L’ATTITUDE DE CRÉATIVITÉ AU NIVEAU DU CŒUR AU TRAVAIL !

Travail, argent et créativité

Le courant de l’aisance et le courant de la suffisance

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 5 Juin 2005 à Haaren, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées, afin d’en faciliter la lecture.

Traduit de l’anglais au français par Christelle Schoettel.

Chers amis, c’est avec joie et affection que je suis parmi vous aujourd’hui. Je vous connais si bien et j’ai l’impression que nous nous sommes vus hier. Dans les sphères où je demeure, le temps n’est pas si important. Je vous reconnais très bien, même si votre apparence physique est différente de celle que vous aviez lorsque je vous ai connus.

Je suis Jeshua, j’ai vécu sur terre dans un corps humain, en tant que Jésus. J’ai été un être humain parmi d’autres, tout comme vous. Rien d’humain ne m’est étranger. C’est à partir de cette expérience d’existence humaine que je viens vous apporter mon soutien dans votre développement, dans votre naissance à cette ère nouvelle. Une ère nouvelle se prépare. Une transformation a lieu en ce moment, avec laquelle vous ressentez un lien très fort.

Je veux vous dire quelque chose de plus à mon sujet. Sur terre, j’ai été un être humain de chair et de sang et j’étais en communion avec l’énergie du Christ. L’énergie du Christ passait à travers moi et telle a été ma contribution essentielle pour la terre en ce temps-là. Mais l’énergie du Christ n’est pas uniquement la mienne, elle appartient à tous. Chacun de vous plante une graine et apporte une parcelle de cette énergie ici sur terre aujourd’hui. C’est en cela que réside votre plus grand accomplissement.

Toutefois, cette transformation de l’ère ancienne en ère nouvelle déracine et ébranle beaucoup de choses. Notamment dans le secteur du travail et de l’argent, car c’est précisément le secteur où les énergies anciennes sont particulièrement actives, on pourrait les identifier comme étant les énergies du pouvoir et de l’ego.

Les énergies anciennes ont été si actives que vous avez peut-être des difficultés à adopter une attitude équilibrée envers les questions de travail et d’argent. Dans votre travail, dans l’organisme ou la compagnie où vous travaillez, en vos collègues, c’est à la société que vous êtes confrontés. Vous vous demandez souvent : « comment puis-je me débrouiller avec des énergies avec lesquelles je n’ai aucune affinité et qui pourtant m’entourent quotidiennement ? » Dans ce face-à-face entre l’ancien et le nouveau, vous aimeriez savoir comment gérer cette friction.

Sur la base des centres d’énergie de votre corps, j’aimerais clarifier un peu cette question. L’aura qui appartient à chaque être humain contient sept chakras ou centres d’énergie. Dans le plexus solaire, le troisième chakra (près du diaphragme ou de l’estomac), se situe la volonté. C’est dans ce centre de la volonté personnelle que se situent le pouvoir et l’ambition. Dans l’ère de l’énergie ancienne, de l’humanité ancienne, les gens ont vécu à l’excès à partir de ce centre. L’acharnement à gagner, à placer ses intérêts personnels en avant et à se battre aux dépens des autres est une attitude qui en fait partie. Ce genre d’attitude naît souvent de la peur et du sentiment d’être perdu. Ce n’est pas mon propos de juger ces énergies. Je veux juste mentionner qu’elles sont souvent actives à partir du plexus solaire, du troisième chakra.

Un chakra plus haut se trouve le centre du cœur. Le cœur vous met en relation avec votre origine supérieure, avec les sphères d’énergie où vous avez résidé autrefois et d’où vous ramenez des idéaux qui contrastent violemment avec les énergies du pouvoir et de l’ego.

Ce qu’il se passe dans la transformation actuelle de la conscience, c’est un déplacement du gouvernail depuis le plexus solaire vers le cœur. Cela ne signifie pas que vous deviez vous débarrasser de l’ego. C’est plus une question de déplacer le gouvernail vers un autre niveau d’existence et, ce faisant, de faire reposer votre vie sur l’énergie du cœur. C’est ce que chacun d’entre vous cherche à accomplir d’une façon ou d’une autre, dans sa vie personnelle ou professionnelle. Chacun de vous a le sentiment d’être en affinité avec ce passage vers l’énergie du cœur. Vous avez tous le sentiment qu’ainsi, vous pouvez vivre votre vie avec beaucoup plus de joie et de tranquillité.

En ce qui concerne la façon de gérer les énergies fondées sur l’ego, chez vous ou chez les autres, l’étape essentielle qu’il vous est demandé de franchir est de vous mettre en relation avec les énergies du plexus solaire (la volonté et l’ego) à partir du cœur et de les guider de façon aimante et sincère. C’est la connexion entre le cœur et le plexus solaire et, de manière générale, entre les chakras supérieurs et inférieurs, qui vous procure l’abondance dans les domaines du travail, de l’argent et de la créativité.

Or, comment pouvez-vous savoir si vous agissez à partir de votre cœur ou à partir de la peur et de l’ego ?  J’aimerais vous donner quelques clés pour vous permettre de la reconnaître dans votre vie quotidienne. Sa première caractéristique est l’absence de lutte et la présence de la facilité et de la simplicité. Je l’appellerai simplement le courant de l’aisance. 

Le courant de l’aisance 

Vous avez l’habitude de vous battre et de lutter pour obtenir les choses que vous voulez. Spécialement dans le domaine du travail, il y a beaucoup de compétition et de batailles d’ego. Souvent, vous devez agir comme quelqu’un que vous n’êtes pas pour obtenir une reconnaissance et une confirmation, alors que votre cœur dit que cela ne devrait pas être ainsi. Cela s’oppose aux aspirations de votre cœur. Il rêve d’une autre sorte de présence, bien plus naturelle. Cette aspiration est très forte en chacun de vous. L’énergie du cœur n’exerce pas de pression, elle est de nature douce et paisible. Elle s’exprime par l’intuition. Le cœur vous donne de légères impulsions, des suggestions. Il ne vous dira jamais rien qui soit chargé émotionnellement par la peur ou la contrainte.

Dans votre vie quotidienne, vous pouvez remarquer si les choses se passent facilement et trouvent leur chemin naturel ou si vous rencontrez des résistances de façon récurrente dans ce que vous essayez d’accomplir. Dans ce dernier cas, cela signifie que vous n’êtes pas ou pas complètement en harmonie avec l’énergie de votre cœur. Le secret de l’énergie du cœur est qu’elle accomplit des miracles, pas avec force mais avec douceur et tendresse.

Oser suivre votre intuition est l’une des meilleures façons d’entrer en harmonie avec le courant énergétique du cœur que j’appelle le courant de l’aisance. Suivre votre intuition dans le contexte du travail et de la créativité, même si cela va à l’encontre de votre environnement culturel, crée des possibilités et des opportunités que vous ne soupçonnez pas. Cela vous rapprochera de votre Soi divin et vous affermira au niveau du cœur. Vous attirerez ainsi les gens et les événements qui combleront vos désirs sincères.

Lorsqu’il y a des problèmes au travail et que vous avez le sentiment de ne pas être à la bonne place dans cet environnement, passez un moment seul, en silence. Retirez-vous entièrement, prenez contact avec votre cœur, la source de votre créativité la plus élevée et demandez à votre intuition de vous dire ce qu’il est juste de faire à cet instant. Trouvez un moment de calme où vous lâchez prise de toutes les pensées et idées que vous avez absorbées de votre entourage socio-professionnel et de tous les soucis et les peurs qui les accompagnent. Essayez de regarder ces pensées et ces émotions à partir d’un espace profond et tranquille au centre de votre cœur. Voyez-les pour ce qu’elles sont : des nuages qui passent devant le soleil ; mais elles ne sont pas vous. Allez au centre de ce soleil dans votre cœur et demandez à votre Soi ce qu’il est sage que vous fassiez à cet instant. Connectez-vous à votre cœur ancien et sage, la source de votre créativité la plus haute et demandez à votre intuition de vous dire quelle est la chose juste à faire à cet instant.

N’essayez pas de faire reposer vos actions sur des opinions extérieures ou des normes de comportement social qui, spécialement dans le monde du travail, peuvent être écrasantes. La conscience sociale ou collective dans ce secteur est fortement basée sur la peur : la peur de perdre votre travail, la peur de l’échec social et la peur de la pauvreté. Toutes ces peurs peuvent obscurcir votre intuition mais il y a une voix intérieure qui vous dit quoi faire à cet instant. La clé est d’oser écouter cette voix et vous verrez qu’elle vous apportera des réponses authentiques.

Lorsque vous essayez d’aller vers ce centre intérieur, des doutes peuvent vous bloquer et vous faire rejeter vos intuitions sincères et vos penchants naturels comme s’ils étaient irréalistes et erronés. Douter de vous peut vous empêcher de faire confiance au chemin spirituel tracé pour vous. Par chemin spirituel, j’entends le chemin d’expériences qui vous met en contact avec votre source de créativité la plus haute, les énergies créatrices qui veulent se manifester à travers vous.

Ces énergies sont déjà présentes. Mais vous ne pouvez les reconnaître et les manifester dans le monde extérieur qu’en écoutant vos sentiments et en leur faisant confiance. Votre âme vous parle par vos sentiments. Il n’y a pas de garants extérieurs ni de sécurités. La confiance est essentielle. Accepter la direction où vous mènent vos sentiments et agir selon votre intuition, c’est vous ouvrir à la conduite de votre cœur et faire vraiment le passage d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le cœur.

Vous avez atteint la fin du stade de la domination par le plexus solaire. Votre âme est entrée dans cette incarnation avec l’intention de se libérer de cette façon d’être et vous êtes tous très motivés pour exprimer votre créativité à partir du cœur. Je vous demande de vous faire confiance à ce stade et de continuer votre chemin, car vous apportez déjà en ce monde une énergie nouvelle de grande valeur. Cette énergie effectue souvent des changements à votre insu. Vous faites plus de bien que vous ne le pensez. Vous aidez à la naissance de l’ère nouvelle en faisant confiance au courant de votre cœur et en osant suivre le courant de l’aisance. N’ayez donc pas de doutes et continuez votre chemin.

L’énergie du cœur est bien plus calme et douce que les énergies rudes et compétitives qui régissent souvent l’arène du travail. Pour cette raison, cela demande du courage et de la force pour rester centrés dans le cœur, lorsque vous êtes entourés de ces énergies fondées sur l’ego. Mais je vous dis ceci : suivre le courant de votre cœur vous mènera finalement à des possibilités créatrices tout à fait réelles et pratiques et cela vous apportera l’abondance matérielle. C’est un acte de foi et de courage de vous confier à ce courant.

J’ai dit que je mentionnerai deux caractéristiques importantes de l’énergie du cœur. J’ai commencé par le courant de l’aisance. J’aimerais parler à présent du courant de l’abondance que je nommerai le courant de la suffisance.

Le courant de la suffisance

L’énergie du cœur est la source de la véritable abondance dans votre vie. L’abondance concerne tous les aspects de votre vie : physique, matériel, émotionnel, social et spirituel. Vous êtes faits pour être heureux et rassasiés à tous ces niveaux. A ce point, je souhaite parler de l’abondance matérielle en particulier, car cela s’applique surtout aux âmes d’artisans de Lumière.

Les artisans de Lumière ainsi que les gens spirituels et idéalistes ont tendance à condamner l’argent. Ils considèrent l’argent comme un péché, une énergie inférieure. La raison de cette condamnation est qu’ils ont fini par associer l’argent avec le pouvoir et la richesse acquise aux dépens des autres. Il est pratiquement devenu synonyme de pouvoir. Cette association est l’une des raisons pour laquelle le courant d’abondance matérielle a été bloqué chez beaucoup de ceux qui lisent ceci.

De même, les artisans de Lumière qui ont un grand intérêt pour le spirituel, associent l’argent avec ce qui est bas, trivial et qui doit être transcendé. De nombreuses convictions qui remontent à des vies d’austérité et de retrait du monde matériel sont encore actives. Ces vies ont souvent été vécues dans la solitude avec pour seul but la libération spirituelle. L’énergie de ces vies résonne encore dans tout votre champ d’énergie. Il en résulte une sorte de sévérité qui vous rétrécit.

Or l’argent est innocent. C’est un courant énergétique qui représente en fait une potentialité pure. L’argent offre des opportunités, c’est une potentialité et il n’y a rien de mauvais là-dedans. Ce n’est pas vrai non plus qu’en recevant de l’argent, vous agissez aux dépens des autres. Avec de l’argent, il est possible de créer de belles et bonnes choses dont les autres bénéficient. En le recevant avec joie, vous accroissez le courant d’abondance pour vous et pour les autres. La spirale créatrice génère toujours un courant de réception, ainsi donner et recevoir s’équilibrent. Telle est la voie du cœur. N’ayez donc pas peur de recevoir de l’argent.

Il est triste de voir à quel point vous avez encore des réticences à demander et à recevoir du monde ce que vous voulez pour vous selon vos besoins, alors que vous partagez vraiment vos talents et vos dons les plus précieux avec ce monde. De nombreux jugements anciens vous empêchent de vous affirmer vraiment et d’apprécier le fait de recevoir. Mais le secret de l’univers est l’équilibre. L’univers sait que vous avez besoin d’être soutenus à tous les niveaux pour exprimer votre potentiel le plus élevé dans cette vie. Ce n’est pas un péché. Lorsque vous êtes vraiment créatifs à partir du cœur, vous recevrez aussi un courant de réception et ce n’est qu’en l’accueillant que vous maintiendrez vivant et vibrant le courant de créativité.

Peut-être n’êtes-vous pas conscients du fait que vous bloquez le courant de l’argent dans votre vie ou que vous avez une aversion tacite pour l’argent. Prenez le temps d’examiner vos pensées et vos émotions intimes à son sujet et vous verrez facilement comment elles bloquent le courant de l’abondance dans votre vie. S’il vous plaît, comprenez bien que vous êtes faits pour jouir de la vie sur terre ! Aimer la terre et tout ce qu’elle vous offre est naturel. C’est une chose naturelle d’éprouver de la joie avec de belles choses qui caressent vos sens et emplissent le cœur d’inspiration. C’est votre foyer, votre demeure pour quelque temps, donc permettez-vous de créer votre environnement matériel comme vous souhaitez qu’il soit.

Aimer simplement la terre et la réalité matérielle créera un courant d’abondance. La terre va vous écouter car elle veut vous procurer tout ce dont vous avez besoin, pas seulement pour croître et évoluer en tant qu’êtres spirituels mais aussi simplement pour jouir de la vie en tant qu’êtres humains.

Veuillez donc considérer votre attitude envers l’abondance matérielle au niveau le plus profond et ressentir à quel point ce courant vous apporte des possibilités de bâtir une terre nouvelle, de réaliser vos rêves sur le plan le plus dense de la réalité.

Ce n’est pas le moment de vous retirer de la société, de méditer seul au sommet d’une montagne. C’est le moment de participer. C’est le moment de laisser votre énergie circuler dans ce monde et de recevoir librement en retour tout ce qui vous revient. N’ayez pas peur de recevoir l’abondance. Honorer votre créativité, recevoir suffisamment en échange de vos efforts, font partie de la vie d’un être humain équilibré.

J’aimerais vous parler un peu plus de ce mot « suffisance ». Je vous ai dit que l’énergie du cœur se caractérise en premier par le courant de l’aisance. Lorsque les choses réussissent facilement et que tout apparaît spontanément sur votre chemin, c’est le signe que vous suivez le courant de votre cœur. Le second courant que j’ai mentionné est celui de la suffisance. La suffisance signifie que tout ce dont j’ai besoin maintenant pour être un ange humain comblé m’est disponible. Vivre dans le courant de la suffisance signifie que vous êtes satisfaits et reconnaissants de ce que vous avez. Vous êtes rassasiés de ce qui vous entoure aux niveaux matériel, émotionnel, mental et spirituel. C’est cela, l’abondance. C’est cela avoir en suffisance.

Vivre le courant de la suffisance signifie que vous appréciez ce que vous avez dans le Présent. Vous savez tous que l’expérience de l’abondance est un état d’esprit subjectif. Cela dépend des circonstances. La quantité d’abondance matérielle que vous avez n’est pas nécessairement liée à la quantité de plaisir que vous avez.

Vivre l’abondance n’a rien à voir avec le fait d’être riche ; c’est vivre la richesse dans tout ce qui vous entoure. Il vous faut découvrir le genre d’abondance matérielle qui vous satisfait et vous comble. Pour certains, ce serait de vivre en solitaire dans une cabane où ils peuvent jouir pleinement de la nature. Pour d’autres, cela implique un appartement luxueux en ville, où ils peuvent jouir du tohu-bohu de la cité. Il n’y a aucun jugement de notre part, de la part de Dieu ou de l’Esprit.

Vous avez besoin de trouver ce que signifie pour vous la suffisance. La clé est de trouver ce qui vous rend heureux, ce qui vous donne le sentiment de vivre pleinement votre vie. C’est cela, le courant de la suffisance. Vous le reconnaîtrez non pas à la quantité de biens matériels dont vous disposez mais au sentiment de joie et de plénitude dans votre vie quotidienne. La suffisance est un sentiment, pas un objet.

Vous pouvez être en dysharmonie avec ce courant de deux manières : vouloir « plus qu’assez » ou « moins qu’assez ». Si vous voulez « plus qu’assez » vous mourez d’envie d’avoir des richesses matérielles dont vous n’avez pas vraiment besoin ou n’êtes capables de jouir vraiment. Trop de possessions complique la vie et vous enlève en fait de la joie. La joie prospère dans une vie simple et bonne. Lorsque vous cherchez à obtenir plus qu’assez, c’est souvent pour vous garantir une sécurité dans l’avenir.

Vous pouvez devenir dépendant du sentiment d’avoir de l’argent juste pour la sécurité qu’il procure. Mais ce n’est pas cela vivre l’abondance dans le Présent. C’est vivre le manque parmi la richesse matérielle !

Pour être réellement dans le courant de la suffisance, il vous faut lâcher prise de la peur et oser vous réjouir de ce qu’il y a. C’est ce plaisir même qui va attirer dans votre vie ce qu’il y a de semblable ; cela maintiendra le courant de la suffisance. Mais si vous commencez à penser que vous avez besoin de plus de sécurité matérielle, vous entrez dans la peur alors que ce dont vous avez besoin, c’est de plus de confiance et de moins de peur.

Si vous penchez pour « moins qu’assez », vous êtes aussi coincés par la peur mais cette fois, c’est la peur de vous ouvrir vraiment au monde, de vous exprimer et de recevoir aussi en retour. Vous avez peur de vivre la vie dans sa plénitude. Peut-être pensez-vous que vous n’en êtes pas dignes, pas capables ou que c’est un péché d’être tout ce que vous êtes et d’en recevoir une pleine reconnaissance.

Vous avez besoin de ressentir votre beauté naturelle et votre innocence. Vous êtes faits pour vous exprimer et être aimés pour ce que vous êtes. Le monde devient un endroit plus beau et plus rayonnant si vous partagez avec lui le don de votre âme et en retour vous recevrez ce qui est suffisant. L’univers est axé sur l’abondance et vous pouvez faire partie de ce courant si vous vous ouvrez à votre vraie nature qui est amour pur et inconditionnel.

« Assez » est l’état naturel de l’être. Vous êtes tous ici pour vivre cela ; le courant de la suffisance est disponible pour tous. C’est tout à fait insensé de vous satisfaire de moins. Ce n’est pas vrai que vous allez vous améliorer spirituellement par l’abstinence ou la pauvreté que vous vous imposez. Plus vraisemblablement, vous allez développer des sentiments d’amertume ou d’hostilité à cause de cela.

S’il vous plaît, ne cherchez pas une sorte de justification spirituelle à votre manque d’abondance. Vous êtes tous ici pour jouir pleinement de la vie, pour laisser s’écouler dans le monde votre courant d’énergie créatrice et recevoir la joie, la satisfaction et l’abondance matérielle en retour.

Créer le courant de la suffisance

Quand vous avez l’impression d’être en-dehors de ce courant, jetez un coup d’œil à vos circonstances de vie actuelles et interprétez-les comme un message d’énergie à vous-même. « C’est ainsi que je crée ma réalité maintenant ». Ne vous jugez pas et ne jugez personne pour cela. Notez-les simplement.

Puis ressentez l’énergie de votre environnement actuel, que ce soit votre maison, votre vie sociale ou votre travail, et comparez-la avec ce que vous désirez vraiment dans votre cœur. Prenez un peu de temps pour ressentir vraiment ce que vous voulez. Ne vous contentez pas d’un vague sentiment d’insatisfaction ou d’inquiétude mais définissez clairement ce que vous voulez dans votre vie.

En faisant cela, vous prenez conscience du manque de ce qui n’est pas là. Notez la douleur qui est en vous à cause de cela mais ne restez pas sur ce sentiment de manque ou d’insatisfaction. Ce n’est pas un exercice pour vous mettre mal à l’aise.

Focalisez-vous plutôt sur les envies que vous avez et comprenez bien que c’est ce que votre âme veut pour vous. Soyez convaincus que ces désirs vous indiquent la direction de ce que votre âme a planifié pour vous dans cette vie. Vous serez soutenus par l’univers pour que cela puisse se réaliser.

Votre attention focalisée, silencieuse et ouverte sur ces désirs sincères est suffisante pour faire survenir les changements. Réaliser qui vous êtes est l’aimant le plus puissant pour transformer votre vie quotidienne. Il n’est pas nécessaire ni même souhaitable de pousser au changement au niveau matériel. La clé est de ressentir en profondeur (mais pas émotionnellement) ce que vous désirez puis de le laisser entre les mains de votre cœur. Lâchez prise et faites confiance.

Les choses vont commencer à changer dans votre vie. Peut-être commencerez-vous d’abord à regarder de près certaines de vos habitudes profondément enracinées concernant vos pensées, vos sentiments et vos réactions envers les gens. Puis les relations ou les emplois qui ne servent pas vos vrais buts cesseront et disparaîtront.Vous pouvez avoir confiance que vous entrerez dans un courant qui vous amènera lentement mais sûrement à votre but. Prêtez attention aux événements de votre vie. Ce que vous disent ou font les gens contient souvent un message sous-jacent qui vous dit où vous en êtes par rapport à votre but.

Tout ce dont vous avez besoin au niveau matériel pour réaliser vos désirs sincères se manifestera dans votre vie sans effort, comme « tombé du ciel ». Cela entrera dans votre vie avec aisance et élégance. Cela peut sembler miraculeux et en même temps, parfaitement pertinent.

Vous ne l’obtiendrez pas en vous accrochant, en essayant de pousser ou de forcer mais en portant votre attention silencieuse sur vos besoins les plus vrais, ainsi que par votre honnêteté à leur faire face et votre courage à leur faire confiance et à lâcher prise.

C’est en honorant les désirs de votre cœur avec une telle attention soutenue et un tel abandon que la suffisance sera une réalité pour vous.

© Pamela Kribbe
www.jeshua.net/fr