ENERGIES PROPRES INFINIES inspirées d’un PROPULSEUR HYDRAULIQUE MULTI-USAGES à effet centrifuge axial ! >>> Applications

CONSTAT SUR L’UTILISATION INSATISFAISANTE DES ENERGIES PLANETAIRES EN 2022

Update / Mise à jour : le 3 juillet 2022

Préambule :

Remarquons L’IMPASSE actuelle au NIVEAU MONDIAL concernant les énergies NON RENOUVELABLES (sales, nocives ou dangereuses depuis leurs découvertes !§!) que sont LE GAZ, LE PETROLE, LE NUCLEAIRE de fission, TOUTES des énergies épuisables, devenant rares et donc de plus en plus CONFLICTUELLES, comme nous le démontre la Russie, entre autres !§!

Face au RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE maintenant évident et qui menace notre survie (voir un remède naturel thermique et végétal sur https://greenjillaroo.wordpress.com), il est inadmissible de ne pas changer tous nos moyens de transports à énergies fossiles, devenus déviants, sinon SUICIDAIRES. De même que tous les approvisionnements de chauffage en centrales à charbon et au gaz, à effet de serre !§

Hors, ces industries font mine de ne rien voir ni entendre…

J’ai donc demandé intérieurement (comme le fit si bien Nikola Tesla en son temps) de savoir s’il existait une façon simple de faire un PROPULSEUR PROPRE, du genre multi-usages. Et, après bien des études infructueuses, j’ai reçu celui du dessin ci-dessous.

SOLUTION

L’idée géniale :

Fourni en OPEN SOURCE pour un progrès MONDIAL PROPRE enfin équitablement partagé !
(mise à jour C corrections unités : le 18/06/2022)

Lequel propulseur rotatif, à effet inertiel différentiel axial, pourrait être réalisé en imprimante 3D :

  • avec des thermoplastiques hautes performances (PEEK, PEKK, ULTEM, malheureusement fort chers 200 à 500 euros / kg !) qui permettraient d’avoir un prototype assez léger pour être intégré à tout véhicule léger, même sur un scooter, un vélomobile, un drone (en réduction adaptée). En petites et grandes séries, l’on préférera donc l’alliage d’aluminium en la solution ci-dessous.
  • à fusion laser sur lit de poudre d’alliage d’aluminium – AlSi9Cu3(Fe) et autres (adaptés à l’impression), du style de celui employé en carter d’automobile, pour les réalisations de fonderie en grandes séries.

ENORME POLYVALENCE : cette invention est simple (beaucoup plus que les batteries, car totalement SANS déchets…, et adaptable à une plus grande échelle pour de fortes puissances de tous ordres capables de propulser des : camions, autobus, locomotives, avions, chalutiers, cargos, engins de chantiers (alors le dispositif représenté, si multiplié !).

AVANTAGES :

  • comme ce propulseur ne demande que très peu d’effort et de vitesse pour être mis en rotation, l’énergie de démarrage et de fonctionnement pourra être produite via une dynamo en prise avec l’axe des roues (ou une éolienne/hydrolienne miniature, sur avions et bateaux) couplé à des batteries minimales (même au plomb ?), et mis en rotation grâce à un moteur à courant continu à vitesse variable disposé en bout d’axe.
  • en RETROFIT de transports thermiques de tous ordres, cette solution se révélera plus simple, sans contrainte et nettement moins onéreuse que les rétrofits électriques !

INCONVENIENT : pour la marche arrière, un deuxième propulseur (identique ou moins puissant) sera indispensable en sens opposé (couplé avec une boite de vitesse commune à 1 rapport), sauf si l’ensemble mis sur châssis orientable avec cardans.

PRECAUTIONS liées au fluide inertiel :

  • le risque de CAVITATION interne par circulation forcée du fluide est important, surtout au niveau du nez du propulseur (effet centrifuge), obligeant à un revêtement de surface parfaitement lisse, et des arrondis aux changements directionnels ;
  • le type de fluide utilisé (l’eau préférable car plus dense que l’huile) risque de poser problème en s’échauffant et se dilatant, nécessitant plutôt de choisir de l’huile et de concevoir des ailettes de refroidissement parallèles à l’axe en périphérie extérieure du propulseur, voire une soupape de décharge en sécurité qui pourrait être disposée dans l’axe rendu creux à une extrémité.

PRODUCTION D’ELECTRICITE inépuisable : Il est même possible d’envisager ce propulseur rotatif multiplié tangentiellement en périphérie de grandes roues pour faire des Générateurs lents très puissants, reliés à des multiplicateurs de vitesse pour entraîner des génératrices d’électricité en centrales à énergie presque libre !

OPPORTUNITE MONDIALE : cette idée vient juste à temps, face : aux coûts délirants de l’entretien des centrales nucléaires, de la gestion non maîtrisée de leurs déchets dangereux, de la dérive budgétaire des EPR, de la pollution jamais acceptable des énergies fossiles (dont les fuites de gaz en torchères des puits de pétrole, et la fracturation hydraulique si risquée face aux séismes et aux atteintes aux nappes phréatiques)…!§!

v – EXEMPLES DE CONCEPTS APPLICABLES – v

1 – DRONE MONOPLACE à 4 PROPULSEURS SOLIDAIRES D’AILERONS ORIENTABLES

Epure de principe : ce drone monoplace a l’avantage de pouvoir être à décollage et atterrissage vertical en orientant les propulseurs et les ailerons vers le haut. En le généralisant l’on pourrait envisager de se passer de véhicule routier individuel en milieu rural

FONCTIONNEMENT

Le passager actionnera les ORIENTATIONS (des ailerons plus propulseurs, liés en montée et descente) via DEUX MANCHES droite / gauche avec poignés rotatives de réglage de vitesse sur chaque. Ce réglage de vitesses latérales différentielles permettra la rotation horizontale de l’engin.

De chaque côté, au niveau des poignées, pour incliner plus ou moins le drone vers l’avant ou vers l’arrière, le pilote disposera de CURSEURS qui régleront l’inclinaison de l’aileron AV par rapport à celui arrière, en jouant sur la position de l’accroche du câble AV au manche. Des ressorts de rappel, non figurés, pourront être prévus pour ramener chaque propulseur à l’horizontale.

Le Complément de puissance électrique sera fourni par le passager actionnant un pédalier de vélo avec ses jambes. Lequel sera relié à un générateur alimentant la batterie ou directement les moteurs en cas de panne de celle-ci.

AVANTAGES

A l’inverse des drones existants, cette innovation, avec propulseur hydraulique, a l’énorme avantage de rendre la navigation TOTALEMENT SILENCIEUSE et très PROPRE, de plus entièrement SÛRE !

DECOLLAGE et AMERRISSAGE AQUATIQUES

Ce concept gagnera à se faire amphibie, étanche par en dessous, pour se passer de lourds trains d’atterrissage, et manœuvrer que sur des PLANS D’EAU (le dessous de l’engin faisant poche d’air en aquaplaning…), sur des canaux, des mares, des piscines (au pire), de petits lacs, afin d’éduquer ce monde à faire de l’irrigation et de la retenue d’eau de partout…, et oui, même l’été…, n’en déplaise aux pays faisant L’erreur THERMIQUE fatale : sans assez d’arbres ni d’eau retenue de partout en amont…, avec trop de bétail et pas assez de piscicultures, en NE COMPRENANT PAS…: que L’EAU est INDISPENSABLE PARTOUT sur nos continents, car à ABSORBER 35 fois plus de CHALEUR que l’air sec !§! > https://greenjillaroo.wordpress.com

Le Drone monoplace sera estimé à 950 kg de poids total maxi avec :

  • 150 kg pour le passager + bagage
  • 100 kg pour chaque propulseur
  • 700 kg pour la cellule du drone et les ailerons (y compris la batterie servant de lest déplaçable longitudinalement, elle non figurée sur le concept).

Pour une simple annulation de la gravité, le calcul inversé du premier dessin donne pour chaque propulseur (nombre 4) une vitesse du fluide nécessaire de 10 m/sec minimum. Ce qui donne au niveau de la couronne à palette poussant le fluide (Diam = 0,25 m) 13 tr/sec de nécessaire, et donc, une rotation de chaque propulseur de 780 tr/min. mini.

Il sera donc indispensable de tenir compte d’un poids minimum de batteries pour le décollage et, de ce fait, de monter la vitesse de rotation des propulseurs au moins à 1000 tr/min. Une fois le drone en vitesse horizontale la poussée pourra être réduite.

Nota : le calage de l’angle de portance des ailerons devra être réglé une fois pour toute, par rapport à la direction horizontale de traction des propulseurs (ainsi que pour la portance en montée).

Le chauffage de l’engin sera ainsi assuré l’hiver, avec une aération par ouvertures suffisantes l’été.

Erratum : pour éviter des inversions de position des ailerons en cas de turbulences, il faudra prévoir un double câblage de compensation des mouvements haut et bas “d’ailerons/propulseurs”(qui n’est figuré), ou sinon, des ressorts de rappel (par rapport à leur position “horizontale” de vol).

SIMPLIFICATION

Pour réduire la taille de l’habitacle, de la cellule à sa plus simple expression, les propulseurs hydrauliques peuvent être mis sous les ailerons, comme pour les avions turboréacteurs !

_______________

2 – SCRAPPER à CHENILLES AVEC 4 PROPULSEURS HYDRAULIQUES à VITESSE ET POUSSEE VARIABLE…, pour terrassement de retenues rizières/piscicultures/coupe-feux à plat en AGROFORESTERIE HUMIDE, idéales contre le réchauffement climatique > https://greenjillaroo.wordpress.com

AGROFORESTERIE RETENUE en TERRASSES HUMIDES étroites à talus arbores : le but est de changer de GESTION DES SOLS et PAYSAGES pour respecter les BESOINS EN EAU idéalement gardé partout sur toute PENTE alluvionnaire, grâce à ces engins de chantier SCRAPPER à chenilles, PROPRES et silencieux, suivant la configuration d’aménagement paysagiste ci-dessous…

DETAIL DU SCRAPPER à CHENILLES

Il est constitué de 4 propulseurs hydrauliques (objets de l’innovation) à deux sens de poussées AV et AR, suivant leur orientations correspondantes du nez produisant la force Fc indiquée.

La vitesse de ces propulseurs sera variable et produite par un générateur / moteur électrique embrayé via un multiplicateur de vitesse sur les roues AR (la, les batteries non figurées).

Pour que le conducteur garde la forme sans grossir de trop, un pédalier alimentera un générateur d’appoint ! Il verra son travail sur écran et aura deux niveaux apparaissant dessus lui permettant de trouver et garder la position horizontale, quand son godet sera abaissé pour repousser le sol en pente.

Des capteurs solaires seront prévus au dessus (non figurés) pour faire un ombrage suffisant en plein été.

Ces TERRASSES étroites retenant toutes eaux et humus, sont polyvalentes, pour faire : cultures équilibrées, coupe-feux en forêt, piscicultures (afin d’éviter le déboisement obligé en élevant du bétail).

_______________

3 – TONDEUSE ET MOTOCULTEUR DE JARDINAGE avec un propulseur hydraulique à vitesse et poussée variable

Le Propulseur hydraulique mis en rotation plus ou moins rapide exerce une poussée qui entraîne par les roues arrières, lesquelles font tourner un générateur (via un multiplicateur de vitesse) qui alimente la batterie (chargée) et le moteur à courant continu et vitesse variable du propulseur.

La batterie peut alors alimenter les moteurs :

– 1) de la tondeuse ;

– 2) d’entraînement de la fraise tambour du motoculteur.

_______________

4 – MOTOCYCLES et autres véhicules routiers, qui, suivant la puissance demandée peuvent être à 1 ou 2 propulseurs hydrauliques, voire plus pour des convois exceptionnels…

Les transports routiers et particulièrement les motocycles polluants et bruyants actuels sont une vraie plaie des villes, surtout en villes surpeuplées des pays émergeants.

Cette solution silencieuse et propre, ne demandant aucune énergie fossile, sera donc une bénédiction pour un usages planétaire polyvalent étendu (d’ailleurs, tout comme pour les camions, pour lesquels l’hydrogène est coûteux et très dangereux !§!)

_______________

5 – BATEAU DE PLAISANCE / CHALUTIER… sans hélice, et à 2 PROPULSEURS HYDRAULIQUES latéraux

Le bateau de plaisance peut être un catamaran avec les propulseurs hydrauliques répartis en chaque coque (pour l’orientation), ou un bateau plat à effet de ‘sol’ (sur lacs et fleuves).

Le chalutier disposera également de deux propulseurs hydrauliques, ajoutés éventuellement d’un de secours pouvant être glissés sur des rails d’un bord à l’autre.

Manœuvres nautiques ; dans les deux cas, le basculement avant / arrière des propulseurs (dans un plan vertical et indépendamment entre eux) permettra tous les types de manœuvres nécessaires, même celles d’urgence, car l’inertie sera mieux combattue directement avec celle des propulseurs, si lancés, qu’avec des hélices (qu”il faut arrêter et inverser).

Alimentation : dans les deux cas deux batteries de bord assureront la mise en route des propulseurs, lesquels demandant peu de courant pour tourner, recevront ensuite en croisière le courant d’une ou deux hydroliennes trainée à l’arrière, et la batterie le supplément d’énergie disponible.

AVANTAGES :

  • pour les voiliers, plus de mâtures ni de voiles, pas de risque de chavirage…, moins de repérage par les indésirables au loin. L’engin peut être même submersible avec des ballasts et prise d’air périscope.
  • pour les chalutiers et cargos, pas de parties vulnérables telles les hélices (il faut se rappeler la marée noire de l’Amoco-Cadiz, créée par la perte de son gouvernail près des côtes bretonnes !§!), pas de besoin de stockage de combustible inflammable à bord…

_______________

REMARQUES SUR l’ENSEMBLE DE CES VARIANTES

Cette innovation ne comporte normalement aucun risque de panne, à pat celui lié à la cavitation de circulation du fluide à grande vitesse (revêtement protecteur interne à étudier), et le fait du réchauffement du fluide moteur (à gérer par un vase d’expansion, relié au centre de l’arbre d’un côté du propulseur, grâce à un joint tournant).

L’innovation est totalement propre et silencieuse, économe en terme d’électricité consommée par rapport à la poussée variable obtenue !

_______________

About TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) (attention, j'ai un jumeau australien (voir la photo), mais on ne se ressemble pas, et heureusement..., car pas de vrais jumeaux, et lui trop "t'HAIES que NIE queues" depuis que là-bas (on fût séparés jeunes, car d'une m'erre franche-chais-aise" et d'un 'père "hausse-draps-rien"..., prêt-ferrant les "camps-gourre-rousses" !§! ). Je ressemble a mère, de qui je tenais le plus, qui s'est remariée avec un in-jet-nieur marre-saille-ai aux chaussures jaunes de 'gang-ss-t'erre'..., ce qui ne fut pas mieux !§!) ___ - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; ___ -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; ___ - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de Sagesse immense doublée de guérison (http://www.terrenouvelle.ca/flamme-dillumination/) ; ___ - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... ___ - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). ___ Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... ___ - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) ___ - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie (lors d'un séisme en fév. 69, criant " C'est ASSEZ !" le séisme de 7.2 s'arrêta illico (me prouvant que les énergies planétaires nous écoutent..., à nous de les dire mieux qu'ne termes de catastrophes !) ; ___ - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; ___ - know-how scientifique et technique / informatique de process ; ___ - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis, même sur les plans scientifiques à tort prétendus rationnels quand athées ! Un petit conseil, demeurerez avec enthousiasme, avec ferveur, dans votre part divine d'Amour Cosmique (lien universel le plus harmonieux), cela le plus souvent possible : http://www.terrenouvelle.ca/la-flamme-damour-cosmique/ JE SUIS CE QUE JE CHOISIS d'ÊTRE...: CELA !
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s