FERME MARINE à VIS D’ARCHIMÈDE CONTRA-ROTATIVES HOULOMOTRICES

FERME MARINE à VIS D’ARCHIMÈDE CONTRA-ROTATIVES HOULOMOTRICES CAPABLES DE LIMITER L’ÉROSION DU LITTORAL

Description 

La solution consiste en l’alignement de séries de deux vis d’Archimède contrarotatives couplées de part et d’autre de génératrices produisant l’électricité produite par la rotation de ces vis sous l’effet de l’avancement des vagues côtières. Le tout retenu au fond par séries de câbles et de corps-morts en béton faisant coin dans le sable.

Lequel champs de vis pourrait également servir de barrage côtier à l’érosion du littoral !

Les vis seraient retenues entre elles par deux ou trois plateformes de circulation en caillebotis ajouré d’acier zingué et poutrelles profilées adéquates afin d’offrir le minimum de résistance aux vagues.

Dans la configuration dessinée, il faudra un dérouleur de câble électrique au niveau de la jonction avec le câble arrière de retenue, en allant vers la berge.

Ces vis seraient suffisamment écartées pour permettre le passage entre elles du plus gros gabarit de faune aquatique sauvage (requin, marsouins, morse, phoques, otaries…) suivant celle locale.

Matériaux :

  • les vis pourraient être en fibre de carbone.
  • les génératrices de courant électrique du style à carcasse étanche de fibre de carbone et autres matériaux synthétiques résistant à l’eau de mer et aux efforts en jeu.

Nota : pour avoir un meilleur alignement sans casse des vis entre elles, il sera nécessaire d’interposer un accouplement d’un côté du générateur et d’avoir la vis la plus près de la côte un tantinet plus grande que celle au large, afin qu’elle fasse traction vers la côte de l’ensemble sans risque de pliage. Si plusieurs vis sont reliées entre elles latéralement, prévoir des entretoises aux deux extrémités.

Avec des paquets de doubles vis au large, il faudra voir quel comportement l’ensemble de chaque paquet aura avec les courants et les lames de vagues croisées en rotation autour du point de retenue.

Précaution : l’idéal serait d’étudier d’abord le comportement de prototypes en miniature dans un bassin à vagues. –