu’anges vous étiez des sacrés naïfs, des ‘cons-ciences’ un peu légères et inconsistantes (cela se verrait là-haut, dans l’interdimensionnel, et démontrerait ceux qui ont déjà été en des mondes physiques des autres âmes).

Pour vous le ‘transe-maîtres’ ‘autres-mentent’…, ce n’est pas parce que nous sommes très intelligents sur le plan des sciences ‘applique-quais’ (et/haies jeux noeuds vise pas là que les maris marins d’eau douce ‘suis-ss’eux’…, ni ceux cherchant à s’élever hâtivement avec planeur solaire…) que nous serions pour autant des consciences planétaires pleinement accomplies…!

“Il y ‘eau-raide’ encore de la marge…”, vous sortirait ‘Langes T’AS-bars-litres’, se noyant là-haut facilement dans un ‘verre d’Oh’  très cop de la (Moite-sciée’… ange inn-certes-teinte/tinte, à cloche, proche de la ‘J’ose-hua’), mais évitant de regarder la mouette sciée en nappe deux sons ‘M’a-zoute… aaah l’huitre’ !

Oui, Martin G. a raison de taper comme un fou sur ses tambours pour alerter le monde, plus assez vrai et bougeant, mais à lui tout seul, il ne fait pas le poids, ne donne pas le change ! Son père qui n’a pas assez bougé comme percussionniste, et les tracteurs que tout jeune Martin voulait enfourcher en son enfance, non plus ! Même dans une ‘All-magne’ parfaite/partent-fêtes  où les vaches sont engraissées de trop à l’étable, sans plus bouger !

Le décor ne peut pas seul bouger pour nous, et chacun : plus du tout…!

Tout prodige qu’ils soit, il le sentait dès l’enfance, même en évitant de faire ‘tend-bourre’ trop tôt avec sa ‘dure-le-ciné’…, mais/mess(e), le fait de réussir “comme les parents le pensent” prit le dessus ! Il fallait être un prodige des répétitions ‘connes-formes’ immobiles et stressées !

Heureusement que, comme grand sportif, il se surpasse. Sauf que, le coeur va-t-il tenir ou lâcher à ce rythme de fous ? Il faudra qu’il respire mieux sur scène ! Difficile en salles ‘cons-fine-haies’ ! Comme à Cannes d’ailleurs, avec que du cinéma ! Comme à ‘Manne-hâte-tanne’…, et pas qu’un ‘onze-sceptres-tendres’ ! Comme à ‘Kasse-boules’ ! Comme à ‘Taie-errante’ ! Comme à ‘Vains-scie-Anne’, et comme à ‘Banque-coqs’…!

Com.aïe-heurts au T’ex S’As, en sun belt qui ne tient plus sur le pantalon, les paysans au régime forcé dans les années trente, les pentes-aah-l’honte, asséchées et réduites en poussières d’humus perdues à tout jamais, faute d’arbres et de terres toutes retenues à plat, bordées de talus arborés !

Voilà le seul préalable…, les vrais ‘tend-bourre’ planétaires, à semences naturelles, valables et variées, pas tant trafiquées pour faire légumes propres de l’extérieur (mais pourris de l’intérieur)…, celui pour terrains humides ne nécessitant presque pas d’arrosage, que celui des pluies fréquentes arrivant automatiquement à temps, quand tous les paysages tiennent, y participent pleinement en micro-climats locaux à effet boule de neige…!

Là, un seul pays, une seule méthode ne peuvent donner le tempo ! Il faut les étudier toutes, et d’abord sur le terrain, par largeurs de terrasses testées en fonction du climat, du type d’arbres, des hauteurs à ombrages régulés finement ! N’oublions plus que 1/2 cm de pente suffit pour perdre le délicat humus à tout jamais ! Que l’humidité arborée se reporte impeccablement de l’hiver à l’été en puisant dans l’humidité souterraine…, si meuble (différentiel de chaleur 35 fois) ! 

“Ah tousse-jam-mets ?” demanderont les inquiets trop assis, bon qu’à conduire un engin qui pollue “juste ce qu’il faux”, bedonnant et le souffle court. Jamais crus capables de se dire dirigés par eux-même de l’intérieur, vus obtenir très précisément “ce qu’il faut” sur le terrain, sans semences forcées, fongicides, herbicides ou pesticides en trop…, les terrasses noyées naturellement par les pluies d’orage pour éliminer la vermine !

Honte’ en ‘haies’ loin ! Tant d’enseignements valables ont été laissé de côté…

‘Simple Sample’ ‘Ex-ample’ : un brillant chef d’orchestre ne mériterait son nom, son rang, que si dans sa jeunesse il avait appris tout de l’écologie…, de la vie en une ferme bio-climatique digne de ce nom ! Alors, comme “l’inn-décis” Martin G, peut-être qu’il aurait hésité deux fois avant de finir à la baguette, plus à faire son pain !

L’ÉCOLOGIE DYNAMIQUE UNIFIÉE,  PLANÉTAIRE, PROGRESSERA AVEC LE PROGRÈS, et… ‘scie posent cibles’, SANS LE ‘PRO-GRAISSE’ !

Toux d’aise pendra des idées sur de “nécessaires” baby-BOUMMMM de trop !

Il est facile de dénigrer le progrès, autant qu’il est facile de regretter “l’ancien temps/tend”. Cependant, l’on ne peut pas revenir en arrière : chaque époque est celle qui EST !

Par contre…, une nouvelle attitude de conscience, intérieure, une nouvelle façon d’acquérir de l’information large est possible…, sans même le web sous la main ! Moi-même, “l’apprenant rien de naissance”, j’en suis la preuve… ‘part’ n’oeuf !

**** Chaque esprit est comme une radio télépathique, constamment en acquisition de données universelles, mais au choix du branchement d’émissions de fréquences faites. C’est le libre-arbitre…, là SURTOUT PAS FAIT POUR COPIER bêtement ! ****

Ainsi, il y a toutes sortes de réceptions hypnotiques, de phobies où se brancher…*; mais ceux qui disent préférer se connecter sur leur part haute, sur le Soi supérieur, qui figure la Connaissance planétaire de tous les temps, autant que celle universelle…; si c’est l’intention émise ; recevront alors les émissions” intérieures pile synchrones à l’Harmonie universelle latente la plus évoluée…! Mais cela se fera uniquement dans l’instant présent, et selon le désir (responsable ou irresponsable) de chacun(e).

(*) esprit/conscience local, familial, régional, citoyen, ‘états-unis-huns’, ‘plane-haïs-t’erre’

POUR OU CONTRE LA TECHNOLOGIE DURE, PARCELLAIRE UNIDIRECTIONNELLE…., opposée à celle interactive, VIVANTE  ?

LE POUR : En créativité vestimentaire, on ne ferra jamais mieux et plus écologique que les vêtement à fourrure animale et à lin végétal que ceux du passé. Vous prenez un draps de lin et vous le sentez rien qu’au toucher. Vous brassez du foin coupé de même, il dégage de la vitalité à revendre. Mais les fabrications évoluent ! Sauf que les destructions pas !

LE CONTRE : Les vêtements actuels sont pratiques, mais bien trop artificiels, indestructibles…, sans effet à deuxième peau vitale (toute appauvrie et excessivement électrostatique). De plus, aucune industrie du recyclage ou de la transmutation en éléments chimiques de base, non polluants (hélium, hydrogène) n’a été prévue dès l’invention des premiers tissus synthétiques…, grave erreur !

Avec ce simple exemple se résume “bien” toute la dérive mondiales de pollutions actuelles. Rien de réglé de A à Z concernant production, distribution, consommation, recyclage ou élimination parfaite !

Ainsi, notre société “performante”, là comme pour l’énergie fossile et pour bien d’autres chimies dangereuses, à poisons durables et assurés, dans l’environnement, est prise en défaut d’entrée…! Moi-même, à 66(0) ans, je ne sais plus quoi faire de mes vêtements synthétiques usagés ! J’espérais rester sur Terre jusqu’à 95(0) ans…, mais je doute qu’elle soit encore vivable, vu le “catastrophisme” décourageant qu’on nous fait miroiter !

Alors, étonnons-nous que des jeunes se pendent à des porte-manteaux d’école, déjà, après guerre, mis hors de moi par la bêtise du cours qu’on m’enseignait, je m’étais vu exclu du cours, rejeté dans le couloir, où la tentation de m’y pendre fût grande… Je m’en ‘rate-pelle’ ‘en-core’ !

‘Mains-tenant’, quand je vois la couleur de l’eau d’eux Coulent-Loire’ss, ce n’est pas mieux, j’hésite même à me suicider dedans tant elle est sombre et morte !!! Je ne risquerais pas d’y guérir “miraculeuse-ment” comme dans un torrent de forêt-vierge bourré d’énergies vitale propre et saine à boire !

LE POUR : On a de l’eau “en abondance”, dite garantie aux robinets de nos maisons…,

LE CONTRE : mais elle est trop propre, trop aseptisée par le chlore, et son origine maltraitée, soi disant filtrée sauf des nitrates, en plus prise directement dans la Loiri. le cercle et bouclée ! Mais, horriblement chère (alors qu’elle devrait être gratuite, assurée à tous – dixit La Charte des Droits de l’Homme, et le système de l’argent faussant tout, les abonnements sont plus chers que la quantité d’eau consommé, tout le système perverti et faux… en sociétés privées).

CONSTAT : LA PRIVATISATION MONDIALE NOUS A PRIVÉE DE ‘L’ESSENCE-CIEL’ !

On n’aurait même plus le droit (légitime), ni la place d’avoir un bassin collecteur d’eau en amont de sa maison (j’ai la place, mais mon propriétaire, précédent, qui a fait construire la maison, a prévu un jeu de boules…, et aucune citerne sous la terrasse, car vu fauché comme les blés par leurs petits boulots (mais à deux voitures…., et toute la famille, grosse dedans), sinon toujours assise, rechignant au moindre effort physique, à déblatérer sur le monde “injuste”…, la cheminée à fond, la cafetière et la télé HAUSSE-SCIE !

Alors, le feu de cheminée “catastrophe de trop” arriva…, et on ne le dit même pas à l’acheteur suivant qu’une fenêtre ne tenait plus, celle de la salle de bain mal finie et trop mal utilisée…! Ceux-là, très “bien” dits en eux-mêmes “finissent” en sur-endettement à vie, sans rien vouloir voir ni tenter de mieux ! Et pas qu’aux US-SAS/s’As ass !

L’ÉCOLE LOGIQUE est d’abord l’ÉCOLOGIE n’excluant plus les dérives mondiales de toutes sortes. Y compris celles dépassées de l’armement…!

On est en quête de financement de grands travaux sur les énergies renouvelables… Si on fait un bilan de l’armement, du début à la fin de ses activités, il y a mal donne. Ce n’est pas rentable, et ne l’a jamais été !

En plus, il y a un gâchis énorme de métaux nobles…, bientôt rares pour la plupart ! Le bilan global est partout négatif, quelque soit la façon dont on traite le problème, surtout avec les épaves de navires coûteux perdus corps et “biens” au fond des océans, passés sous silence en terme de “profits et pertes.

L’armement se doit d’être reconverti de plus en plus en des domaines d’activités proches comme l’hydrologie maritime, les centrales nucléaires flottantes, la géothermie à faible profondeur, les usines marémotrices (les engins du génie utilisés à creuser les baies dans le désert et remonter ces terres sur les rives en terrasses à talus arborés… à faire les barrages genre Rance, tant qu’il y a du pétrole !)…, etc.

Pour cela, il sera progressivement nécessaire de créer une taxation bonus/malus sur ces industries nocives…, trop dans la comédie du ‘back-chie-Che’ et de caisses noires disparues on ne sait où…!

Pourquoi l’humain lambda serait pénalisé pour son auto…: essayant de faire le moins pire qui soit ; et que, ne le soient point les croiseurs, les torpilleurs, les porte-avions, les mirages et autre avions furtifs (la liste est longue !), bien plus gaspilleurs des ressources et argent manquant aux autres…, de plus pollueurs et très nocifs pour la conscience humaine ?

On ne pourra prétendre étrangler financièrement des pays non “dans la règle” du PIB qui tient, sans que soit remis à plat l’étique faussement hypocrite de la militarisation à outrance, d’avec tous les trafics mondiaux innommables à guerres larvées, qui font que nos terres finissent remplies de mines anti-personnelles, si coûteuses et dangereuses à déminer, plein d’enfants et d’animaux y perdant leurs membres… indispensables dans leur vie aux champs. Quel carnage impossible à supporter encore plus longtemps comme “acceptable”, à moins d’être pire que des bêtes…, au plus bas de l’échelle de conscience universelle désirant la perfection harmonieuse en tout ce qui est… !

POURQUOI ‘SAS’ ?

Parce que leur folle famille leur à joué cette comédie dès très jeune : ” Sûr, tu arriveras mieux que moi mon fils… (monte fille ?) en faisant ‘mis-litres-errent’ (voir miss-lit-t’erre’), si tu restes les pieds sous un bureau bien au chaud (ou immobile dans ta voiture en trajets incessants…), puis raide, gras, vite malheureux “comme une pierre”…, sans préciser qu’il finira en colère pour un rien, prêt au pire avec les autres, les plus doux et bougeant plus, sinon avec ses gosses, sans même accepter de s’avouer et malade d’une vie de dingues, d’enfermés à vie !

L’ÉCOLE DEVRA DÉLIVRER NOS JEUNES DES FAMILLES SANS ÉDUCATION VALABLE, LARGE ET SAINE !

Une vie saine, en camps de scouts de temps en temps, à longues marches paisibles sac au dos…, je l’ai exceptionnellement vécu en une unique pension religieuse dans un chateau de montagne “modèle” en haute Savoie, en plus sur le mont “Salève” !

Le seul à ne plus s’élever ‘core-raie-queue-te-ment’ dans la région, comme tout le reste des Alpes, à cause que trop près du trou ‘fines-lances-hiii-est’ de Genève (si ‘l’hii/hisse-toi-rare’ haie V’raie !). Haute ma Voie en Savoie…? A ‘Crue-s’aille’ en château ‘aise-haut-tait-risques’ oui…, comparée au fou paris de “vivre” à Paris !).

Le fou d’Assan Dina qui l’avait construit, ce ‘chatte-tôt’, avec le fric d’une riche américaine, jeu le ‘benne-n’y’ ! Petit fils de M’a-ah-rage-d’add’ H’inn-doux (…d’eux dent !), il avait eu presque raison…, sauf qu’il avait oublié la ferme école paysagiste autour ! Tout était prévu sauf cela !

J’oubklie de dire que le chateau avait de l’eau à foison, pour toute l’école, car une forêt de sapins juste derrière.

Ce que j’ai vu strictement nécessaire en Ardèche trop sèche, surpris de découvrir un seul bois de conifières rares en pleine montagne, plein d’eau retenue en terrasses juste ‘end deux-sous’… L’ingénieur qui avait acquis ce site, fort cher, me soutenait que : “Rien n’est donc ‘fat-all’ côté sécheresses, même si mes terrasses sont en béton ! “ Alors…, ce nostalgique de la copie des viles villes, s’étonna que je lui parle de talus, plein d’herbe et d’arbres, qui tiennent tout aussi bien sur leurs pentes ! Il suffisait d’y penser !

Pourtant, dans le lot des gosses en pension… (dans ce chateau délirant “Les Avenières” au dessus de Cruseilles), il y avait un gros à lunette qui jouait à la marmotte…, à la “maladie” du sommeil “imparable”, persuadé qu’en cette pension de bougeant et respirant bien y faisait fausse route…. ! Refusant de rire et de dire : “on verra bien”…, de tenter de s’y bouger à fond sur le terrain en pente de devant, au foot, ou avec les grillons, les pierres à bouger en s’y emmerdant sévère (sans jouer au vacher de ferme dans la merde ‘jusque eau coupe’). Plutôt que de croire “le pire” et de ne rien espérer mieux voir…, d’où ses énormes lunettes à son âge…! 

Un conseil, les aveugles à lunettes (même belles grasses jumelles qu’on voudrait vous faire épouser au Maroc, deux en Harem pour le prix d’une, bradées par un X, là seul polytechnicien pas regardant sur les ‘chient-frais genre 69… reportés sur le gendre en bloc…), cells lasses ‘EVe-VIT-HAIES’ laides ! Laissez-les apprendre dans leur coin de bavardes bloquées chez elles à vie, et sy croyant pas guérissables, donc victimes très futées!

Moite, Jeux MEUUU Taie/tête, et mue casse, c’est d’échasses SAS !

Ce qui fit que…, dans(e) l’histoire sur cette pente pas retenue, facilement érodée, les grosses pierres déboulant autour, je me suis gagné de me casser la clavicule…! Mais “eau moines”…, faisant du judo, juste après, pour apprendre à rouler sans casse (quand on prêt-voile laaaahH chute !), j’avais APPRIS  beaucoup côté ÉROSION “VIVANTE”…, ainsi qu’à RESPIRER monte ‘con-tend’… (chute fine-ail/aïe/aille…).

Très fier d’être un héros juste après…, du haut de mets ‘huitres’ hante…. (c’est Lang-gueux Jack-sonne qui là m’inn-ss’pire…), on m’évitait, car un peu trop silencieux en bougeant, “seul” à croire savoir méditer, observer…, sans crier et faire le pitre pour un rien…, puits-queue ‘j’AVE-vêt’ un ‘Che-voeux’ sueur là Lang, que je ‘baise-gay-hii-haies’ !

Jeux meeeu suie voilée (pas fiole-laid)… qu’en bougeant comme un fou – outre à la ceinture ! Cesse-d’aise-Jazz SAS !

Jantes cons vient…, J’eux feux raides miss-eux… la propre-chaîne foire !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Advertisements

About TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) ; - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de sagesse immense doublée de guérison ; - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie ; - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; - know-how scientifique et technique / informatique de process ; - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis ! E-mail pour échanges innovants éventuels (anglais et autres >>>Google translate) : ribu.ribu@free.fr
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s