001 – UNE PHYSIQUE ANGULAIRE QUANTIQUE FONDAMENTALE EXTRATERRESTRE BIEN PLUS VRAIE QUE LA NÔTRE ?

Depuis Lavoisier “Rien ne se crée, tout se transforme…” la physique quantique est dans l’impasse pour sortir du lien spirituel relié à l’observateur qui ainsi transforme instantanément l’expérience avec ses intentions (ou ses croyances orientées vers “un seul type” de résultat attendu, quand c’est le cas…).

Notre société moderne est confrontée à un paradoxe quantique (ou autre) avec l’apparition ou la disparition d’ovnis (comme on en voit de plus en plus en vidéos sur Internet !)… Même avec des tirs lasers de la Nasa vers des Ovnis depuis le sol, filmés depuis l’espace…, l’ovni rebroussant chemin à temps, prévenu par télépathie… Donc, on nous ment plus que de ray-sonne sur Terre, et depuis des millénaires !

Pour ceux qui se sont intéressés comme moi à “la chose” (depuis les années soixante), il y a eu des informations venues de l’espace qui interpellent nos compréhensions scalaires et linéaires de la physique…, tels leurs messages (des milliers de pages scientifiques expliquant leur monde, leurs connaissances en multiples domaines, en échange de la pénétration du nôtre), ces messages signés comme en provenance des Ovnis ummites , symbole )-I-(, venus de la planète Ummo ( tournant autour de deux étoiles rouges en la constellation de la Vierge, à environ 14,5 années-lumière de chez nous).

Le livre, assez complet sur la question, d’Antonio Ribera “Les extra-terrestres sont-ils parmi nous” (éditions du Rocher – 1984 – ISBN 2.268.012.905) évoque une transmission d’informations poussée sur leur physique angulaire et quantique plutôt étrange, où, au plus bas niveau de particules qu’ils connaissent, en un état quantique flou probalistique…, ces particules ne pourraient se concevoir au dessous de 10-13^cm et ne seraient en fait que des angles…, tantôt d’énergie, tantôt de matière, tantôt un type de particule élémentaire, tantôt un autre, suivant l’angle d’observation de ceux qui l’observent.

La physique scalaire et linéaire, orthonormée d’Euclide n’auraient, disent-“ils”, rien à voir avec leur physique fondamentale, n’en étant qu’un sous-produit illusoire lié à l’interprétation abusive de nos sens voulant du droit et non du courbe. Hors, l’univers ne contient aucune droite dans le bal visible incessant stellaire !!!

Laquelle physique E.T. aurait été confrontée par eux avec d’autres mondes aussi en avance qu’eux (à part sur quelques légers détails), cette physique uniquement angulaire et quantique alors capable de favoriser des changements dimensionnels dans l’espace avec raccourcissement considérable des distances parcourues…, car le mouvement en tant que tel, n’existerait pas, juste comme une impression de déplacement, mais pas la profonde réalité des choses, les “angles” fondamentaux, en permutation donnant l’illusion de déplacement, mais n’étant que des transmutations sur place, le modèle énergétique d’ensemble seulement à se déplacer…

Ainsi, Lavoisier aurait eu la bonne intuition (pas de perte d’énergie), et le reste de la science tort de s’obstiner à vouloir déplacer de l’énergie au lieu de l’exprimer  transmutée ailleurs sur les mêmes schémas énergétiques de base. De ce fait, la télépathie instantanée et la bi-localisation, la téléportation peuvent avoir dès lors un sens, une réalité.

J’invite donc tous les physiciens théoriques désirant sortir du carcan des compréhensions terrestres partielles…, s’il ne l’ont pas fait (comme semble-t-il les recherches secrètes américaines sur le sujet depuis 1947)…, de dire arriver à théoriser sur la question ; plutôt que de tourner en rond en accélérateurs de particules qui ne feraient apparaître que des facettes de la même réalité au Cern (avec le seul ‘bénêt-fils’ de l’accroissement de certains comptes en banque de crus “haut” placés) ; sans que cela puisse apporter une compréhension plus large et réelle de la physique cosmique/cause-miss-queues…, que nous n’avons pas encore dévoilée, dénudée de tous ses mystères “vains”…!

APPLICATION INNOVATION PRATIQUE SIMPLE ET PROPRE MULTI-INDUSTRIES ET VECTEURS ÉNERGÉTIQUES :

La méthode la plus simple d’utilisation d’énergie en rotation est d’utiliser la force centrifuge de vortex contraints d’huile inclinés et “cisaillés” en périphérie de deux plateaux tournant en sens inverses (ou, l’un fixe et l’autre mobile).

Cette solution très INNOVANTE et PROPRE, SIMPLE, totalement décentralisable et autonome (transports) à énergie inépuisable est exposée en détail en sous-titre (01) en haut de ce blog.

Que les ingénieurs français en recherche d’innovations et de remplacement des empoisonnantes énergies fossiles se dépêchent de la développer, car notre pays a besoin d’emplois propres en masse !§!

L’ingénierie mécanique a besoin de changer, de totalement se reconvertir en abandonnant totalement les énergies fossiles, et nous remarquons que les allemands sont les premiers à le comprendre en abandonnant complètement les nucléaire pour les énergies renouvelables. Même, de chercher à utiliser leurs puits de mines en conduites forcées pour turbinage d’eau en grande profondeur souterraine. Ce qui n’est pas évident en mines de charbon trop poreuse (Xénius – février 2015) !

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

22 – EXPANSION LITTÉRALE ET INTERACTIVE D’UNE CONSCIENCE QUANTIQUE INTER-RELIÉE

Solution micro-climatique humide sûre en pays secs…, également anti-chômage, anti-immigration !!!

Qu’est-ce que la pré-supposée “ÂME” ?

  • Une lame… ‘d’hisse-lame-hiii’ss-t’eux’ ?
  • Une chenille de char de candidat copieur de “pharaon” ?
  • Faisant la vie suivante phares-aaah-honte ?
  • Puis celle d’après : terroriste…?
  • au lieu de se vouloir paysagiste climatique, content de vivre vrai en “son” ancien désert???

Pratiquant (mieux qu’en “religions” qui ne relient rien…, aucune énergie vraie, durable…), le Vrai Travail sur Terre :

  • une lame de griffeuse de ‘terreau-hisse-t’eux’ … en main, plus que des sabres recourbés ???

!*!*!*!*!*!

Aucune conscience ne peut s’épargner une “légère” recherche du : Pourquoi suis-je sur Terre… à croire “errer” avec l’impression de ne “pas avoir” les clefs suffisantes pour m’en sortir ?”

Il n’y a pas de réelle recherche intérieure perpétuelle…, dès que l’on comprend l’existence de l’âme individuelle et planétaire, une sorte d’OUTIL CÉLESTE QUANTIQUE et INTERACTIF RÉEL, là pour être opérationnel en permanence, dans une perfection télépathique totale pour ceux qui se disent leur libre arbitre coopérer à la perfection : se veulent en phase vraie avec l’Ensemble des énergies planétaires, sans en mésestimer aucune…!

Beaucoup d’âmes conscientes, même prises dans un jeu de société où elles ont le temps de réfléchir (pas en souci de survie)…, se laissent distraire par l’extérieur…, hésitent à faire ce saut intérieur pour dire : “Il me faut continuellement plus de vérités retournées pleinement sûres, utiles et larges, sorties de l’étroitesse de compréhensions planétaires bloquées, avant de chercher à me marier à d’autres et faire trop de gosses, attendant “tout” d’eux !” TOUT QUOI ? Puisque la Terre est une excellente école de conscience “unique”, parmi des foules d’autres exoplanètes toutes aussi uniques ! Voilà pourquoi les E.T. ne se montrent pas !

Ce n’est que sous cet aspect que votre expansion de conscience peut se faire. Que vous pouvez DÉCIDER faire un saut quantique par elle, également énergétique, aux niveaux vibratoires changeants, libérateurs, vous guérissant alors comme je l’ai voulu deux fois, aligné par mes dires et mes prières…, juste à l’Amour créatif de mes cellules, quand assez vu ‘Dits-eus’ aussi, déjà connecté en mon aura au tout universel parfait (comme la scientifique Ann Barbara Brennan l’a révélé après s’être égarée à la NASA…, moi en ciementerie ‘La-fard-jeu’…, chaires-chier “l’erreur”…, il n’y en avait aucune !).

Mais, comme rien n’est figé, définitif, il est aussi arrivé que vous “redescendiez” aux abysses, en conscience, par des sauts de puce appelés “dépressions”…! Et là, si cela vous fait trop peur c’est que votre imagination galope dans le mauvais sens, séculaires des ‘néant-d’erre-talent-rien’ à vous imaginer à tort y être “définitivement” piégé ! J’ai franchi ce cap “mieux que” Hubert Reeves, pourquoi pas le décider pour vous ?

Ce n’est pas physiquement possible : aucune énergie quelle qu’elle soit, même de conscience ou physique ne peut être solidifiée ou figée…!Et si vous le croyez comme ma femme jadis, votre chakra du troisième-oeil, de vérité cosmique en prendra un sérieux coup au niveau de l’hypophyse (car’ss le ‘puits-tue-t’y-erre’, et le ‘pis-n’aise-aille’ !)

RÉALISONS ‘TOUX SEUL ASS’ UN PEU MIEUX…, sans pour autant faire d’études d’électrodynamique quantique et monde cru isolé. C’est faux ! Reste à se respirer libéré de ce qui nous obsède, nous bloque, nous restreint. Ce n’est fait que de fausses croyances trop émotionnelles virant en phobies inutiles, néfastes, le passé cru figé, et il ne l’est pas plus que le futur si vous le remodellez en votre conscience différemment (sang faire marrant rrr’amant) !

Toute la Création n’arrête pas de bouger, de chercher à évoluer différemment et nous avons pour seule tâche, sur Terre, d’accepter de le ressentir…. Puis seulement ensuite, si calmé, de le comprendre sûr… Soit sinon, que nous suivions “le mouvement des statiques pleins d’excuses” comme des moutons pleins de doutes qui se retournent le pire… ; soit que nous devancions toute prétendue “fatalité” par nos intentions d’être actives, créatrices (individuelles larges), constatées synchrones quand collectives, harmonieusement soudées ensemble au delà de l’espace et du temps, mais libres, encore dans le plein libre-arbitre…!

Là est la force de suivi de notre esprit angélique de l’Aura, toujours présent en sa couche dorée, qui représente ici et maintenant… l’unité universelle parfaitement évolutive à tout instant !

C’est l’Avenir sur Terre ! Sans bible ni coran ! Juste le ‘Corps-EN’ !

La Conscience Universelle s’incarnerait pour apprendre à progresser, à se libérer de limites “mal” acquises (ou d’excès trop répétés ne lui servant plus du tout, la bloquant en de fausses croyances au pire – cancer assuré si maintenu…!).

Tel serait l’intégration du Prototype Terre dans la “mécanique” évolutive universelle interactive, en permanence remise à jour, et heureusement. Aucun “Dieu” n’a de plan “d’évolution céleste formatée”! Aucun humain ne peut croire à “rien”…, sinon de se bloquer les chakras dorsaux du dos, son autorité divine, céleste, déjà parfaitement équilibrée, trop ignorée telle (le cas de ma ‘char-ment-te’ mère…).

Dès lors, vous comprendrez (jeu l’aise perd ?) que lorsque une âme considère qu’elle ne progresse plus assez, qu’elle considère qu’elle s’ennuie, cherche à s’échapper d’un monde qui lui pèse, son côté moi supérieur d’âme luia apporte les défis pour changer de registre et de sortir de son “athéisme” dur, puisque sa conscience toujours là. Mais n’est-ce pas une erreur, une attitude en déficit d’information, un jugement précipité de trop?

“Une tasse ‘d’Aaah-thé-hisse-meuu’ à là-mentent et cela passera !” (quel ange me le souffle ? Passe-sons’ss, peut-être Morya ou Mahommet, lequel n’aurait été que Moïse, quel foutoir en ces dimensions autres, non linéaires, ‘inn-t’erre-disque-mentent-scions-ailes’ …)

Vous prenez, dans une émission genre “C’est dans l’Air”, une ‘poigne-niais’ d’experts sur l’énergie…, et vous vous apercevez que, malgré leur important savoir ‘d’haine-erre-gîte’, certains ont acquis des attitude humbles face à l’évolution possible du monde, en prospective inventive toujours innovante de l’avenir. J’ai fait de la veille technologique mondiale, en mon temps, pour vous le d’IR !

C’est intéressant de constater “qu’ils” ont enfin compris (‘passe’ ‘t’housse’ à temps en cette “seule” vie… hélas !) que : l’innovation sur Terre va trop vite pour que l’on puisse reconduire avec totale assurance les “modèles” d’évolutions “présents” pour tenter de les calquer dans le futur.

En une époque de transition cruciale sur les énergies fossiles…/Faust-îles, l’humilité scientifique et technocratique serait de mise… Avec les lobbies “en présence” (surtout du côté des faux-jetons…) pétroliers ou industriels, de l’argent et de l’information, on voit qu’on en est de plus en plus loin !

Clientélisme et carriérisme abondent, débordent, et finissent même en véritables rackets prétendus “imparables” face à l’avenir. Lequel avenir se retrouve détourné ou freiné dans ses plus beaux potentiels d’évolutions scientifique et technique, sociale et éthique… Comme avec les marchés captifs, telle les drogues “légales” à addictions multiples, autorisées semble-t-il sous le “mente-eaux” aux USA, sous Reagan, sous couvert de petites mains de la CIA ! Étonnez-vous des tornades nettoyantes sur la route de la remontée de la drogue par là-bas !

Ils savent… que ce n’est pas totalement possible !. ‘Iles’ ‘SAV’ qu’un Fukushima n’est pas fondamentalement le problème ; qu’on peut dire un séisme s’addoucir s’il ne sert pas en raz-de-marée comme leçon à tout uun peuple fou de trop de technologies sales !

Ils savent… que des sauts quantiques plein d’innovations majeures, inattendues, sont probables… Si la société ne disjoncte pas, ne pète pas les plombs…! Si pas empêtrée dans ses fausses valeurs de pouvoirs individuels démagogiques, tyranniques et d’argent “roi”, vite sale (au lieu d’être utilisé copmme parfaite monnaie d’échange pratique et équitable) !

LE CHOIX DE L’UTILITÉ TÉLÉPATHIQUE DE l’ÂME POUR SE RECENTRER  ?

Nous devrions admettre que nous sommes déjà des radios vivantes, télépathiques, actives ! Là pour exprimer à la fois une tendance, une expansion évolutive de la conscience, unique, tout autant qu’en nous appuyant sur le bagage de sagesse et de connaissances universelles (défiant le temps linéaire, auquel l’on se croit uniquement et misérablement assujetti).

Il n’est bien sûr pas question de s’extraire du monde extérieur en croyant que seule notre conscience haute pourra nous aider ! Il faut faire jouer les bains” de conscience comme des poupées gigognes.

“Je suis dans ma bulle, comme une barre d’uranium dans son réacteur…: et tantôt je sers, tantôt je fais un peu trop fusion…, ou réaction en chaîne… (à m’opposer de trop au flux de refroidissement des énergies ambiantes naturelles qui peuvent me calmer) ; Tantôt je fais fusion en surchauffe à cause d’une société que je veux voir abusive…! Sinon, si je me calme, j’arriverais plus certainement à faire fusion froide, bien impliquée dans un changement souple et judicieux…!” C’est une image très parlante !

En fait, même “irradiés” (par nos blocages et nos croyances de devoir nous confronter durement à nous-même ou aux autres), nous resterons une âme éternellement en apprentissage, à comprendre : énergie quantique indestructible.

Attention, les dites “religions” vous prétendront le contraire…, et que “vous risqueriez de vous y perdre” ! c’est faux ! Tentez-le, vous n’y arriverez pas…! Sauf à vouloir y croire : en continuité prétendue “fatale”, non quantique ou à dates “incontournables” de prétendues “Fin des Temps”…!

Et, avec les sécheresses, on y est : c’est la fin d’étangs (des prés tendus)…!

M’a Terre et l’Ange Gaîa nous laisse la pleine responsabilité de nos choix étroits, à chiffres incontournables/à tours-de-table qui ne lévitent plus… Ouiii Jas ! Nous avons assez appris le pire pour beaucoup ! Définitivement”…?

Reste à voir en quelle langue morte cela se décline le mieux avec toute version “obligée”, sans essayer le thème… côté t’aime, du JE SUIS LA VIE que JE ME CHOISIS au plus large et sain que la planète peut me le fournir.

Sans prêter l’oreille aux racontars des viles villes qui prétendraient que des famines massives auraient eu lieu dans le passé et que la solidarité urbaine, très contrôlée serait la seule valable ! Cessons d’avoir peur, même sans Jantes épaules II ! !

Dès lors vous ferez “langue morte” comme beaucoup (ma mère et ma femme sont dans ce cas, n’affirmant rien vivre de mieux pour elles-mêmes, crues n’ayant pas droit au ‘chat-pitre’) : votre chakra de la gorge sera déformé, vos énergies dorsales courbées (le dos déformé est la volonté entière d’être de l’instant qui se déroule, négligée)! Redressez-vous ! Vous êtes déjà entier, entière, complets mais ne voulez point l’admettre…! Alors, de jouer excessivement le con-plaît n’y changera rien ! Le tri à faire ne se taille pass(e) comme un ‘cost-hume’ trois pis… Est !

C’est l’ego à petites facettes terriennes d’un diamant un peut fatigué et terni qui a pris le dessus : une illusion majeure ! Soyez fier(e) de vous ! Même D.S.K. qui nous démontre là où est l’erreur faite côté masculin (côté droit) pas cru équilibré en soi avec le côté féminin (gauche) ! D’où alors, le regard qui dérive, voire une hémiplégie !

Les jeux Legos / le pire légué aux gosses…, c’est fini !

Vous verrez d’ailleurs que vos enfants ne voudront pas vous écouter, mais préféreront évoluer “seuls”, à leur ‘manie-erre’…, et vous aurez donc intérêt à les respecter dans cette démarche…, pour ne pas en faire des dingues bons qu’à vous copier en variantes à petites touches…, juste cela ! “Finissant” bons aryens ou bonze art-rien, pour une “seule” vie ‘crisses-tiques’ quand même très édifiante !

L’EXPANSION DE LA CONSCIENCE INTERACTIVE NE SE VOIT AUCUNE LIMITE !

Comme c’est une créativité littérale, sachez que c’est sûr ! Que vous avez plein d’aides multidimensionnelles invisibles pour re-cadrer votre libre-arbitre un peu fou…, si c’est cela que vous exigez de Vous-même, de votre aide haute, de votre moitié la plus conséquente et sage, lucide, restée ailleurs, en retrait stratégique.

Pas besoin donc de se la jouer éternelle, crus empêtrés en des ‘gênés-râles’ à uniformités qui casquent de trop ! Ni de vous efforcer à un équilibre précaire sur une moto…, comme je l’ai fait un temps, mais pas assez fou pour aller se faire tuer en région parisienne sur le perd-ifs, et d’y grossir les statistiques d’esclaves travailleurs au pire, tournant en rond, complètement asphyxiés puis écrasés…

Remarquez qu’il y a plus de morts sur les routes (et bientôt peut-être en canicules répétées)  qu’en nos foutues dernières guerres !

Preuve que le militarisme divaguant actuel…, d’opérette sur le terrain, cru reconductible comme jadis, n’est pas le fond du problème : la surpopulation démentielle, ouiii !

On aura toujours le temps de se réincarner, puisque de l’autre côté, le temps linéaire n’existerait pas…, seule l’expérience (faite ou pas) à compter, à laisser une empreinte universelle.

‘Deux se fêtent’, nos divagations de “performances” industrielles en flux tendus dits “juste à temps” sont des exagérations folles d’un système qui perd la boule, qui divague…! D’où, certainement, l’équivalence en Tsunami au Japon, ou, plein de catastrophes “en plus” ailleurs. Y avez vous songé  à cette équivalence probante ? Non ! Vous devriez !

C’est ‘Nie-hisse’ qui a été touchée le plus ? Ou ‘Toy-ôte-As’ ?

“Toy !” en ‘viet-n’âme-“rien” ‘, cela veut dire : “c’est assez” ! Donc vous voyez la relation avec le coup de queue gigantesque de baleine céleste (Cétacé) qu’est le glissement doux de subduction des plaques continentales !

C’EST ASSEZ…, DE NOS PRÉTENTIONS TECHNOLOGIQUES PAS DOUCES ET EXCITÉES, ne prenant plus le temps de faire du bon boulot, partis du plus large, écologique et qui tienne…, en commençant par étudier à fond toutes les solutions existantes douces, au lieu de se précipiter sur les consommations énergétiques les pires…!!!

Entre l’énergie douce, marémotrice, colossale grâce au rythme permanent et sûr de la Lune à recréer en baies artificielles en n’importe quel désert, et celle aléatoire des éoliennes, ou dangereuse des centrales nucléaires, il y a une énorme différence, que bizarrement, les experts du genre n’évoquent que du bout des lèvres, car ils aiment être indispensables pour évoquer rien que le compliqué et follement pire, dangereux. Là cela les titille eux aussi !

Et, pendant ce temps-là, les pauvres, les indécis sur leur abondance innée…, voient avec inquiétude leur ardoise énergétique dépasser leurs “impossibilités” financières, sans dire : “PLUS ‘JAM-METS’ SAS !!!”

Ceux qui ne se prononcent pas sur leur futur, pas largement anticipé mieux…, le payent en retours littéraux, tôt ou tard !

C’est la physique quantique de l’esprit, éternelle, toujours là…, et vous le saviez qu’il ne fallait pas l’oublier, vous croire “perdu(e)” en vous incarnant…! Vous le ‘SAV-vie-haies’ !

Ce cri du coeur…, j’aimerais l’entendre plus souvent du côté de la Radio Créatrice de l’âme Planétaire, sans celle “plane-et-t’erre” prétendue “incontournable” ou réservée aux saints (je ne suis ni saint ni à régime alimentaire particulier de yogi ou ‘d’erre-mythes’…). Jouer tout attentisme possible, toute inertie mentale, trop véhiculés de la même triste ‘fac-çon’ et en trop de ‘cons-forts’ rigides, n’y ‘change-rases’ rien !

Sautez la haie de vos peurs “infranchissables”…., qui ne sont que des illusions que vous vous étiez mises devant vous pour apprendre un peu plus à vous faire confiance littéralement mieux dit…, rien d’autre !

L’on sait pertinemment, dès que l’on naît, médium en direct de l’âme, collective et individuelle (celle unique), que l’on doit rester concentré sur ce que l’on veut recréer de soi. puis pris dans le tourbillon illusoire de copiage social, en premier lieu à l’école, loin des énergies vivantes de la nature, les fourmis dans les jambes viennent vite.

C’était mon cas/casse, mon caca tout jeune dans Paris ! Je ne tenais pas en place, sans parier à rien…./ni aryen, “bon” à “rien” pour apprendre le pire…, mes énergies de base trop faiblardes en vile ville ! Ce n’était pas les énergies qu’il me fallait, ni celles valables à n’importe quel autre enfant, vite trop malheureux, inquiet, stressé, déçu de sa vie…, ou, surexcité, bagarreur.

Oui, hélas, certain faux bons enseignants de parents, d’éducateurs, prétendaient qu’il fallait “se battre” pour arriver…! Douce folie ! ne le fait-on pas encore en université et en écoles d’ingénieurs, si ! Mon beau-frère centralien croyait aux coups tordus et à la nécessité d’être “le meilleur” en terme de tests de recrute-et-ment, pour le vrai boulot sur soi, l’on verrait après ! A mettre la charrue avant les boeufs, sans dire venir une charrette plus douce (en bois style cambodgienne d’il y a pas si longtemps), il n’a pas vécu a charrette de licenciement…, mais celle céleste (accident d’avion) à force de croire mourir jeune !

Observons mieux ! Tous les départs de ce monde sont littéraux, totalement liés à nos croyances folles quand de trop gardées en soi…, maintenues, en dite continuité du “temps” linéaire. Ce temps est une folle illusion, une apparence, et n’existerait pas en terme d’éléments quantiques fondamentaux, si petits que fins et invisibles à nos yeux. On se joue donc une énorme comédie crue “continue et incontournable” sur Terre, même les partis politiques et les syndicats. Même les académiciens qui ‘n’hâte casse/démis passe-scie-un’ !

Voile-aah pourquoi il est temps de changer, même pour les croyances arabes à ‘propres-fêtes’, à mariage “obligés” et à ribambelles de gosses faits en trop…, pour dire “voir venir” comme ‘part’ le passé ! Cela ne tient pas : passe…sait ! Seules nos intentions hautes, INTERACTIVES, si crues efficacement accordées à l’Harmonie globale, douce et naturelle tiendront ou aboutiront le mieux !

Cela étant, seuls las étangs…, seules lasses étendent…, il ne faut surtout il vous cantonner à une stupide “Longue Marche” comme Mao ! Tous les jours peuvent être bénédictions de l’instant, vous-même choisissant finement l’instant présent que vous voulez mieux vivre. Là vous ferez standard virtuose de votre vie, en conscience joyeuse de pleine créativité d’être, de Vous-même !

Il n’y a nul besoin de chef d’orchestre terrestre ou céleste. Les attendre est une folie, une hypnose sans fin que se jouent les terriens depuis des lustres ! Autant du côté des ‘prêts-tendus’ “dieux” que des E.T. “sauveurs” des “fins des temps”.

Que les tendus se relâchent ! Ils ne viendront pas…, car ils savent depuis toujours devoir respecter la particularité d’évolution de chaque monde apprenant de manière singulière.

Aucun système solaire n’est exactement le même…: on le sait déjà avec la découverte de quelques exo-planètes complètement différentes de la Terre ! Mais, cela ne veut pas dire que certaines composantes de la vie ne soit pas reconductibles, qu’il n’y aurait pas de schémas d’évolution du vivant plus favorables que d’autres… Cette recherche universelle à potentiels évolutifs innombrables…, il semble évident qu’elle n’arrête pas !

Que notre âme incommensurable (reliée au Tout, d’en “haut” en soi) se plaît à tout essayer en “toute partie crue isolée” des univers multidimensionnels. En fait RIEN N’EST SÉPARABLE ! ON LE SAIT avec le concept Gaïa, rien qu’en observant un très beau paysage fort diversifié, tenant bien, si harmonieux ! C’est une réalité tangible au niveau des catastrophes planétaires qu’on “s’attend de vivre”, pour changer, pour libérer des voies crues “sans issue”.

Du côté de l’âme, ce ne serait pas des catastrophes, mais des occasions de sortir de ce monde pour entamer d’autres expériences à nouveau, quelques fois plus rapidement, d’autres fois plus lentes, patientes et douces. Aucun jugement à y plaquer dessus !

Que de la joie d’apprendre, de faire évoluer la conscience universelle, tout en évoluant nous-même !

LES TRAVERS HUMAINS SERAIENT LES DÉNIS… D’INTENTION CRÉATRICE

Nous aurions (dixit la voyante scientifique de l’aura Barbara Ann Brennan) des dénis conscients ou “inconscients” (qu’on se cache soigneusement) fortement ancrés en nos croyances sur le “manque de puissance” de nos INTENTIONS D’ÊTRE, de notre CRÉATIVITÉ déjà là ! Ce serait l’origine de nos maladies : le DÉNI de Soi !

Pour cette brillante “guérisseuse” (en fait personne ne peut guérir l’autre, juste l’aider à se faire confiance en auto-guérison/libération de ses propres blocages ou fausses croyances), la ligne verticale de lumière dite du Hara, passant dans l’axe de notre colonne vertébrale, serait l’expression de NOS INTENTIONS d’être. SI créatrices, pas défaitistes, ces intentions nourriraient notre NOYAU DIVIN de CRÉATIVITÉ, encore plus profond que la ligne de Hara.

Mais s’en servir peut se faire en douceur, plus comme un souple judoka que comme un karatéka, ou que celui qui pense avoir raté sa vie et qui finit à la casse…!

L’humain speedy (cru “moderne”) se plaît énormément à se croire irresponsable, victime, athé, mais quand cela l’arrange, subissant aussi “une fatalité écrasante” (pour d’autres plus “croyant” à un “pire sacré” :  “les foudres divines”). Si n’étant plus en attitude littérale de créativité harmonieuse et responsable…, c’est pour sa pomme ! il se trouve fréquemment en situations déséquilibrées qui l’enseigneront énormément…, s’il ne leur tourne pas carrément le dos.

Dans son déni de sa créativité, mon épouse se tourne le dos à elle-même, et se retourne des lumbagos. Car, elle ne veut surtout pas croire être responsable d’elle-même et créative. Cela vient peut-être de vies antérieures trop “religieuses”, trop “dévouées à d’autres”, s’ignorant  de toutes les façons qu’elle pourrait croire “arrangeant” en étant distraite par des jeux extérieurs, que par cela…! Elle est folle de jeux restreints !

Hors, à l’évidence, cela ne fonctionne pas. Sans penser de trop “être égoïste”, il faut d’abord s’équilibrer soi-même pour laisser une marque de confiance créatrice aux autres, qu’ils voient que c’est possible. Qu’il n’y a pas à en faire plein de complications inutiles derrière !

Hors, l’humain actuel, cru “moderne” à continuellement s’oublier soi-même…, prétendu sur occupé par d’autres travaux prenants…, adore autant l’irresponsabilité que les complications sociales et ‘mes-dits-calent’ qui s’en suivent. Tous sauf de se prendre en charge, de se regarder en face dans le miroir, de s’aimer auto-responsable et intentionnellement créatif…! Grave ! Des fois, j’en viendrais presque à douter que cela ne se soignent tant de gens en font la triste expérience, même à trop écouter les médias ne parlant presque que de cela. Par contre, ce qui réussit en “miracles” surprenant, on l’élude très vite. On passe dessus ! C’est dit trop dangereux à analyser et à explorer, et on reste des ânes bâtés de la prise en compte de notre esprit créatif primordial, majeur.

ON RECONNAÎT volontiers à l’ESPRIT une ÉNORME PUISSANCE, mais… seulement celle en dehors de SOI !

Ne sommes-nous pas esprit, et créatifs tout comme Mozart, capables de se libère d’un monde lourd, coincé…, jouant les scatologiques, en lâchant des bordées d’injures…, Mille’SS (se) sabordent !

Ex-ample / sample : “Jeu suie libre de manger des milles feuilles, et même de les régurgiter et les mâcher d’aise heurts, comme un ‘rumine-Ant’ ! 

Je ne me permettrais pas d’en parler si je ne l’avais pas testé moi-même de multiples façons…, pour certaines complètement insensées…! En effet, mes abus de café à 66 ans, je les récupère assez vite en me voyant lumière créatrice de plus d’harmonie, et même, j’arrive juste après à me recentrer pour voir les auras…! Je ne vous le conseille pas pour autant ! C’est quand même délicat à faire et de s’en récupérer sans trop de dommages ! On se voit excité et vieux dans la glace, doutant encore plus d’être récupérable.

Ce qui me sauve est de connaître cette DISCONTINUITÉ QUANTIQUE qui serait finement à la base de notre réalité ! De plus, je n’attache pas d’importance à mes états temporels d’être, car je les sais infiniment capables de changer du tout au tout ! Allant de la pire dépressions à l’illumination (puisque j’ai vécu ces deux états de manière assez rapprochée…, en une période familiale “critique” ayant débutée par “le départ” en accident d’avion de mon unique beau-frère, puis de ma soeur d’un cancer, de la maladie grave de ma femme opérée juste avant à l’hypophyse, et de la reprise de mes neveux, dont un autiste…, le bouquet final était que mes perspectives d’emploi au sein d’un grand groupe semblaient s’effondrer, les patrons se jugeant sur leur capacité de faire le ménage, de passer la ‘sert-pille-y-erre’, mais “correcte”, “acceptable”, “douce” avec parachute dorés/’dos-raids’…) !

Heureusement que je persistais à croire à ma Bonn-eee-étoile /haie-toile mieux qu’à regarder des films catastrophes pris pour vrais. Je préférais penser à chaque fois que chaque problème était quasiment “déjà” anticipé résolu (hors du temps linéaire illusoire) !

Il y a donc des attitudes mentales, de croyances précises, littérales qui aident complètement à s’assumer de mieux en mieux. Mais, il faut avoir la patience de se les révéler à soi-même par des “petits riens” sans se faire peur…, sans “se craindre impuissant” dans le miroir litteral de sa vie…, sans pensant “ne rien pouvoir y faire” ! SANS… EN DOUTER !

Effectivement…, on peut le décréer…, autant qu’on l’a créé soi-même…, notre malaise, notre “dégoût de vivre”. Il faudra juste l’envisager un peu mieux…, autrement plus actif en ses énergies et intentions d’être créatrices de base, initiatrices, manifestées au départ. Il est trop facile de porter l’excuse au niveau prétendu “inconscient” ! C’est une excuse de psy et de philosophe, très bâtard, pour faire des livres compliqués et parler de soi (comme Freud par exemple)… On y gagne toujours plus à faire simple et clair : “J’y suis pour quelque chose !” Même si ce n’est pas entièrement de ma faute.

Mais, si mon beauf quitta trop rapidement ce monde, n’y étais-je vraiment pour “rien” en craignant pour ses voyages excessifs ??? – Le “rien” n’existant pas, y être “pour rien” est déjà une auto-illusion et tromperie, masturbation manifeste de l’esprit – (là c’est “de moi”, je perd-scie’SS’E.T. et signe !)

L’inconscient est uniquement ce que l’on préfère se cacher à soi-même, ne s’aimant pas appliqué et patient pour se découvrir créatif tout du long. En vous disant, vous transmettant cela, hors de l’espace et du temps, je sens peser sur mes épaules une autre chape de plomb interdimensionnelle ! C’est la part de refus, d’irresponsabilité de ceux qui vont lire cela, et, de ne pas vouloir y croire, démissionnaires d’entrée. Défaitistes au pire, voyant tout “difficile”, plutôt que de le dire d’avance littéralement facile à vivre ! Car c’est nous qui choisissons, tout du long, n’importe quelle pensée et énergie retournée, TOUJOURS ÉQUIVALENTE !

Aussi, compris sûr et littéral, si c’est dit “difficile”, “dur” à vivre…, cela l’est…!

Par contre, si vous vous attendez à DU SIMPLE, SANS difficulté, il ne faut pas y renoncer tout de suite derrière en pensant à ce que vous tend, vous “vend”… “envoûtante” toute la société actuelle : TOUT DIFFICILE et dépendant…, à RÉSEAUX COÛTEUX, COMPLIQUÉS !

 C’est faux ! Cela pourra s’inverser dès que plus d’âme croiront l’inverse ! A un certain seuil de la Conscience planétaire mieux dirigée, la réalité sera obligée de changer ! On ne croira plus devoir faire des gosses, ni devoir subir de l’inflation, ni devoir se véhiculer autant, ni devoir vivre en mégalopoles, ni devoir acheter des appareils à moteurs dépendants du pire (polluants et bruyants), des fringues ou des instruments de communications inutiles (d’ailleurs follement vite dépassés autant qu’à pollutions graves, très peu de réellement recyclés, comme cela vient d’être révélé au Kenya, et pas que là…) !

Chacun s’aimera ‘fat-aille-ment’ interrelié au monde de façon plus synchrone, en harmoniques efficaces, comme dans un énorme orchestre de conscience symphonique, de par son esprit quantique, bien plus voulu littéralement intuitif et performant !

Ce qui fera déjà éviter les faux seins qui “niquent” un max des ‘pros-ss’t’y-tués’ acides, et à Sida, au sexe assez incertain, se croyant “obligés” de le vivre “pour survivre”…!

Les potentiels innombrables que déversent les consciences universelles libres seront très très différents de l’état actuel du chaos de nos vies et de cette globalisation vendue “assuré”… Aucun potentiel ne l’est, même pas au niveau multidimensionnel “angélique”, ni a celui adimensionnel du treillis quantique universel toujours en perfection neutre.

A chacun de prêter attention à plus CLAIR, plus SIMPLE, PLUS LUMINEUX et HARMONIEUX, attendu venir FACILEMENT !

Alors, une majorité de la société se sentira prête à vous suivre, mais devra se dégager des “incertitudes” des peurs de rater, des croyances dures mises en leurs esprits incarnés depuis des siècles !

TEL est “LE DÉFI MAJEUR” qui démarre en chacun ! Mais en fait, exprimé de cette façon rigide, extrémiste c’est une ILLUSION !

Il n’y a pas jamais de vaches “sacrées” (ça crée ou pas !), ni de “sacrifice “extrémiste qui paye”… (aux “yeux” de ‘dits-eu’ et de pseudo “paradis”…!), de souffrance ni de dureté cachée derrière !

Juste tout “pire” que l’on se pousse à trop croire, et, à ne pas assez libérer derrière !

Les supposées DÉPENDANCES “SPIRITUELLES” paraissent aussi tenaces comme spires-rituels que la CYBER-DÉPENDANCE !

Si on y regarde de plus près, c’est quand même des illusions, des voiles de fumées que l’on se met devant les yeux pour apprendre…!

Quand j’étais gamin, très “cru dépendant” des filles, je me suis retourné avec l’une d’entre elle un accident cuisant à la piscine : le mollet ouvert à cause d’un clou “qui n’était pas à sa place” (structure à ferraille porteuse de luminaires placés dans l’eau du grand bassin…, et nous ayant le droit de nager autour, cherchez l’erreur !).

En fait tout était là parfaitement à sa place, ma puberté mal vue…, la gamine trop douce aussi. Pour que je cesse plus vite cette attente horriblement dépendante des filles (d’un sexe cru mystérieux et différent, à “vénérer”, alors qu’il n’y en a aucune !). Les deux sexes ont les mêmes croyances illusoires, la veine, la chance d’être “seul(e)” crue “errante”, bien que n’ayant pas le même verni rubis sur l’ongle (au doigt pour certaines !).

En fonction de mes croyances fausses sur le jeu “obilgé” de dépendances avec les filles, pas assez maître de moi (vu en équilibre côté masculin entier et féminin intuitif), mes Guides avaient prévu le coup ! Il fallait que j’ai une preuve cuisante…, et je l’ai eu trois mois durant, la plaie ne voulant pas se refermer en plein été. Privé de cette piscine plus rafraîchissante que le reste : la sécheresse cambodgienne environnante, dite “fatidique” par beaucoup…!

De quoi méditer à l’ombre de ma frustration, de ma rancoeur, de mon refus de chercher à comprendre vraiment “pourquoi”. J’y ai été quand même poussé par mon éducation partielle en pension, habitué de revenir vers moi-même en cherchant plus d’humble discernement.

En fait, ma vie ne devait pas forcément copier mon entourage, ni de me croire obligé de finir marié à aider à se torcher une ribambelle d’enfants en trop…, qui finiraient très ‘certaines-M’an’ en torchères mondiales sur puits Off-shore/share/short de ‘pête-rôle’ explosifs !

SACHEZ, “LAIDS” ‘JEUN’Ss’…, QU’ON EST OBLIGÉS à RIEN sur Terre, même pas de plier aux dites “croyances religieuses” étroites… ! Juste d’être Nous-même ! Sans forcé-ment se nouer dépendant à d’autres !

Cela soulage quand même de le savoir… en nos bidonvilles de tous pays !

Surtout ceux “enchaînés” à Manille’ss ! Pour ceux qui ne le savent pas, c’est un “jus de maux” très sucré, ‘trop-pis-cales’, car la manille est ce qui referme l’anneau de  drisse de voile de vierge à vergue à l’aide d’un ‘mousse-queue-tond’ ! Tension pour élever la voile le long du “méat” ! Oh-Hisse, et jeu fête en tenant mon pond-pond de marre/démarre-Huns/reins !

RIEN…. N’HÂTE D’IMPORTE-TENTE-CE’ !

Gare, tousse/trousse deux même aux Cannes-hii-culs qui tanguent en dehors des mers calmes “asséchées” ! C’est la mère Mes-dits-erre-vannes-est, qui aime, croit préférer/prête-ferrer ne plus bouger (l’eux gross-poisse-sonne dirait Mer-qu’ailes !), à faire semblant d’être en pose avantageuse au bord de la plage ou de la piscine, et qui vous fera vite trop de gosses dans le dos !

Jeu laid ‘Lévy-taie’ de peu avec une fille de … ‘Baisé-y-est’ (FR), de plus fille de ‘mis-lit-t’erre’ ! Mais c’était ‘deux m’a’ faux-hôte’, car en coopération militaire, je m’emmerdais sec, et j’ai eu tort de rêver à la venue d’une fille style Play-Boy…! Ce ne fût pas un garçon…, mais une ‘garce-sonne’ à ‘décapote-able’ rouge (‘trousse’ un ‘pro-gramme’), ‘ceps-pendants’ très ‘mis-nie-on’ ! Visiblement enceinte (ou bloquée en son chakra ventral…), danse le doute…, je n’ai pas été sondé l’affaire…, cela sentait là ‘rousse-scie’ puisque mignonne et rousse comme sur la revue… !

Il semblait qu’elle cherchait un un dernier parachute ventral ‘dort-aies’ et comme je prenais des cours d’aviation pour essayer de voler en solo…, cela sentait ‘l’hard-niaqué’ !

En plus on était en disques “neufs” sent… 69, et elle me draguait honteusement, pressée de se marier… (après avoir joué la fêtarde), d’épouser un jeune “sûr”…, alors que je n’étais pas spécialement “un bon coup à long terme”. Comme James Dean, lui assez ‘Jam-Dîne’ avec son air potelé de ‘Bond’ss sueur’ !!!

BRONZE (… de BONZE – Jurés-ronds…) : JE VOUS EN AI ‘ASH-S’HAIES’ ‘DISQUES’ SUR MA VIE ‘PERD-SONNE-AILES’ puisque je vous le sors “d’en haut”, en d’aise-crocs-ss’-sage du vol RIO-Paris, la bouche pleine de rite-hii-êtes, en tant que Langes malle l’AVE ! Et j’ai la bénêts-dits-queues-scions de Louuiii’ss Maille avec, cela arracherait n’importe quel Jumbo-Jet-te à sonde à pisse-tôt !

Rases-comptez-moite…, là vautre de vie…, aah vit, derrière des vitres de trop ! ‘JANTES RASES-FOLLES’ !

LES FLUCTUATIONS DE CONSCIENCE SEMBLENT NÉCESSAIRES POUR APPRENDRE…

…Beaucoup d’humains parlent de “chaos”, tout en oubliant que l’immobilisme est aussi un travers ! Les structures immobiles, contentes d’elles-mêmes sont exposées à tous les despotismes larvés…! D’ailleurs, notre venue mondiale à l’informatique est en train de faire comprendre la nécessité d’une interactivité des mécanismes d’analyse, de gestion et de prises de décisions inter-reliées pour tout. Une entreprise de meuble ne peut pas ignorer que ses sources d’approvisionnement en bois tropicaux peut être l’objet de magouilles en Afrique qui ne permettent plus la gestion sensée des forêts.

De même que, le consommateur devra apprendre plus rapidement que prévu à se passer du superflu qui remplit de trop ses poubelles et fait du monde une quasi décharge à ciel ouvert…!

Cela suppose donc que par sauts quantiques, toute notre société “commerciale” s’adapte, souple, interactive, et change fréquemment de méthodes sans tant de difficultés.

Le tout aura des conséquences sur le concept de l’utilité” du travail, de comment le gérer, le vivre mieux, sans faire des horaires et trajets démentiels qui nuisent à l’organisme, puis aux générations suivantes que l’on mettra “difficilement” au monde…, les cancers visibles à fleur de peau chez nos enfants pas énormément bougés au bon air…, qu’en appartement à ne faire immobile que de la musique (bon qu’à bouger ‘Dutronc’ ou du c…).

Ce qui ne peut être la finalité d’un adolescent pour découvrir une vie réellement saine. on se leurre follement en ville et plein de gens refusent d’y écouter leur âme, là pour les guider, les enseigner, les avertir, à chaque demande faite !

Tout est inter-relié et dépendant, en réseaux à étroitement surveiller, gérer, contrôler, mailler pour que les dérives (qui fluctuent également) ne fassent pas des vagues vite à regretter. C’est comme sur une autoroute où il y a un bouchon pour un incident inattendu, une distraction d’un conducteur parti dans le fossé.

L’on se rend compte de cette dépendance étroite sur autoroute, car il est impossible d’en sortir. Aussi, la somnolence au volant est considérée de plus en plus comme un danger sur ce type de voie de communication, et la parade semble de faire des voitures à conduites entièrement, automatiques, avec radar incorporé, GPS fin, analyse de la conduite et des écarts du véhicule (et entre eux), anticipation des obstacles, en s’arrangeant pour que l’informatique programmée soit plus efficace, plus rapide que le trop faillible humain facilement stressé ou endormi.

Car l’on sait, pour l’avoir mesuré, que sur un trajet en autoroute faisant Paris-Lyon, il y a au moins 8 mn de micro-sommeils cumulés, d’inattention imperceptible, même pour quelqu’un de reposé… Alors, pour ceux exténués, n’en parlons pas ! Ainsi, il y a fluctuation de l’attention…, là comme ailleurs ! Même pour la surveillance ou les mauvaises conceptions de centrales nucléaires.Et de ne pas le gérer se paye, autant avec les morts  à hécatombes (jugées “acceptables”) sur les routes, qu’avec les risques d’irradiation pour des milliers d’années de régions entières !

Où le paradoxe est qu’on fait des murs plus hauts de prison que ceux de centrales nucléaires, face à des risques évidents de tsunami…. Il y a quand même une erreur quelque part ! Le risque n’est pas du tout le même ! Pourtant l’homme fait peur à l’homme tant qu’on ne prend pas en compte le fait qu’il puisse mal se dire, finir malade et qu’il devra se faire soigné. C’est la constatation faite pour la consommation de drogue, étroitement en rapport avec les fluctuations de l’économie et de la folie de l’esprit de compétition mondiale qui se dit ne plus avoir de limites.

Hors, cette paranoïa d’un manque de discernement des oscillations de croyances, et des flux excessifs en cause peut complètement mal finir, bloquer une société entière. D’autres ont eu pour cause l’effondrement de l’Argentine en 1991, ais ils étaient aussi excessifs, puisque les croyances étaient en ce beau pays : si tu n’es pas “avec” moi, tu es “contre” moi !” Drôle de manichéisme non maîtrisable, impossible à contenir sur le long terme. De plus, la considération de richesse écrasant les pauvres, grâce à quelques familles possédant toutes les terres, clôturées de barbelés et n’en faisant rien, laissé à l’abandon, la sécheresse, l’érosion n’est plus acceptable en un temps ou tant d’indiens autochtones furent exterminés ou chassés de leurs terres, pour quelques autres se pavanent comme des “dieux”.

Les fluctuations et dérives de conscience sont donc à surveiller de très près, car, cela peut aboutir à des psychoses collectives qui ne paraissent pas à fortes incidences et fluctuations énergétique de création de la conscience à première vue, mais elles le sont…!

Les médias et nouveaux moyens de communication (portable cellulaire) sont porteurs amplifiés d’informations hâtives, peu contrôlées, et d’énormes amplificateurs de la rumeur. Les révolutions arabes et l’expansion de la bactérie hémorragique en Allemagne prouvent que notre société amplifie vite l’efficacité du “pire”.

Ce sont des jeux relatifs, mais aussi littéraux que tous ceux quantiques de la conscience, du cumul individuel ou global de nos pensées créatrices, sachant que toutes créent plus ou moins de retours autant on s’y attache ! Si moins de monde craignait les nouvelles, les informations concernant cette bactérie “tenace”, elle perdrait de son efficacité, de sa puissance !

La science n’a pas encore compris que les causes  de la résistance des virus aux antibiotiques est avant tout une leçon de conscience, un relèvement de responsabilité spirituelle d’autonomie de conscience, de la façon plus ou moins abusive, excessive de se voir sur l’ensemble de la planète.

C’est un des facteurs du grand jeu des fluctuations de la conscience, des variations d’apprentissages à faire pour arrêter de se croire en des léthargies hypnotiques incontournables. Celui qui se craint faible le devient… Et, celui ou celle qui se croit pouvoir mieux tenir à un effort physique le vit…! A 66 ans, ancien peu musclé des viles villes, jamais en bonne santé, je me le teste autant dans mon potager que le nouveau bobo qui doit faire éleveur d’escargots en Grèce, sorti juste à temps de la folie urbaine en faillite complète, là où il faisait du mauvais gras définitivement trop assis…!

Mais, une fois à la campagne, il est vite évident que si vous vous nourrissez des mêmes produits excitants des villes comme autrefois, votre santé n’y gagnera rien ! Vraiment rien…. Je le teste “pour vous” depuis 5 ans avec de l’instantané bu de trop le matin (même à base de chicorée mélangée à du café), alors que si j’arrête cette folie (et les croissants de ma femme avec du pain fait maison) pour boire une tisane de thym…, là, tout redevient normal ! Y compris les sensations fines, les odeurs amplifiées des fleurs… Je revis en ‘sain-taie-thé’ sensible et joyeux d’être en plain bain dans cette vie saine et très fluctuante.

La VIE l’EST, mais de façon  DOUCE, pas le cas en viles villes où les gens ne supportent plus, où les fluctuations malsaines des mauvaises odeurs et du bruit assourdissant portent gravement préjudice sur nos équilibres de base, essentiels. Et, à juste raison, car cela porterait atteinte très nettement à nos énergies originelles de l’aura, pas faites pour de telles vies artificielles follement débiles !

Mais cela aussi, dans ces fluctuations excessives acceptées pour “vraies”, l’on est venu sur Terre pour apprendre à le dissoudre et à dire arriver à des vies qui tiennent, tout lissé au mieux dans les dérives de notre monde expérimental de “fous”. A chacun ses folies de trop transporté, de stockant de trop ‘énergies sales “au cas ou”…, et tout le ‘patates-caisses’ qui en découle, assez noirâtre, comme le Tsunami au Japon…!

Avertissement pour toute une société trop artificielle et stressée ?  A tous notre monde de voir ce que cela donne eau fine-ail/… n’aille ! Nos fluctuations de conscience excessives font tôt ou tard tremplin vers d’autres mondes (ou sinon, d’autres incarnations à revoir d’un peu plus près).

Cela aurait été le cas pour les anciens conquistadors excessifs en Amérique centrale, revenus encore une fois “se battre avec eux-mêmes” durant la guerre civile espagnole aboutissant à Franco. Les bataillons d’excessifs revenus là s’incarner pour voir que l’attitude paradoxale du “pour ou contre moi”n’est en fait qu’une fausse appréciation des choses, des leçons de vie !

DE LA NÉCESSITÉ DE JUGULER L’INTERMINABLE ERRANCE DES MANIPULATIONS SPÉCULATIVES OUTRANCIÈRES DES SYSTÈMES FINANCIERS au regard des RÉELLES CONDITIONS TOUTES DIFFÉRENTES DES ÉQUILIBRES DE LA VIE !

Quand en Côte d’Ivoire, le prix du cacao acheté au cultivateur baisse sans raison, plus que de moitié…, sans tenir compte ni de la peine à produire, le récolter, le trier, le faire sécher (jusqu’à 5 intermédiaires… qui faussent le jeu sur la filière qui l’amène au niveau mondial…), il y aurait de quoi sortir le colt…, face à ceux qui prétendre décréter des cours mondiaux totalement irréalistes, sur des bases faussées de fait, à spéculations complètement hors de la réalité équilibrée des échanges possibles ! Ainsi, le “dieu argent à tout prix” atteint là comme ailleurs ses limites, faussant les équilibres strictement nécessaires et harmonieux pour ce monde actuel.

Étonnons-nous que derrière les états ne tiennent plus quand les gens tombent dans raison dans une pauvreté brutale pour un oui ou pour un non, alors que pour les productions de d’arbres fruitiers, c’est le long-terme qui compte ! On l’a vu régulièrement en France avec des abricots (ou d’autres fruits et légumes) même pas récoltés, laissé pourrir sur l’arbre en raison d’aberrantes décisions “d’en haut” européenne, ou plus évanouie encore, dans des critères chiffrés insaisissables à profits prétendus anodins.

Le riche qui triche avec La Vraie Vie, se fait, lui par contre, une denrée non “rare”. Il pullule gros et gras, prétentieux, dur, satisfait d’avoir écrasé les autres de sa vanité folle de parvenu. Et, tiens, la vie suivante, s’étonnera-til peut-être de naître au Biafra (au ‘Sous-danse’ss’)pour voir la différence, ses anges guides ne lui en donnant pas le choix.

Alors, oui le monde est parfait pour apprendre, mais faut-il pousser le bouchon toujours plus loin avec l’argent qui dérègle tout. Il est évident que non…, car derrière, ce sont d’énormes quantités de gens qui souffrent de ne pas avoir le juste nécessaire, dont des terrasses à talus arborés en forêt pour avoir de l’eau.

L’arrogance liée au capital acquis en restant immobile sera toujours basé sur de faux repères, tant que chacun n’aura pas testé son corps. Par exemple, pour couper du bois planté par soi, ou pour essayer de faire pousser de maigres légumes dans un potager.

Ce qui est le plus inquiétant reste que les bourses mondiales fixes des prix arbitraires, essentiellement spéculatifs et tirés le plus possible à la baisse, poussant au mono productions affreusement poussées et conduisant leurs producteurs à la ruine ! Aberration parmi d’autres d’un système qui ne mérite plus la place prépondérante qu’il a pris en quelques décennies, puisqu’il impose des critères de rackets trop souvent follement déséquilibrés.

Avant l’argent, le troc permettait au moins un échange humain, une prise en compte de l’autre, une certaine discussion, sans que soit brandi l’écriteau du diktat mondial des cours ou des agences de cotations. Comme si les contraintes de production de récolte et de transport pouvaient être systématiquement les même d’une année et d’un pays à l’autre !!!

QUE FAIRE…. POUR CHANGER DE CE ‘FOUS-TUE’  “MODÈLE” ÉCONOMIQUE ?

C’est une question d’envergure si l’on ne veut pas créer une banqueroute mondiale par peur irréfléchie du système déréglé en place. Il faut donc arriver à trouver des jalons, qui ne soient plus à “croissance” folle, mais qui assurent une vie meilleure, et le contentement serein de tous.

Pour cela, le collectivisme du système soviétique ne pouvait pas être le bon…, puisqu’il autorisait le “fonctionnement” figé et autocratique, sans réactifs interactifs visibles et performants.

Peut-être que créé à notre époque, avec les ordinateurs de surveillance actuels, cela aurait tenu…, mais il aurait fallu “éliminer l’empilement fou de la nomenclature des prétendues “élites” (tendues) capables de tout bloquer avec leurs habitudes et manies de se croire “supérieurs” (parce que plus salaud, cupide ou fou de domination des autres…, c’est clair).

De son côté, ‘Fils-d’hèle Caste-trop’ en est la triste confirmation avec son “refuge” de non gestion interactive, derrière le symbole militariste de “la révolution permanente”… Les dictateurs qui l’on imité “timidement” derrière n’ont pas abouti à mieux…!

Par contre, quelques pays occidentaux on réussi la démocratisation bâtarde avec le principe de semblant de collégiales dirigeantes et de “contre-pouvoirs” des sénats. Sauf que depuis…, les lobbies ont vaincu, la rigueur du procédé s’est perdu, diluée dans un manque flagrant, et recherché…, d’efficacité et de visibilité…! Le dirigeant seul au rênes, faisant semblant de consulter, de plus en plus opportuniste, électoraliste et autocrate.

Jeu plus que débile et malsain quand on est à la tête des  9 à 12 “premiers” pays mondiaux qui comptent !

Tout cela en raison du “Dieu argent/pouvoir personnel” factice qui déconnecte trop les individus “eaux poux-voir” de la réalité, jusqu’à en faire des êtres paranoïaques. L’Argent -Guérison des Cieux…, plus très flambant neuf…, ramené au niveau “ground” peu propre, genre z’erre-rob’s’ !

Bilan mondial = Zéro ! SAS tourne ! Et ‘honte-cons-tire-nuts’ avec surpopulation galopante, collines de bidonvilles démesurés qui glissent ! Jusqu’où ???

Ils devraient tous être obligés de reprendre leurs esprits en grandes marches en campagnes, pour y voir les abus des fermiers, les sentir sur place en période d’insecticides déversés en masse, à la va-vite, pour voir ce que donnent réellement leurs folles décisions citadines en trop grosses structures décisionnelles à oppositions de pouvoirs…, et à musées de façades (à belles excuses d’oeuvres d’art, cachant derrière dans un coffre, ou des dé-fiscalisations exonérées exportées en paradis fiscaux, absentes  de visibilité, pour continuer à y “privilégier”/‘pris-vite-légers’ leurs oeuvres d’hard) !

Pour dire que derrière le système mondiale de l’argent se trouve une dérive grotesque de tout ce monde “dentiers” qui veut faire croire ne pas exister ni de la reconnaître ! Grave ! Gras-V !

Je propose donc en chaque pays une statue au Gros et gras à l’énorme Riche de trop, finissant paranoïaque, puisque les synapses pas assez dégraissés, clairs, en place, tel que le finit mon père, me démontrant son extrémisme du genre qui ne tint pas  !

Ce sera donc un suivi de toute l’éducation mentale et psychique, humble de nos élites mondiales qui devra être implémenté, collé sur le système actuel, très en amont ; afin de ne pas aboutir à l’arrogance de telle ou telle “glande” école actuelle à dites prérogatives “imparables” si surfaites ; mais qu’ils soient formés d’abord aux tâches les plus humbles pour savoir ce que cela coûte à les accomplir à vie à ceux qui les mènent.

Alors, l’on pourra parler de justice mondiale ! Surtout si ces élites se voient obligées d’être contrôlées et suivies de très près par toutes sortes de vecteurs d’informations concordants, reliés à des ordinateurs. Les trois ou quatre dirigeants collaborateurs (au même niveau qu’eux et aux mêmes postes ensemble…) autorisées à donner leurs avis séparément à des conseils pyramidaux. Ces derniers suffisamment surveillés et obligés d’échanger humblement avec les populations lambda pour que celles-ci soient sûres de l’interactivité d’information et de prises de décisions mûrement analysées et réfléchies qui s’y passe !

En contrepartie, il faudra que tout humain sur Terre ait la possibilité d’avoir un accès interactif gratuit à la complexité la plus large des réseaux d’informations centralisés (à l’ONU/UNO et en chaque continent, le tour relié sans retard possible ?), pour voir si ces informations et gestions interactives correspondent bien à ses attentes d’évolutions locales et mondiales plus équilibrées (là sans argent…, par échanges de flux harmonieux puisque l’abondance optimale optimisée, possible partout pour tous…) et de pouvoir y donner son avis, de manière réfléchie, à distance, sans débats houleux, toujours trop opportunistes et non assez mûris.

Alors, la débile politique politicienne actuelle s’effacera pour une politique vraie : celle des besoins réellement reconnus nécessaires à l’évolution quantique de ce monde et des consciences vers des perspectives stables mais toujours changeantes au mieux !

POUR PREUVE QUE LE SYSTÈME “DÉCISIONNEL” MONDIAL ACTUEL NE FONCTIONNE TOUJOURS PAS : j’ai donné depuis 2002 la solution climatique et paysagiste la plus simple pour “l’effet de serre” à l’ONU et à plein d’autres systèmes d’information…! Mais la nécessité de faire carrière en faisant semblant de chercher (à cause du faux professionnalisme pointilleux, tatillon, prenant un temps fou, à “expertises” à rallonge et à carriérisme masqué), fait que cette bonne disposition des terres et des paysages, vue effective par moi sur 25 ans en tous climats extrêmes, autant à pluies diluviennes qu’à sécheresses désertiques, N’EST PAS ENCORE PRISE EN COMPTE, alors que diffusée depuis presque une décennie à nos gouvernements…!

On ne peut donc pas se leurrer, ni croire aboutir à une société viable, réfléchie et bien régulée…, avec les fausses donnes d’empilements “décisionnels” actuels qui ne sont que des jeux cachés d’influences, pour l’essentiel, et basé sur un concept dur et faux d’échanges sans réelle clarté directionnelle prise à tous niveaux…!

JUSQU’ICI JE VOUS l’AI LIVRÉE AVEC HUMOUR, LA VRAIE PILULE DU CHANGEMENT ‘SALVE-ACTEURS’, MAIS MAINTENANT, IL FAUT L’AVALER EN DOUCEUR !

COMMERCE / COMME UNE HERSE…,  HÂTE-MOST-SPHERES !

LE CONCEPT BIAISÉ D’ABONDANCE “RESTREINTE” EN VILES VILLES NOUS RUINE…

Regardons un épis de blé, n’importe quelle plante à graines, elle fait de multiples nouvelles graines chaque année. Et, l’on peut concevoir que “l’entreprise mondiale” des sociétés privées monopolisant ou s’accaparant (sac ‘vie-tombe’ apparent ?) tous les droits inaliénables du Vivant, lui à générosité quasi Universelle, soit l’aberration ultime, quasi ‘Ulk-time’, qui fasse que la coupe du Monde soit pleine, déborde. Elle démontre l’aliénation mentale au système “roide” de l’Argent tel que proposé ‘d’orées-navrantes’ au monde.

Quand c’est le capitalisme qui n’a rien de capital en Grèce ou au Portugal actuellement, en Espagne de même, qui prétendrait dominer le monde du vivant sous prétexte de captation de graines à “brevet” universel, l’on remarque que l’homo ‘capitaliste-tics’ ne voit plus rien, sourd et aveugle, qu’il est tombé sur la tête, bon qu’à avoir une oreilles entre les deux yeux… !

Même “mes” tiques du jardin, d’habitudes si tenaces, capitulent à cause de la sécheresse de la ‘couenne-rite’ humaine. Les Taupes ont beau faire des trous pour puiser du ciel un peu de fraîcheur…, celle-ci n’arrive plus à rester au sol ! Au lieu de vrais orages, la planète ne donne plus que de maigres pluies, totalement insuffisantes… C’est la cata’SS-trop-off !

La planète ne répond plus… qu’à notre irresponsabilité du Partenariat d’avec Elle…! Ne serais-ce qu’en  REFUS DE RESPECT PRIMORDIAL de ses équilibres bafoués, en refus de reconnaissance continuelle de ce qu’elle nous offrait généreusement, si avec assez de végétation retenue…, cela depuis la nuit des temps.

C’est la fin d’UN TEMPS ! Celui du productiviste débridé… à argent dérégulateur dissocié du vrai, devenu dingue, et c’est normal que Le CHER Vivant soit le premier à nous en alerter par des virus et bactéries tenaces ! IL SE FAIT CHAIR ! C’est quantique et littéral, lié à nos inconséquences à épandages de lisier en excès, qui ne cessent plus guère ! Ailleurs de ‘pête-rôles’ !

Alors, même les concombres et autres légumes crachent la merde mise en trop grande quantité en des champs dépotoirs, toujours pour “produire” plus (Pros-d’Huit-IR à 8 colères successives ensuite, proches des “fatalités” pharaons-niques “venues des cieux” ?), et les vaches surproductives…, à faire des hémorragies “logiques” !

On les pousse à des excès de plus en plus fous en litre de lait à produire, en nombre de veaux de trop à faire, trop vaccinés (pire que nos autistes), avec champs et prairies à remplir de saletés désinfectantes ! Cela sans les aimer comme des êtres de conscience ! Alors, pire que Marguerite avec Fernandel…, elles nous tournent le dos et chient leurs virus trop résistants ! Virent rrr’US /  “vies” à ruses de russes ?

Toutes les vaches, rousses ou blanches tachetées ou pas, même ‘cons-battent’ !

Un “suppositoire” nucléaire fera-t-il l’affaire pour régler la question d’une complexité vivante interactive d’avec la conscience mondiale en déroute… ?

PLUS AUCUN RESPECT DES CYCLES DU VIVANT MÈNE AU PIRE…!

EN D’AUTRES TEMPS à déclins comportementaux “annoncés” par les taxations au pire, telle la gabelle en France, CELA A DÉJÀ ÉTÉ TESTÉ…, PUIS DÉTESTÉ !

ON PEUT CHANGER TRÈS FACILEMENT, si… à SE RAPPROCHER DU VRAI !

AUTRE PREUVE : Pierre Rabhi et sa fondation l’on fait sur 40 ans, pratiquement dans la même démarche intuitive que moi, confirmée pleinement ensuite sur le terrain…!

Il n’y a pas à forcer la Terre, le climat, cela ne marchera pas ! De dire aller pleinement et doucement vers les solutions les plus globales et harmonieuses qui conviennent au long terme ne sera pas du tout “un bête” retour à La Nature…, comme craint autrefois.

Les humains le feront de manière intuitive et télépathique avec leur Soi supérieur, leur part haute… Et peu importe ce que chacun pensera de cette part, car elle est là…, littérale et toujours opérationnelle, quantique, atemporelle, sûre, utile, continuellement serviable pour tout… (si à y croire avec sagesse, sérénité et confiance) capable de se guider soi-même pour aboutir à des résultats les plus accomplis à tous niveaux !

!*!*!*!*!__________Tiens (Aime M’aille),… jeu-X vous leste et vais de ce pas voir si ma réserve d’eau s’est ‘rende-plis-pis-se’ ! ‘

Jeux crin’s une eau qui devienne rouge de honte…, comme du temps à pierres et pyramides seules sur le terrain, mai si polies qu’on s’y ‘pros-se-terne-raides’…

Hiii’ encore devant/décevant ce vent de SS’able…, et cela coince toujours avec si peu de muscles !

( ‘chat-n’aligne’ du ‘fard-aah-honte’ à ‘Monts-beaux-fils’ fixe III haï/étroit !)

UNE SOCIÉTÉ INTERACTIVE HARMONIEUSE, ÉQUILIBRÉE PEUT ÊTRE PROMULGUÉE EN DEHORS DES “FATALITÉS” D’URGENCE ET DE SURPOPULATION “IMPARABLES” ?         LA RÉPONSE EST  : “OUI !”

Ces “cultes” restrictifs, ces paradigmes sont fortement inclus dans la conscience humaine actuelle, et laisseraient croire qu’il n’y aurait aucune solution pour en sortir… Il est facile d’imaginer des mécanismes capables d’infléchir doucement ces paradigmes décadents. C’est à une société plus interactive qu’il faudrait penser, le meilleur des solutions possibles dans les domaines de contrôle des naissances, de la gestion de la société en tous domaines, de l’éducation étant systématiquement rapporté à un niveau mondial et redispatché.

C’est ainsi que je fonctionnais dans mon grand groupe industriel (Lafarge) pour participer à la collecte d’informations scientifiques et techniques, à la rédaction de synthèses et de schémas techniques, et à la redistribution sur toutes les structures du groupe et usine des informations intéressantes et innovations à faire connaître.

Cependant, en mon époque (fin des années 1980), où l’informatique balbutiait, l’esprit de diffusion large et claire n’y était pas. La crainte de la folle “inévitable” concurrence trop forte…! C’est là que j’ai compris la nocivité mondiale de cette concurrence exacerbée écrasée par l’argent “roi”, par les brevets, vecteurs aberrants à contraintes opposés tatillonnes, bureaucratiques et législatives insensées, sclérosantes…, qui finissaient par fausser l’esprit de développement équilibré de notre civilisation, dans “ces cultes” inutiles et même gravement pernicieux d’opposition et d’urgence.

NOUVEL ÉLAN ? LEQUEL ?

On pourrait imaginer au niveau mondial, au sein de l’ONU/UNO, la création d’une immense banque d’informations complètes permettant de faire le point en tous domaines sur les avancées comportementales et sociales posant trop de contraintes d’évolution insuffisamment harmonieuse et équilibrée.

Ce serait une sorte de bible évolutive, interactive, complètement étudiée et analysée du monde entier, corrigés par petites touches. Le style d’encyclopédies genre Wikipedia en est bien l’idée.

Le but optimal à atteindre étant compris comme devant apaiser nos esprits, nos modes de vie, les ralentir, les organiser plus harmonieusement pour arriver à se guérir ! D’en amortir de façon plus rapides, sans risques de cycles pernicieux, karmiques, les effets les plus pervers. Hors, actuellement on est à l’inverse de cette optique large. La “maison Terre” est à revoir de fond en compte en ses objectifs de ‘croisse-sens’ !

Il n’est même pas la question d’imposer des formes nouvelles de morale étroite rigoriste, implacable : juste du pragmatisme teinté d’éthique pratique, sur des bases analytiques des effets locaux ou mondiaux des dérives rencontrées, afin de les atténuer plus sûrement, de ne plus tant les reproduire en dépendances stupides sans respect pour le vivant, l’humain, la planète.

Pour que le monde ait du sens et que les jeunes générations s’y sentent et s’y voient à l’aise, il est devenu évident qu’il faille changer tous nos concepts actuels de prétendue “performances” socio-économiques. Elles sont trop souvent biaisées ou fausses.

Concepts démagogiques, qui, il faut l’admettre, ne font que trop l’économie de méthodes de fond, d’analyse et de corrections sûres, puisque le principe “d’opposition et de concurrence” reste impliqué dans l’esprit de “compétiteurs”, incapables de s’entendre le plus souvent. Etat d’esprit faussé qui pousse généralement à faire des compromis bâtards…

On le voit, rien que pour Tepco au Japon, qui par soucis de “rentabilité”, faussée dès le départ, fit des choix technologiques limites, insuffisants face aux risques potentiels de cette belle péninsule trop sismique. Le tout conduisant cette société à la ruine…, et tout le pays dans un énorme embarras à pollution séculaire ! Pas brillant !

Les objectifs d’évolution de tout un monde ne peuvent s’établir sur des basses “compétitives” fausses, des paradigmes insuffisamment analysés et corrigés, qui ne tiennent même pas compte de l’état d’esprit et des attentes de l’ensemble d’une population, lassée de tant de jeux dangereux ou de travers, jamais assez adaptés aux réels problèmes (sans urgence et décisions hâtives possibles).

Hors, que ce soit pour la folie du consumérisme prétendu “obligé” pour faire “vivre” et “travailler” les gens, ou pour la nécessité de passer par les mêmes étroits formatages scolaires…: l’on est déjà dans l’impasse “élitiste”, démagogique, au niveau du monde entier, mais sans l’admettre ; et pire encore, sans envisager de corrections rapides et efficaces. C’est aller droit dans le mur…!

Des corrections macro-économiques, comportementales et sociales sont strictement nécessaires. Et, pour qu’elles soient douces, il faut avoir les leviers informationnels, analytiques et décisionnels qui permettent ces corrections avec le plus de douceur possible, mais une certaine fermeté quand même, loin du flou démagogique du passé autorisant les “élites” et les riches (la masse des gens les copiant bêtement ou laissée pour compte en dits “profits” et pertes…). Cette minorité prétendue “exemplaire” à abuser de tout, sur des critères apparents de “l’argent roi”, complètement sali, qui ne mènent nulle part.

Le principe de l’argent et des échanges mondiaux qu’il permet n’est pas forcément à remettre en cause, mais le délirant manque d’abondance répartie, correctement redistribuée, si !

Une reconnexion à sa sagesse intérieure au niveau du chakra du coeur, plein de compassion pour ceux qui ne veulent pas être interactifs, qui se croient bloqués en leurs émotions et croyances, est donc strictement nécessaire.

Il est annoncé que cette connexion à nos énergies supérieures de l’aura est source de guidance sage, optimisée, de fluidité et d’abondance créatrice presque systématique.

C’est cela qui manque à notre monde depuis la décadence progressive, finissant mal, de l’Atlantide. Comprenons que “le jeu” humain d’incarnation en cette école Terre (prototype s’il en est…) ne peut se départir de la plus grande harmonisation d’ensemble possible, car les énergies planétaires ne l’autorisent pas, ne le supportent pas.

C’est donc à la fois connecté à sa source informative personnelle intérieure, unique, gage de fluidité et d’abondances douces, sûres…, associée d’une source mondiale interactive d’informations les plus avancées et positives, permettant des corrections sensibles aux niveaux psychiques, sociaux, comportementaux, et réactifs de base…; que notre monde pourra envisager enfin d’évoluer sans tant de heurts, de déperditions de confiance et d’énergies.

Pour cela, il y aura un préalable : que les armements soient confiés à une organisation mondiale telle que l’ONU, mais avec de grands garde-fous au niveau des différents dirigeants et systèmes pouvant se contrôler entre eux et obligés d’être systématiquement changés à la moindre faille…!

Il en sera de même au niveau d’un éventuel triumvirat mondial d’orientation décisionnelle pleine d’humilité (interactivement associé à la banque mondiale de données, où chaque citoyen pourra amener son avis éclairé, ses remarques autant qu’il le pense nécessaire). En sous-couches, différents conseils continentaux seront nécessaires, eux aussi étroitement surveillés et ayant à rendre des comptes.

Les places en ces conseils jamais définitivement acquises (ni à transmettre), juste liées aux compétences psychiques et intellectuelles des membres, associées d’une grande humilité reconnue, sans possibilité de se cacher derrière des façades différentiées ou “élitistes” des apparences.

Ainsi impliqués, toute structure, tout citoyen lambda se sentiront des rôles participatifs clairs qui les obligeront de même à travailler leurs connaissances et leur discernement avec beaucoup plus d’interactivité, donc d’efficacité, mais aussi d’humilité.

Chacun découvrira dès lors, en constant lâcher prise de son ego “dominant”, qu’il a une guidance intérieure qui peut lui faire jouer un rôle précis et efficace, en pierre apportée, ajoutée à l’ensemble de l’édifice mondial en “juste à temps”, mais pas de manière structurée ou  mécanique…: plus en harmoniques quantiques abolies du temps et de l’espace. Sans qu’il n’y ait besoin de système physique rigide derrière, Que la part haute en Soi suffit, car infiniment plus performant à l’inverse de n’importe quelle lourde ou biaisée guidance terrestre.

Dès lors, le libre-arbitre personnel pourra s’apprendre le respect des évolutions respectives, différentiées, à l’exemple des différents règnes de La Nature (qui s’épaulent mutuellement quand “laissée” à elle-même).

En fait, il y a derrière l’aspiration haute de notre conscience collective et multidimensionnelle, nommée la conscience unifiée des Dévas, en gestion et organisation des règnes naturels, où le partenariat humain ne se croira plus tant séparé…, apte à s’y découvrir nettement plus déjà impliqué sur un plan planétaire souple et informel, qu’ils ne le percevait jusque là.

La sensibilité d’avec la nature augmentera, à l’égal de l’esprit des nouveaux enfants, très sensibles, frustrés, excités, ou “autiste” (refermé en partie haute de soi sur le plan émotionnel). Ces jeunes de plus en plus interdimensionnels et télépathes (attitude normale mal comprise de nos jours), trop perturbés dès qu’on l’oblige à un comportement réducteur, unidimensionnel.

Des spécialisations professionnelles d’analyses poussées émergeront, apportant toujours plus leur pierre spécialisée à l’édifice, avec un langage le plus clair possible. Chaque nouveau mot technique ayant son explication accessible quand besoin est, pour clarifier autant que faire se peut les nouveaux concepts émis.

Un énorme effort de traduction des langues et d’analyse statistiques des flux d’informations et de leur redistribution intégrée sera à faire. Chacun se soumettant volontiers à une mesure de ses données cérébrales pour que les ordinateurs centraux puissent connaître les degrés d’évolutions respectifs de chacun et des régions du monde “en rade”.

Etant entendu que cela permette le respect le plus éthique de toutes les différentiations possibles de progressions des genres, des races, des moeurs et des choix faits.

Alors, la planète pourra se targuer de prétendre être arrivé à un monde souple, vivant, interactif, évolutif, soucieux d’éthique juste, en passe d’aboutir à un nouveau mode démocratique qui fasse la preuve vis à vis de tout cet Univers, que sur un monde en plein libre-arbitre, c’est finalement possible !

A quoi/couacs…, à quelle conscience universelle ‘ss’AXE-TOND’ !

AIDE MONDIALE AUX DÉCISIONS INTER-ACTIVES

Et, au final, pour l’aide aux décisions prises, d’avoir un PARE-FEU (fire-wall), un système de BASES DE DONNÉES MONDIALES INTERACTIVES couplées entre elles, réveillant les esprits…, permettant de donner l’alerte… au delà des dérives  humaines à hypnose, ou estimées à tort “les plus crédibles”, voire prétendues “traditionnelles” avec le temps.

Donnons-en quelques exemples (qui auraient pu ainsi être durablement évités)  :

  • – la conception “durable”…. de mégalopoles dévoreuses d’énergies tournant en rond pour le pire…, de centrales nucléaires peu sûres…, d’armes nucléaires et de commerces de l’armement ne laissant plus que des ruines ou des champs de mines…, des abus spéculatif des échanges enrichissant quelques uns au dépend de tous les autres…, de tankers fonctionnant au pétrole et dégazant en mer au lieu de marcher au bio-gaz de lisiers et de déchets urbains naturels ;
  • – le laisser faire en concentrations urbaines hypnotiques…, la nature laissée pour compte autour (tel au Yémen, la ville de Sana, tous les yéménites croyant bon de se droguer en mâchant du Khat, ailleurs le kif…, continuellement assis à “passer le temps”, à bavarder à “refaire le monde”, au lieu de le corriger en pleine nature…) ;
  • – les religions à prières non productives, qui ne font pas métaphysique utile, vraiment efficace ;
  • – les croyances “philosophiques” (ou fables construites “habilement”) qui maintiennent les gens sous maintes formes de rigidités faites de résignation à fatalisme émotionnel sclérosé, contre-productif ;
  • – les systèmes “de pouvoir, de décision” arbitraires qui ne fonctionnent guère, juste pour créer des castes dominantes, écrasant les autres…;
  • – la surabondance de structures et législations administratives empêchant de vraies bonnes réactions décisionnelles… (un autre “exemple” est flagrant au Yémen avec la superposition du droit coutumier tribal, d’avec celui administratif de l’état, tous deux pleins de papiers en trop et d’autorisations autocratiques injustifiées, à l’égal des interdits “religieux ne reposant que sur le bon vouloir” des pires) ;
  • la surpopulation et la surconsommation équivalente, toutes deux inutiles dès que vous comprenez que l’incarnation existe et que l’abondance à vivre ne nécessite pas d’avoir une foule de gosses une vie de trop… D’ailleurs, si vous aviez déjà vécu cette erreur, faite dans une vie passée, les suivantes (comme mon père et un cousin) vous tomberez sur des femmes peu fertiles qui ne peuvent pas vous le faire revivre !

(Alors, suivons de près l’exemple du ‘Perd’ Albert… II, et de la divine ‘Mer’ Charlène pour voir si leur désir de plein d’enfants se fera par la naissance ou l’adoption à la crèche de ‘Maux-n’a-Cop’ ?)

Etc ! ‘

HAIES-THÉ-SERT… RASES’ !

PS/PC/WC : N’oubliez plus ‘jam-mets’ que par votre W.C. (World Connection) vous êtes déjà connectés, tousse et t’housse, à votre radio interactive universelle de Sagesse Cosmique, hors des limites de l’espace et du temps (où toute information “nouvelle” peut vous atteindre immédiatement, même venant du”futur” et du “passé”, le tout réunis dans le moment présent auquel vous vous alignez en vous-même très calmement, pour demander, dire obtenir le mieux analysé aux plans “sue-pets-rieurs”, dits ‘christ-all-in’ !

Cette banque intérieure sûre, de données actives (par vos guides, là de naissance) vous l’aurez toujours, disponible individuellement, quelque soient vos croyances ! Aussi, cessez vite de vous croire “seul”, car personne ne l’est…! Le cerveau quantique et multidimensionnel, aligné vers votre Soi supérieur, vers le haut, vous répondra littéralement, à la mesure de la confiance mise dans la Part haute de Vous-même !

Chaque/’Jacques’ Tests‘T’haies!_s_!_s_!_s_!_s_!_s_!_s_!ssert’ vous le ‘cons-firms’ !

Déclaration universelle indispensable (‘dépose-haies’) : “JE SUIS QUI JE SUIS…, PARCELLE AUTONOME DE l’ESPRIT (de TOUT CE QUI EST), SOUVERAIN en mon domaine infini de conscience, quand voulu INFORMATIONS CLAIRES, lumière PURE et PARFAITE, et jamais seul !”

LA PARTICULARITÉ DE NOTRE ÉPOQUE !

A l’encontre de toutes les autres époques “remarquables” du passé (Lémurie, Atlantide “civilisations” du Sahara, de Gobi, chinoise, Egypte ancienne, grecque, romaine, celtique, viking, normande, hawaïenne, australe…), LE DÉFI de la nôtre est de se prendre en charge d’abord individuellement, sans COPIER, ni de se polariser sur les “échecs” du passé (qui ne furent que des expériences réussies du point de vue de l’âme, elle sans jugement…, juste dans le ressenti de l’instant présent !).

Nous sommes plus (trop?) nombreux sur Terre, et, plein âmes n’ayant pas expérimenté les mondes physiques arrivenraient… Le défi est de leur présenter des corps de Lumière clairs, qui font “phare de Lumière”, de conscience calme…, ne doutant pas d’être sur Terre pour sortir la planète de ses illusions “d’échecs” copieurs, toujours répétés “pareils”.

C’est une énorme illusion, car rien ne se répète…!

Il n’y a jamais eu sur Terre, en nos passés des énergies identiques. Même si revenues s’incarner, chaque âme “ancienne” avait acquis une sagesse plus expérimentée et aiguisée, très différente et toute particulière. C’est la raison qui fait que d’autres viennent plus nombreuses pour s’y guérir, pour se libérer de ressentis bloqués, retrouvés à travailler tels que laissés derrière soi, de vie en vie.

On peut interpréter ainsi les particularités de l’autisme, des phobies, des manies, toutes liées à des formes de peurs, de doute de soi, d’incompréhension sur la beauté de l’incarnation, comme dite, révélée en channelings : à la pointe des expérimentations universelles d’incarnations en évolution pour aider et servir l’ensemble des univers !

C’est donc sur la guérison de toutes formes de blocage, de manies, de phobies que notre monde aura à mieux travailler. Car l’esprit de masse est prenant plus nous devenons nombreux et en préoccupation de survie dans des espaces rétrécis ! Mais, d’un autre côté, le fait d’être enfermé, de ruminer nos frustrations nous oblige à lâcher prise sur elles, à travailler à nous en défaire.

Ainsi, l’autisme pourrait subvenir quand la vie précédente était obsédée de distractions détournant l’âme d’elle-même…, alors, la vie suivante serait “à empêchements” ! Chaque forme de réalité crue “fermée” est un peu de l’autisme, mais c’est aussi une chance que l’âme se donne de se comprendre créative à travers chaque blocage libéré.

De pouvoir s’ouvrir des portes, des sorties énergétiques et de compréhension avec des sauvegardes célestes (notre entité réelle n’étant révélée pas complète sur Terre, juste à l’avant garde, à l’avant scène…)

LE DÉFI est donc d’arrêter de répéter nos passés, de traîner des pieds, de douter de soi…, de craindre quelque chose (l’âme étant éternelle, la sauvegarde  à électrodynamique quantique) ; et plus de marcher le coeur léger en aimant co-créer le plus grand bien, sans même avoir trop à y penser. Tout anticipé venu naturel devant nous, en nos futurs plus conscients de l’interconnexion haute des niveaux adimensionnels de l’esprit, du Soi supérieur, de l’âme.

Chacun devra apprendre à exprimer cela plus que de visiter des monuments tels le Mont St Michel, ou ‘Aah-boue-signs-Bells’ (essayant d’y trouver une signification “sacrée”…, déclarée “cachée” par ceux qui en font un business… !

Tout CRÉE ! Reste à ne pas en faire Un SAS-CRAY étroit programmé de la même FAC-SONNE !

Alors le ‘SAS-crée’ peut s’ouvrir intentionnellement vers plus d’assurance intérieure où que l’on soit sur Terre ! Il n’y a pas d’endroit ni d’attitude privilégiés (ni à prix lourds…, comme à Lourdes, où les bondieuseries pullulent, alors que les BONS DITS-EUS manquent…).

Alors, les croyances en “une” Europe SAUVEUSE qui nous tirerait vers le haut (eux-rope= corde en anglais) peuvent être effectivement envisagées de deux façons, au choix, toujours, et avec beaucoup de discernement sur les hypnoses “rassurantes” que l’on y appose :

  • – la première est d’y ajouter des complexités extrêmes, pour faire administration écrasante (de plus !)…, chacun cru victime, supposé “impuissant”, devant se soumettre à “un ordre” qui n’est plus que désordre apparent, et oblige à changer ;
  • – l’autre compréhension est de se sortir par la grande porte de conscience de l’obligation de faire contraintes législatives et monétaires en masse, en des jeux chaotiques déjà testés troubles et peu convaincants, dangereux…, chacun reportant sa responsabilité fondamentale d’être, d’incarnation “à l’extérieur”, hors de soi (comme avec les abus de refus de se gérer grecs et autres…, en dehors de la “facilité” d’abondance et d’argent facile “touristique” – laquelle oblige à favoriser des paysages secs et trop chauds pour touristes immobiles et frileux, toujours à aimer être bercés comme des gosses…) !

Cela ne peut fonctionner puisque le but de l’incarnation est d’expérimenter toute les facettes de l’individualité co-créatrice de l’âme !

JEUX VOUS, LE DITS… CE-QUE ! Et de préférence, pas… à espérer trouver de fausses solutions speedy Las(ses) Vêt-glace ou en viles villes vieilles et dépassées…!

C’est à faire des fermes paysagistes dans le Grand Canyon (et dans tous ceux plus petits du monde, en désertification galopante…) que je vous invite à faire école planétaire SIMPLE et VRAIE, sans plus rien compliquer ni mettre la technologie comme excuse “finale” devant !

Tous les bons outils sont là…, y compris les percherons normands qui ne tassent pas le sol, à griffer et à pailler avec l’herbe des talus arborés…, plus qu’à trop le défoncer, le tasser, le labourer avec des engins trop lourds sur d’immenses surfaces sans arbres “climatiseurs” auto-régulés…! Les brindilles des arbres apportant l’humus idéal avec les feuilles mortes en chaque automne, plus les déjections des petites bêtes y pullulant (le tout noyé occasionnellement sans risque chaque printemps ou automne si en terrasses étroites à talus arborées dont les racines drainent, en faisant épuration… des eaux sales (tel que prouvé au Sri-Lanka, autour de puits gravement pollués jusque là par l’épandage de pesticides… !), si tout humus et eaux retenus et pas… drainé à la folie !§!

Ces écoles de la Nature climatiques et paysagistes bien traitée, toutes énergies naturelles prisent totalement en compte, sont les seules vraies !

Il n’y en aura jamais d’autres crues capables de les…. ‘sue-plantes-tend’  !

A chacun de dire arriver à inventer la sienne, SIMPLE, VENANT AISÉMENT, NATURELLEMENT, en disant, co-créant, soutenant tranquillement que le climat équilibré suive…, les abusifs éloignés de ce petit paradis (ou y coopérant avec plaisir pour apprendre à ressentir du sain et du vrai qui tienne à très long terme, les arbres coupés avec discernement au plus tard possible, seul le bois mort de ramassé…) !

L’ONU appelle à voter pour le BONHEUR NATIONAL BRUT (B.N.B. sur l’initiative du Bouthan), alors, j’appelle à voter / ‘V’haies-hautes-haies’… pour le BONHEUR MONDIAL DOUX (B.M.D.) et que cela ne reste pas en haies retenues en terrasses…, rien qu’en viles villes, à bla-bla, ou, dans des cartons de dossiers ‘malles fils-laids’ qu’à se jouer la comédie et à mentir à tout le monde en projets qui se terminent pros-jet… jette !

Sinon, tous les projets valables et courageux, faits pour le long-terme affirmés “lancés” en début de quinquennat, puis arrêtés et abandonnés en fin de ceux-ci, ne font que déceptions politiques et autres.

il est temps de décréter dans l’instant pré”sent son propre bonheur, l’équilibre vrai que chacun s’attend de mieux vivre et de voir comment il arrive, sans attente démesurée de l’extérieur, et, dans l’acceptation des désordres des autres.

Là, notre société peut devenir responsable et lucide, confiante en nos propres évolutions individuelle diversifiées, épanouies si à refuser les religions les enfermant, celle déteignant par petites touches sur l’ensemble !

Se laver les mains et les pieds dans un mosquée, en une “fraîcheur conditionnelle et mesurée à votre silence passif, les feuilles juste imprimées sur les murs…, sans pouvoir le faire autour, par manque de grandes quantités d’arbres et de terres retenues…, impliquant nombre de sources coulant à l’année, est la première des erreurs citadines à ne plus suivre bêtement (parce qu’on a cru voir “du vrai” à la télévision, alors qu’il n’y a que du faux surévalué, manipulé…) !

Il suffit de ne plus se leurrer sur les prés… tendus à “réussites valables” en viles villes ! Juste pour quelques uns, les autres à tourner autour comme des esclaves sous uniforme à médailles…, en vies pleines de stress sale et nocif.

En ces folies à mégalopoles poussant mal en tours froides, vite inhumaines puis insalubres, où est donc la liberté de s’inventer chaque année dans son jardin, avec le vrai Mets d’Ail qui aille ?

Namasté / N’amasse-thé /N’âme-as/ass-taie !

______________________

Artisitic & intuitive personnal mandala from Flora

http://www.theworksofthesoul.com/1.html

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

21 – UNE DITE ‘SOTS-Cie-ÉTÉ’ à HYPNOSE STATIQUE DE TROP ?

STATES…HIC ? LA COUPE EST PLEINE !

  Je m’applique, pour guérir mes ennuis de coeur “fragile” en ‘reste-pire-ant’ à fond deux fois par jour, à monter dans les collines derrière chez moi, obligé de prendre une route où passent quelques voitures poussives, vieillottes au pot d’échappement (de trop ?)…, qui eux ne le sont pas ‘pousse-ifs’, et, à qui je n’arrive pas à échapper d’en respirer les résidus de fausses couches…, les ‘peaux’ ‘cat-aah-lit-tiques’ pas ‘hante-core’ ‘inn-vent-taie’ss’…, jeux CROIX !

 Quelle n’est pas ma surprise, de voir des branches d’arbres tombées sur la route…, et, qu’aucune voiture d’agriculteur ne daigna s’arrêter pour descendre et pousser ces branches dans le fossé. Non, on préféra continuer à toute blinde/dinde, quitte à risquer de verser dans-eee CE fossé “trop” proche et profond ! Collectant trop d’eau de pluie à la fois, puis crainte en crue vers les rivières, bêtement perdue en mer par la suite, les sécheresses là “par hasard” prétendront ces paysans à champs tous en pente…, qui meuuu croît-rases, tant pis, fini les temps des croisades/rasade !

Pour faire “vite et bien” avec le tracteur, qu’on laissera tourner des heures sans rien faire quand à s’occuper d’autre chose. ‘Simple-ment’ pour recharger ses batteries mieux encore : Pourquoi ne pas faire de l’électricité avec le biogaz issu de la méthanisation en digesteur du lisier…! C’eee serait trop cons-plisse-quêtes côté Eux-ropes ! Toutes les ‘ex-culent-se’ sonde Bonn !

 Je vous sors le grand jeu des ‘cons-s’tâtes-stations’ débordantes de m’erre-deux…, car c’est le vieux de 66 ans qui fait le cantonnier bien bougé, joyeux et sain, débarrassant les branches mortes des routes…!!! Pour que ces “princes” de ‘l’IMMO-BILE-HII-SE-MEUT’ à la pollution meurtrière continuent à rouler ! Je suis dinge-dong/GONG des fois après le passage des plus anciennes, pas aussi ‘intox-si-quêtes’ qu’à Paris (de ceux sans le sous)…, ‘messes’ presque !

D’aise foies/feu-oie (du voies’inn), jeu panse queue jeu viet meuuu ‘suis-Cid-d’aise’ avec un gâteau industriel de trop !

DÉJÀ à L’EX-PORT ?

Ce qui me “console”, c’est que je vois en vidéo sur pluzz-.fr (une chaîne où l’on dort beaux-coups’zz… en rêvant de chose bises-zzz’hard’es)… qu’une retraitée allemande, infirmière autre fois avec des formes engageantes à défaut de l’être, dit ne pas “arriver à joindre laides deux boues” en vile-ville (les “bouts” de seins…, trop gros ?) car à 69 ans (deux fois mon âge si vous ‘cons-taie’ mieux queue moite…!), elle doit récolter des bouteilles dans les poubelles pour sortir de son hypnose de retraite insuffisante…! Buvait-elle de trop en cachette avant son opération du coeur ?

Sans faire ce qu’il faut pour sa santé…, sachez qu’il peut y avoir quelques risques, d’une réponse énergétique équivalente, mais aussi correspondante, de vécu qui coince  !

Malheureuse-ment, elle n’a pas lu les channelings édifiants de St Germain Adamus (le germain gère-ment/j’erre-nains qui ne gérait rien… disent les Shtroumps avec le rrrr’hume d’aise-foins…), sur l’abondance réduite que nous sert en énorme mensonge toute la “société” actuelle…! QUELLE LEÇON DE DIX. DISQUE CERN MENTENT ! Même laids prions tournent en rond, sans qu’on se serve de la variable angulaire quantique pour passer d’une dimension à l’autre en Oeuf-nids (Shaies, ceux sueurs raides plus ‘fac-scie-îles’ à Paris, à l’île de la “SS’Cie-t’haie” qu’en Ovni/Ufo) !

Il nous semble que certains sortent ces mensonges de Bonn foie (elle…, ‘l’aille-euuu-le-ment-deux’, infirmière ‘puérile-culte-triste’, plus à culte  d’actrice avec elle même qu’à tri-hisse, ne serait pas de Bonn, mais de ‘Mue-niche’ ce qui change toux, pas le même land-d’erre…, ni la même chienne de vie, mais ‘passe-Sons/cons’, la d’haies-monstre-aah-scions’ sera la même ou presque !)

HYPNOSE DU “MANQUE EN MASSE” FERAIT SOCIÉTÉ QUI  TIENNE ???

Tiens (âme-mène/amène…, AMEN) __ là…, j’ai du rater quelque ‘chie-Os’euuu’ dans ma ‘transe-miss-scions’ ‘mes-didis-hume-miss-nique’ ! __ Ah non, cela se ‘connes-firms’, de l’autre côté du Rhin, comme il lui manquait un rein à cause de trop d’excès de bouffe statique…, puis avec son métier de croire que d’aider les autres suffirait…, pas assez bougée du tout au final, trop enveloppée, trop de soins (à d’autres qu’elle-même), elle s’est faite renvoyée…/ enfin elle “a fait” que sa boite fit faillite “à cause d’elle”…. Voute meuuu-suie-vie-êtes ?

Comme je ne fais pass-eee encore-eee ‘pet-hiii-est’ avec mes 90(0) euros de retraite, vous AVE inn-tait-reste à meuuu suivre, parce qu’il est annoncé de manière ‘fort’ss-mêle’ que la génération du Baby-BOUM serait “foutue d’avance”…, avec plus (enfin moins) de retraites qui tienne ‘sueur’ la durée. Déjà ‘l’All-magne’ ‘hante pointe ‘sueur le sue-jette’ !

COMMENT LE SAVENT-ILS QUE “C’EST FOUTU D’AVANCE” ??? MÊME là-haut, en voyant tout en dehors du temps linéaire, nos anges-guides disent qu’il n’y a rien que des potentiels, des probabilités innombrables d’évènements liés à nos intentions créatrices (ou à ce que “l’on croira” devoir vivre !). Donc, “nos experts” doivent en fait savoir qu’ils sont TOUS DANS LA MANIP à FOND !

Et donc/djonque…, cela foule laids boules, laids (re-)jetons aux joueurs de boules retraités sur la Cannes-bières…, là où “l’on dit que” les croque mord fondent faillites juste en face des ‘casses-inns-eaux’ !

Dans cette branche stress s’paie-scie-aïe-ails’, de retraite à boules de ‘pête-tank’, à M’a-fille-aaah voile-laids en réduction (juste au dessous des genoux messe passe plus haut sans un mâl(e) marié à tes côtés…),  les nouvelles sont quantiques…, mess(e) queues là !!!

Voilà pourquoi “quelques” ‘Hii-mis-graisse’ veulent faire le grand saut au dessus de M’a M’erre ‘Médite-erre-vannée’ pour voir là…, haies queue’ss’ss’ss’ss’ss’ss’ss’ss’… las, ceux quille hii haute-raie/raid de ‘noue-veaux’ ! RIEN ! J’ai été sur les deux bords de cette mer à merdes, c’est exactement le même cinéma de “MANQUES” !

MESSE : “IL NE MANQUE RIEN !” Mais ? Mais ?

aaaH…!/

oooH…!/

uuuuN-Hun’ss…!/ disques ferre rances !

Bonze’SS…, je ne vais pas pousser trop loin le ‘boue-chions’ ‘oh-j’ouvre d’huitre’…, car c’est un sujet sensible au niveau angélique : c’est eux qui récoltent tous les retraités fauchés… et obligés faire le sale boulot de tirer…, le cartoon avec eux ! Dans(e) le t’Ass !

Je reprends donc mes énergies (à ‘voilées-êtes’) de l’aura…, allé un tends/allaitant/haletant…, voile… railleurs !

RAIE-CRAY… ACTION’SS ! : n’avions une Ami-e(6/scie-X) de ma femme au Maroc en notre ‘jeun tend’, Laura ‘Elle-grise-chie’ avec une conduite intérieure à capote ‘découvre-êtes’…, qui ne chiait bien que grise…, pintée et fumant “délicatement” un joint sur son “trône” ! Je ne sais pas depuis, si elle a ‘case-pote-taie’ dans le ‘faux-s’haie’, avec un ‘quand-serre’ pas cherché du tout ! Honte… (verre-rites-table)! On s’est perd-dure deux vues/v…lve ! Par contre…, elle skiait dix-veine-ment (avec ‘avare-hisse’ aux jambes parce que juive issue d’une famille accoutrée ‘blizzard-ment’ que derrière des barbes laides…), sans bouger d’un pouce…, donc en “sport” très efficace et ‘aile-laids-gants’…

Mieux en-core que… ‘Graisse’ ‘Quai-aile-hiii’, la distraite qui a  plu ah ‘True-manne’ ‘Cape-ôte’…, puis de dépit/d’haie-pis…, capotée à M’on-ah- cop/écope !

SAS claque-pote un peu…, côté course au large de l’Amère-rite/mérite’ss-casse-cup à score’ss ‘saures-ties’ du Yacht Club, mais, d’abord il y a ‘Peau-Paye’ le rouge qui mange du Spi-N’ASH, dit Bush amère, sur le quai “0” avec son ‘ss’haie-meat/hâte-fort’, on va redresser la barre…, et arrêter de faire faseyer/ ‘farce-ah-y-est’ là ahh… baum-eee dans mes lamentations de n’avoir jamais draguer la baie de Faye-II-noeuds-no-way, parc eque trop profonde comme celle de Fou/found-didis/fundy au Cannes aah-d’add, pas équipé du va et vient de la Rance disque-t’inn-gay qui fait de l’électricité qui paye, propre, mais rien que pour des huains qui ne le seront plus…!

CC’D’JONCS/ADD’JJONQUE l’INN-PASS on est coincés ! îles faussent trousses reprendre à z’erre-robs !

Jante-suie “sûr”, c’est un coup de Langes Ss’Will-hii…baum n’ayant pas “bu” son plein vers de branle-d’hiii… au lit ! Celui qui veut être dans son temps, hors de l’instant présent/inn-se-tend…, criant  présent /’presse-dents’ !

Oui, tous voudraient avoir l’HYPNOSE “PAYANTE” PERMETTANT D’ARRÊTER DE ‘SOUFFLE-RIRE’… (“…jeux vous assure, je ne suis pas payé sur ce site pour vous y flair rester la langue pende Dante ! – ‘Chaires-loques’… ‘Hole-Mess’)

Alors, ils ont l’hypnose de la ‘sous-France (saoul-e en plus sang la ‘muse-hic’…), et ‘finn-hisse’ à l’Eux-rope, piégés, mariés à une ‘sue-d’aise-oie-ass’ ! Jeux… vous l’assure, un copain du génie ‘scie-vile/ville l’a vais-cule au pire, divorcé et fauché : ‘haïs puits’…, c’est écrit dans le livre des ‘raie-core’ de carnet mondain… (pas ‘monte-daim’, haies lasses…, m’aise où l‘aise-jeux d’joncs fourrés seul-luit là….? ).

 >—- v______________!*!*!*!>>°!°!*!*!*! ______

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , | Leave a comment

20 – QUELLES LIMITES STOPPERONT “NET” NOTRE “CIVILISATION” CRUE “AVANCÉE” ?

L’ÉDUCATION DE l’ARROGANCE PAYE-T-ELLE VRAIMENT  à  LONG TERME, et d’une vie à l’autre ?

D.S.K. (Déesse-casse côté fait-mine-nain), notre cher, très cher…, trop cher… “professeur à rebours” révèle l’arrogance implicite de ceux qui ont fait preuve de trop d’intelligence manipulatrice, pleine de peurs, car très spécialisée, parcellaire, enfermée, puis trop facilement sectaire, élitiste ou clanique.

Une société avancée, pointue, surpeuplée, ne peut pas se payer le risque de dérives asymptotiques sans limite. Il faut un mur, une frontière bien étudiée, remise constamment à jour avec des auto-régulations permanentes, interactives même. Les édifices construits inébranlables, les structures rigides l’URSS nous a démontré qu’ils ne servait à rien…!§!

Le big data permet d’analyser cela (à défaut de le faire avec sa part haute de conscience, (intérieure, reliée à l’universel qui sait tout instantanément aux niveaux quantiques), mais à chacun(e) de l’utiliser comme il l’entend, pour apprendre de manière entièrement personnalisée (la plus efficace des manies-errent d’apprendre ?), puisque l’on ne retient que ce qu’on a vécu (la plupart du temps mais pas toujours…).

Autant, pour se guérir de lui-même, de ses illusions ignorées, tardives, repoussées, l’humain socialisé, cru sécurisé en collectivité, aura besoin de murs (à la limite ceux d’une prison…), autant pour son travail, l’humain nouveau ne devra jamais rien laisser de côté pour arriver à dépasser les croyances et manques de LA Société qu’on lui présente comme aboutie.

Il suffit d’une coupe du monde perdue pour que le peuple du Brésil, comme tant d’autres, réalise qu’il a placé ses attentes et aspirations en des buts collectifs infondés en mégalopoles pleine de mégalos !

Car, au Japon déjà, à Pompeï autrefois lupanar des “riches” à triches de son temps…, et un peu partout ailleurs…, cela finit soit par Aboukir, une cuisante défaite pour “un héros”, soit par… ‘aaah-boues-tire’ avec un tsue-n’a mis arrivé sur la tronche car jamais co-créé évitable !

Comme je l’ai fait à distance pour un cyclone japonais en Juillet 2003, on peut les voir s’afaiblir ou repoussés, autant que les populations locales n’accepteront pas de les croire obligés de leur tomber dessus. Car alors, le cyclone change de direction et leur reviendra en leçon de conscience créatrice, de plus bells !

Qu’est-ce qui cloche, en chaos répétés en ce monde, sinon la conscience humaine ne voulant rien dire précisément. Les allemands y arrivent, alors, pourquoi pas le monde entier ?

Notre société d’ultra-pressés ne veut surtout pas voir qu’elle est dans un réseau intelligent d’énergies, auto-stable, oui…, mais lié à la conscience planétaire d’ensemble comme à celle responsable de chacun !

Nous poussons à l’extrême nos exactions et pollutions corporelles, cela aboutit inévitablement à la mal-à-dits. L’esprit se perd, le sens du vrai n’y est plus…! Il en est strictement de même pour la planète, car nos énergies de base sont nourries de son sol, de ses éléments vitaux.

De même que, sur une échelle plus large, moins égoïste, chaque équilibre harmonieux implique l’ordre d’Ensemble et le nourrit…, tout autant que chaque désordre trop maintenu affaiblira cet ordre vivant, savant…, pour plus d’entropie morte…!

AUCUN BILAN RÉEL, CLIMATIQUE (AÉRAULIQUE ET THERMIQUE) et VÉGÉTAL  COMPLET, PLANÉTAIRE, N’EST ASSEZ PRIS EN COMPTE COMME INDISPENSABLE…, et à TRÈS SIMPLEMENT CORRIGER !

http://www.quebecscience.qc.ca/Vingt-apres-Rio

Je l’ai pourtant dit et répété : seules des cultures en forêts jardins, en agroforesterie retenue fonctionneront mondialement sur le plan micro-climatique, à condition de faire des terrasses cultivées étroites bordées de talus arborés. Que ce soit en montagne (style rizières à talus arborés) ou en plaine (style oasis).

Ce que j’ai vu évoluer au mieux pendant 25 ans dans un programme immobilier paysagiste, l’humus et l’eau enfin correctement retenus sans aucun inconvénient, avec un micro-climat très tempéré l’été, sans nécessité d’arrosage, les légumes poussant à merveille à demie ombre !

En bien des endroits de la planète, c’est l’inverse ! Le sec, les constructions, les routes, les cultures immenses et sans arbres, les drainages, les eaux envoyées au plus rapide vers les océans…, voilà le pire !

La couche de terre “vivante” (sans parler même d’humus forestier) n’est même pas de 5 cm, et sinon dure et sèche presque comme de l’argile pur.., aucune humidité dedans…! 

RIEN à VOIR AVEC NOS FORÊTS PRIMAIRES faisant des climats STABLES On prend pour acquis ce Vivant “minimaliste” comme viable, mais c’est une illusion majeure…, sur le plan thermique seul (sans parler des excès de gaz à effets de serre, déjà par trop d’absence de végétations hautes et de terres humides en profondeur…, il ne l’est pas !

Allez voir l’humidité valable, débordante même sous 40°C…, en Taïga russe ou au Canada, mes blanches ‘colle-mombre’ !

C’est là qu’il peut y avoir moins d’incendies et de sécheresses prétendues “insurmontables” avec “ma solution” – en fait, inspirée de l’expérience universelle, issue de tous les mondes vivants ayant vécu le problème, que je veux réveillée, inspirée “divinement” en moi, et que j’obtiens par simple télépathie naturelle (que tous peuvent dire avoir puisque déjà en chacun(e)…).

Idiots d’HUME-MAINS ! Ils ne sentent même plus la terre entre leurs mains, pour savoir, rien que par l’odeur, si elle est valable, avec assez d’humus et assez légère !

Les connaissances de bases laissées pour compte…, et les banques s’effondrent ! Normal, la vraie leçon mondiale n’est plus apprise !

“L’éducation” de l’arrogance, à élites aveugles et sourdes est là pour l’apprendre, tout comme n’importe quel citoyen lambda. Mais la technologie qu’on nous présente comme une solution aboutie nous isole…, nous marginalise, nous exclue de plus en plus de telles compréhensions majeures, de telles intégrations totalement indispensables. Les riches à triches dans leurs domaines “aboutis” (pour eux seuls) en sont la preuve ! La planète vivante ne suit pas ! Les débordements de toutes sortes abondent.

La coupe du monde est pleine d’immondices et de surpopulations insensées…, d’illusions à spectacles débiles qui tournent en rond sur des carrés de gazon à ras…, alors que pour “gazer” (sans finir en ‘peau-gueux-room’…) il faut aller se baigner dans un torrent de forêt vierge (il en reste ?) quand encore bourré de vitalité et pas que de mercure (pour recherches d’or foireuses) !

Là, le symbole de l’or et l’argent “dieux indispensables” en prennent plein ‘leurres cons-tend’ ! Mais, l’école de l’arrogance n’ira jamais jusqu’à faire mettre le nez de nos prétendues élites dans ces cacas qui cassent tout vrai équilibre, que ce soit à ‘Cars-hâtes-casses’ ou ailleurs !

CHANGE-JONQUES ! L’illusion à tableaux hideux retouchés hâtivement en studio de photographe du Yacht princier, de l’île paradisiaque flottant “propre”, sinon continuellement lavé, au dessus de la merde tangible des baies, des fleuves, des océans… pleins de déchets, de pétrole…, de poissons morts, de baleines et dauphins déboussolés…, ne passe plus !

Le pétrole finit plus ‘frais-quand’ répandu hâtivement en nos océans, le gaz non utilisé et “rare” perdu dans l’atmosphère (en torchères ‘n’osent-haies-abondent’ pour critères d’efficacité argentée, financiers complètement faux)) que dans nos moteurs ! Honte cuisante lorsque l’on se réincarne une nouvelle fois face à ce caca qu’on avait voulu ne pas voir “la vie” (ou la période) précédente… ! On a ‘gag-niais’ !

LES PRÉMICES D’UNE TOUTE NOUVELLE FORME D’ÉDUCATION à CONTRÔLES INTERACTIFS D’ACQUISITIONS, sinon à recyclages indispensables SE FONT SENTIR “FOLLEMENT” NÉCESSAIRES

Quand l’éducation arrêtera de prétendre que “les élites instruites” pourraient s’arroger les droits exorbitants de faire n’importe quoi…, de plus en s’affichant honteusement aux yeux du monde avec des fortunes douteuses de pirates prétendus légaux…, l’on pourra commencer à respirer et envisager des modes sérieux d’éducation vraie.

Pour l’instant , ce n’est que du cinéma ! Et, ces “élites” le savent toutes pertinemment /’parti-n’aimant’, déjà, tant qu’elles n’ont pas l’allure aboutie de libellules, plus que celles de scarabée noir ou de bousier recouvert d’une couche de paillettes ou de brillants, l’aura fausse autour de la tête avec un diadème…, sans ‘dits-ah-d’aime’ vraiment planétaires purs…!

La tentation est grande de se croire aboutis rien qu’avec de fausses valeurs surfaites. Tous peuvent avoir cette envie-là en se jouant l’arrogance à fond, mais avec le sourire de façade “juste comme il faut”. On regardera que le haut du corps, mais pas le reste…, de plus en plus muré, lourd, figé. Les autres vous prennent pour “modèle” rien qu’en phot, à peine vivant, et finalement, c’est toute la société entière qui finit dans la fange mondiale…, comme au Nigéria avec le ‘pête-rôle’ !

Mais, ce n’est pas tant nos élites qui feront le pire, mais tout l’esprit de masse qui en fait stupidement des idoles derrière, des “références valables” des modèles à suivre coûte que coûte, alors que complètement faux, qu’ils soient en ‘cost-hume’ d’opérette ou en ceux lourd de “relie-gite-eux” !

En physique autant qu’en biologie, nous savons tous que quelqu’un qui se fige, qui ne bouge, plus, qui s’enferme dans un confort étroit toutes fenêtres closes devient vite dévoreur d’énergies superflues et à atmosphère irrespirable… Les mesures faites sur l’ intérieur des appartements citadins le prouvent, même de ceux très bien ventilés, mais qui aspirent l’air de la rue…, polluée en masse. Et là aussi, un bonus/malus a tardé à venir, y compris toujours inexistant pour le mode de chauffage des immeubles, pas positif et à capteurs solaires en facades ou à géothermie et chauffage urbain… !

Et, ce n’est pas d’aller à Vienne dans une magnifique salle dorée de concert où un seul Martin Grubimger. s’agite sur ses tambours, tenant encore car jeune et sportif (seul à donner l’exemple…, devant un auditoire bée), que la question sera mondialement mieux entendue si tous assis à vie et aidé de l’extérieur, comme avec plus de musique de maestros (Arte Vidéos)…

Je m’y étais essayé sans succès à la batterie, à la trompette, jeune à Paris, le souffle trop court, faiblard, sans espace respirable…, peine / Pen perdure ! Mon capital d’éternel citadin par ma mère et ma grand-mère,  ne faisait pas le poids ! ‘Lou-hisse’ ‘Armstrong’ avait de qui tenir (arms-strongs, joie et souffle avec), des hérédités d’esclaves bougeant bien sur le terrain…, sauf que pas chez eux ! D’où l’ass Sun-belt désertifiée actuelle…: énorme occasion ratée d’un “seul” centenaire techno ?

Martin, en ses cons-serts, tout au contraire, et face à d’éternels assis  élitistes, réduit au carré étroit de leur trône. Dirons-nous : dans leur cons-tend-te-ment d’élites ‘paye-hante’ un max., qui se prennent pour des “arrivés” à “une paix” (qu’égoïste) grâce à leur argent ‘chaires-ment’ acquis.

Mais…, s’ils voyaient leurs auras grise, tenant à peine, sans couleur or et argent propres…, ils en resterait ‘pan-toi’ !

‘Peint-toile’ et encadré pour ‘l’est-TERNE-hii-tea’ cela ‘fête’ “mieux” ?

Comme je ne cherche pas à trop vous affoler sur vos faux repères de réussites parcellaires, partielles, assez ‘n’osé-aah-bondes’ du côté de vos rejets (les miens au minimum car cherchant à réparer mes tongs et à ne pas boire de l’eau ou du lait… “en plastique”, les contenant diffusant forcément un peu dans le contenu, c’est inévitable !)…, passons directement au vif du sujet du genre ‘eau vive dure sue-jette’, sans ‘vif d’urée-Sue-jet’ !

UNE EDUCATION MONDIALE N’EXCLUANT PLUS RIEN, AUCUN SAVOIR, AUCUNE RESPONSABILITÉ D’ÊTRE EST-ELLE POSSIBLE ?

D’aise-jazz, pour ceux fraîchement incarnés pour la première fois, il vous faut savoir qu’en tant qu’anges vous étiez des sacrés naïfs, des ‘cons-ciences’ un peu légères et inconsistantes (cela se verrait là-haut, dans l’interdimensionnel, et démontrerait ceux qui ont déjà été en des mondes physiques des autres âmes).

Pour vous le ‘transe-maîtres’ ‘autres-mentent’…, ce n’est pas parce que nous sommes très intelligents sur le plan des sciences ‘applique-quais’ (et/haies jeux noeuds vise pas là que les maris marins d’eau douce ‘suis-ss’eux’…, ni ceux cherchant à s’élever hâtivement avec planeur solaire…) que nous serions pour autant des consciences planétaires pleinement accomplies…!

“Il y ‘eau-raide’ encore de la marge…”, vous sortirait ‘Langes T’AS-bars-litres’, se noyant là-haut facilement dans un ‘verre d’Oh’  très cop de la (Moite-sciée’… ange inn-certes-teinte/tinte, à cloche, proche de la ‘J’ose-hua’), mais évitant de regarder la mouette sciée en nappe deux sons ‘M’a-zoute… aaah l’huitre’ !

Oui, Martin G. a raison de taper comme un fou sur ses tambours pour alerter le monde, plus assez vrai et bougeant, mais à lui tout seul, il ne fait pas le poids, ne donne pas le change ! Son père qui n’a pas assez bougé comme percussionniste, et les tracteurs que tout jeune Martin voulait enfourcher en son enfance, non plus ! Même dans une ‘All-magne’ parfaite/partent-fêtes  où les vaches sont engraissées de trop à l’étable, sans plus bouger !

Le décor ne peut pas seul bouger pour nous, et chacun : plus du tout…!

Tout prodige qu’ils soit, il le sentait dès l’enfance, même en évitant de faire ‘tend-bourre’ trop tôt avec sa ‘dure-le-ciné’…, mais/mess(e), le fait de réussir “comme les parents le pensent” prit le dessus ! Il fallait être un prodige des répétitions ‘connes-formes’ immobiles et stressées !

Heureusement que, comme grand sportif, il se surpasse. Sauf que, le coeur va-t-il tenir ou lâcher à ce rythme de fous ? Il faudra qu’il respire mieux sur scène ! Difficile en salles ‘cons-fine-haies’ ! Comme à Cannes d’ailleurs, avec que du cinéma ! Comme à ‘Manne-hâte-tanne’…, et pas qu’un ‘onze-sceptres-tendres’ ! Comme à ‘Kasse-boules’ ! Comme à ‘Taie-errante’ ! Comme à ‘Vains-scie-Anne’, et comme à ‘Banque-coqs’…!

Com.aïe-heurts au T’ex S’As, en sun belt qui ne tient plus sur le pantalon, les paysans au régime forcé dans les années trente, les pentes-aah-l’honte, asséchées et réduites en poussières d’humus perdues à tout jamais, faute d’arbres et de terres toutes retenues à plat, bordées de talus arborés !

Voilà le seul préalable…, les vrais ‘tend-bourre’ planétaires, à semences naturelles, valables et variées, pas tant trafiquées pour faire légumes propres de l’extérieur (mais pourris de l’intérieur)…, celui pour terrains humides ne nécessitant presque pas d’arrosage, que celui des pluies fréquentes arrivant automatiquement à temps, quand tous les paysages tiennent, y participent pleinement en micro-climats locaux à effet boule de neige…!

Là, un seul pays, une seule méthode ne peuvent donner le tempo ! Il faut les étudier toutes, et d’abord sur le terrain, par largeurs de terrasses testées en fonction du climat, du type d’arbres, des hauteurs à ombrages régulés finement ! N’oublions plus que 1/2 cm de pente suffit pour perdre le délicat humus à tout jamais ! Que l’humidité arborée se reporte impeccablement de l’hiver à l’été en puisant dans l’humidité souterraine…, si meuble (différentiel de chaleur 35 fois) ! 

“Ah tousse-jam-mets ?” demanderont les inquiets trop assis, bon qu’à conduire un engin qui pollue “juste ce qu’il faux”, bedonnant et le souffle court. Jamais crus capables de se dire dirigés par eux-même de l’intérieur, vus obtenir très précisément “ce qu’il faut” sur le terrain, sans semences forcées, fongicides, herbicides ou pesticides en trop…, les terrasses noyées naturellement par les pluies d’orage pour éliminer la vermine !

Honte’ en ‘haies’ loin ! Tant d’enseignements valables ont été laissé de côté…

‘Simple Sample’ ‘Ex-ample’ : un brillant chef d’orchestre ne mériterait son nom, son rang, que si dans sa jeunesse il avait appris tout de l’écologie…, de la vie en une ferme bio-climatique digne de ce nom ! Alors, comme “l’inn-décis” Martin G, peut-être qu’il aurait hésité deux fois avant de finir à la baguette, plus à faire son pain !

L’ÉCOLOGIE DYNAMIQUE UNIFIÉE,  PLANÉTAIRE, PROGRESSERA AVEC LE PROGRÈS, et… ‘scie posent cibles’, SANS LE ‘PRO-GRAISSE’ !

Toux d’aise pendra des idées sur de “nécessaires” baby-BOUMMMM de trop !

Il est facile de dénigrer le progrès, autant qu’il est facile de regretter “l’ancien temps/tend”. Cependant, l’on ne peut pas revenir en arrière : chaque époque est celle qui EST !

Par contre…, une nouvelle attitude de conscience, intérieure, une nouvelle façon d’acquérir de l’information large est possible…, sans même le web sous la main ! Moi-même, “l’apprenant rien de naissance”, j’en suis la preuve… ‘part’ n’oeuf !

**** Chaque esprit est comme une radio télépathique, constamment en acquisition de données universelles, mais au choix du branchement d’émissions de fréquences faites. C’est le libre-arbitre…, là SURTOUT PAS FAIT POUR COPIER bêtement ! ****

Ainsi, il y a toutes sortes de réceptions hypnotiques, de phobies où se brancher…*; mais ceux qui disent préférer se connecter sur leur part haute, sur le Soi supérieur, qui figure la Connaissance planétaire de tous les temps, autant que celle universelle…; si c’est l’intention émise ; recevront alors les émissions” intérieures pile synchrones à l’Harmonie universelle latente la plus évoluée…! Mais cela se fera uniquement dans l’instant présent, et selon le désir (responsable ou irresponsable) de chacun(e).

(*) esprit/conscience local, familial, régional, citoyen, ‘états-unis-huns’, ‘plane-haïs-t’erre’

POUR OU CONTRE LA TECHNOLOGIE DURE, PARCELLAIRE UNIDIRECTIONNELLE…., opposée à celle interactive, VIVANTE  ?

LE POUR : En créativité vestimentaire, on ne ferra jamais mieux et plus écologique que les vêtement à fourrure animale et à lin végétal que ceux du passé. Vous prenez un draps de lin et vous le sentez rien qu’au toucher. Vous brassez du foin coupé de même, il dégage de la vitalité à revendre. Mais les fabrications évoluent ! Sauf que les destructions pas !

LE CONTRE : Les vêtements actuels sont pratiques, mais bien trop artificiels, indestructibles…, sans effet à deuxième peau vitale (toute appauvrie et excessivement électrostatique). De plus, aucune industrie du recyclage ou de la transmutation en éléments chimiques de base, non polluants (hélium, hydrogène) n’a été prévue dès l’invention des premiers tissus synthétiques…, grave erreur !

Avec ce simple exemple se résume “bien” toute la dérive mondiales de pollutions actuelles. Rien de réglé de A à Z concernant production, distribution, consommation, recyclage ou élimination parfaite !

Ainsi, notre société “performante”, là comme pour l’énergie fossile et pour bien d’autres chimies dangereuses, à poisons durables et assurés, dans l’environnement, est prise en défaut d’entrée…! Moi-même, à 66(0) ans, je ne sais plus quoi faire de mes vêtements synthétiques usagés ! J’espérais rester sur Terre jusqu’à 95(0) ans…, mais je doute qu’elle soit encore vivable, vu le “catastrophisme” décourageant qu’on nous fait miroiter !

Alors, étonnons-nous que des jeunes se pendent à des porte-manteaux d’école, déjà, après guerre, mis hors de moi par la bêtise du cours qu’on m’enseignait, je m’étais vu exclu du cours, rejeté dans le couloir, où la tentation de m’y pendre fût grande… Je m’en ‘rate-pelle’ ‘en-core’ !

‘Mains-tenant’, quand je vois la couleur de l’eau d’eux Coulent-Loire’ss, ce n’est pas mieux, j’hésite même à me suicider dedans tant elle est sombre et morte !!! Je ne risquerais pas d’y guérir “miraculeuse-ment” comme dans un torrent de forêt-vierge bourré d’énergies vitale propre et saine à boire !

LE POUR : On a de l’eau “en abondance”, dite garantie aux robinets de nos maisons…,

LE CONTRE : mais elle est trop propre, trop aseptisée par le chlore, et son origine maltraitée, soi disant filtrée sauf des nitrates, en plus prise directement dans la Loiri. le cercle et bouclée ! Mais, horriblement chère (alors qu’elle devrait être gratuite, assurée à tous – dixit La Charte des Droits de l’Homme, et le système de l’argent faussant tout, les abonnements sont plus chers que la quantité d’eau consommé, tout le système perverti et faux… en sociétés privées).

CONSTAT : LA PRIVATISATION MONDIALE NOUS A PRIVÉE DE ‘L’ESSENCE-CIEL’ !

On n’aurait même plus le droit (légitime), ni la place d’avoir un bassin collecteur d’eau en amont de sa maison (j’ai la place, mais mon propriétaire, précédent, qui a fait construire la maison, a prévu un jeu de boules…, et aucune citerne sous la terrasse, car vu fauché comme les blés par leurs petits boulots (mais à deux voitures…., et toute la famille, grosse dedans), sinon toujours assise, rechignant au moindre effort physique, à déblatérer sur le monde “injuste”…, la cheminée à fond, la cafetière et la télé HAUSSE-SCIE !

Alors, le feu de cheminée “catastrophe de trop” arriva…, et on ne le dit même pas à l’acheteur suivant qu’une fenêtre ne tenait plus, celle de la salle de bain mal finie et trop mal utilisée…! Ceux-là, très “bien” dits en eux-mêmes “finissent” en sur-endettement à vie, sans rien vouloir voir ni tenter de mieux ! Et pas qu’aux US-SAS/s’As ass !

L’ÉCOLE LOGIQUE est d’abord l’ÉCOLOGIE n’excluant plus les dérives mondiales de toutes sortes. Y compris celles dépassées de l’armement…!

On est en quête de financement de grands travaux sur les énergies renouvelables… Si on fait un bilan de l’armement, du début à la fin de ses activités, il y a mal donne. Ce n’est pas rentable, et ne l’a jamais été !

En plus, il y a un gâchis énorme de métaux nobles…, bientôt rares pour la plupart ! Le bilan global est partout négatif, quelque soit la façon dont on traite le problème, surtout avec les épaves de navires coûteux perdus corps et “biens” au fond des océans, passés sous silence en terme de “profits et pertes.

L’armement se doit d’être reconverti de plus en plus en des domaines d’activités proches comme l’hydrologie maritime, les centrales nucléaires flottantes, la géothermie à faible profondeur, les usines marémotrices (les engins du génie utilisés à creuser les baies dans le désert et remonter ces terres sur les rives en terrasses à talus arborés… à faire les barrages genre Rance, tant qu’il y a du pétrole !)…, etc.

Pour cela, il sera progressivement nécessaire de créer une taxation bonus/malus sur ces industries nocives…, trop dans la comédie du ‘back-chie-Che’ et de caisses noires disparues on ne sait où…!

Pourquoi l’humain lambda serait pénalisé pour son auto…: essayant de faire le moins pire qui soit ; et que, ne le soient point les croiseurs, les torpilleurs, les porte-avions, les mirages et autre avions furtifs (la liste est longue !), bien plus gaspilleurs des ressources et argent manquant aux autres…, de plus pollueurs et très nocifs pour la conscience humaine ?

On ne pourra prétendre étrangler financièrement des pays non “dans la règle” du PIB qui tient, sans que soit remis à plat l’étique faussement hypocrite de la militarisation à outrance, d’avec tous les trafics mondiaux innommables à guerres larvées, qui font que nos terres finissent remplies de mines anti-personnelles, si coûteuses et dangereuses à déminer, plein d’enfants et d’animaux y perdant leurs membres… indispensables dans leur vie aux champs. Quel carnage impossible à supporter encore plus longtemps comme “acceptable”, à moins d’être pire que des bêtes…, au plus bas de l’échelle de conscience universelle désirant la perfection harmonieuse en tout ce qui est… !

POURQUOI ‘SAS’ ?

Parce que leur folle famille leur à joué cette comédie dès très jeune : ” Sûr, tu arriveras mieux que moi mon fils… (monte fille ?) en faisant ‘mis-litres-errent’ (voir miss-lit-t’erre’), si tu restes les pieds sous un bureau bien au chaud (ou immobile dans ta voiture en trajets incessants…), puis raide, gras, vite malheureux “comme une pierre”…, sans préciser qu’il finira en colère pour un rien, prêt au pire avec les autres, les plus doux et bougeant plus, sinon avec ses gosses, sans même accepter de s’avouer et malade d’une vie de dingues, d’enfermés à vie !

L’ÉCOLE DEVRA DÉLIVRER NOS JEUNES DES FAMILLES SANS ÉDUCATION VALABLE, LARGE ET SAINE !

Une vie saine, en camps de scouts de temps en temps, à longues marches paisibles sac au dos…, je l’ai exceptionnellement vécu en une unique pension religieuse dans un chateau de montagne “modèle” en haute Savoie, en plus sur le mont “Salève” !

Le seul à ne plus s’élever ‘core-raie-queue-te-ment’ dans la région, comme tout le reste des Alpes, à cause que trop près du trou ‘fines-lances-hiii-est’ de Genève (si ‘l’hii/hisse-toi-rare’ haie V’raie !). Haute ma Voie en Savoie…? A ‘Crue-s’aille’ en château ‘aise-haut-tait-risques’ oui…, comparée au fou paris de “vivre” à Paris !).

Le fou d’Assan Dina qui l’avait construit, ce ‘chatte-tôt’, avec le fric d’une riche américaine, jeu le ‘benne-n’y’ ! Petit fils de M’a-ah-rage-d’add’ H’inn-doux (…d’eux dent !), il avait eu presque raison…, sauf qu’il avait oublié la ferme école paysagiste autour ! Tout était prévu sauf cela !

J’oubklie de dire que le chateau avait de l’eau à foison, pour toute l’école, car une forêt de sapins juste derrière.

Ce que j’ai vu strictement nécessaire en Ardèche trop sèche, surpris de découvrir un seul bois de conifières rares en pleine montagne, plein d’eau retenue en terrasses juste ‘end deux-sous’… L’ingénieur qui avait acquis ce site, fort cher, me soutenait que : “Rien n’est donc ‘fat-all’ côté sécheresses, même si mes terrasses sont en béton ! “ Alors…, ce nostalgique de la copie des viles villes, s’étonna que je lui parle de talus, plein d’herbe et d’arbres, qui tiennent tout aussi bien sur leurs pentes ! Il suffisait d’y penser !

Pourtant, dans le lot des gosses en pension… (dans ce chateau délirant “Les Avenières” au dessus de Cruseilles), il y avait un gros à lunette qui jouait à la marmotte…, à la “maladie” du sommeil “imparable”, persuadé qu’en cette pension de bougeant et respirant bien y faisait fausse route…. ! Refusant de rire et de dire : “on verra bien”…, de tenter de s’y bouger à fond sur le terrain en pente de devant, au foot, ou avec les grillons, les pierres à bouger en s’y emmerdant sévère (sans jouer au vacher de ferme dans la merde ‘jusque eau coupe’). Plutôt que de croire “le pire” et de ne rien espérer mieux voir…, d’où ses énormes lunettes à son âge…! 

Un conseil, les aveugles à lunettes (même belles grasses jumelles qu’on voudrait vous faire épouser au Maroc, deux en Harem pour le prix d’une, bradées par un X, là seul polytechnicien pas regardant sur les ‘chient-frais genre 69… reportés sur le gendre en bloc…), cells lasses ‘EVe-VIT-HAIES’ laides ! Laissez-les apprendre dans leur coin de bavardes bloquées chez elles à vie, et sy croyant pas guérissables, donc victimes très futées!

Moite, Jeux MEUUU Taie/tête, et mue casse, c’est d’échasses SAS !

Ce qui fit que…, dans(e) l’histoire sur cette pente pas retenue, facilement érodée, les grosses pierres déboulant autour, je me suis gagné de me casser la clavicule…! Mais “eau moines”…, faisant du judo, juste après, pour apprendre à rouler sans casse (quand on prêt-voile laaaahH chute !), j’avais APPRIS  beaucoup côté ÉROSION “VIVANTE”…, ainsi qu’à RESPIRER monte ‘con-tend’… (chute fine-ail/aïe/aille…).

Très fier d’être un héros juste après…, du haut de mets ‘huitres’ hante…. (c’est Lang-gueux Jack-sonne qui là m’inn-ss’pire…), on m’évitait, car un peu trop silencieux en bougeant, “seul” à croire savoir méditer, observer…, sans crier et faire le pitre pour un rien…, puits-queue ‘j’AVE-vêt’ un ‘Che-voeux’ sueur là Lang, que je ‘baise-gay-hii-haies’ !

Jeux meeeu suie voilée (pas fiole-laid)… qu’en bougeant comme un fou – outre à la ceinture ! Cesse-d’aise-Jazz SAS !

Jantes cons vient…, J’eux feux raides miss-eux… la propre-chaîne foire !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

19 – RECONQUÊTE DE LA HAUTE EGYPTE PAR PLAN ‘MARCHE-AIL… Y AILLE’

LA DÉCOUVERTE DE PYRAMIDES ENSEVELIES SOUS DES IMPORTANTES ALLUVIONS DU NIL PROUVE QUE L’ON PEUT COLLECTER PLUS UTILEMENT L’HUMUS de ce fleuve EN AMONT !!!

Une courageuse et innovante archéologue américaine vient d’utiliser des images satellites infrarouge qui par densité différentielle des monuments en terre, lui a permis de repérer des pyramides et villages enfouis depuis des lustres sous les alluvions du Nil !

Étant jeune, j’ai moi-même été effaré par la quantité d’alluvions bêtement perdues en mer que charriaient le Mékong, tant de bonnes terres non retenues en amont, sur les contreforts de l’Himalaya (maintenant aride et érrodé), en bien des endroits non entretenus, depuis devenus en déforestation ou désertiques, les pentes plus du tout en terrasses, trop de gens découragés d’être exploités par les abusifs locaux, partis en viles villes (pour y retrouver d’autres abusifs racketteurs…., pire encore…) !

NE CHERCHONS PLUS DE “RÉVOLUTIONS” citadines EN ÉGYPTE !

IL Y A UN PLAN MARSHALL TOUT TROUVÉ… METTRE EN TERRASSES INONDABLES, à TALUS ARBORES LA HAUTE ÉGYPTE, DÉJÀ AUTOUR DU LAC NASSER !

Là l’ONU/ UNO (huée non ?) serait plus utile qu’avec des armes…, tous les jeunes chômeurs équipés de tentes, de graines, de bêches et de pelles pour faire ce Vai et Beau Travail, ces terres leur étant partagées ensuite.

Une solidarité effective qui changera de plans urbains en cul-de-sac, à démographie excessive et chômage endémique imparable….! Les versants à érosion débile à chaque époque ignorés en toute montagne genre ‘galope-pentes’ (comme je l’ai vu au Maroc, coopérant aux Chemins de fer en 1969 pour y étudier des “lignes nouvelles”, impossibles à installer sur des collines sans végétation, filant dans les oueds en boues denses au moindre orage !).

COUACS / QUOI D’AQUEUX AU MAROC… et en pays similaires ? 

Ouiii, au Maroc, de même, dans ce pays “idéal” (mais qu’on visite à toute ‘vitres-tests’ en véhicule climatisés…, moi-mêm y travaillant 7 ans, obligés d’acheter une moto pour rester “bien” ventilé…), il y a tout le versant Est saharien de l’Atlas à réinvestir, le moins exposé au soleil trop chaud du soir.

Là aussi l’ONU a remettre au travail ses troupes pour faire de l’eau (et de vraies nuts sans graisse autour et sans papier gras n’importe où…!), pour ne plus avoir tant d’Oh-nues-t’ss ailleurs ! Verte l’ONU, pas toujours !

S’il y a un semblant d’aide pour des projets de refontes des paysages, ils se font toujours dans la complexité, avec plein de “cours” assis… (“Enseignement” dits d’université Nairobie et profs coûteux peu crédibles), mais avec personne à redresser les terres et planter des arbres, plus que de jouer les appliqués à palabres importantes à présenter des chiffres… sans chie-frais derrière en terrasses épandages !). ‘Chaires-chier’ l’erreur !

COUACS / QU’AQUEUX… AU KENYA ?

Ce si beau pays s’est trouvé confronté à plus de sécheresse, déjà autour du “protégé” Kilimanjaro, maintenant avec plus que 20 % du glacier originel ! TOUJOURS PARCE QU’EN DÉBOISANT pour faire cultures mal gérées, on n’y garde pas un arbre tous les 10 m, cultivant autour et retenant toutes terres et eaux au maximum par des talus arborés, pour que l’air HUMIDE et dense stagne un peu entre…, fasse micro-climat local, le seul vrai !

L’Office National des forêts ‘franches-haies (O.N.F.) signale qu’une forêt tempérée absorbe dans son sol ou des pluies de 4000 à 5000 tonnes d’eau par an !

Qu’un grand chêne élève jusqu’à 200 litre d’eau par jour, dont 50% environ est restituée sous forme d’humidification auto-régulée de l’air en plein été !

Je rappelle que le coefficient d’absorption de chaleur de l’air humide est jusqu’à 35 fois plus efficace que l’air sec…, au niveau climatique !

Ce qui explique l’erreur énorme, même en France de ne pas mettre nos arbres sur talus arborés, puisque leurs racines craignent des excès d’eau.

Sur des talus le drainage se fait tout seul, et comme le soutient l’INRA sur son expérience d’agroforesterie la croissance des arbres va également jusqu’à 6 fois plus vite… (ce que je me suis également démontré en programme à maison paysagistes à GIF, les arbres sur talus ou bien drainés adultes au bout de seulement 25 ans… ) !

De quoi, au niveau de l’exploitation forestière mondiale de pleinement justifier de changer de méthode de gestion des forêts, surtout tropicales trop inondées et pour absorber l’excès de gaz à effet de serre du CO2. 

FAIRE DES COURS ASSIS… (PERSONNE à COURIR POUR CHERCHER DE l’EAU) NE FAIT PAS DE BEAUX ENFANTS COURANT BIEN ET CAPABLES DE S’INVESTIR ENSUITE COMME PAYSAGISTES EN PLEINE NATURE avec des paysages qui tiennent à l’EAU COURANTE en masse ! 

L’EAU NUE ne peut convenir…, si on copie ceux qui détiennent “le pouvoir”, que durcis au secs en viles villes !!!.

Ce “prêts-tendus poux-voir, finit par le voir, que c’est complètement faux aux niveau énergies planétaires devenues folles, aucun Vrai TRI de fait (comme à chaque période trop assise, telle “les années folles, et de s’étonner de finir en guerre, les seuls bougeant un peu…, envoyés au front, qui sont toujours les mêmes…, les paysans rackettés…). Danser le ‘char-leste-tonnes’ n’y suffit pas !

Encore plus sous “excuse” mondiale d’être du côté des ‘gens-tie’, de faire partie de l’ONU/UNO, de tout organisme justifié pour taper dans le tas, dans les civils “par erreur” tel l”OTAN… (ou du FMI côté dettes incontournables, à jeux forcés et débiles qui finissent toujours mal…) ! ON Y EST ! C’EST Là, VISIBLE, DEVANT NOS YEUX !

FAUT-IL DIRE…, ESPÉRER QUE LA PLANÈTE CHANGE D’ORBITE ?

Dans mes réflexions sur le terrain, j’imagine une planète “T”’erre”qui changerait d’orbite suivant les besoins du climat. En tant que Partenaires actifs de l’ensemble, par la pensée créatrice, l’on peut imaginer cela, envisager un billard céleste qui agirait magnétiquement sur l’orbite terrestre afin de changer son éloignement, quand besoin est, de l’astre trop chaud !

Mais, cela ne colle effectivement pas. Quand un hémisphère a “trop” chaud, l’autre a souvent “trop” froid ! C’est donc uniquement par le cycle de l’eau, de l’évaporation des arbres en été, recyclant temporellement le mieux possible l’eau en excès en hiver, qu’on peut se la jouer  :

…Vrai CLIMAT ÉQUILIBRÉ, régulé, paysagiste, et QUI SOIT DURABLE !

Effet de convection avec Condensation "Venturi" au sommet, grâce à la présence d'arbre et d'humidité retenue sur les pentes

D’ailleurs vous verrez dans ce site, en le parcourant en entier, une photo qui démontre que le phénomène atmosphérique est tangible, et qu’il y a l’équivalent naturel VISIBLE sur les volcans d’une péninsule russe à l’est !

EFFET CONVECTIF DE CONDENSATION AU SOMMET par accélération VENTURI

INNOVATION CLIMATIQUE ET ÉNERGÉTIQUE MAJEURE : Avec cette configuration, il serait même possible de faire une éolienne-arroseuse à axe vertical à 3 pales horizontales au sommet de cette colline, avec arrivée descendante d’un air rapide et dense, plus frais, qui devrait permettre une constante de vent vertical. Vent constant rendu très rapide par l’effet venturi ainsi créé entre la colline végétalisée humide et son environnement plus chaud autour.

La présence de canaux remplis d’eau en vallées (systématiquement encaissées et très boisées) entourant ces collines pourrait être étudiée pour les transports écologiques et économiques à voile (avec à partir des sommets toujours un peu de vent à cause des pâles maintenues constamment en rotation par effet thermique différentiel)

Mais…, faire climats qui tiennent…, sans gosses en trop, il semble “qu’on” ne le veuille pas ! Que les humains, ces idiots de naissance bon qu’à jouer à la poupée et qu’à des jeux étroits de carte/écarte…, ne veulent même pas dire leur vie mieux sur Terre. En ce luxueux lieu d’énergie vitale qu’offre (de façon rare sur le plan universel) cette magnifique planète !!!

Tans pis, ils reviendront au Darfour, en Somalie pour apprendre “une dernière fois” qu’il faut faire pousser beaucoup de pompes naturelles que sont les arbres !

L’humidité fait peur aux paysans car ils prétextent s’embourber “pour un rien” avec leurs tracteurs trop lourds…, soit-disant “indispensables pour foncer et faire du rendement” (puis de s’endetter jusqu’au suicide)…! Sans toutes ces conneries sur-productivistes pour faire rackets d’Etats, le percheron y arrivait très bien à labourer en terrain lourd et humide…, il y a à peine 60 ans !

AVOIR “PEUR” DE l’EAU DE LA PART D’UN PAYSAN…, C’EST RISIBLE !

UNE VRAIE B.D. à bandes vite décimées quand la terre ne vaut plus rien (des fois en cinq ans, comme expliqué par un paysan sage de la Drôme.., très fâché contre son fils, avide de défoncer sans réfléchir leurs terres très sableuses avec un puissant tracteur cru valable à labourer trop en profondeur…!). HYPNOSE !

Ah oui, la “techno” qu’on vous bassine d’acheter au plus vite…, sans trop vous laisser le temps de réfléchir…, n’est pas si ‘jus-dix-ss’cieux’zzz-euuu’ que SEUL AS…, que cela. On veut vous vendre le plus cher, et pas forcément le meilleur, les paysans vite ruinés, sinon criblés de dettes, leurs produits achetés en grandes surfaces de moins en moins cher, mais pas les impôts baissés pareillement ! Alors que dans le temps, sans toutes ces foires hâtives et ces transports en trop, tous à la campagne, il était évident que cela fonctionnait mieux, chacun jamais immobile, sage, autonome, responsable et sain sur soi…!

Mais on n’a vu que les rares périodes de disettes, toujours à vendre celles à problèmes ! Jamais celles à solutions joyeuses sur de longues périodes entre ! “Histoire” manipulée de plus ! Sauf que maintenant c’est l’immobilisme à la folie qui fait viols de partout et surpopulations bâtardes, de gosses plus que mal foutus…, pire que sous les mandarins chinois !

Chaires-CHIER l’ERRE-HEURTS (en barricades… de pneus trop larges) ! Fuyez les foires, cela foire ! Toujours plus chères, compliquées, dépendantes des pièces de rechange follement ‘coût-US(e)’, comme je l’ai testé de mon côté avec les machines à bois !

Revenir au plus simple, parfois bricolé soi-même (ou avec l’aide d’amis avisés), cela paye, on sait où l’on va ! On y reviendra !

Quand je les vois “à l’oeuvre” les paysans trop pressés “d’entre fine-rire”, ils sont deux ou trois jours par an dans leur champs à écraser la terre glaiseuse avec leurs pneus “assez” larges…, alors que des percherons feraient nettement mieux en quelques semaines. En griffant juste le sol pour s’éviter de le retourner et d’en affaiblir les couches microbiennes…! C’est prouvé, même sans revenir aux charrues des anciens temps !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Leave a comment

18 – CONTRÔLE MONDIAL EN RECHERCHE et DÉVELOPPEMENT DES PROJETS SENSIBLES

LÂCHONS PRISE SUR NOS ATTENTES PASSÉES DE PETITS SOLDATS à COMPÉTITIONS FAUSSES !

FUKUSHIMA, THCHERNOBYL, HAARP, PIN GAP, POLLUTION GÉNÉRALISÉE DES OCÉANS, MANQUE D’EAU PROPRE & BUVABLE, CLIMAT EN DÉROUTE, MARÉES NOIRES, pollutions généralisées (pas que de plastique…, déformant la gestation SAINE et ÉVOLUTIVE du Vivant…, tel que le dévoile http://www.universcience.tv/media/4648/oceans-de-plastique) …

ET QUOI /‘COUACS’ ENCORE…?

Ajouté à DES FAILLITES MONDIALES RÉCURRENTES, de la surpopulation, des limites des ressources entraînant toujours plus d’excès technologique ?

Il est évident que ce monde ne fait rien en rapport, à la mesure, sinon que de faux semblants, dans le plus grand désordre d’exemptions et de retours en arrière (par rapport à Rio 1992, éléphant de réunion mondiale qui accoucha avec peine d’une souris empoisonnée) :

http://www.quebecscience.qc.ca/Vingt-apres-Rio

Alors que : des quantités d’emplois sont en déroute…, que les jeunes peinent à trouver des formations citadines à débouchés valables (alors que les déserts s’ennuient d’eux)…; que les finances publiques et mondiales jouent les danseuses à casquettes “étoilées”…; que l’on se moque des économies des contribuables….!

Ce qui démontre qu’il devient hérétique, anormal que des projets hasardeux ou irresponsables, à énormes impact écologique sur le devenir de la planète (plastiques en production exponentielle…, et autres extraction des gaz de schiste par polluants et micro-fracturations…, à séismes presque obligés puisque le schiste est friable)…, ne soient pas MONDIALEMENT et étroitement : analysés préalablement, répertoriés, surveillés, contrôlés en TOUS leurs processus de recherche et développement, d’industrialisation, de commercialisation, sans échappatoire possible.

L’emploi ne pouvant être un quelconque justificatif excusant toute dérive puisque à terme ce sera toute la population mondiale qui en pâtira. Et que les crus bons “dirigeants” de ce foutu monde (pas assez systématiquement rigoureux comme les allemands) ont à d’abord s’entendre pour faire baisser surnatalité, surpopulation et surproduction, au plan mondial pour revenir à du AVOIR RAISON GARDER ! Car les outils d’analyse planétaires sont là, mais on les évite, les détourne, les ignore ou les ridiculise par des arguments aveugles, à chapelles sectaires et corporatistes.

Le triste “exemple” de manque de normalisation archi-sûre initiale des conceptions de centrales nucléaires, et de leurs créations en est le pire symbole…, alors que leur dangerosité est mondiale ! Auparavant, il y eût la course folle aux armements nucléaires, et le dépotoire nordique d’épaves de sous-marins à réacteurs radioactifs  de l’URSS “perdus” en mer…, qui nous démontrèrent combien l’impact énormes de ce manque de normes et de centralisation mondiale d’analyse des démarrages de projets technologiques ruineux, sans concertation indispensable pour développer le mieux sur appels d’offres mondiaux ouverts vers le futur…, qui persistent en rapport de jeux de pouvoirs sclérosés ou totalement dépassés (comme l’était au pire la stupide “compétition” spatiale Est-Ouest…, alors que les E.T. ont toujours été là…, et que nos dirigeants le savaient, comme relaté depuis l’Inde ancienne, puis dans la Bible) !

La liste est longue des dérives inventive si l’on n’oublie pas les marées noires (évitables avec des cargos et tankers à doubles coques marchant plus au gaz qu’au fuel), et le DDT ou son équivalent “moderne” le Rond-up !

Les facteurs aggravants derrière toutes ces dérives, sont les concepts dépassés de pouvoir excessifs…, de carriérisme “libre”, irresponsable…, et d’enrichissements personnels au delà de toute raison…! Si notre monde n’apprend pas à juguler de tels manquements étiques, nous finirons mal, peut-être assez rapidement sur un monde foutu, irrécupérable !

Le concept de la répartition de l’argent est donc à revoir, du travail, des responsabilités grandissantes de tous et de chacun.

Un jeune qui ne veut pas étudier autant les bases de la philosophie, les pensées de sagesse que les mathématiques, la physique ou la chimie, la bio-diversité botanique et agricole ou paysagiste et climatique, en s’y “salissant” les mains humblement…, avec humilité et reconnaissance de l’intégrité respectable du monde qui le fait vivre, ne pourra être considéré comme un possible grand leader de parties du monde ou de la planète.

Les ouvertures de conscience, de psychisme large devront être évaluées en continu sur la vie d’un individu et mesurées finement au niveau du cerveau. Cela soit par appareil de mesure ou par analyse des auras, à beaucoup plus développer en y rendant sensible les éducateurs, comme cela se faisait avec exigence douce et suivi spirituel autant que moral au K’mrel (Carmel) en Palestine d’autrefois chez les Esséniens, où Jesua Ben Youssef fût formé…  Énormément de sagesse fût perdue depuis !

TOUTE SCIENCE DÉVELOPPÉE A DES INFLUENCES ÉNORMES SUR LE RÉSEAU SOCIAL et LES ÉQUILIBRES ESSENTIELS DE LA PLANÈTE, VITAUX ET ÉNERGÉTIQUES

Placer en fin de liste… l’éthique suivie ou d’investigation initiale, de recherche, de développement  ne peut que conduire au pire ! Notre société mondiale doit déjà dissocier complètement ces méthodes de “progression”/régression infantiles de la course débile à l’argent et à la performance comparée.

Il faut une grande sérénité aux chercheurs et aux dirigeants de ces projets, tout comme on en prévoit une dans une salle de contrôle de centrale nucléaire…! Mais sans que ceux-ci puissent bloquer la science…, ni faire corporatisme à pantouflards !

Il reste donc pas mal de conceptions irréalistes, mal gérées et surveillées (scrupuleusement) à changer, à revoir, à beaucoup améliorer  en nos structures nationales et mondiales avant d’espérer arriver à vaincre nos tares inadmissibles, nos maux de sociétés revenus en cycles dégradants, empirant par époque de 50 ans et plus. Cette sinusoïde n’est sociologiquement et écologiquement plus admissible, car nous avons déjà tous les moyens technologiques pour faire mieux.  Le restant de pétrole nous le permettrait si les dérives de surpopulations et d’urbanisation étaient réellement voulues maîtrisées !

Arrêtons donc de découper la planète, nos activités en tranches séparées des autres, en spécialisations cachées dans leurs coins, en secrets d’Etats. Personne n’y gagnera rien !

Les technologies nanométrique des capteurs et de l’informatique nous aideront. Mais elles ne pourront prendre en charge l’éthique, le psychisme dégradé et craintif, paranoïaque ou seulement trop déséquilibré en leur mode de vie de certains humains, craignant alors de trop pour leur vie, leur matricule !

C’est ce que j’ai “vécu” en mégalopole parisienne, malgré mon énorme bonne volonté à vie de bien faire, passant par toutes les structures religieuses et éducatives possibles. Il manque une étique sociale très forte, en réseaux qui démontrent aux jeunes très tôt, que cela y est : le monde a des structures éthiques larges, respectueuses de tout, capables, qui tiennent.

En plus tout cela, qui soient complètement revisitées et remis à jour sans cesse, grâce aux réseaux d’ordinateurs mondiaux qui l’analyseront finement. Pour en faire interactivement ressortir les dérives micro ou macro économiques, sociales, éthiques, psychiques qui virent au fiasco à terme.

La prospective évènementielle à tous niveaux deviendra donc majeure, primordiale…! Il ne suffira plus que quelques médias alertent le monde ! Puis derrière rien de précis d’engagé ni de vraiment concret. C’est cela, que le manque de contrôle, de surveillance et de gestion rigoureuse, interactive, écologique et autres démontre à notre époque !

Pour le mettre en avant l’on a déjà reconnu que la “manne” pas du tout redistribuée et savamment répartie du pétrole enfonçait l’Algérie par enrichissement personnel d’un fraction infime de la population qui fait ALL-GERE RIEN “au pouvoir” !!! Mais pas que ce pays devenu à désert !!! Tant d’autres sont exactement pareil ! Même en certains continents libres qui jouent les prétentieux redresseurs du monde (que par les armes) alors que leur dette pèsent de milliers de milliards de ‘dols-hards’ !

Ces jeux de danseuses à casquettes étoilées ne sont plus possibles, ni même envisageables d’autres façons. CESSONS ET CHANGEONS ! Sinon, “la danseuse” aura beau lever la jambe de plus en plus “haut”, rien ne pourra en sortir de valable ! RIEN !

De même pour les inventions et avancées technologiques réussies pas assez partagées à temps mondialement, chaque pays ferraillant dans son coin !

Cela se voit juste sur un seul exemple européen : la Suisse est en avance sur la conception de bâtiments avec pieux de forages faisant géothermie à basse température à faible ou moyenne profondeur, et la France n’a pas su le remarquer ni s’y accorder, le tertiaire dévoreur d’énergies fossiles ( fausses îles de milliardaires derrière…), alors que cette solution entièrement écologique, constante et durable peut être avantageusement couplé au solaire en tout bâtiment, toute construction, même chez un particulier.

Tous nos repères passés de société, prétendue en bonne voie, tenant la route, sont en train d’imploser (ou d’exploser…, l’extérieur le reflétant au niveau nucléaire)… C’est une chance à saisir ! Soyons très vigilants sur la façon dont nous nous gérons, chacun et chacune, plutôt que de faire les fous en fêtes débiles qui ne démontrent et ne résolvent rien… Sinon à nous faire perdre nos quelques neurones sains en déroute, jusqu’aux maladies séniles (tel certains de mes proches à trop toujours aimer faire la fête, bouffe grasse et alcool à go…gosses) ! Ceux-ci, finissent trop et vite avec des mauvais gènes à croyances stupides qui sont impossibles à guérir !

S’ALIGNER SOUVENT et TRÈS CALMEMENT AUX RESSOURCES DE SAGESSE ET D’INFORMATIONS UNIVERSELLES SAINES…, PAR EN HAUT EN SOI, devra devenir un préalable à toute éducation autre !

UNE NOUVELLE HUMANITÉ CLAIRVOYANTE EST DÉJÀ LA !

Ce sont nos enfants actuels, calmes et prescients, ayant parfois plus confiance en eux-mêmes que leurs parents (si encore à se réfugier en des meetings ou en des églises à foules écrasées, trop compactes, si à jouer les moutons bêlant ensemble, le pire qui fait de ‘la Pen’). Ces enfants que l’on nous étiquette comme surexcités, oui, comme moi parfois enfant, à être obligés d’être sages sans bouger, sans défoulement physique aucun et bourré de blédines ou d’autres sucreries en trop, artificielles, dans mon cas jusqu’à avoir à subir une opération dentaire grave) !

N’influençons pas ces enfants “indigos” (à l’aura prédominante en cette couleur) avec nos idées prétentieuses, toutes faites, à certitudes trop exclusivement tournées vers le passé (“de mon temps c’était mieux !”). NON cela n’était pas mieux de votre temps, même si la planète était plus propre. Il y avait plus d’inégalités et d’esclavagisme déguisé ou pas, de misères, de famines !

Ce qui juste défaut sur Terre est une bonne répartition des ressources et des richesses, en adéquation LITTÉRALE et SÛRE de notre façon CRÉATIVE DE NOS DIRES MIEUX ANTICIPÉS LARGEMENT, et, attendus ensuite RETOURNÉS en SYNCHRONISATION PARFAITE DE l’ENSEMBLE PLANÉTAIRE, COMME IL ÉVOLUE dans l’instant présent !

C’EST JUSTE CELA LA NOUVELLE ENERGIE DE CONSCIENCE DE LA NOUVELLE PHYSIQUE QUANTIQUE ! RIEN de PLUS…, comme je l’ai expérimenté pour moi-même à vie et depuis 89 sur des décennies (à ‘décès-nie’, fréquemment auto-guéri à vouloir être informations vitales toujours moins en désordre, en entropie : que seule la matière fabriquerait…, mais pas les organismes VIVANTS !).

Ce que la PHYSIQUE ni la BIOLOGIE, l’ETHIQUE n’ont assez découvert et enseigné est la coupure réelle :

– entre les êtres VIVANTS INTELLIGENT, EN QUÊTE CONSTANTE D’HARMONIE MIEUX INVENTIVE ET ORDONNÉE (en dehors du temps et de l’espace crus linéaires)

– au contraire DE LA MATIERE qui serait en désordre entropique croissant !!!

Alors, les humains jouent, excessivement phobiques, du SEUL REGISTRE MATERIEL en ayant peur de l’autre…: le plus important au niveau énergétique doux et quantique du cerveau (les 90% prétendus inactifs), facilement accessible quand on médite et appelle l’information universelle utile à soi.

Folie hérétique dépassée que cette démarche tronquée et univoque (…je pourrais ‘m’aime’ dire ‘unis-vioques’ à mon âge ‘canons-nie-hics’ ! MESS(E) que ‘seul ASS’ reste entre nous…!)

Je retourne à mon dodou inépuisable, la caresse de brins d’herbes chargées de graines innombrables de couleur indigo…! Ne vous enviant pas vos bouquets de fleurs sèches ou en pot. On vous a fait “miroiter” les “dépendances obligées de la vieillesse ! A d’autres…, calmez-vous, méditez plus vers ce que vous aimez dire mieux vivre, et… adieu la sénilité précoce !

Ce que les jeunes de notre époque ont raté, hélas/’haies-lasses’, ce sont les vieux paysans solides et joyeux de l’après guerre, solides sur leur jambes, marchant à côté de leur cheval percheron, bougeant beaucoup aux foins à bêcher en hiver pour se tenir en forme…, le NIVEAU CELLULAIRE TOUJOURS JOYEUX !

Plutôt que toujours sur un tracteur ou une énorme machine comme aujourd’hui…, et à attendre la prochaine fête où l’on palabrera comme les ‘prêts-tend-cieux’ en viles villes… Un verre de trop à la main…, prétendus arrivés à mieux juste en tournant en rond sur soi. Puis, juste après, faussement rigolard : de faire vombrir la matière, le moteur high-tech à turbo… ‘cons-pressés’… le klaxon, autour de ronds-points qu’embouteillés…,  ‘fous-thèses’ ‘queuess’… ces emballages rapides de conduites trop parcellaires et assistées des peuples et civilisations !

LES CONDUITES PARTIELLES FAITES TOUTES POUR FINIR PARTIALES ?

J’ai eu “la chance” indigne de passer par tous les apprentissages possibles sur Terre, et au bout du compte, tout en aimant ma vie et la planète, quand même assez amoché, meurtri !

Est-ce la “meilleure” façon d’apprendre en un monde donné (de niais, crus hâtivement sans don aucun !). Ce qui m’interpelle le plus sont ces parents qui gâtent leurs enfants de pleins de futilités matérielles stupides (poupées alitées comme modèle sur fond de couette trop douillette, les chérissent/’chair-hii-ss’ent’, leur donnent tout. Puis, comme une nièce récemment…: il ne font plus que les imbéciles en boîte de nuit, les poupées Barbie’ss en défilés de mis’ss Monde… ou/et se suicident !  ‘Jeu noeuds panse’ ni à Monroe et à Dalida, bien sûr !

LA FINALITÉ DU MARIAGE : CONDUITE PARTIELLE ? QUAND PAS MARIAGE SAIN ET BOUGEANT D’AVEC LA PLANÈTE ? TRÈS ‘CERTAINE-M’EN-T’ !

Pour en revenir à mon “propre”exemple de auto-guéri occasionnel (qui a tenté de boire, de fumer, de faire immobile “au grand air” en moto,  sur une moto…, etc), ce qui m”a sauvé était de voir bien les énergies d’ensemble. Et que, maigre, je pouvais me permettre de faire sportif (mais plus ‘marathon-nie-en’…., depuis “qu’on dit”…, que la rumeur “établie” ‘sous-en-tend’ que cela donnerait des allergie, et là aussi, s’ils y croient de trop, il ‘sueur-rases’ fête selon leur choix d’y croire ou pas !) LIBÉREZ-VOUS

DÉGAGEZ…, IL N’Y A “RIEN” à VOIR !

En vile villes, il n’y a que des badauds poisseux de la peau, consommant de trop et qui s’ennuient…! J’étais un peu de ceux-là étant jeune dans le “bas” (ayant arfois perdu le Nord) de ce quartier prétendu “chic” du bas 16ème, vendu “plus aéré que les autres”, car à larges avenues avec trop peu d’arbres, donc aux logements visités en agence seulement hors des heures de sorties de bureau !

Part-cells-errent’ et menteurs ceux qui font le métier de vous vendre cela d’un air snob, comme “occasion rare” avec lumière “rare” et “la vue” des toits de Paris/‘parts-à-rites’ au dernier étage…, en passant sous silence les pollutions des foules de cheminées l’hiver, le chauffage à fond parce qu’ils ne bougent déjà plus !

Je vous jure que, par Zeus et ‘Toux-tente-camions’…. (mon angélique de père) doivent être là, dans mon dos (au moins quelques unes de ses énergies de coincées de parisien “arrivé et heureux”) pour que j’arrive à vous sortir cela !

APPREND-ON MIEUX ET PLUS EN PERSISTANT UN TEMPS, voire UNE VIE ENTIÈRE, EN LES MÊMES FOUTUS SCÉNARIOS PARTIELS ET ABUSIFS ?

je n’ai pas la réponse “religieuse” T’ “unique”…: vos commentaires m’y aideraient !

Mais également de fines analyses de sociologues et psychiatres, ou psychologues de l’enfance (y compris pour les autistes pas assez bougés dès le berceau) via le retour en force de la notion de réincarnation !

Car pour moi-même, les surexcités de gosses-“enfants” hyperactifs qui ne tiennent plus en place viendraient de là : le manque d’habitude de respirer en milieu naturel et mouvement sain…!

Net-te-ment’ mieux si mis en campus exemplaires, sportif et écologiques, à la campagne, très jeunes s’il le faut !

Ils se constatent revenir et recommencer sur Terre les mêmes vies bouchées, immobiles trop et mal enseignées, à leçons segmentées et parcellaires d’une vie à l’autre  ! Et rien de probant derrière passé des études horriblement pénibles !

Aussi, c’est le développement psychique et mental global, complet, qui devrait être privilégié calme, naturel, harmonieux, tous exemples les plus beaux de la nature mis devant leurs yeux, au lieu de panneaux publicitaires dehors et à la télé !

‘JETTE TOUS DISQUES’ /    J’AI TOUT DIT !                       ‘Out’ presque…

QUELS DÉSORDRES SONT INACCEPTABLES SUR TERRE ?

TOUS, dès LORS qu’ils perturbent les ÉVOLUTIONS SAINES ET D’APPRENTISSAGE DU VIVANT à LONG TERME !

Le concept manichéen (ou raciste) du : “Je suis Ordre et toi tu es désordre !” devra s’effacer sur Terre ! Au profit d’un concept plus jute : “

– LES ÊTRES VIVANTS SONT VECTEURS D’INFORMATIONS EN VUE D’UN ORDRE PARFAIT toujours à améliorer !

– ALORS QUE LA MATIÈRE “INERTE” et l’ÉNERGIE SONT ENTROPIE, désordre (décomposé en variable temps ? Semble-t-il…).

Ainsi, le concept actuel d’ORDRE et DÉSORDRE qui sépare, oppose de manière dure des portions grandissantes de l’humanité est compris, entrevu complètement faux !

Tous les êtres VIVANTS aspirent à plus d’Ordre parfait, et par leur conscience créatrice confiante (ou inconscient, individuel comme collectif) sont vecteurs de cette information parfaite et ordonnée, tant qu’ils se font confiance intérieurement, se relaxent, se disent de mieux en mieux.

Telle est la beauté du Libre-arbitre, compris comme  des ampoules éclairantes individuelles de haute conscience en haut en soi, à intégrer dans une toile de fond :  CRÉATIVE de l’Ordre ineffable qui sous-tend toute La Création…  Que certaines appellent Treillis cosmique ou Toile quantique (comme dans la théorie des super-cordes) !

Dans cette optique large, que se confirme tout être sensible face à La Nature (tout être l’aimant et prenant soin d’elle comme de soi – yogi, sportif, méditant, écolo…), il n’y a pas besoin de forcer l’Ordre Universel…. Il EST ! Par contre, en l’éclairant de notre volonté d’être évolutive plus large, plus harmonieuse, on amplifie l’Ordre…! L’être vivant…, qu’il soit fleur, arbre, oiseau, baleine ou humain…, a toujours le choix !

En ses énergies quantiques et créatrices de conscience, chaque pensée (interprétée littéralement !) que l’être Vivant émet sera retournée en cet Ordre “divin” au “meilleur” moment… (et, si à dits vains” au “pire”…!) Ces notions étant temporellement relatives à la meilleure capacité de Sagesse Créative acquise ou à développer…!

C’est le rôle de notre part aurique de l’âme. De nos couches de l’aura les plus élevées, pleines d’information de sagesse, que l’être vivant doit apprendre à utiliser judicieusement (même une taupe ou un hérisson s’aventurant par mégarde sur une route, en terrain inconnu et dangereux pour eux !).

Ce que l’on pourrait nommer FLAIR DE LA CONSCIENCE est cette part du libre-arbitre qui doit apprendre à SENTIR et DIRE, à tout instant et à l’avance, à quel type d’Ordre Parfait il fait confiance…, voit sûr, se l’attendant VIVRE en retour.

Evidemment, ce ne peut être “un ordre” à uniformes qui écrase les autres… A voir si  l’inverse ne vous est pas retourné de mieux en mieux (comme cela l’a été pour moi, en douceur), à tenir compte de véhiculer et échanger le plus d’informations harmonieuses possibles en respectant le libre-arbitre intuitif de chacun âme unique s’il en est !

Ainsi en est-il / Haies-îles ! A vos pelles…, plus qu’à vos armes, citoyens (scie-toi… RIEN !)

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in GESTION RELLE DU GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, REAL MANAGMENT OF GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

17 – USINES DE DESSALEMENT SUPRACONDUCTRICES SOLAIRES…

…EN BORDURE DES DÉSERT, pour les “noyer”, les irriguer d’eau douce,

… afin d’arrêter la surchauffe du climat Mondial !

Vu les sécheresses croissantes, en expansion galopante par la dilatation affolante des masses d’air continentales surchauffées.., personne n’ignore plus l’impérative NÉCESSITÉ d’arriver à juguler le plus rapidement possible l’EFFET DE SERRE (global warming en anglais).

Avec notre technologie actuelle, présente, c’est déjà possible en bien des coins du Globe où les déserts sont en creux…, très dé-stabilisants pour le climat (Éthiopie, Sahara, centre de l’Australie, nord de la Chine…, nord est de l’Inde). Tout comme l’est la surpopulation…, son corollaire… sur le long terme… (au delà des civilisations bloquées de l’ancien temps), alors que l’obligation de ne pas dépasser deux enfants serait possible et plus équitable pour bien des pays désertiques, mal informés et pauvres…!

Au moyen de champs de capteurs solaires (comme ceux étudiés en Haute Égypte), il est tout à fait possible de pouvoir alimenter DES USINES DE DESSALEMENT D’EAU DE MER A SÉPARATION quantique DU SEL PAR DE GRANDS AIMANTS SUPRACONDUCTEURS (le fluide d’eau saumâtre pré-filtré en étant capté en bordure des océans au travers des dunes du littoral).

Pour la séparation du sel de l’eau douce cette eau saumâtre serait chargée en nano-aimants…, que l’on sait dès maintenant parfaitement fabriquer en grand nombre. Lesquels auraient la particularité de s’accrocher facilement aux micro-particules de sel dissoutes dans l’eau.

Dès lors, des remplissages très progressifs des déserts pourraient être amorcés !

C’est effectivement à l’ONU, au nom du monde entier de promouvoir de tels travaux et de l’imposer aux structures locales, en les finançant mondialement (par exemple, en imposant les marchands d’armes qui cherchent à faire une main-mise au pire, risquant d’être à nouveau fatale à la planète…!).

De même qu’il devra être inscrit clairement dans LA CHARTE DES DROITS DE l’HOMME  ET DES NATIONS qu’aucune “puissance” ou aucun système privé terrestre ne devra pouvoir avoir le droit de MANIPULER ponctuellement ou largement la planète, le climat, le manteau terrestre…!!!

Comme les expérimentations par émissions électromagnétiques faites aux USA pour l’ionosphère (et dans la croûte terrestre en Australie), dont les ardents de vraiment inconséquents défenseurs ne répondent qu’à des intérêts sectaires à casquettes paranoïaques. Qui ne sauront jamais…, avant d’avoir recréé le pire comme à Tchernobyl…, jusqu’à quel point ces travaux pourraient faire brutales résonaces sur l’ensemble de manière irréversible (comme les folles initiatives nucléaires dites pacifiques) et comme le craignent certains chercheurs très pointus ayant quitté ces programmes de fous à temps…! (source GIRC en Belgique)

CHANGEONS, et SORTONS DE NOS DÉRIVES FOLLES DU PASSÉ, il est temps ! Notre évolution technologique actuelle ne nous autorise plus à jouer les apprentis sorciers d’il y a même quelques décennies !!! Ce ne serait d’ailleurs pas dans l’éthique universelle de jouer dangereusement avec les grands équilibres planétaires (nous révélèrent les ummites vers 2001). Qu’attend-t-on pour exprimer une Conscience Planétaire comprise unifiée, avec l’arrêt total de telles idioties technocratiques parcellaires et aveugles, bonnes qu’au secrets les pires dans leurs coins, même follement suicidaires ???

Certains projets d’envergures, d’incidence mondiale à risques fatals, ne devraient plus avoir d’autre finalité que de servir la planète et la sûreté mondiale des grands équilibre majeurs, sinon d’être démantelés et interdits tout comme le nucléaire dit “civil” à centrifugeuses cachées

PROJETONS NOUS MIEUX GLOBALEMENT VERS UNE PAIX GLOBALE ET ÉQUILIBRÉE EN NOS FUTURS POTENTIELS plus jamais crus ni “vus” fatalistes, sans paranoïa d’invasion spatiale ou intercontinentale…!

A ce vaste  projet de dessalement, serait à ajouter le flux de progression d’irrigations massives  des terres désertiques inondées : sur des programmes intensifs et poussés de reboisements diversifiés, en terrasses ou bassins étroits de champs inondables, à talus arborés faisant enfin de l’ombre qui rapporte de l’air dense, humide et sûr !

Les populations de jeunes chômeurs actuels, sans emploi valable, les filières commerciales et industrielles follement saturées…, seraient donc sollicités pour être volontaires à ces ré-aménagements climatiques et paysagistes soigneux, pour éventuellement s’y fixer avec tout le confort souhaitable comme agriculteurs paysagistes et chercheurs inspirés au niveau télépathique sur le mieux possible. Voilà une école de réinsertion vraie, d’école de la deuxième/dernière chance (à haies qui collent) pour les élèves décrocheurs du marché de l’emploi, (10% d’une classe d’âge de jeunes citadins scolaires/’se colle-errent’ en cul-de sac, à bout des souffle, qui ne se collent plus à l’air sain… L’enseignement “innovant” devra faire méthode pivot à 180°, puisque d’enfermer des jeunes n’a jamais réussi au niveau du droit de l’homme à de l’équilibre vrai. Donc, que du cinéma en vile ville ! Ouvrons les yeux, nos sens, notre nez bouché et asthmatique…! Quand fera-ton la vraie critique complète du système social actuel…, qui ne fait plus que des mal fichus, des encouragés à finir dépendants…, sans persister à s’illusionner s’imaginer que les jeunes immobiles et enfermés en viles villes serait réussis, même en grandes écoles où ceux trop bloqués du mental ne savent plus respirer ?

Étonnons-nous qu’en une société qui ne marche plus “qu’à vue”, en rabibochages à mesurettes, en raccommodages de dernière minute sur fond d’effets médiatiques, de manches, jamais suivis et vérifiés que les jeunes n’y croient plus, se battent pour un rien (rien que pour croire s’y défouler en rapines et racket de portable, le leur pas brillant au niveau cellulaire) finissent en garde à vue. “Beau” Monde et “Bell” France à l’hexagone autrefois à peu près équilibré

Les canaux d’irrigation serviront de moyens de transports par pirogues à rames, à voiles ou à moteur solaire (avec panneaux sur les balanciers, s’il le faut).

La boi-diversité deviendrait un art en ces lieux préservés (comme ce serait le cas sur les déserts de la planète Ummo v. http://www.ummo.science.org).

Là…, les “nécessités” de “révolutions” en cul-de-sac (vendues obligées, contraintes sous le manteau par le commerce d’armes en dessous de tapis… de sable…)  actuelles, si hasardeuses ou utopiques, voir suicidaires…, s’évanouiraient, se dissiperaient harmonieusement et définitivement, pour de bon !

Déjà pour l’Afrique et tous les pays autour du Sahara, on peut pronostiquer que de telles innovations mobilisés en un nouveau Plan Marshall très écologique (les bleues de l’ONU/UNO transformés en expérimentés verts !) sortiront définitivement ce continent du marasme économique actuel, de plus en plus perturbé !

Le retour à l’énergie du bois, des plantes (en bio-énergie comme pour les algues microscopiques et le lisier capables de faire du biogaz méthane) permettra à ces régions un nouvel essort très équilibrée, plus qu’en pays civilisés, les qualifiant vite de nouvelles nations mondiales exemplaires vraiment très avancées ! Car tenant compte scrupuleusement de toutes les pollutions à ne pas faire, reproduire, dès le départ. 

Ainsi, par exemple, les paniers en vanneries pourront être valorisés comme très écologiques, au savoir à maintenir précieusement…, comme jadis, et non pas en métiers vite dépréciés pour faire encore plus de pollutions en plastique, fragiles, peu résistante dehors au froid, comme un de mes seaux en plastique qui se délite sous la gouttière), et autres métiers à outils barques, charrettes en bois…, trop vite oubliés etc !

IL N’Y A PAS DE SOT METIER ! AUCUN ! Surtout s’il fait utilisation vraie, séculaire de La très généreuse Nature (que nous envieraient d’autres mondes E.T.) et planète propre (pas une ‘plans-êtes’ vite SEC…, CULE…, ERRE… ! A trop de production de masse n’employant plus personne… de manière artistique et inventive)

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in GESTION RELLE DU GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, REAL MANAGMENT OF GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

16 – LES CYCLES PRÉPONDÉRANTS SUR TERRE, QU’à “RÉVOLUTIONS” HUMAINES ?

ALLONS D’JONQUES !

D’JONCS, queues, comme je l’ai dit (dans un texte qui n’apparaît pas…, bizarre les blagues des blogs, les miens à éclipses, très genre B.D. !), j’ai découvert en aviation légère au Maroc en 69, à mes débuts pratiques en thermodynamique, que :

– LE CYCLE DE L’EAU LIÉ A L’ÉVAPORATION ARBORÉE DES FORÊTS EN PENTE, MOTEUR TRÈS PUISSANT est prépondérant sur TERRE, sur nos continents…. (cycles visibles sous forme de nuage lenticulaire coiffant en convergeant de condensation atmosphérique les sommets des volcans du de la péninsule de Kamtchatka , dans le documentaire : “Les ourses et les saumons”, dont est extraite la photo jointe)

Volcan convectif du Kamtchatcka à nuage lenticulaire
Kamtchatka – volcans boisés – convection et convergence (condensation

– D’où l’importance aéraulique et thermique de RETENIR l’EAU PARTOUT, de plus gardée et retenue PROPRE  (l’humus filtrant de même!) avec énormément d’ARBRES et de végétation la plus diversifiée en Terrasses horizontales à Talus arborés, style forêt-jardins d’Agroforesterie ! (v. wilkipedia)

CE QUI NOUS CONCERNE… ! Car on en est de plus en plus éloigné… de ces forêts vierges protectrices et nécessaires…, foisonnantes de toutes formes liées de vitalité cumulée que l’on ne trouvera jamais en ville !

Autant que les cycles au fond des océans, et plus encore…, puisque la VIE VÉGÉTALE , animale et humaine en dépendent directement !!!

Notre “vaillante civilisation” endurcie en son béton “protecteur” a énormé-aimant tendance à l’OUBLIER… !

D’ailleurs, les prévisions récentes laisserait entendre que les mégalopoles (grandissant à la folie) manqueraient d’eau propre et potable vers 2500 ! Un milliard d’humains pourrait être touché, disposant de moins de 100 litres par jour…! (source: Science et Vie N° 1125, de juin 2011)

Il y a donc des raisons évidentes de changer tous les paysages qui le permettent de manière progressive, douce, mais drastique, telle que proposé plus haut, tant qu’on a encore du pétrole pour faire fonctionner les engins de terrassement nécessaires (pour de petites surfaces de quelques hectares, une tracto-pelle sur chenilles suffit, tel que je l’ai vu se réaliser en 1976, en aménagement de buttes en programme paysagiste arboré à Gif (91190 – localité : Chevry).

Et surtout, de multiplier les épandages en rizières à talus arborés systématiquement partout, en contrebas de chaque ferme et maison isolée, afin que les rivières soient à nouveau claires et potables… (très loin d’être le cas, vus que chaque champs inondé de lisier, de fumier, rejette plein d’eaux chargées et noirâtre en contrebas des champs, qui vont directement aux fossé puis droit à la rivière !!!).

Et là que fait la Commission Européenne pour l’environnement ? Que décide l’ONU au niveau mondial ? Rien ! Ce rien finit par faire déborder les vases, la coupe mondiale est pleine de déchets “inoffensif, chacun dans son coin à les additionner, personne pour en faire suffisamment l’analyse large, régionale et apporter des solutions simples.

Je le fais ! ‘Benne-hiii-s’haies’… moite, car le méthane est 21 fois pire (au moins que le CO2 dans l’effet de serre, et bizarrement aucune ferme à le récupérer pour s’éviter chauffage et autres consommations d’électricité, de fuel coûteuses !

Un ingénieur ‘agro-nomme-meuuu’ que je questionnais, lui-même éleveur, “s’abaissant” d’une simple mou à me dire (sans oser me fixer dans les yeux…) qu’il attendait les subventions européennes ou étatiques pour réagir. Lesquelles ne viennent pas !

Encore et Z’en-core, l’on se ‘mort l’aqueux’ !

Honte à nos systèmes qui ne suivent “rien” et ne décident de “rien” ! la porcherie productiviste “prétendue obligée à suivre le pire” est pleine de porc à grosse bedaines qui s’enrichissent pour ne plus avoir à bouger du tout.

Puis, une fois riches à triches, gros à en éclater, toujours perchés plein de dédains sur leurs véhicules énormes, polluants en masse (ne suçant pas leur méthane en trop, pas séparé du compost qui pourrait ensuite être réintroduit en sillons en prairies…), ils s’étonnent de mourir jeunes, ou d’être si endettés que crus de se suicider (400 l’an dernier, dit-on!).

Preuve que la méthode de ce type d’agriculture et d’élevages intensifs, tout fait à la va-vite, à oeillères orientées vers les pires abusifs de la nature, est un fiasco total pour la qualité, l’équilibre microbien et hydrique de “nos” terres,,,.; jamais noyées pour filtrer l’eau ; supprimer les parasites de manière vraiment écologique ; et recharger nos nappes phréatiques…! Tous ces problèmes non résolus actuellement, sinon en proposant de faire des barrages de trop, fragiles aux séismes sur les bassins versant (comme en amont des affluents de la Sien, pour prétendre “réguler” les crues, alors qu’ils seront totalement insuffisants et que les responsables… le savent !

CHER-CHèRE l’ERRE-HEURES/HEURTS !

L’équilibre climatique totalement nécessaire de nos paysages, au niveaux local et mondial jamais réglé à fond !

La relance d’impôts sécheresses prétendus… “normaux” !   On nous roule et on aime ça ! On en redemande !

“ON” FAIT JUSTE SEMBLANT DE SURVEILLER DE “GÉRER”, MAIS JUSTE LE MINIMUM, en exigeant le maximum de fric à travers les prix EXORBITANTS…, totalement INJUSTIFIÉS…, de l’eau de l’électricité prétendus “EN MANQUE” !

Alors qu’une simple roue à godet de 3 m de diamètre et de 2m 50 de large peut fournir 50 kw avec un débit faible de 1m/s en n’importe quel vallon qui se situerait en aval d’une forêt-jardin à terrasses à talus arborés, strictement indispensables pour garder l’humus et faire éponges CLIMATIQUES et planétaires durables !!!

CHERCHEZ l’ERREUR… dans les RAVINES de forêts franc-chais-aises, complètement ÉRODÉES   vous LES Y TROUVEREZ…, de partout… ! LE monde citadin s’en contre fous, ferme les yeux !

Et le climat trinque, de l’Himalaya jusqu’au fin fond de l’Afrique…, le Mékong à sec en fournit la preuve (alors que dans mon enfance, il ne pouvait l’être en manque d’eau…, je l’ai vu de mes propres yeux en fin des années cinquante !)

Les arbres bi-centenaires abattus en masse…, mais avec guère autant d’humus que jadis (en profondeur respectable) pour qu’ils repoussent à la même vitesse… !

Alors qu’en Agroforesterie, l’INRA a prouvé par un test que de telles dispositions paysagistes au moins plus à plat, pouvait faire croître les arbres six fois plus vite !

Mais les forestiers et bûcherons s’en foutent…, puisque dans ma région malgré mes appels justifiés aux changements du genre, rien n’a été fait… depuis…, deux puits… Alors quand plus assez d’eau n’est stockée en suffisance en nos forêts (là où elle devrait être en grande abondance, en sources JAMAIS TARIES…), étonnons-nous des sécheresses à répétition !

La ravine forestière cache la sécheresse et la pauvreté des sols sensés être pleins d’humus. Ce n’est plus le cas : juste quelques cm, et seulement là où le sol n’est pas trop en pente (à moins de 1/2 cm par m d’après mes tests…, )

ERREUR d’OBSERVATION à LONG TERME ! DE TESTS VALABLES, de remise en cause de Soi…, ENCORE ET TOUJOURS !

Les humains sûrs de leur fait et de leurres fêtes, pullulent…, particulièrement en France !

Ailleurs, c’est souvent pire dès que des prétendues “religions” s’en mêlent, justifiant toutes les excuses à paresses fixes en bâtiments “sacrés” (qui ne créent rien de nouveau…), collés les uns aux autres en viles villes, comme partout plus au sud, côté ‘crée…-tiens’ autant que… ‘paille… rien’ !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

15 – COMPARER DES ÉVOLUTIONS, JUSTE AU SEUL NIVEAU TECHNOLOGIQUE SERAIT ILLUSOIRE…

FAUSSE “VALORISATION” PARTIELLE DES ÉPOQUES ET SOCIÉTÉS, ENCORE ET TOUJOURS !

Notre époque se caractérise par l’idée que la technologie pourrait presque tout résoudre, donner assez de “punch” pour que l’on s’en satisfasse. Douce illusion !

Les cycles de l’humanité penchent excessivement, par périodes vers des excès différents, assez souvent semblables, à uniformes et positions assises sur des trônes, en podiums, en banquets. On redonne régulièrement aux médias les mêmes scénarios désuets…, comme à chaque “fête” à marionnettes au pas cadencé rappelant la victoire très tangente et incertaine de la dernière guerre (défaite de l’autre côté, ne l’oublions pas !).

La cohérence mondiale (paix, stabilité évolution réussie, équitable, satisfaisante pour l’ensemble, tolérée, amour de soi, respect des autres…) s’oppose à la dé-cohérence facile (désordres, conflits, ingérences, mauvaises gestions, aveuglement des structures figées, désorientation des esprits et des modes de vie…). Ce que l’on nomme opposition dualiste “obligée”, à défaut de dire pouvoir les réunir, en juguler les dérives.

La technologie (de hautes vibrations en numérologie (maître-nombre 22 en actif, en extériorisation et intériorisation) nous oblige à bouger.

Les recherches abondent, les systèmes économiques sont en perpétuelle effervescence, ‘Net-ment’ trop semble-t-il s’il n’y a plus que des assis stressés (sans assez de NET moi EN) devant des diagrammes et des chiffres (ce que j’ai fait pendant 5 ans en contrôle des performances cimentières de 52 usines réparties de par le monde, fonctionnant avec des critères jusque là différents, la galère – à l’image des limites boursières imposées par des règles autant draconiennes que débiles – jeux de fous sans sens évolutif réel, trop figé sur des attentes toujours les mêmes…, performances pour les rares seuls actionnaires à gros portefeuille, les autres y laissant des plumes avec taxations et commissions des banques…) ‘JEUX PASSENT’ VITE !

COHÉSIONS ET DÉ-COHÉSIONS S’AFFRONTENT, AU LIEU DE SE COMPLÉTER HARMONIEUSEMENT !

Remarquons que notre société est entièrement SOUS HYPNOSE ! Elle ne veut croire qu’à des versions étroites de réalité. Alors que les potentiels créatifs en sont innombrables, sans fin…! Nos systèmes actuels, tournés vers le passé, obsédés de rester dans une prétendue “tradition” valable (vue que du côté arrangeant…), se fige et se scléroses insidieusement, pour des raisons toutes assez obscures, floues, peu analysées et pas dévoilées massivement. Dès lors, les masses pop-Put-l’erre descendent dans la rue (à défaut de le faire dans les champs et prairies pleins d’oiseaux en forêts jardins à talus arborés pour y respirer un peu mieux !).

Les limites de la technologie excessivement poussée, aboutissant à toutes formes d’immobilisme structurel…, et aux déserts…, nous apparaissent  : depuis que la manne du pétrole semble se tarir ( sur fond  de jeux spéculatifs fous des bourses pour faire peur ; où l’argent n’est même plus un outil collectif facteur d’harmonies accrues ; et, chacun à chercher à tirer “seul” son épingle du jeu ; les paradis fiscaux à compter leurs sous et les golden-boy à jouer les arrivés en Porche ou Lamborgini…; jusqu’à la prochaine crise financière, ou à folies bancaires “cachées” ou la crise remet tout à plat…  Et vogue la galère des surendettements personnels et étatiques : sur fond d’immobilisme immobilier qui “s’envole”… (exit la confiance des “pigeons” si ayant des portefeuilles “d’actions” limités et ne bougeant pas !) Jeux de dingues encore cru “acceptables”  pour ceux “ayant la chance” de vivre en Centre villes “prisés” (à prix haïs…), et à cancers garantis avec tant de pollutions, réparties par des excès de vrais pigeons encore heureux de battre des ailes se sachant “utiles” d’être là pour remuer le “caca sociétal” surpeuplé…!

Je vous ai dressé un court tableau noir de nos situations mondiales. Mais, à peine ébauché, tant il nécessiterait d’être mieux finement analysé, pour refléter par secteurs “entiers” la paranoïa collective d’une société résignée à SUBIR…. (seuls “quelques” ghettos des banlieues “bien portants”, en “expansion”, comme à Lima, face au désert…, les citadins à s’extasier devant des églises chéries…, ne signifiant rien face à la montée des déséquilibres présents…) !

En évolution que l’on n’envisage pas du tout divine et créatrice pour elle-même. Jamais assez au travers de parcours mieux dits, mieux anticipés largement, mieux voulus arrivant bénéfiques et harmonieux chez chacun…! Sans plus aucune référence au passé “sûr”… Lequel a de toute façon décroché au niveau quantique : effacé pour de bon, aucune continuité valable à regarder “dans un quelconque miroir nanométrique”.

Commençons donc par ne pas nous observer, nous juger dans le miroir chaque matin en nous lavant les dents, car l’image que l’on y voit est fausse :  y mirant le reflet de nos tensions nocturnes et rien d’autre ! Ces tensions crues répétitives, en plus…, ne le sont pas ! Bien effaçables chaque soir si l’on s’affirme dormir paisiblement, remis à neuf au lever…! Qui le fait, comme bon ‘prés-ambule’, au lieu de croire “immanquablement” finir en ambulance…?

LES EXODES MASSIVES VERS LES MÉGALOPOLES ENFIN JUGULÉES ?

Le malheureux exemple de Lima au Pérou est l’évidence que les “dirigeants” actuels se moquent pas mal des dérives paysagistes en milieux fragiles des campagnes (là-bas les arbres prétendus ne poussant pas en latitude, alors que quelques rares effrontés y arrive, mieux dits). Ces citadins prétentieux (prêt tend cieux…) préfèrent leurs jeux factices et artificiels à celui de satisfaire la végétation et ceux qui voudraient vivre en son sain avec toute l’eau et climats qui tiennent.

ALors, comme l’exemple du microcosme nippon (ni pond ni maux-vets/mets côté fous-chie (en), plus que la moite hyenne…), ne nous étonnons pas que des vues dures de la Terre retournent l’équivalent littéral.

Comme je me le suis prouvé au Maroc, en février 69, touché par un séisme de 7.2 (‘Haies-Shell’ de Riches-t’erre au large de ‘Lisse-bones’), il est possible de crier au séisme : “C’est ‘As-s’haies !”, et celui-ci, devenu à amplitudes monumentales qui cassaient les armatures de béton armé, de cesser sur le champs ! A l’encontre de ma soeur (qui paniqua complètement au sujet de ses gosses) également là-bas à l’époque, son mari en coopération comme moi,  j’ai rigolé assis sur mon lit et exprimé ma volonté suprême d’être.

Cohérence quantique liée à l’esprit créateur, littérale, comme je vous aime !

Cessons donc nos simagrées à cimes à graisses, que de gratte-ciels’ d’enfermés dedans à vie,  pleins de croyances “vulnérables”. Les japonais devraient élever des temples shinto aux énergies planétaires dites douces, sans heurts “majeurs/nageurs”, elle le seront, ce sera littéral là aussi !

Au lieu d’apprendre à se cacher sous une table en se “préparant au pire”…, d’enseigner aux populations et d’abord au jeunes à se tenir bien droit et crier : “C’est assez… les cétacés…, on sait que c’est vous!” avec un rire de baleine !

De ceux fêtent,  les tsunamis ira se cacher doucement sous des replis terrestres comme un lézard sous une roche tendre, les “dragons en furie” renvoyés aux objets trous-vêt… On disait ‘trous-viet’ au ‘Vie-êtes N’âmes’ (que je ‘chais rite’…, hâte Choum… !!!!) dans mon enfance, par là bas, à voir les cyclones et pluies à gouttes en oeufs de pigeons, interminables, retenues en rizière de manière presque “idéale” (car sans arbres en bordure pour boire l’eau en excès, comme en Amazonie…, passons !).

Donc, vous constaterez de plus en plus que nos dits “dirigeants” bien ‘sueur toux rapporte’ veulent ignorer les déserts, les érosions, les sécheresses, les ouragans et tornades qui font cependant partie intégrante, en vrai, de la dé-cohérence quantique de nos esprits négligeant l’Ensemble. Il n’y a malheureusement plus que des médiums, tel Greg Bradden ou Barabra Marciniak pour le crier (éditions Ariane au Québec), les scientifique aussi… / hausse-cils !

Et j’essaye de les suivre dans leurs arguties n’y mêlant pas leur esprit quantique, alors que leurs expériences fines sont faussées par leurs attentes…, et jeux noeuds/n’oueds le put pas !

IGNORER ou SE MOQUER DE LA COHÉRENCE QUANTIQUE GLOBALE, VITALE, DOUCE EST DANGEREUX, ET, C’EST UN MANQUE ‘FLAG-REND/rentre’ D’AMOUR DE “TOUT CE QUI EST” !

Vous remarquerez que je ne parle pas d’incohérences… Pourtant mon parcours personnel en fût remplis à ‘rases-bords’ (genre coup d’hélice de hors bord, la guérison crue impossible à ma jambe au Cambodge, car le truc fait en fait à la piscine…, sur un clou rouillé d’une structure en fer à lampes artificielles, bêtement mis en piscine pour faire “fête des eaux”, dans de l’eau jugée “sale” alors que trop chlore mais pas assez changée souvent, et jeuu meuu retournais que cela mit des mois à se guérir !)

“TU FERAS MATHEUX MON FILS…, CAR TU ES Y DÉJÀ “BON”…”…, ET VLAN : CLAQUE ÉNORME… pour L’UNIVERSALITÉ DES APPRENTISSAGES à ÉVOLUTIONS ÉQUILIBRÉES

J’étais un cancre qui ne pouvait rien intégrer, pas s’hypnotiser…, après ma sortie de corps vers 5 ans ! Jeu laids échappée Bell’s !

Vous n’auriez pas mes dissertations médiumniques intuitives… qui vous barbent (la mienne pas rasée/‘Ra-sait’ non plus, jouant les Ben-ne L’ADD-EN !) ; et vous pourriez mieux respirer en vous promenant ailleurs plus vrais que la moyenne… ; que de faire “bouger” l’écran sur vos genoux fébriles cagneux sans muscle, et d’attendre fébrilement un texto dans l’autre main avec un pas mobile de ‘tel-ai-faux-on’ ‘cellule-erre’… Seul le bout du doigt calleux et musclé, ce que je vois avec mon troisième-oeil à B.D. de drone cloné imitant un camé-laid-honte !

Gamin, en Asie, j’aurais dû comprendre que le frigidaire trop plein de mon ami, fils d’ambassadeur… (à “embrassades” des heures ”dures rentes’…), le rendait explosif : tout le temps à chercher à construire des fusées pour se libérer de son monde à corps trop potelé, trop nourri de sucre et de graisses (il a d’ailleurs fait longtemps plus tard ‘un tend’ voleur de tableaux de maîtres dans les chateaux francs-chais, avec la consolation d’avoir un “faux-entre-filet” dans les journaux, pas du tout Treillis Cosmique puisque ne pouvant rentrer à travers le quota des mailles de ‘cell-luit/l’huitre-scie’…. sûre t’erre) !

On ne buvait que des boissons sucrées, coca et autres jus de fruits, sirops artificiels, l’eau dite douteuse au robinet… J’aurais dû percevoir, déjà, la mainmise du commerce citadin et mondial sur nos vies ! De me souvenir qu’à Paris, l’eau avait aussi un goût bizarre…! Fou comme l’on s’habitue vite, se résigne au pire, aux restrictions dites normales !

Alors que l’eau retenue serait abondante de partout en terrasses à talus arborés, épuratrices de fait (même pour nos eaux usées en aval de la maison puisque 3 parcelles de 9 m2 suffisent dit l’ADEME) !

On nous vend “en plus” que cela “risquerait” de faire “plus” de méthane à cause des gaz de marais ! J’y ai regardé” de plus près, réalisant de telles micro-terrasses (de 50m2) à talus arborés en mon jardin… En fait, même sur de l’argile présent partout en sous-couche, il y n’y a aucune rétention d’eau stagnante  ! Mais aussi, tant que les arbres ne sont pas assez grands et nombreux autour, plus aucune humidité suffisante non plus !

Il y a donc des comportements climatiques et paysagistes précis à enseigner, à faire passer et à proposer de vivre, en harmonie RÉELLE D’ENSEMBLE !

Ceux qui en doutent devraient revenir faire ces stages de formation en pleine nature, avant de passer motoculteurs et outils débroussailleurs avec sécheresses et érosions garanties…, phobiques de trop d’insectes , de vie ici et là, à la folie !

C’est plus urgent pour la planète VITALE, fragile en surface, peu épaisse et instable que de proposer des “stages” hypnotiques ‘d’informes-hâtifs’ en ‘informe-hâte-tics’ !

Oui, une maison trop nettoyée et aseptisée ne suffit pas sur Terre  !

Tiens, pour nous soulager ‘voute haies moites’, je vais aller pisser trois gouttes dans le jardin, follement à sec depuis 4 mois…, dans l’attente du deuxième orage minable promis par la météo, elle prétendue désorientée !

QUI FAIT RÉELLEMENT CE QUI FAUT POUR QUE D’ABORD L’ENSEMBLE VITAL NORMAL CONVIENNE…?

FONCTIONNE DE TOUS CÔTÉS, sans “RÉFLEXES CERNÉS“, spécieux de “SPÉCIALISTES” aveugles des problèmes “ne les concernant pas”… DES PROBLEMES CLIMATIQUES THERMIQUES ET PAYSAGISTES MAJEURS ! La technologie crue la seule “gagnante” ! Jeux d’échecs de ‘gags-niant’ des évidences ! Fou non ?

N’épiloguons plus sur les foutues écoles de gland-deux rien qu’en viles villes et “bonnes” à Jet-tait  !

GLANDEUSES GRANDES ECOLES, de la NAISSANCE (primaire et pas primordiale)  à LA “MORT” (qui n’e est pas une…)

Le pire des paradoxe est de ne pas enseigner à l’enfant, aux jeunes, qu’ils sont déjà multidimensionnels, pour qu’ils se calment se disent mieux, écoutent la synthèse de leur part haute (ne leur aura) déjà là !

Notre côté cru “angélique” sait pleinement ce qu’il fait, en tant que physique de communication quantique, reliée instantanément à Tout ce qui est ! Ce n’est pas une fable, mais une certitudes dont les preuves abondent.

“Notre société sera télépathique, branchée aux meilleures informations harmonieuses d’Ensemble, vraiment voulues interactives et juste, précises, là à temps…, ou ne sera pas !”

 Les maux à Malle-rots/robs débordantes de mensonges ne seront plus tolérables !

Tant que l’on ne dirai pas aux jeunes qu’ils peuvent facilement exploiter de cette façon, bien plus que les 15% de leur cerveau physique,au mental très restreint, copieur, inquiet, souvent phobique et laborieux, en s’alignant à leur côté le plus vaste, le plus amour inconditionnel et informations claires, rien ne fonctionnera mieux sur Terre…!

J’en ai eu “l’exemple” à contrario avec une soeur de mon épouse : toujours prix d’excellence dans le primaire et secondaire (pour faire plaisir à papa, en uniforme de policier, croyant bien faire à pousser tout le monde en cette voie trop studieuse) ! Cette ‘bell’-soeur (pas assez en sueur ni sur le terrain pour s’y rassurer face à la grande diversité naturelle interactive, joyeuse de l’être…), a fini phobique…, incapable de sortir de ses restrictions “calculées” d’avances !

Elle m’a démontré, et pas quelle, que la ville (y vivant en parcelles, en cubes, à l’étroit, en milieu et conduite parcellaire…) rend à réflexes conditionnés, pavloviens ! Hypnose qui aurait poussé le monde ummite à faire moins de villes et moins d’enfants, une fois leurs dernières crises folles passées… à dictateurs enfants !

JEUX ÉLARGIS, VRAIMENT AUTANT LARGES QU’INVISIBLES…, MAIS SÛRS !

Les pléadiens, de leur côté, ne disent pas autres chose : “Maîtrisez d’abord vos pensées, vue plus larges et riches, plus remises constamment à jour…, avant de copier bêtement sur les autres, sur l’hypnose de masse, sensée tenir de manière restrictive et peureuse, pleine d’idées et de concepts faux et inutiles !”

A chacun d’y faire son propre ménage constamment, très relax, en laisser aller dans l’instant présent, surtout, sans se croire et se retourner une vie de possédé ! Pour cela, le ressenti et le nez servent, bien moins trompés que nos yeux !  Quand cela sent le roussi, la saleté, mauvais, inspirez et baignez vos pensées d’amour. Cela VIENT DE VOUS ! Pas des ZOO-autres !

TOUT zoo-zoo que vous ‘cons-temple-haies’ peut vous apparaître sentir “bon” ou “mauvais”, suivant chaque pensée émise à son encontre, au prorata, car c’est littéral et quantique comme l’est votre esprit et vos sens… cervicaux !

J’ai mangé du cerf servi trop vite sur les hauts-plateaux, jeune au Viet-miam…

…C’est ainsi que j’ai pu obtenir mes guérisons ensuite, juste en répétant y tenant et en faisant confiance aux énergies d’Ensemble, quantiques, pour me les retourner… Il suffisait que j’aime l’Ensemble Universel (facile la beauté terrestre ‘meuuu’cons-fondait’ plus que les filles), et l’accepte actif au mieux, littéralement ! Ni sorcier ! Ni divin ! JUSTE RÉEL et INTER-DIMENSIONNEL !

Les multi-dimensionnels sont déjà là…! NOUS, LES E.T. d’extra-terrestres, acceptons enfin qu’on est “envahis” par nous-même…, par nos hologrammes faits de la sagesse immense et douce, silencieuse en nous, de nos vies passées. Là, sauf à ne pas le savoir, le vouloir ou y croire. CHANGEONS !

Mes guérisons “spontanées” que j’appelle se-pond-d’âne-mets et pas damnées furent faciles, simpelment parce que je voulais croire facielment à cette ressource intérieur de confiance si peu exploité. Quand je vois qu’Hadopi cherche à limiter les vols sauvages de musique sur Interne, de piratage, alors que ceux de drogues sont tolérés et que ces musiques peuvent aider les jeunes à se guérir, vous voyez là les pernicieuses dérives des systèmes globalisés liés à l’argent.

Il serait si simple de relever de l’argent sur les comptes de ceux, connus, qui se consacrent à la drogue et aux ventes d’armes pour compenser les artistes et donner, par exemple, plus d’outils et de plants d’arbres à ceux qui font réinsertion délicate dans leurs déserts (comme pépinière du désert au Maroc, soutenue par http://www.Solidamoun.com, qui aurait besoin d’une pelleteuse avec pic à briser les rocs pour creuser ses canaux et faire ses collines en terrasses à talus arborés)…!

Le problème est bien que les aides ne vont jamais là où les besoins vraies priment, en plus souvent détournés parce que pas suivis dans leurs distribution. Voilà donc où pèche le système avec argent. Alors qu’il serait possible d’échanger cela de man ière virtuelle, par ordinateur, tout en libérant les populations des soucis de posséder (ou de trop avoir, les uns avec trop de logements, les autres pas). Ces dérives finacières sont assez inadmissibles en un temps ou notre monde peut se permettre de tout corriger facilement…, s’il le veut ! LE VOULEZ-VOUS, j’attend vos votes :

JE VOTE POUR UNE SOCIÉTÉ VRAIEMENT EQUITABLE LIBÉRÉE DE SOUCIS D’ARGENT : – OUI      – NON

J’essayerais de faire paraître des ‘ss-se-tâte-hii-ceux-tics/ties-queues’ ‘haies-quittent-table’ !

DÉRIVES SOCIOLOGIQUES ET DERIVES CLIMATIQUES CORRESPONDANTES

Savez-vous qu’un grand chêne transpire des tonnes et des tonnes d’eau en été, puisées bien plus profondément que les haies ! Savez-vous que si les petites routes de campagne étaient plantées des deux côtés de rangées de ces arbres…, il n’y aurait pas tant de bitume qui surchauffe l’atmosphère ! Et pourquoi ne pas rendre les autoroutes blanches ou jaunes, réfléchissantes, lumineuse, pour que le soleil s’y reflète vers l’espace, plus que de faire infra-rouges en masse surchauffant l’atmosphère… !

Mesurette diriez-vous ? Pas si sûr ! Allez comparer avec un four de cimenterie et vous verrez qu’ils y a très peu de différence. On admet ces fours solaires généralisés sur des millions de kms, car sans CO2, sans en voir la nocivité chiffré pour le climat, à l’égal des déserts et terres asséchées laissées à l’abandon…!

Et comme en Mongolie…, Australie (et de plus en plus de partout), viennent tôt ou tard les  moussons annuelles ré-équilibrantes inondations catastrophiques. Bizarrement pour des villes qui ne savent que de se mettre trop près des fleuves pour “avoir de la fraîcheur” (en ville qu’à béton et sans arbre… bonzes jours cramés !), alors que c’est en altitude arborée qu’il y en a le plus. Les sommets lieux de convergence et d’accélération des convections dont les moteurs aérauliques et thermiques sont les arbres plantés en dessous, dans la pente.

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , | Leave a comment

14 – LA COOPÉRATION FINANCIÈRE MONDIALE PEUT-ELLE FAIRE PEAU NEUVE ? La réponse est OUI ! La Biéconomie de transition : Mondiale + actuelle

14/1 – LES PAYS EN DÉROUTE FINANCIÈRE (OU ‘ZOOS-AUTRE’SS’…, CLIMATIQUE et SOCIALE)

Nous n’avons jamais choisi de venir  nous incarner une fois de plus sur Terre pour enfoncer, forcer la nature, “les autres” (régions, pays, populations, sociétés, travailleurs, classes d’âge…, gosses, etc.) dans leur “caca” trop chaud (dirait le cosaque au coeur tendre). Ni pour nous battre à cause de “manques” artificiels !

C’est révolu ! La conscience humaine l’a enfin compris et n’a pas à revenir encore et hante-core sur les mêmes apprentissages les plus bestiaux et grotesques ! Toux-j’ours… et, hante core à se noyer avec les pôles ‘qu’hiii’ tiquent… !

Une solidarité mondiale réfléchie, responsable de tous côtés (surpopulation et urbanisation, déforestation, écologie, économie, finances…, ne versant plus dans le ridicule du refus de changer, toujours à croire un “chaos” spéculatif seul possible…) pourrait avoir plus qu’intérêt à s’instaurer rapidement !

Sans faire “notations” des bourses mondiales au pire.

“seules” à ‘perd-maîtres’  quelques ‘pris-vite-l’ais-je-chier’ de tricher à vie sur “une dernière” spéculation abusive de trop, vite “bonne” à écraser encore et encore les systèmes en difficulté : ceux naturels ou sages, les plus fragiles…!

Ces notations ‘spaie-cule-hâtives’ n’ont aucun sens au niveau de la sagesse cosmique que nous avons du côté des âmes…, de la Coopération Universelle évolutive ardemment souhaitée et visiblement brillamment gestionnaire en tout univers local un peu éclairé (www.urantia.org/fr – Le livre, vous le clame avec précision céleste…).

La Confédération Galactique serait “là”, nous surveillant de près, pour voir jusqu’à quel point nous irons “au pire” (en croyant “tout se permettre” dans un libre-arbitre qui déraille du côté de l’ego démesuré et faux, à feux d’artifices).  Mais après…, ces hypnoses “tentantes”prises d’une vie à l’autre…, comment remonter la pente ?

(“Tente-tente… ?” demande Langes Kadafi, entourée de ses 72 vierges très impalpables et plus qu’intangibles )

Tiens donc : quand donc l’âme “se réintégrera-t-elle ? L’entité choisie complète conscience universelle la plus sage” et vraie (Lumière et Vie). L’incarné voulu (vous lutte ?) tout observer au plus Vrai, et mieux  dire acquérir les vérités évolutives qu’il veut VIVRE…?

Y arriverait-il “seul” dans son coin ? Par exemple, avec son JE SUIS CE QUE JE CHOISIS LARGEMENT d’ÊTRE ? De s’entoure d’énergies littérales, précises et sûres, du genre : “Je ne vais que vers une vie qui ne nuit à personne, qui m’équilibre avec le vivant au mieux possible, et, toute anxiété est révolue !” 

A chacun (e) en son unicité d’être d’y mettre plus de conviction et de passion utile…, de se dire obtenir celles les plus larges et évolutives, sans jamais lâcher le manche de la cognée (ni la barre du dériveur à garder au plus près du “lit de vent” de conscience nécessaire à l’évolution interactive, présente, littérale et sûre, différente du monde où il se trouve).

Dieu ne saurait pas tout ! L’esprit universel n’aurait pas que cette chatte t’erre-restes… à fouetter/’fous-étés’ ! Nous serions sur Terre pour y apprendre à nous débrouiller “seuls”, se choisir en des mondes physiques plus lents que les créations angéliques, pour mieux cerner les dérives hypnotiques en tous genres (dont celles angéliques). De s’améliorer toujours plus en bon apprenti créateurs que nous sommes déjà depuis des lustres…, des milliers de vies passées pour beaucoup, semble-t-il.

Dès lors que nous ne l’envisageons plus comme une école Universelle splendide, il faudrait repartir tôt ou tard et refaire ses classes de gestion de soi ailleurs, sous d’autres formes plus subtiles, ou d’apprendre à servir…!

Dans la prodigieuse et très diversifiée immensité des univers multiples, rien ne serait tout à fait pareil.. RIEN ! Si nous sommes là, sur Terre, dans l’immensité éventuelle de nos parcours d’âmes presque éternels d’abord “mortels” fous-fous, puis éventuellement plus spirituels et ordonnés, ce serait pour apprécier cette leçon pratique d’auto-gestion vitale comme elle vient, le plus possible en lâcher-prise sain, le mental au second plan, à corps enseignant individuel voulu gardé parfait, sans mal-à-dits, sans s’être ‘soi-nié’ !

“Il faut le dire…!” (Francis Blanche et Pierre Dax)

Rester dans l’instant présent, vu sage et sûr comme on se le souhaite, de plus en plus confiant, et mieux dit, n’est pas compliqué à vivre…! L’esprit littéral retournera ce sûr large et pas un autre…, autant que nous y tenons vraiment…, sans revenir derrière à trop en douter ! Ne croyez pas que je m’égare, je vous dresse l’ECONOMIE du PIRE : se croire pieds et poings liés chez les toubibs et à la sécurité “sociale”/’sots-sciés-aïe’ (en assurances santés ruineuses) !

C’est le doute (philosophique ou scientifique, cartésien et athée) qui est le pire sur Terre ! HYPNOSE MAJEURE, s’il en est ! A l’inverse, aucune religion n’est nécessaire pour expérimenter des retours sûrs de nos créations littérales…, bien au contraire ! Croire à des “dieux” ou à des systèmes terrestres “qui tireraient les ficelles” fait systématiquement revenir à “la victimisation” fataliste à complots planétaires relevant des pires superstitions passées…!

Les humains sont “très forts” pour s’inventer de tels “complots” ou des drames insensés de tous côtés…, et une fois la mèche allumée, les médias tirent derrière à boulets rouges…! Sic ! Admettons que c’est un jeu de soi avec Soi-même, d’abord…, et le fruit véreux d’effets collectifs extérieurs, bon qu’à croire devoir persister en des croyances bloquées, ne s’aimant pas en vérités croissantes (ce que les pays à croissant gras connaissent bien, juste à quartier de “L’une”, l’unité en soi rarement crue déjà là, les plus manipulateurs facilement hystériques, prétendus “possédés par d’autres”!).

Bien évidemment des évènements extérieurs pénibles surviendront, si l’on n’a pas su  d’abord, correctement, plus librement se voir créatif SIMPLE de sa vie à soi, pleinement responsable de chacune de nos pensées et attentes excessives.

Alors, on est dans la mélasse, le goudron “avec les autres” (mais, en fait, jamais de la même ‘manie-erre’ ni exactement pour les mêmes raisons, sauf qu’à jouer les côtés piles et face plus qu’en confrontation inutile et dramatique ‘ass’ souhaits) !

Par contre, ceux qui se relaxeront souvent l’esprit, sans “suivre de modèles imposés”, s’appliqueront à se dire mieux y arriver en COOPÉRATION MONDIALE INTERACTIVE HARMONIEUSE, sans que cela leur nuise d’aucune façon, ni aux autres. Et, ils le vivront avec de plus en plus de succès, de bonheur, de surprises nettes et réelles, tout comme je l’ai fait.

A ‘conne-diction’ de ne pas se répéter en des prières creuses, sans sens…; et plus de se chanter la vie avec réalisme, large, mais précisément dite… (ou répéter jusqu’à un résultat quand il faut se guérir – comme je l’ai fait, vu Unité Céleste Amour de soi et de Tout ce qui est) Donc, d’être honnête, VRAI, patients et ‘mode-EST’ avec Sa propre Vie au corps si performant quand on ne le dénie pas dès l’enfance (comme mon épouse “J’ose-N’êtes”…) !

Jeune, j’avais souhaité partir en coopération au Maroc, et cela s’est engrené parfaitement bien ! Je n’ai pas cherché à craindre quoique ce soit à l’avance…, mais ai gardé confiance en ma bonne étoile…, même avec un diplôme “tout juste” (de B.T.S en bureau d’études de mécanique générale). Puis, m’étant déjà préparé par des stages préalables à rentrer dans un grand groupe cimentier, cela fût possible. Car…, je n’y voyais, ne spéculais sur aucun empêchement…, aucune brume, aucune tempête, à l’approche des récifs.  Le reste s’enchaîna bien pour que je finisse dans LE VRAI savoir-faire cimes-entières…, une fois dépassé celui cimentier…, pour vous le servir !

(‘sang’ ‘fine-rire’ par le cimeterre, menant droit au cimetière, comme certains moines ‘all-gère… rien’ (Tibérine – t’hiii-béé-erre-IN ?), attendant “leur pire sacrifice pour “dieu” en crue “bonne punition” céleste…, sans leur part divine intérieure sûre, présente, répétée pleine de “DITS-EUS…!)

Hors, de nos JOURS ON SPÉCULE… à MORT, dans l’exagération pour tout !

‘SS’PAIE-CULE-HAIES’, est restrictif ! Horriblement restrictif pour nos aides célestes (toujours-là en nos énergies, capables de nous voir et nous conseiller à distance quantique, en dimensions autres…; “qui n’existerait pas” disent les athées, spirituels quand même, malgré eux, rien qu’avec leur mental rabougri !)

De nos jours, les conditions ne semblent “plus les mêmes”, alors les jeunes se stressent à essayer de suivre la folie des choses extérieures, au lieu de d’abord se recentrer sur l’assurance retournée, primaire et quantique de l’esprit, qu’ils veulent se dire avoir vraiment.

Eux aussi spéculent sur un diplôme, s’endettent à la folie (aux USA, fou, creé’ZZ-hiii)…, commencent par s’inquiéter (sinon ‘seins-quiet-taie’ – opérations aux seins avant et après, pour retirer les nodules de silicone égarés et cancérigènes…), à bouger des muscles gras, à lutter, à pousser des coudes pour tricher (avoir un beau faux diplôme) comme le ministre de la justice allemande, récemment (2010).

Mais, justement, comme “il sera fait selon votre foi”, au prorata… de vos délires exactement autant que de votre foi équilibrée : si vous commencez par vous inquiéter, les choses vous seront retournées telles…, rien ne tournera réellement rond…, ni huilé aux entournures avec efficacité et sagesse  par vos guides.

Les retours karmiques sont seulement votre “divinité” d’être dite comme vous voulez la croire, et si c’est “au pire”…, gaffe ! Se bloquer sur une position de croyance gardée dure, implacable, mordicus…, cela finit toujours en explosion ou accident (j’en ai eu plus que ma part pour l’apprendrre à mes dépends!).

Il est temps, donc, qu’on cesse tous de croire à des “fatalités” planétaires catastrophique, genre effet des serre “incontrôlable”…, genre l’an 2000, date ‘fat-hiii-disque’ reportée ensuite à 2012…, puis ensuite à 2030 par décisions “d’experts”, tous mentaux et très fatalistes, mais qui ne l’admettent pas… La carotte des ânes ‘ants-serre-hiii’ pour naïfs ‘pas-tente-taie’ !

Ou sinon ils veulent croire à des positions “d’élites enviées”… Là, j’en ai côtoyées et frôlée de près (comme un président du Medef à ‘partis-culent’ (avant son changement de sigle, toujours sans elfes mais avec Elf, et jamais allé méditer à Delphes s’il y avait des énergies plus télépathiques là-bas)… Aucune position “d’élite” n’est enviable : juste en des rôles forcés, peu libres, une fois pris dedans en ‘COST- Hume’/hue-meuuu/meute ‘tri-pête’ !

Encore/‘hante-core’ ‘queue’ certains en attente de ‘l’âme-sueur’ ‘ss’paie-culs-ronds’ sur 2112…, avec une belle “symétrie”/scie-mâitres-rites, jouant les crânes d’oeuf, style autruches (à lunettes et un peu sourds) crus “les seuls” à avoir peur (mon père de ceux-là, à écouter de trop la radio ou les dites “nouvelles répétitives” en buvant son ‘vain’ cuit à petites doses de philosophie à doutes immensesqu’intel-laids-queues-tuent-ailes’ ) :

RIEN QUE DE L’HYPNOSE ‘PAIX-Hiii-HANTE’ pour nous recréer des dépendances, pensées à tort “pratiques”, “bien ‘eau’ courant”…, pour les tordus crus “au pouvoir” , “pouvant ‘toussent ss’SS permettre” (sauf des hais qui tiennent au vent sur les terrasses d’immeubles chics au dernier étage  !).

Et, arrivé à un certain niveau de complexité sociale, ces jeux “enfantins” ou débiles ne marchent plus ! Même plus “mobile” au niveau ‘cells-lutte-l’errent’

Les autistes…, paraît-ils plus interdimensionnels que nous…, attendraient tout autre chose : une conduite intérieure INTUITIVE CALME, sans programme ni répétition figée, obligée : où tout enseignement nouveau serait en interactivité SENSIBLE, complète, en invention intérieure et extérieure permanente ! Là, nous ne savons pas faire !

Il faut “que le gosse rentre dans le moule besif“… /baisse slip (fessée en prime ou bonnet d’âne…) !

Mais, à terme, ce serait toute la société redevenue généreuse et sans calcul spéculatif d’avance (restrictif en diable…), qui devrait changer, évoluer ainsi…: interactive, consciente d’être bien plus efficace. Chacun dans son instant présent. Celui vu large et abondant au poil, parfaitement synchronisé avec l’ensemble… Plus besoin de mouiller son froc comme un gosse fautif !

Les indiens du troc vivaient cela de manière télépathique, comme par exemple depuis des millénaires ceux des hauts plateaux en Equateur (les kogis – “Le coeur du monde”, chez Albin-Michel) !

Nous n’avons rien à inventer ! Juste nos passés très calmes de chamans, télépathiques, à décréter souvent, jusqu’à à remarquer le vivre, de retrouver synchronisés au plus parfait de  l’Univers, à celui de la planète, dans l’instant présent. Avec les potentiels doux et presque miraculeux tant ils sont atemporels…, qui se découvrent alors, bien plus larges et réussis. Puis de perdurer à les croire possibles.

CELA A TOUJOURS ÉTÉ… ! CE N’EST NI NOUVEAU, NI “PARANORMAL” ! Juste de la physique brillamment quantique inter-reliée à l’esprit créatif de chacun, et du monde tout entier, dans le libre-arbitre “unique” des uns et des autres en perpétuelle re-découverte de soi, en expérimentation permanente de sauts de conscience qui produisent plus d’effets très harmonieux. Sans faille ni risque à craindre, sans catastrophe attendue “de pieds fermes”… !

INCH AILLE-Là ! Vous voulez un coup de pouce (sans sculpture ‘rite-Gide’), pas besoin même, mangez… de ‘l’AILLE’ ! Cela dégage-rases votre ‘GAZE-ON’ plus sûrement que n’importe quoi ! Voyez-vous loin dans votre futur, vous retournant vers votre présent en affirmant : “Tout à marché et fonctionné au mieux !”

Vous avez tous les outils de conscience, de confirmation sûre déjà en vous (sans avoir à passer par “celles” à doutes embrouillés des dites “églises” qui font du carriérisme en jupe avec décorum “obligés” de copieurs finis, sans aucune imagination crue présente, active vivante… (les ‘DITS-EUS’ VIVANTS aux potentiels infinis…) ; à l’inverse de ce que d’autres ‘tracs-add-errent’ font en costume sombre à la bourse, plus capables que de lever un pouce en criant : “J’hache-êtes !  Jeux-vents !”…

Étonnons-nous que les vents empirent… et que les arbres ne repoussent plus…, puisqu’il n’y a plus que du travail “facile”, hâtif en diable, à tronçonneuses rutilantes d’huile et de pollution : jeux de fous !

Inconscients de l’âge respectable des arbres, et de la difficulté pour eux à pousser et demeurer à très long terme comme bi ou tricentenaires, si pas épaulés par une forêt très diversifiée au sol humide tout autour ( sur talus arborés entourant d’étroites parcelles cultivées rien qu’horizontales, comme le “réussissent” sans arbre (hélas) les montagnards asiatiques pour une croissance six plus rapide et autant moins de CO2/ odieux /oh “dieux”) !

CHANGEONS ! CHANT JONCS !

Les eaux trop perdues en pente…, pas assez en marais à joncs pour être sûrs de ne pas avoir des rivières à sec… ? Comme la nôtre, où une grosse carpe ne peut que se faufiler sur juste sa hauteur d’eau… dès le mois d’avril 2011…, au risque de s’échouer avec moins d’eau encore entre glaise et bancs de sable…, sans algue nulle part à cause du nitrate ou quoique ce soit d’autre…!

Dingue…, pour un Massif Central vanté encore “préservé” sur les dépliants touristiques…, où les abbayes sont plus visitées que les arboretums…, et les salles des fêtes plus ‘court-hiii-s’haies’ !

Là AUSSI,  LA CONSCIENCE PLANÉTAIRE D’ENSEMBLE RÉPOND en ses énergies d’ensemble FACE à CEUX QUI NE VEULENT RIEN APPRENDRE en la brillante école Terre… (t’errent ?).

Et qui, comme un voisin prétendu bien informé du passé, pas allé à l”haie-colle’, les saccage ses chères haies…, et qui passe son temps avec son motoculteur en raison de sa PHOBIE DE l’HERBE…, de l’humidité saine…., voulant “un rendement” en ses légumes en forçant sur le désherbant tout autour : sa femme partie  “trop tôt” avec son cancer ‘inn-hâte-tendu’.

Forcément alors, le gus porte des lunettes (grossissantes d’une vie à l’autre ?), ne récupérant rien de ses gouttières,  obligé d’arroser à grands frais de pompage, dans un puits à eau dure, froide sans vitalité aucune…, qui finira peut être tôt ou tard à sec !

L’EAU QUI SE FAUFILE entre les herbes, comme moi-même toujours les pieds nus dans de l’herbe non fauché, le jardin silencieux…, voilà qui est Vitalité Vraie, Parfaite !  

Et pas besoin de drainage stupide à vitesse augmentée vers les fossés. Mes parcelles horizontales absorbent tout !

Créons le sigle V.P.V. Vraie Personne Vivante à “nouvelle conscience planétaire” ne lâchant rien !

QUITTONS NOS BÉTONS BITUMES ET ‘PATAUGE-GARDE/GARCES’SS’ (les filles à talons aiguilles, pour celles à images toutes faites/étouffent fêtes, sans muscle et jamais contentes, toujours boudeuses…), sans s’attendre au pire, sans blocage “spire-rituel” ou autre grosse bouffe et alcools à gogos, à barbecue/culs dégoulinant de graisse…! La TERRE NOUS LE RENDRA !

PAR EXPÉRIENCE, toutes directions prises, je peux vous dire que je peux démentir formellement la croyance “admise comme vraie” que plus on “vivrait” loin de La Nature, plus nos vies fonctionneraient “mieux” FAUX !

Les “urban explorers” se mentent à eux-mêmes en faisant semblant d’eplorer des trèsors dans les ruines abandonnées,  y faisant semblant d’y trouver une “âme”. C’est de l’illusion construite juste pour faire reportage/reporte-rage !

En travaillant dans Paris ou en sa proche banlieue, toute pareille, irrespirable par ses emboutiellages et fumées d’immeubles…, dès que j’ai voulu m’en éloigner pour ne pas revivre mon adolescence en ‘à-part-te-MENT’, une solution de logement en programme paysagiste s’est facilement présentée à moi.

Votre part haute sait exaxtement où vous en êtes et voit tout ce qu’il vous faut ! C’est l’Ajusteur de pensée pour des mondes de Lumière et de Vie, de Vérité de bonté, de beauté (tel que le dévoile la 5 ème révélation angélique d’Urantia.org).

Personne n’a à croire “mieux” arriver “à vivre” en des lieux sales, hâtivement empilés n’importe comment, sans végétation, sans air sain, sans lumière, pleins de chaos, d’ordures.

Vous voyez pourquoi les immigrés africains…, qui ne veulent surtout pas vivre en leurs déserts et apprendre brillamment à les corriger…, ont tant de mal une fois en Libye, puis à s’efforcer  d’aboutir en Europe… Ils se trompent lourdement et complètement de route à prendre ! Pas des énergies vraies par là-bas non plus !

D’ailleurs, leur dernière vie antérieure fût peut-être “de l’autre côté”, esclaves besogneux et sales en pays industriels…, et ils voudraient remettre cela ! Ne comprenant pas que leur âme a horreur de copier le passé, d’une vie (ou d’une expérience) à l’autre…, et qu’eele veut tout équilibrer de façon naturelle et idéale !

A eux de DIRE y arriver en progressant petit à petit pour CORRIGER LEURS DÉSERTS, disant avoir les moyens nécessaires sans croire finir en paradis occidental, qui ne sera pour eux que vies pénibles à petits boulots, puis en ré-insertion ou en prison si sans papier.

D’ailleurs pourquoi ne pas EXIGER DE l’ONU/UNO d’inventer en ces pays fragilisés des stages de longue durée, de prise en compte complète de soi, guérissant en plein air. Car il est prouvé que de jardiner en nature abondante, variée, belle, cela GUERIT !  L’idéal pour les jeunes drogués mondiaux en mal de vrai grand air et de vie saine…, sans ces fausses vies à façades factices, prétendues facilement lumineuses quand débordantes de feux d’artifices, puis de déchets au cycle économique dépressionnaire qui suit ces excès dans l’autre sens, de fausse ‘croît-sens’ ?

Qui veut demander de vivre le VRAI sans en avoir peur ? Sans croire “finir” pauvre et mal “perdu” dans la nature ?

Arrêtons tous de jouer les ‘inn-sectes’ attirés par la Lumière des villes  tentaculaires et n’ose-HAIES-Aah-blondes/aah-bombes/abondent ! 

La forêt vierge-jardin, humide fait mieux, plus diversifiée, plus vite, en agroforesterie (six fois moins de CO2, et 35 fois moins de chaleur qu’un terrain nu et sec…). C’est là où il faut se dire avoir tout à temps, et que les aides atemoprelles des autres dimensions interviennent !

On peut aussi dire avoir l’aide des touristes bénévoles, qui amèneront des graines d’arbres de toutes formes et horizons (sur vos sites web).

Les activités en prison : FOUS-T’HAISE à ‘Bèze-haies’ sans Blé-AISE !

Ne cherchez pas ailleurs les causes de violence de la jeunesse actuelle.

Elle sait se tromper…, mais croit ne pas “avoir le choix”…!

Aucun “dirigeant” mondial (aux jeux de moins en moins ‘cons-vainquant’, tout trop répété au pire…) n’est actuellement capable de penser à autre chose que leurres chères viles villes (“Tous à dure Troncs” diraient un chanteur connu, ‘Dac-jeu-aqueux’ comme moi !).

C’est pour cette raison que je propose une autre démarche de finances mondiales vertes, responsables, souples, interactives, jamais figées (toujours corrigées avant les magouilles les plus criantes), démarche collective sans structures énormes, intuitive, parallèle, découplée totalement de l’actuelle, s’y substituant progressivement en ‘douce-sueur’ !

Et de l’autre côté de l’échelle double (de la dualité prise comme incontournable), l’exclusion et la paupérisation croissante des citadins est une preuve que la vie des villes, surpeuplées et sans travail, en pénurie d’emplois, avec toujours les mêmes crises répétées en mégalopoles irrespirables… (des dits ‘faits-néant’ à fêtes gnan-gnan, à distractions “finales”) ne conviendra plus jamais….!

Ces exclus-là peuvent Dire aboutir à être en vrais emplois SAINS, à la campagne (biogaz forestier, rénovation et entretien des terres aménagées en forêt jardins étagées sans perte d’eau et pleine d’humus ! Et parler que de revenir à la campagne serait un “retour en arrière”, comme je l’entends dans certains médias, de TRAVAIL “FORCÉ”… : FOUS-THÈSES de syndicalistes à vues partisanes étroites ! LA NATURE PRIME ÉTERNELLEMENT !

Oublions vite les campagnes à l’anglaise avec vues imprenables sur seulement des murs de pierre…, avec un vent style “Les hauts du Hurlevent”, où seuls les riches à triches/actrices (en poses “avantageuses”, mais à se gaver de médicaments comme M. ‘Mort-rob’) et de croire que les bobos des villes peuvent survivre sans mal…, fous-thèses…!

Qu’ils aillent redresser les déserts à LANDS ANGLES-GLAISE, comme en Namibie (ou en “Badlands” comme au Dakota, de plus en plus à expansion mondiale…), en emmenant plein de graines d’arbres à tester à planter là où “cela craint”, plus que de les ramener chez eux pour faire des parcs et jardins rares.

SEULE l’INSERTION EN CAMPAGNE EST LOGIQUE et DURABLE !  ELLE DOIT ÊTRE CORRECTE, et d’abord complètement vantée et aidée pour les plus pauvres et les moins bien formés ! C’EST LA GESTION QUI PAYE, et qui RAPPORTE ! A l’inverse de l’autre, fausse et exagérée. Puis suicidaire !

‘FIN-NID’ de croire faire  des ‘boucs-aime-mis-serres’ en cages dorées  à “oiseaux rares”, sueur t’erres’ss !

Rien ne peut réussir, évidemment, si tous en “serres prisons” en viles villes, ou même en campagne sur terrains “mous-choir- deux poches sous les yeux “visibles” à la loupe sans avoir le plaisir immense de récupérer sans effort le bois mort de ses arbres alignés serrés !

Ah… laids ‘connes-ties-payent’ de ‘peaux-lit/litres/lie/HICS’…  voudraient tout ignorer des méthodes lentes en planète durable ! Il ne voudrait qu’une planétaire fossile à deserts donnant l’ipression d’être ‘propre-hii-est-t’erre’ de tout l’horizon !  “

ÉTATS ET CITOYENS (jouant de trop les NAÏFS irresponsables…) à BOUT DE SOUFFLE…? OUIIII !

‘VOIE-SCIE’ un MONDE de plus HYPNOTISÉE, PAR “L’ESPRIT DE MASSE”, en PERTE DE SENS… ENCORE UNE FOIS, et de TROP ! L’univers en déborderait de ces mondes-là !

Le chemin bénéfique inverse consiste déjà/encore à RESSENTIR LES ÉNERGIES VRAIES GLOBALES AU NIVEAU DU CŒUR et celles de L’ÂME PLANÉTAIRE… CE QUI DEVIENDRA LE BUT INTERACTIF DE CHACUN

Mesurez systématiquement la capacité pulmonaire et thoracique, le souffle d’un citadin, vieux ou jeune et sa “propreté” interne…, comparé à ceux qui se bougent même plutôt mal en campagne (leurs jeunes et vieux qu’à mob ou voitures ‘dépassées ou bruyantes’, polluantes, sans GNV normal puisé par digesteur du lisier environnant et des forêts que décrépies ou stressées comme en 2011, mes plants de chênes quasiment secs un sur deux…), vous verrez l’étendue conséquente des ‘pros-blêmes’ !

Ressentez leur aura ! Là c’est pire encore ! Elle est grise, gluante, percée de trous avec des crochets extérieurs qui pendent (si en dépendance à d’autres), pour la plupart à attendre d’être “sauvés”…, à quelques exceptions près. C’est bien là la question fondamentale… Pas le Juif ou non juif ! Mais le vrai paysagiste ou le faux citadin…, pas à sites à daims !

L’ÉNERGIE VITALE ET GLOBALE (ou solaire) ne peut pas être rabotée, ni ‘rab-bio-tait’…! C‘est une évidence !

Elle est magnétique et quantique intégré au Tout du treillis cosmique harmonieux et créateur, continuellement remis à jour en flots constants en toutes les Créations (sur interactions télépathiques instantanées de nous autres… naturellement radios cosmiques émettrices à notre niveau ADN quantique) !!!

Et, ce ne sont pas quelques sains bénévoles guérisseurs de quelques ‘spires-rituels-hiiss-t’eux’ ‘SECS-T’ERRE’, qui “sauveront” la société toute entière par un signe de croix, une ‘benêts-dits-que-scions’, l’eau que rare aux bouts des doigts…

Surtout si à zapper “leur vraie image” primitive (de bougeant “trop” et vraiment longtemps…), au profit d’une autre crue “médiatique” : genre églises du Nouvel Age, avec de nouvelles bibles très compliquées.

Toujours en retard d’un channel, d’un médium (pleines de dits gourous à pâle imitation de Jeshua Benne pousse, le vrai ben… ‘basses-culent lentes’ à lentilles dorées qu’il aurait dû demeurer, PAYSAGISTE en PÂLES-LAIDS-EST-INN, travaillant ses paysages sans jamais être en retard en terme d’humour et d’informations intérieures larges, à jour elles).

Encore mieux que dans “Combien SAS/AS pousse” !

Il y a danger de tromperies énormes…, si chacun refuse de se croire déjà télépathes de Sa Part Haute de l’aura individuelle déjà unifiée au Tout qui EST…! Celui qui se voulait unifié à La Scène…, de théâtre,  qu’avec un pauvre Souffle ‘crée-acteur’ (venant du plancher et pas du sol…, bigre) ne peut rejoindre l’énergie vitale parfaite christique, en fait universelle, et dédaignée, car endoctrinée pour nous la faire éviter !!!

Ceuil (ou celle) qui marche beaucoup, calmement, centré sur l’instant et respire paisiblement confiant est déjà un christ éclairé de l’intérieur ! Ouiii mais, parmi une multitude d’autres qui ne veulent aucunement voir l’instant neutre et doux utile… ! Pas assez discernant sur le fait de ne pas avoir à faire excité ou “sauveur”. Pas assez saute -v’haies-heures (ce qui nous aurait fait gagner trois mille ans sur les mares-hâtons… grecques si jeux n’oueds m’aaah-buses). Sans harem et autre bétail à ses côtés, y prétendant ainsi “justifier” sa “richesse” (ou sa glandeuse “fertilité” mâle abusée) à ses côtés…!

Ces fausses images “religieuses” font : mes-dits-hâtifs / hâte-tics ! A ‘mets-dix-haies’ !

Je n’ai rien contre les musulmans arables puisque j’aurais eu une vie telle, il y a longtemps, bien avant ce christ-là ! On est d’ailleurs tous des “christs” criant dès notre premier souffle à pleins poumons, tous de la même manière (lors de l’incarnation de l’âme (seulement à ce moment-là – preuve que notre souffle créateur prime)…: “EEEhhh, vous ne voyez pas que JE REVIENS POUR RESSENTIR et AIMER LA VIE à PLEIN POUMONS par mon souffle créatif une nouvelle fois mieux dit, sur le chemin d’incarnations (sans ‘inns-carnes-n’hâte-scions’) de l’évolution perpétuelle de  mon âme unique…”.

Puis…, hélas, rarement (souvent seulement en accident ou maladie grave – trop tard.Tzar…com)  ici et là : en recherche d’esprit clair qui ne se trompent plus sabre de notre part intérieure d’Archange Gabriel voulue au clair…, sinon ‘oh… clercs‘ (‘dis-dis’ raides dirait ‘Jus-lien’) !

Il n’y a aucun critère particulier/‘particules-hiii-est’, de dits “arrivés à être plus sages” à débattre…!

Les yogis peuvent se rhabiller et les gourous  s’enrouler leur digne toge (dans leurs loges de lodges à ‘SAS-fard-rites’ ‘aaah-fric-qu’un’) en haussant les épaules !

Toutes les voies possibles resteront éternellement expérimentales, comme bonnes à comparer sur les “télévisions” universelles…! Mais, mess(e) las en-core…, les faux semblants (même ceux sanglants en gants blancs…) ne passeront plus, finiront un jour par coincer : du déjà ‘vulves’/valves  !

Car  laids ‘hument-mains’ deviennent de plus en plus intuitifs, télapathes (même avec la télé… “Là”, vu à partir des W.C., le ‘paix-culent’ se déroulant toux dure/d’urée longue…).

Les mensonges et comédies pleines de faux-semblants (que l’on se jouent tous sur T’…erre) ne trompent déjà presque personne, et surtout pas nos enfants… derniers venus, “les indigos”, puis maintenant “les cristallins” (j’en serais… à force de m’aligner au “rien”…, gaffe deux noeuds pass me cop-hiii-est: coule-ant de l’Eux-rope en ‘GA(hiii)N’ !).

Même si vous les adultes décadents, nus et mimant “l’amour” devant eux (comme des “outres de trop” d’Outro…), à prétendre hypocritement faire leur éducation ‘prés-cosses’ ! Encore des hypnose rapides, à réflexes bestiaux, horriblement mal conditionnés à la ‘Pavé-love’ ! A proscrire par tous les moyens en les sortant de ces failles familiale le plus tôt possible, ces jeunes-là… !

Aidons les associations qui le font en essayant de “libérer” des jeunes…, mais pour les rendre responsables et capables de se débrouiller tôt “seuls” (intuitivement), pas pour les cocooner de trop, tout nous démontre que c’est le pire (Boris Cyrulnik sera de mon avis, je le sens).

Ces gosses crus “perdus”, à sévices de toutes sortes (mais qui apprennent en cours accélérés), il faudrait très tôt les examiner par mesures cérébrales fines, car il y aurait des signes cervicaux qui ne tromperaient pas !

Donc, de les sortir tôt de ces milieux très invalidants pour leur cerveau, et de les amener en campus verts pour jeunes, très calme et en prise avec le vrai à tous niveaux.

En continuelles innovations et progrès, ces campus seraient situés rien qu’en campagne…, qui les forment à tous les métiers et à tous les sports intuitifs possibles à partir de  l’Exemple de La Nature.

Dès lors, si chaque enfant continue à être testé durant toutes ses formations, par jeux ludiques et formateurs, par tests interactifs sur ordinateurs, et avec des éducateurs spécialisés en psychologie fondamentale( et une discipline poussée, mais expliquée simplement sans trop de mots compliqués et barbares), l’on pourra envisager enfin de parler de sociétés qui marchent mieux !

Les jeunes ainsi formés deviendront nos futurs cerveaux, mais ayant participé en leurs campus à toutes les tâches les plus humbles, ils auront la sagesse nécessaire pour dire et croire en leurs retours à ceux co-créeés en leur vie.

Les autres jeunes, non poussés ainsi à se valoriser et à le travailler avec conviction (comme avec sagesse) passeront par des doutes effroyables, tel moi-même tout jeune… mais assez résilient pour l’affronter en pensions, avec une énorme perte de temps et beaucoup de déchets ou de risques de suicides à la clef ! Tout le monde n’a pas la trempe et les possibilités d’un Boris Cyrulnik…, si pas à y croire…!

Surtout pas de manière sporadique, mais tout au long de sa vie !

Là, PEUT… être !

F.M.I. = FEU MISS = sécheresses ? :

‘Seins-bol-hic-mentent’…, ‘CHRIST-IN’ ‘Là GARDE’ sera toujours l’exemple typique de l’attitude intérieure ouverte Nouvelle énergie de Conscience souple, qui se veut CANAL interactif du plus grand bien possible sur Terre !

Pas spécialement de formation financière, mais ouverte comme Sarkozy à sa voix cristalline (à l’expérimentation universelle multi-niveaux mieux vue active et efficace) cette nouvelle “figure” du F.M.I. aura fort à faire sur le plan du changement des règles financières mondiales, à fortement assouplir, et rendre équitables très rapidement.

La Grèce en est un “parfait” ex-ample/temple…!

Ce n’est pas en acculant des pays entiers ou des zones du monde à la faillite (totalement interdépendant de nos jours…) que les autres s’en sortiront mieux, croyant tirer leur épingle du jeu  par des outils boursiers excessifs !

Se cacher dans des jeux troubles, faux, excessifs, n’est plus permis en les exigences actuelles de croissance vraie de la conscience humaine et des besoins d’évolutions finement mieux reconnus.

14/2 – Où l’on pourrait rajouter… UNE COUCHE ÉTHIQUE DE FINANCES MONDIALES GLOBALISÉES AU “BÉBÉ T’ERRE” QUI A SOIF D’ÉQUITÉ… !

Une autre idée (qui m’est venue en marchant et en respirant en campagne “propre”, enfin lavée… de sa sécheresse par un orage tardif…) serait de placer une autre couche de finances mondiales à l’abri des spéculations… : de proposer un choix de placement mondial nouveau qui ne soit lié à aucune des folies boursières actuelles.

UNE PREUVE AVOUÉE D”UN NÉCESSAIRE BESOIN DE CLARIFICATION FINANCIÈRE :

Confession d’un “d’aise-régule-hâteur” financier

(par J. Bradford DeLong, Berkeley) – A la fin des années 90, deux écoles de pensée poussaient à la dérégulation : abrogation de la séparation juridique entre les banques commerciales et d’investissement, diminution de l’exigence en capitaux et encouragement à utiliser les produits dérivés. Si la dérégulation est si mal considérée aujourd’hui, pourquoi n’était-ce pas le cas à cette époque ?

ÉCRIT PAR
J_Bradford_DeLong
J_Bradford_DeLong

Professeur d’économie à Berkeley

 
BERKELEY – La première école de pensée, en gros les républicains, estimait que la régulation financière est nuisible parce que selon elle toute régulation est nuisible. La seconde, en gros les démocrates, avait une argumentation plus complexe qui reposait sur quatre arguments :
 
– Depuis plus de 60 ans, des crises graves affectent l’économie mondiale, avec des conséquences qui se font sentir sur l’ensemble de la production et à tous les niveaux d’emploi. Alors que les banques modernes avaient des difficultés à faire face aux chocs inflationnistes, depuis des générations, elles avaient su réagir aux chocs déflationnistes.
 
– En raison de ses moyens financiers et de sa capacité à déjouer la réglementation la plus savante, les profits de l’oligarchie constituée par la poignée de banques d’investissement d’envergure mondiale (notamment Goldman Sachs, Morgan Stanley et JP Morgan Chase) étaient bien trop élevés en égard des possibilités d’un marché concurrentiel,.
 
– Les institutions disposant de gros moyens et de l’habileté financière voulue, notamment en matière d’immobilier, de produits dérivés et de divers autres produits à risque, ont récolté des gains croissants et hors de proportion parce qu’elles ont su mobiliser les capacités de prise de risque de la société.
 
– Les deux tiers de la population américaine semblaient exclus des prêts à des taux raisonnables et des possibilités d’investissement à rendement élevé dont pouvait bénéficier le tiers le plus riche de la population.
 
Ces quatre observations montrent que l’on se livrait peut-être à une sorte d’expérimentation institutionnelle. La capacité de la Réserve fédérale américaine à établir des pare-feux entre situation financière et demande agrégée était reconnue. On était donc moins pressé que lors des moments de dépression pour adopter une réglementation qui limite les risques. Les nouvelles techniques de crédit et de gestion des risques semblaient relativement dépourvues d’inconvénients.
Davantage de concurrence entre les grandes banques commerciales et les grandes compagnies d’assurance d’une part et les grandes banques d’investissements d’autre part semblait devoir réduire les profits invraisemblables de ces dernières. On pensait que l’expérience méritait d’être tentée, mais on se trompait.
 
Nous en sommes encore à subir les conséquences de cette expérimentation. Pourquoi la gestion des risques au niveau des grandes banques polyvalentes très endettées a-t-elle été aussi laxiste ? Pourquoi les banques centrales et les Etats n’ont-ils ni voulu ni pu intervenir pour maintenir le flux de la demande agrégée lorsque la crise financière a porté un coup sévère à l’investissement privé et aux dépenses de consommation ?
D’autres questions se posent au sujet des mesures prises face à la récession qui a suivi. Pourquoi, alors que la gravité de la crise était évidente, les Etats ne sont-ils pas intervenu pour limiter le chômage, d’autant qu’il n’y avait ni menace inflationniste, ni pression à la hausse sur les prix, ni même une hausse des taux d’intérêt qui aurait freiné l’investissement privé. Et comment se fait-il que le pouvoir du secteur financier était tel qu’il a pu empêcher une réforme de la régulation ?
On ne sait pas encore exactement comment réformer le secteur financier. La loi Glass-Steagall sur la séparation entre banques d’investissement et banques commerciales a grandement bénéficié aux grandes banques d’investissement et l’entrée en concurrence des banques commerciales et des sociétés d’assurance a encore accru leurs bénéfices.
Les intermédiaires financiers qui avaient encore une certaine capacité à supporter les risques pouvaient en profiter pour créer des titres et proposer aux investisseurs des risques dont ces derniers pouvaient tirer avantage. De ce fait, ces intermédiaires disposaient de possibilités de gains significatifs. Mais l’arrivée des produits dérivés a concentré les risques au lieu de les distribuer, car il y avait encore plus d’argent à gagner en vendant des risques à des gens qui ne savaient pas comment les évaluer, ni même quels risques ils assumaient.
 
Le refus des banques centrales de considérer que leur première tâche consiste à stabiliser les revenus nominaux (étant ainsi non seulement de mauvais keynésiens, mais aussi de mauvais monétaristes) pose la question de leur réforme en profondeur.
En 1825 le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Cornelius Buller, avait compris que si à cause d’une panique le secteur privé était confronté à une montée brusque de la demande pour des actifs liquides et sûrs, il était de la responsabilité de la Banque d’Angleterre de répondre à cette demande et d’éviter la banqueroute et la dépression. Comment se fait-il que ses successeurs paraissent ignorer cela ?
 
Il est possible que l’on doive revenir à un système de régulation financière plus strict, à l’image de celui qui a été en place durant une génération après la Deuxième Guerre mondiale. Au vu des indicateurs macro-économiques, il semble avoir eu de bons résultats, alors que nous savons pertinemment que ce n’est pas le cas du système actuel.
J_Bradford_DeLong (05 Juillet 2011 “Les Echos”)

Ainsi, cela démontre qu’une nouvelle éthique de placements clairs, propres, répondant réellement aux besoins du monde soit mise à l’abri de tous ces aléas (volontaires ou non)…!

La finalité en serait de pouvoir maintenir un niveau de sécurité mondial vraiment complet, interactif et imparable, qui ne crée plus cette paranoïa grandissante liée à l’argent et aux “pouvoirs” défaillants complètement de “quelques” uns…!

Car, il devient plus qu’évident, que c’est ce dont le monde a besoin au niveau des retraites et des garanties d’états !

Mais l’enjeu serait l’accessibilité à une nouvelle couche financière de placement sûrs qui ne serait d’abord réservée qu’aux structures, puis aux  pays vraiment transparents au niveau financier et refusant de développer tout industrie d’armement et de quelconques nuisances dans l’environnement.

Ainsi, qu’à ceux s’engageant complètement dans des politiques de “croissance limitée, à expansion cernée comme indispensable, et propres, totalement écologiques vis à vis de la planète. Ce serait un peu le pain d’épices de la finance mondiale.

Christine Lagarde est capable de nous concocter cela au dessus du Fond Monétaire International, avec l’ONU…, sinon, je lui retire son prénom !

Ces deux niveaux de financements collectifs permettraient de créer un niveau de transparence et normalisation mondiale complètes, via des réseaux bancaires mondiaux très clairs et simplifiés, avec une transition progressive douce vers un nouveau modèle de société ! Ce qu’il faut effectivement au monde entier actuel, qui, du côté financier a un peu massivement perdu la boussole !

Dans ce contexte d’allures boursières séparées : l’une encore opaque et l’autre infiniment simplifiée et claire, les individus auraient le choix de l’une ou l’autre formule ou des deux, mais avec un seul sens de transvasement : vers le niveau mondial sûr.

Chaque conscience pourrait opter pour le type de jeu partiel qui lui convient :

– soit de soutenir des activités stables et durables, vraies et tenant compte totalement du global réel, nécessitant de vrais équilibres et de nouvelles méthodes de production, d’échange (un peu comme la finance alternative actuelle) ;

– soit de continuer pour tel ou tel placement dans l’ancien système, estimant que cela pourrait être plus “juteux”, même si plus aléatoire et risqué !

Les deux systèmes bancaires seront complètement séparés sans transitions retour de l’un à l’autre, comme de blanchir de l’argent sale (pour le récupérer ensuite à des fins louches ou sans éthique), ou de placer des sommes indûment perçues en positions à parachutes dorés (primes, salaires exorbitants, caisses noires).

Il est donc, là, dans ces conditions, possible d’envisager une MONNAIE MONDIALE !

Une monnaie “gage”, éthique, délivrant de nos multiples blocages actuels, et cela  pour le bien réel et irrévocable du monde entier !

 Ce serait en quelque sorte juste un jeu d’écritures de plus, mais à barrière sûre vis à vis de l’autre système (actuel), appelé à être progressivement remplacé sans “douleur”  !

Cette Organisation Financière Mondiale (W.F.O.) pourrait être reliée à l’ONU/UNO, afin que cette Portion de l’Organisation Mondiale ait enfin un comportement très clarifié, très surveillé et plus VERT…! Celui complètement indépendant de la pression des lobbies de l’armement de tel ou tel Etat, cru encore “dansla course” sur “fausse compétitivité”  de façade, devenue irraisonnée et sujette à toutes formes de gabegie…!

Pas une couche à ARMEMENTS, “légale” en toutes ses interventions, comme l’ONU/UNO actuelle. Et, il ne s’agirait pas d’un “Big Brother” de plus… Car, les règles de fonctionnement et de surveillance y seraient particulièrement strictes et efficaces (informatisées en direct avec capteurs partout), et chaque dérive…, sanctionnée immédiatement !

Les personnes à la tête de ce système se verraient obligées d’être contrôlées pour tout dans leur vie, d’être irréprochables (comme un grand athlète non dopé et humble, formé avec une grande humilité et éthique dès le plus ‘jeun(e)’ âge). Ce seront vite les élites-médiums de la planète, branchées à la Sagesse universelle, tels des yogis, comme le devient la génération des enfants actuels, dite “cristalline” !

Les contre-parties de ces postes mondiaux seraient qu’ils seraient groupés (sans tête de commandement unique, interchangeables), et obligés d’être soumis à des contrôles permanents d’un sous-groupe directionnel (conseil mondial du même type) lui-même astreint à énormément changer bouger, être éventuellement éjecté…! Ces rôles n’ayant rien d’honorifique, ni de valorisables pécunièrement, plus des charges de service au monde et à son bon fonctionnement.

Aucune prérogative quelles qu’elle soit ne serait la marque de telles positions directoriales, de conseil, en fait, de recommandations ou de sanctions. Elles seraient de Service Inconditionnel au Monde, mais avec la garantie de se retrouver dans le nouveau système financier sûr pour le restant de leur vie, tous les besoins assurés normalement, sans excès ni abus ! Et ceci, progressivement pour tous les citoyens l’intégrant, s’y préparant avec intégrité et ardeur. Ce qui deviendra transparent et contrôlé.

Restera à trouver les modalités précises, nombreuses, forcément évolutives à la mesure de leurs corrections interactives effectives, pour que ces nouvelles valeurs immatérielles s’expriment sans faille, avec toutes les conditions de sécurité éthique strictement nécessaires pour que le monde puisse changer…, quitter l’addiction actuelle aux émotions négatives risquées et hasardeuses.

Car les besoins d’éthique et de stabilité des mécanismes sociaux et financiers, économiques, permettant à l’humain de se sentir soutenu, manquent…, manquent dramatiquement…, et c’est plus que malsain…, suicidaire vu l’augmentation des conflits larvés et du manque de gestion de l’environnement en ces régions-là, allant hélas de pair !

N’oublions pas que l’attente mondiale d’un tel  Nouveau Système Financier parallèle est actuellement démontrée comme forte, pressante…, vu les dettes affolantes de certains pays, et pas des moindres ! 

Les “jeux” de pouvoir du passé sont dépassés ! Plus personne n’en veut !

(Pour plus de renseignements législatifs en droit international…, vous pourriez voir avec le cabinet Ève Chaurand en Californie. C’est la fille d’un de mes anciens patrons chez Lafarge, qui n’a pas froid aux yeux !)

NOUVELLES ÉCOLES MONDIALES POUR CETTE COUCHE FINANCIER pleine de DÉSINTÉRESSEMENT

Barak Obhama (qui n’abîme pas la baraque blanche, bien que lui souvent “noir” – rires de “l’ombre”!), tout comme Gandhi et Nelson Mandela et d’autres…, est l’exemple de nouveaux dirigeants nécessaires. Ceux qui sont passé par des formations nécessitant d’aller au plus près des gens les plus pauvres, en des tâches les plus humbles !

Les écoles de cette “élite” (j’ai horreur de cette appellation… sans ailes angéliques, genre libellules avortées) devraient démarrer au plus près du terrain, en des fermes paysagistes n’occultant rien des apprentissages complets de climatologie pratique et de respect de l’environnement, des flux d’épuration e d’approvisionnement sains et souples, d’eau, d’humus de terre légère et d’air humide.

Cette nouvelle élite potentielle serait sélectionnée sur son acceptation aux tâches les plus humbles, parfois dites “les plus sales”. Puis, seulement alors, elle passerait par tous les stades sociaux et comportementaux, toujours en service au monde, un peu comme le propose notre nouveau service social actuel, en remplacement du service militaire !

‘Thé’ must (…’eau’ rise-lin’g) serait d’aller en plein désert dans les ateliers de rééducations climatiques et paysagistes se frotter aux drogués sans foi ni loi, pour étudier les maladies mentales liées à la pauvreté, à respirations et mouvement sains dramatiquement insuffisants, avec pour conséquences “une foi” réductrice de croire ne pas pouvoir changer de “pseudo “destin” (ce qui est faux, puisque tout n’est que potentiels neutres au départ, tous innombrables, tant qu’on ne se fixe pas… que sur un !).

Puis, cette “élite” bénévole en viendrait à côtoyer et à dialoguer, en méditant beaucoup (en s’alignant à sa parte haute vue complète du côté coeur) aux réels besoins du monde, vu hors du temps linéaire “au bon moment et au bon endroit” (… ce que je me suis vu aboutir à être toute ma vie, malgré des débuts solaires et émotionnels très difficiles, à cause d’une sortie de corps me rendant différent…, et longtemps en pension comme Boris Cyrulnik).

Douce et compassionnelle avec tout autre, cette “élite” conseillère pourrait écouter calmement leurs problèmes, sans à-priori ni contrainte, puisque dégagée de tout partis… pris (et de toussent parties prises dirait DS-K’ass).

En contrepartie, tout citoyen le désirant aurait accès à un smart-phone/tablette tactile totalement gratuit(e) lui permettant d’avoir accès à de l’information mondiale, interactive sur tout domaine de science ou concernant l’organisation évolutive de la société mondiale (et sur son évolution personnelle en apportant son avis, ses besoins). Telle que l’information mondiale non de travers, transparente éthique et vraie, se présentera, et en ce qu’elle cumulera comme savoir évolutif, comme conscience nouvelle, comme problèmes en cause ou supposés venir (à l’image du centre d’information de l’ONU/UNO actuel, mais en arborescence nettement plus étendue…!).

Bref, il y aurait un autre niveau d’informations libres et gratuites pour tous, normal, utile, considéré indispensable à tous de la naissance à la mort…, que celui publicitaire et commercial actuel, biaisé…, forçant à des jeux consuméristes excessifs…, et nocifs parfois (alcool, tabac, véhicules, “biens” futiles ou inutiles, voir inutilisables et dangereux…).

Les fausses croyances et phobies à ce sujet changeraient enfin vraiment et plus vite, sans les excuses de freins dogmatiques ou prétendus “traditionalistes” actuels, en fait sclérosés et figés pour beaucoup, au “jeu” trouble finissant par exclure plein de tranches sociales.

Un peu à l’image de Wikipedia, mais admis obligatoire à un niveau nettement plus large et conséquent d’exigence de suivis, et de transparence, d’éthique totale, de cette couche mondiale plus responsable…! Le “flou” éthique n’y serait plus du tout de mise !

14/3 – LA STRUCTURE ÉCONOMIQUE AFFILIÉE à LA NOUVELLE FINANCE SÛRE de Biéconomie

C’est le point le plus délicat…, car l’économie industrielle actuelle est trop complexe actuellement, net-te-ment trop d’ailleurs, trop discriminatoire et occulte !

Tellement fourre-tout/’four-tousse’ et désordonnée…, bourrée de législations empilées avec des foules de dérogations, “d’empêchements”. Ce qui facilite trop d’exceptions injustifiées, d’abus en tous genres, des mafias et rackets inadmissibles en trop de pays voyous ou “légaux”, causes de ce très nécessaire changement de cap…, assez ‘radis-calent’….!

Comme je l’ai soulevé par ailleurs, le point névralgique est la répartition mondiale aberrante des activités industrielles y compris des transports, des flux d’échange, si redondants et polluants), sans rapport aucun… d’avec la nécessaire normalisation mondiale CONTINUE des productions, des méthodes, des circuits de distribution, des modernisations des procédés de surveillance, d’analyse, de contrôle, de recherche et de développement.

On pourrait résumer tout cela en un concept de sociétés qui s’aligneraient d’elles-mêmes à des directives mondiales au top de ce que l’humanité sait faire de mieux pour la planète (à l’instant “t”).

Il y aurait une “bible” interactive mondiale…, sur immenses banques de données, constamment remises à jour, qui serviraient de repères obligés à ces entreprises ou groupement voulant tendre vers la Nouvelle Finance Sûre (N.S.F.).

Cela impliquerait un alignement mondial en Économie Planétaire Nouvelle Conscience, à nouveaux flux, avec nouvelles prises en comptes vraiment globales infiniment plus responsables…!

En contrepartie, ces sociétés industrielles et commerciales ou individus bénéficieraient d’avantages de standardisation, de financement mondial sur la monnaie universelle, les légitimant…, et d’un accès à des brevets mondiaux… (ou de légères puis finement copieuses facilités individuelles) que ceux qui ne veulent pas suivre n’auraient pas.

(mais rassurons-les…, ils changeront vite en voyant l’efficacité de la méthode !)

C’est pour cette raison qu’il y aurait plus facilement une conversion de l’économie mondiale d’un système à l’autre, par balancement naturel, au fur et à mesure que les humains perdraient leurs peurs, leurs inquiétudes vis à vis du système actuel.

COMPORTEMENTS NOUVEAUX DANS LE NOUVEAU SYSTÈME FINANCIER FUTUR… à LIBRE CONSENTEMENT

Comme il serait en parallèle de l’actuel…, la transition se ferait avec les prises de conscience des uns et des autres. Sans que nul se sente obligé de suivre telle ou telle voie de manière contrainte. Ce serait libre…, laissé à l’initiative de chacun, comme pour l’utilisation de tel ou tel logiciel sur le Net.

Toute entreprise, tout individu auraient deux comptes accessibles de chez soi. Le mondial sera directement d’accès libre, car il n’y aura rien à cacher. Avoir ce compte valoriserait l’individu qui le possède. Car, il ferait don de cet argent, d’une partie de ses intérêts, à la communauté mondiale pour que celle-ci puisse engager les réformes vraiment nécessaires, en toute transparence et efficacité interactive…, non dogmatique !

Ce serait un investissement de service mondial non perdu “pour rien”…, comme en certaines ONG citadines actuelles quasi “éternalisées” sur des dérives sociales entretenues…, coincées dans des obligations de suivre le dit “mouvement” social, politique…, perdues en des schémas déterminés de “victimisation” et de fatalisme, entretenus ou subis.

La finalité sera une société affranchie du besoin de comparer et de soupeser les échanges, les richesses, les moyens, les apparences matérielles seules, les castes, les structures…!

Viendrait ensuite une époque (je pense…, dans à peu près un siècle, 4 générations) où cette Nouvelle Organisation de la Finance Mondiale (W.F.O) aura accompli la purge de l’autre.

Cela permettrait de faire venir en douceur, sans révolution dogmatique (prétendue politique), au concept de société responsable et gratuite, où tout abondance est permise(sans devoir être ostensiblement comparée abusivement, comme l’actuelle).

Personne ne s’y considérerait comme “gagnant” ou “perdant” !

Le processus de changement de méthode serait vu comme naturel, compris transparent et efficace dans l’intérêt de tout, car l’éthique des structures et modes de fonctionnement seraient constamment optimisées et simplifiées sans aucune rigidité législative derrière.

Tout resterait libre et interactif. Seuls les niveaux décisionnels seraient, quant à eux, soumis à des exigences de suivis très stricts avec la possibilité de dégager constamment la direction collégiale et le conseil juste au dessous, dès qu’une faille quelconque serait reconnue, imputée à tel ou tel Conseiller Mondial.

En effet, le Directoire mondial (4 membres ou 3, dont au moins une à deux femmes) n’aurait aucune prérogative décisionnelle à lui tout seul…, et ne pourrait s’appuyer que sur la votation des citoyens et du conseil (de 144 membres)  réunis ensemble en un quorum majoritaire des 3/4 (au moins…, car pour certaines décisions vraiment cruciales impliquant le mode de fonctionnement du Nouveau Monde, il faudra l’accord complet de l’humanité).

Donnons pour cela un exemple du quorum complet nécessaire : la venue en visite amicale d’E.T. sur Terre, et l’implication directe avec notre monde,  conséquente que cela entraînerait, dépassant notre libre-arbitre terrestre autonome !

Ce pourrait être aussi un quorum nécessairement complet pour des choix d’orientation de recherches technologiques importantes, comme celles impliquant la manipulation éventuelle du génome humain. A condition que l’ensemble du monde soit pleinement informé par des analyses contradictoires, libres de toute influence commerciale, des conséquences ou implications à long-terme.

De toute façon, tout vote mondial serait non définitif et révocable suivant la mise à jour de difficultés ou de changements, toujours également clarifiés de manière interactive. Des comités d’experts, citoyens, ou “à défaut” de médiums connecté à la Sagesse universelle Interactive, parfaite elle…, seraient là, disponibles sur informatique pour renseigner les moins éduqués et informés.

Cette nouvelle société interactive impliquerait donc complètement l’individu dès son plus jeune âge (le bébé est télépathe, c’est prouvé !) sur des avancées reconnues réelles, tangibles, justes, équitables, puisque chacun resterait mettre de son évolution personnelle, de sa créativité, de sa destinée.

Les outils de formation seraient adaptés au réflexe du bébé dès son berceau, dès ses premiers jours sur Terre, sous forme de couleur, de sons interactifs, pour l’éveiller, le stimuler.

De la même manière, tout au long de son éducation et de sa vie, chacun(e) resterait maître de ses choix, à assumer jusqu’au bout…, ou à corriger, mais en totale connaissance de cause.

Des possibilités seraient données de sortir de ce système, temporairement ou définitivement, si certains groupes sociaux le désirent…, par considération d’étouffement sous tant d’informations à suivre et de corrections à faire (mais se dire soi-même au bon moment et au bon endroit pour faire ce qui est bien, en le respirant, suffit). Mais, s’ils sortent des structures informatives interactives, ils devraient en assumer les conséquences…! Et, en aucun cas ces choix ne pourraient conditionner ni atteindre leur descendance, sortie du “chapeau” de responsabilité parentale dès 13 ans.

POUR LES ASPECTS MATÉRIELS : ils seraient tous pris en charge, mais chacun travaillerait au moins 4 à 5 heures par jour pour la collectivité. Sans problème, ni stress, ni épuisement, puisque tous les besoins matériels seraient optimisés continuellement (sans les dérives commerciales finissant écologistes du système actuel), juste en besoins correctement évalués nécessaires, sans excès ni fétichisme motorisé possible.

REMARQUE : On tend de toute façon vers une telle société interactive très suivie, anticipée, analysée, constamment corrigée et épurée…, car le contraire finirait mal !

Particulièrement en terme de surpopulation (induite par la peur familiale de l’insécurité financière régionale ou mondiale actuelle…), de pollutions, d’épuisement des ressources

La natalité serait naturellement admise comme devant être réduite, puis  limitée au renouvellement des générations avec deux enfants au maximum.

Les couples sélectionnés sur des aptitudes génétiques à se reproduire, et psychiques à s’accorder (avec un choix personnel possible supplantant ces analyses poussées).

14.4 – TRANSITION ET DE-FISCALISATION PROGRESSIVE VERS L’ÉCONOMIE MONDIALE BI-POLAIRE (DUALE et non DUALE)

Il y aura à envisager de faire transiter progressivement, en douceur les valeurs bancaires, tout avoir de l’ancien système : à celui mondial (toujours avec les transparences et étiques rigoureuses souhaitées). Changer brutalement d’une économie pour un autre paraît irréalistes ! On en a vu les dérives des prix avec l’Euro. Il faut qu’une nouvelle économie soit mûrie dans ses statuts et ses systèmes d’analyse et de contrôle, forcément pas autrement qu’interactifs. Pour se faire, les peuples et sociétés volontaires pourront envisager de capitaliser d’une autre manière, en placements mondiaux repérables, différents.

Ces titres mondiaux ou comptes épargne de retraite, de placements en des organismes responsables, au nouveau label international (à contrôle en continu par capteurs nanométriques) seraient dé-fiscalisés et garantis à vie (par la banque virtuelle onusienne mondiale…, conçue à cet effet indestructible, protégée, redondante).

Tant que les systèmes financiers (actuel et nouveau) ne seraient pas abandonné pour autre chose. De même que, pour ceux qui ont peu actuellement, cette nouvelle économie mondiale adossée à l’actuelle garantirait une prise en charge progressive ou rapide de leurs besoins vitaux…, suivant des critères exigeants de gestion écologique sans corruption ni abus !

Car, dans le système actuel, il n’est pas tolérable que certains gâchent énormément, abusent de richesses insensées (qui appartiennent à tout le monde !) pendant que d’autres se restreignent, s’appauvrissent, sinon meurent de faim ou de soif…!

C’est même totalement condamnable !

Mais, la base de tout ceci sera la responsabilité entière de soi, et de devoir accepter les travaux humbles en différentes périodes nécessaires, solidaires, y compris ceux paysagistes pour remédier aux déserts en restant au ras des énergies vitales ou en y retournant volontairement.

Sauf que ces travaux seraient pris en compte en “bonus” pour le reste suivant de la vie,  des solutions mondiales de vie évolutive sage, correctement partagées également par tous, au mieux possible.

De même que, ceux qui se voudraient refuser obstinément cette coopération civile (ou de travailler leur minimum journalier) s’exposeraient alors à des rétrogradations normales, raisonnables de confort, les incitant à se reprendre.

Par toute action vécue (toutes comptabilisées et suivies sur banques de données mondiales), chacun pourrait orienter sa vie comme il l’entend, en s’attribuant soi des bons points, soit des malus…, mais en étant obligé de les assumer au prorata !

Le LIBRE ARBITRE COMPLET demeurerait essentiel, compris respectueux de soi. Puisqu’il serait une nécessité cosmique dans l’ensemble des univers (les channelings en parlent avec respect, comme un facteur d’expérimentations accrues…!).

Enfin, les possessions terriennes à barbelés insensés…, sur déserts non gérés, juste pour y faire du bétail en trop avec désertification “garantie”, seront progressivement abolies ! L’idéal étant en aboutissant aux nouvelles constructions qu’il n’y ait aucune possession de terres, mais des forêts-jardins climatiques cultivées par tous, de partout avec des règles définies, testées et informées des progrès possibles ou faits, totalement respectueux des équilibres locaux autant que régionaux et continentaux spécifiques…

14/5 – LE “VRAI” CHANGEMENT MONDIAL LIBRE et évolutif SERAIT DONC POSSIBLE !

Reste que, en channelings (sérieux et probants depuis 20 ans en ce qui me concerne)… les informations intemporelles des potentiels d’une telle solution sur Terre, ne paraissent pas vouloir se préciser ainsi, puis forcément se matérialiser de cette façon !

La diversité sur Terre serait trop grande et l’évolution de la conscience permettrait que chacun se la joue mieux et différemment de l’intérieur, tout en gardant l’ancien système !

(channeling de St Germain sur http://www.cerclecramoisi.com /”La série suivante” / shoud 10 – expérience de la spirale)

J’ai quelques doutes sur les modalités d’évolution, face à tant de dérives pressantes à corriger plus sérieusement et le temps que cela demandera !

Pour ma part, je pense que : l’humanité gagnerait à essayer de front les deux potentiels d’Organisation financière mondiale en parallèle…, même si l’ONU actuelle reste de l’ancien système, très corrompu disent les guides (par la force des habitudes du carriérisme, rigide à complexité protectionniste, peureuse, en place ?). Aimons-nous nous libérer de mieux en mieux de telles avanies excessivement hiérarchisées à grotesques structures dépassées.

“Hits the road Jack !

Add don’t com back no more…, n’eau more…? no mort ?

(à la manière de Ray Châles… Sue-Che garde… rob/robe in sonne)

Votre JEU SUIE peut être remplacé avantageusement par le “JE SUIS QUI JE CHOISI RESPIRER D’ÊTRE !

“Testez-le ! Chaque moment est une coquille… vide à remplir…” (St Jacques)

____________________

De toute manière, il va falloir CHANGER ! Cela peut se faire en douceur de manière organisée de l’extérieure,  de façon plus à éthique définie avec libre choix…, si pas en attente de difficultés “insurmontables” telles que les médias ont l’erreur de trop le ‘prêts…. “tendre” ‘.

Ou de continuer sur l’ancienne façon de gérer ce monde, avec plein de travers douteux. Les deux voies apprendront aux âmes en présence. Celles qui partiront reviendront s’incarner en d’autres époques jugées moins “risquées”.

Mais, il semble que par tous les travers actuels, les âmes apprennent finalement à calmer leurs émotions désordonnées, et, à se recentrer par leur respiration profonde, sans effort démesuré du mental, sur le JE SUIS CE QUE JE SUIS !

En fait, ce qui coince, je peux vous le résumer pour l’avoir traversé de toutes les façons possibles, c’est l’illusion émotionnelle de se trouver coincer par sauts de conscience trop mentaux, trop en attente de résultats précis, excessifs…; au lieu de laisser venir, laisser faire, respirer librement, sans penser que derrière ce serait le “vide”, le “néant”, le “chaos” ou un “rien”…

Non, en étant sans efforts, librement aligné à son JE SUIS CHOISI LIBRE, tout prend en nos vies sa place à la perfection, de l’intérieur comme de l’extérieur, autant qu’avec les autres, les proches, les environs…, ce que nous démontre alors notre environnement, si nous apprécions la vie telle qu’elle est, en la voyant se dérouler correctement à tous niveaux.

C’est donc une autre très différente attitude à avoir que d’attendre des catastrophes, le chaos, du désordre mondial !

Quelque soit la formule d’agencement organisationnel du monde, choisie, y compris au niveau personnel…, le mieux serait de s’imaginer “dans un futur où tout aurait réussi”, et de se “retourner” vers le présent en le contemplant au mieux, bien organisé et sûr, harmonieux, abondant quelque soit la trajectoire du monde !

Alors, nous sommes naturellement,  “chacun dans notre coin”, un JE SUIS CE QUE JE SUIS, unique, lumineux, clair, standard de la nouvelle conscience ouverte, interactive et évolutive “au mieux”, et au plus grand bien possible pour le monde tel qu’il se dévoile indéfiniment.

Cela décape les couches encrassées de l’aura et dégage, libère notre chemin de vie de tous côtés…!  Jeux vous le disque !

Lequel a déjà et aura chez beaucoup les mêmes capacités informationnelles télépathiques (choisies dans notre moment présent) que ce que cette organisation mondiale permettrait (mais de façon NET–M’EN plus difficile).

VOULONS-NOUS NOUS-MÊME Vérités évolutives universelles larges et GARDONS ESPOIR !

___________________________________

Prosaïquement, je crée un nouveau mouvement volontaire mondial W.A.W. World Alternative Way, marque déposée… ‘deux-vents’ ‘Dits-eu’ (comme autrefois Terre-Vivante-pour-Toujours, pour la climatologie paysagiste (hélas pas recherchée à être suivie par les laids “poux-voir”) !

Que ceux qui le veulent bien m’y rejoignent par leurs intentions créatrices…, d’ÊTRE JOIE SAINE, ÉQUILIBRE VRAI pour tout en respirant cela abondamment, vu dans des espaces renouvelés sûrs !

Là le système sera obligé de vous suivre, sinon de faire effondrement “bizarre” comme l’ex-URSS !

Cela n’a besoin de rien, d’aucune structure, d’aucun modèle à suivre.

Chacun oeuvre pour le Vrai dans son coin, à sa façon “unique” d’être une divine conscience entière et souveraine, personnalisée sur Terre pour faire bouger la conscience. Peu importe vers quoi, car seule l’expérience compte, et rien n’aurait d’importance, même le “mal”, donc également le “bien”.

___________________________________

Alors, en parallèle extérieur, le monde physique l’exprime de façon chaotique et désertique : c’est la sécheresse…, même celle des prés les plus tendres…!

(“Le Grand/gland est comme le peu’tie/tire…” disait ‘Erre-messe’ Triste-mets-gîte-hisse’),

GLISSADES EN DÉRIVATIONS DOUTEUSES :

Gaffe/gras-half, réduisant de moitié nos consommations excessives de viande, car cela ne donne que :

– des gros ou des drogués qui ne peuvent plus réfléchir, pressés d’en finir, se moquant du reste…;

– et cela induit derrière des attitudes irresponsables et un bilan climatique, paysagiste qui ne tient plus !

(même dans le dit “équilibré” et “bien assez” boisé massif Central en France…, trop à trouées arides pour cause d’élevages ne respectant rien…, tassant le sol, le drainant, l’asséchant au pire…, soi disant pour “faire du rendement”, et à la moindre sécheresse, l’on ne sait plus où mettre les bêtes, les parcelles immenses de prairies devenues de vrais fours, plus assez d’arbres dedans et autour….).

QUI les y contraindra, les convaincra à l’urgente nécessité de changer de méthodes pour éviter les rivières en crues l’hiver et asséchées l’été, par ‘laids’ temps qui courent/fours ?

Pas les maires à petits fours et abbaye ou cat-haïsd-eux-râles’ ! “Seuls” Ass/As ne les regarde pas ! Ils sont ‘parcelle-hiii-s’haies’ com.laids/ZOOS/ZOS/autres…!

LE MANGER TROP GRAS…, mon “brillant” intellectuel de père l’avait mal testé pour nous…, l’esprit perdu, parfois en colère pour un rien, même bizarrement… raciste !

Jeu’SSS prend mon Pen-scie-îles pour fous l’HAIE’SSS-cris’SSS-rire !*!*!*!

JEU ‘propre-pause’ que dans toutes nos campagnes si friandes de charcuteries, de viandes, de grosses bouffes de fêtes à ‘toussent cassés’, même les plus “traditionalistes” copieurs et à ‘La Pen’ y revoient un peu mieux leur ‘COP’PIS’ !

‘Mare-t’INN’ ‘Eaux brise’ avec ‘haies SAS-rosse’ !

Évêque/Eve-haies-queues quelques-‘hunss habillés en ‘bells rob’ dorée qui vous aspergent de très peu d’eau…, cela ne fait pas le poids, la dose, nie même l’art-rose-soie art ! Car la rose se fane vite, vu les miennes dans le jardin sous la canicule, même arrosées comme il faut ! Les légumes, n’en partl-honte pass ! Il faut retourner une fois de trop au Sue-perd-“marche”-(en)-chier !

Plutôt que d’être béni/’benne-hiii’/Ben-y,  il serait préférable de prendre une bonne douche, de la bien voir nettoyant tout, y compris le mental cru bloqué, car cela fait un tout en tant que corps de conscience haute, corps émotionnel avec, à ne pas craindre séparés du tout ! Mieux qu’avec ‘Jante’ ‘le-B’hâte-pis-hisse-te’ vous plongeant une fois dans votre vie dans le Jourdain…, ce qui donne vite mer Morte qui comme maintenant se vide, se dessèche !

A quand le tour de la mer ‘Médite-errent-ânes-niais’, à vannes-raides ??? Eaux boues/boudent de combien de tours ‘eau-perd-hâte-torts’ ?

Les ‘passes-lestes-Inn-nient-end’ de jadis (nous peut-être, cru mal incarnés là-bas) ne l’ont pas assez compris…: de devoir faire des terrasses à, talus très arborés pour garder toute humidité au mieux possible dans les hauts…, afin de faire plus de sources coulant à l’année…, que de Scène à vain vin (vendu par les romains une amphore contre un esclave, ‘mess’ écrit ‘nuls partent’ ‘danse’ la Bible !).

Espacer les arbres pour faire paître trop de bétail, de moutons et de chèvres qui arrachent tout jeune plan d’arbre…, cela finit au pire…: en fausses “religions” calcifiées…, SEC-TERRES…, “…rien que sur la défense-hii-V…, y compris celles financières et commerciales” diraient les éléphants ‘d’Aaah-Fric’…,  zozotant sans dents de deux-vents/ventes dans le ciel !

Un exemple ‘fine-lance-y-est’ qui m’a été soufflé par ma part haute (“attention souffler n’est pas jouer…!”, diront/dix-ronds à tort ceux qui ne bougent plus…, rien qu’avec une calculette à la main, et des calculs vite fait à la vessie, puis en déambulateurs, mais avec la sauve-garde des edges-founds, des fonds de pensions…) c’est de faire en sorte que les dettes des États ne dépassent pas une certaine proportion du P.I.B. Et, que, si elles le font, alors, elles soient automatiquement effacées.

LE “PONT” de ‘connes sciences’ est là, à assouplir partout, et pas juste qu’en donnant un pont “exceptionnel” aux employés esclaves, surmenés, puis suicidaires !  Toute leur santé et mode de vie doit être analysé, évalué de près car l’humain stressé  Sinon tout s’écroulera de plus en plus vite, nos générations futures avec leur ADN follement à gènes déficients, en Add-des-haines et en déroute.

Le package “conscience, mental, physique et émotions” sont : un seul Corps de Conscience, à traiter avec un infini respect, à sensibilité divine remarquable, quantique, plein de ressentis créateurs à toujours mieux exprimer !

Cela n’arrête pas !

En effet, jouer les usuriers séparés du monde (en quartiers protégés), d’autres l’ont tenté, expérimenté (les mandarins chinois, puis les juifs, puis les quartiers d’affaires…) et ont plutôt mal fini, tout en érosion ou en temples secs.. et en pays arides. Pas qu’à ‘Sans-marck-hante/land’…, ‘nient’ en désert de Gobi/vit(e) grosses-billes toux.com) ! 

Car l’énergie de conscience et la vie qui en découlent se veulent libres, non contraintes, capables d’expanser harmonieusement, vraies dans toutes les directions. Les forcer à faire fausses ne mène à rien, qu’à des impasses raie-tantes-hiii-sentes ! Et retentissantes côté climatique ! 

Il serait temps de comprendre qu’au niveau primordial et quantique de l’évolution Universelle des consciences (à base primordiale latente et neutre, invisible), l’énergie des processus d’échanges (même dans les domaines physiques), ne se veut pas contrainte, mais capable de se déployer librement par elle-même ! C’est la nouvelle “donne” de compréhension de CE QUI EST VRAIMENT !

L’expérimentation terrestre ne peut se propager longtemps de manière bloquée ou déséquilibrée (même en soi) sinon à finir explosive ! Et pas qu’en tunnel du Mont blanc ou en centrale nucléaire  du genre ‘jappe-pontes-niais’ !

LES CONNECTIONS VIRTUELLES,  à HYPNOSE FACILE, TROP LOIN DU RÉEL, et, de l’aspiration à grandir de l’âme planétaire !

La société moderne actuelle est inter-connectée de manière accrue, mais comme l’a montré l’exemple parlant de Jean-Paul II, exemplaire physiquement jeune, grand sportif…, c’est d’une manière complètement bloquée et abîmée qu’ils s’est finalement retrouvé à son poste immobilisé de Pape, qui voulait faire  croire que l’humain pourrait séparer en lui-même le spirituel du physique, du réel !

Étonnons-nous qu’en viles villes bloquées, sales, malsaines, tant de jeunes disjonctent, trop déconnectés de la vie réelle…, perdent la boule (ce que j’ai failli faire jeune, enfermé à Paris !) ; plus qu’à finir en prison (plus immobilisés encore), où les détenus se droguent et font piqûres létales à répétitions, le sida en prime…!

FOU…, qu’une société prétendue “responsable et démocratique” (en croisse.. SENS !) laisse faire cela sans plus chercher d’autres alternatives, qu’une “société” dingue d’enfermés à vie !

Les dérives de l’immobilier à tout va…, comme sur La Costa del Sol et la Costa Blanca en Espagne, comme à Miami et partout ailleurs, montrent que l’on court droit aux abus en tous genres…, vers des dérives folles où l’argent n’aurait plus d’odeur. Où faire du fric serait le seule finalité “respectable” au dépend de tous les autres vrais équilibres nécessaires à la planète !

LA CHINE elle-même, avec son système communiste pourtant sensé faire une différence, est devenue contaminée par l’expression la plus vile de l’argent, les pouvoirs sans foi ni loi où le plus fort seul gagne appuyé de pouvoirs “législatifs” faux, à la botte des “puissants”, pour faire valoir n’importe quel argument arrangeant ceux-ci, corrompus, et jamais capables d’apporter du mieux…, local, national, continental ou mondial.

S’y greffe une  attitude personnelle citoyenne, de honte forcée de Soi ou de colère immense, inacceptables concernant la guidance d’une conscience calme, la seule à être bien informée de l’intérieur !

Autant envisager de sortir nos jeunes en perte de compréhension et de solutions saines, de cette folie généralisée s’amplifiant vers TOUJOURS PLUS DE VIOLENCE…., et de les mettre dans les déserts à les réparer avec tous les moyens nécessaires, pour qu’ils réapprennent à aimer le tout du corps de conscience mieux inspiré de l’intérieur du JE SUIS du domaine de ma souveraineté d’être (créatrice idéale et littérale, donc sûre), sans se juger ou douter de soi, se méjuger !

(v. http://lesjeunesenderoute.wordpress.com)

Ceux qui pensent que ce serait irréaliste, devraient voir que le sportif qui force de trop en compétition (de tennis, par exemple) doit y apprendre à se discipliner et mettre énormément moins de passion émotionnelle dure, remplacée par plus de conviction mentale douce d’y arriver simplement, avec la bonne attitude, les parfaites solutions, au bon moment, au bon endroit, tout vu venir en lâcher prise mieux respiré consciemment.

Le Corps de conscience trinitaire (intégrant l’aura éthérique/physique, mentale et spirituelle) est un tout inséparable au niveau du cœur de notre corps de conscience multidimensionnel. La partie “divine” est justement de comprendre cette unité prévue aux Origines de la conception du corps humain. La compréhension de l’âme existentielle est donc cette prise en compte de l’expérience individuelle du “JE SUIS, pleinement dans la VIE RÉELLE”, unifiée et complète au delà de l’espace et du temps, dans le moment présent de l’expérience…, si sortie de tout jugement.

Pas besoin d’étiquettes “divines” particulières liées à des appartenances religieuses, c’est un fait perceptible dans notre aura, libre ou bloquée selon la façon plus ou moins large ou restreinte dont on appréhende chaque moment présent, voulu respiré et rechargé différemment !

Question : Il y aurait eu d’autres belles époques du passé (même du temps des hébreux 40 ans dans le désert…, ayant raté la chance d’y faire paysagiste…!) où l’humain était branché de l’intérieur à sa part haute et où tout fonctionnait divinement ! Saurons-nous y revenir en douceur, interactifs du plus grand bien perçu, rêvé possible…, sans croire au pire ?

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

13 – UN MONDE SANS LES INÉGALITÉS DE L’ARGENT EST-IL POSSIBLE ?

LA CRÉATION DE L’OBSERVATOIRE DES INÉGALITÉS, EN FRANCHE… FRANCE, DÉMONTRE L’AMPLEUR IMPORTANTE, DÉCISIVE DU PROBLÈME !

– D’un côté, sur Terre : nous avons les exemples peu réussis de collectivisme “à la mode” dur, calcifié, soviétique et cubaine, autrefois de Chine, maintenant de Corée du Nord dérivant vers le Tibet…qui tinte…, qui ont montré leurs dérives grandissantes… à l’époque où il n’y avait pas les ordinateurs d’analyse et de stockages de données, d’informations précises dont nous disposons aujourd’hui…

– De l’autre (“Est-ce que ‘jeu’ ‘ss’hors’ les gants de boxe” demanderait Langes ‘Mare-cells’ ‘Serre-dents’ !)… : vous aviez les indiens d’Amérique du nord, du centre, du Sud, qui depuis 80 000 ans au moins (source hopis) vivaient du troc, et même disent-il, longtemps avant cela dès la Lémurie (enfouie à la fin de la dernière glaciation autour de le mont Hawaï, que je ne prononcerais pas en cette langue à ‘aborde-beaux-rythmes’ et hanches qui ondulent, ‘hélas là-bas aussi que sur place et pour faire croire qu’elle savent bouger !) .

Vous voyez que nos illusions remontent à loin…, d’où les t’hâte-toux-toux-âges M’a-Haut-rites’ chez les hommes maoris, pour se donner du sens cru “perdu” (en tant qu’ange cru égaré sur Terre) ! Aille-horse’ss queues c’est le femmes qu’on aurait aimé voir ‘tâte-trousse-haies’ !

Passe-sons vite E.T. / Hiii-tea…, haies-lasses il n’y a pas que là, même au Cache-Mir (où l’on ne sait plus quelle lessive sale utiliser, sans penser à des noix lessiveuses naturelles – si les fibres artificielles tiennent…) !

– En aparté, des ummites de la planète Ummo nous ont décrit leur monde dès les années soixante, disant qu’ils étaient passés directement du troc à la gestion centralisée mondiale, leurs ordinateurs très puissants et interactifs, et leur monde à race unique, s’y prêtant mieux que chez nous.

CHIE-CHE’, honte tente le ‘part-rite’ss, en commençant par la folle portion d’île haitienne, à rites et croyances grotesques ?

D’autres références pour une société se passant d’argent ne font pas flores…, surtout pour ceux qui en ont (ou qui croient en avoir assez et pour longtemps). Comme “nos/vos dictateurs (que des “veaux” qui ne valent plus rien, pas capable de le dissimuler diront les autres plein de dédain, on ne se passe rien dans ce monde de menteurs, l’aviez vous remarqué ?), pour qui c’est devenu ‘sue-bits-ment’ démodé.

Même quand habillés en blanc en parties fines, à se “sourire” (s’espionner) comme “mieux arrivés que d’autres” sur un cap sec vénézuélien devenu “brutalement” à la mode grâce à un cuisinier fou de grillades et pressé de faire un restaurant avec vue sur la mer, quelle merde ! Pour ‘laids’ pécheurs tranquilles jusque là, amusés de leurs baraquements faits de bric et de broc (pas à coups de briques, de millions comme les zzz’zoo-autres qu’à dormir se bichonner et s’habiller comme des tantes… qui ne tentent pas mieux en se bougeant sans véhicule de trop), puis furax d’être chassés de leurs terres tranquilles…!

Jars…, J’art-arrête la ‘cons-paraît-sons’ !

Les disparités sociales, culturelles, éducatives augmentant de façon exponentielles ces dernières années, il est normal que ceux qui n’ont plus assez soient un peu sarcastiques/ ‘s’art-cause-tics’ et mordants…! Je le suis, avec presque que le minimum vieillesse ! Mess(e) eux jeu leurre part-donne…, même à DS…K/casse, qui roule en porc-Che pour pro-meuuu-niais sa bell’ss “j’ouvre-n’a-l’hisse-te” bien “saoule” sous tousse rate-pores-te !

Notre société est décadente, mais personne ne veut le voir ni l’admettre vraiment. Là est le PARA-DOCK’X pas DOCTE !

J’ai expliqué très succinctement plus haut pour quelles raisons essentielles l’ensemble de notre société va mal : immobilisée en ville sans assez respirer, au lieu de s’ébattre joyeusement comme paysagistes de plein droit ; semant des graines d’arbres et d’herbe à tout va en des terres aménagées qui tiennent ; retiennent eaux et humus au maximum ; qui font humidité vitale indispensable…., puisque nous avons plus de 90% d’eau en notre organisme, et besoin d’en boire environ deux litres d’eau rare et propre… par jour.

Ne cherchez pas ailleurs la raison des révolutions en pays secs et désertiques ! Il n’y en a pas d’autres ! Les enfermés chez soi perdent la boule et font généralement trop de gosses, croyant s’y défouler. Puis, il n’y a plus que des foules laides essayant de marcher sans crier ni lever les bras de trop dans la rue, même pas la fourche ou la pelle, la bêche sur l’épaule.

“Laide’ss ‘raies-vols-luttes-sions franches-chaises ne sont plus ce qu’elles haies-taient ! Jeu…, vous le disque !

Mon étendue dure de femme me crie que :” C’est la paresse physique, les mauvaises habitudes citadines prises trop jeunes dès l’école, qui en sont les premiers responsables !” puisque trop studieuse et enfermée en son enfance, maintenant à la campagne…, elle ne veut même plus voir qu’elle a tout ce qu’il faut autour pour se bouger, et s’aimer à chaque respiration mieux dite, dans son instant présent créatif unique, personnel et responsable, si vu mieux comme rien qu’à elle !

Surtout sans “s’inspirer” des démarches fausses et snob de mannequins à la poitrine creuse et à faux seins gonflés de silicone, aux bras frêles, les jambes comme des allumettes (boudant même de faire allumeuse en leur aura !) des magazines, juste crues capables d’arpenter un bout de podium à l’enjambée horriblement fausse et coûteuse avant de finir anémiques en chaise roulante.

BELL’SS ‘HAIES-PHOQUES’, JEU VOUS LE DISQUE ! Jeu vide monte S.A.C. ! 

Tout cela pour vous dits-ire/rires que ceux qui se croyaient arrivés /arrive viets (puisque ma femme l’est et à moitié chie-noises) / même arrive ‘vie-haies-êtes’… noeuds le sons passent !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

12 – OBSERVATOIRE MONDIAL DES STRESS et MUTATIONS GÉNÉTIQUES, EN RAPPORT DES SURPOPULATIONS

AVONS NOUS LE CHOIX : D’AGIR OU DE SUBIR ?

Les bennes à Laden (tissus artificiels et multitudes de déchets grandissants indestructibles dans l’environnement… cherchez l’erreur !), ou, autres étranges Ben Laden (cru “sauveurs” du monde)…, ne tiennent pas longtemps face aux stress engendrés par les surpopulations, si non analysés et résolus en continu.

J’ai eu un triste exemple de stress à conséquence grave, impliquant le long-terme dans ma famille… Ma soeur découvrit tardivement son garçon autiste (le brave Laurent un peu surdoué, quand pas trop angoissé…), après avoir vécu une grossesse stressée, éprouvante (puis à suivre son mari en chantier au climat dur, sans ombre ni humidité suffisante, à Ouarzazate, lequel participait à la construction du barrage sur l’oued Dra) Cela juste après avoir vécu un séisme presque fatal à Rabat en février 69, le gosse né en janvier et ensuite gardé à l’hôpital, loin des siens.

LE CUMUL DE STRESS est déjà reconnu comme circonstances aggravantes dans les cas de mutations génétiques, étant donné que nos esprits créateurs paniquent et ne savent plus rien bien anticiper correctement.

LE CALME et une vie SAINE (dite venue sûre) ont un effet inverse (comme je me le confirme depuis des décennies, des lustres…).

Bizarrement, la société n’arrive pas à le concevoir nécessaire, et obligatoire ce CALME SAIN à VIVRE !

Les dérives sont nombreuses, en premier” de se coller avec n’importe quelle fille venue”pour se marier et faire des gosses de travers, alors que la moindre précaution au départ serait de voir si les trop jeunes parents sont aptes à élever des enfants, compatibles génétiquement et pas trop stressés par leur passé (…je l’étais, et n’ai pas voulu aggraver ma descendance pour ces raisons-là). Il n’est pas question de sélection des races, d’ailleurs cela ne veut plus rien dire avec le brassage ethnique actuel, de plus en plus diversifié… IL EST QUESTION DE PLANNING RAISONNABLE ET INDISPENSABLE DES NAISSANCES !
L’on sait déjà, en laboratoire que toute population trop dense, trop stressée de souris, de rats, de singes (à qui nous ressemblons à plus de 90% pour les chimpanzés sur le plan comportemental et génétique) n’arrivent plus très vite à se reproduire correctement !

POURQUOI L’HUMAIN SERAIT-IL EXEMPTÉ de ce RISQUE…?

Regardons les mégalopoles comme le Caire, au pire avec ses déserts l’entourant, limitant sa “croissance” folle… Cela ne peut que finir mal ! ON Y EST, reconnaissons-le comme il faut… Sans les plates excuses défaitistes ou démissionnaires de croyances folles, figées, irréalistes de l’esprit prétendu “de masse” : “politiques”, “traditionnelles” réactives constamment en opposition de” ; ou celles passives, hypnotiques (dites “sociétales” pour faire bien), “religieuses”, corporatistes, sectaires (‘haies… jantes’ passent !) tournées exclusivement vers le passé.

je rappelle que le niveau quantique REEL n’a aucune continuité qui consisterait à croire que “le passé demeurerait la règle !”. Ce n’est pas de la physique pure ! Rien que de faux préjugés !

La liste est longue des prétendus “empêchements à ÉVOLUER…, à vraiment CHANGER en mieux ! Elle n’a de cesse de s’agrandir…, au dépend de la responsabilité effective de Soi, face à une responsabilité effective GLOBALE !

Comme l’efficacité probante de notre esprit créatif, notre responsabilité d’être est LITTÉRALE !

A = (donne) A’, pas B !______________ 1 donne 1, en… + ou en –

Au “restaurant” de La Vie, l’on ne vous sert pas du ‘can-hard’ quand vous demandez du cochon ! Si vous y croyez de trop…, vous aurez votre vie sous forme de ‘co-chions’ ‘laquais’ découpée en tranches, à persister à la croire sans aucun sens et compréhensions larges attendus à l’inverse, en méthode : “Pivotons à 180° en pensée (comprises littérales et créatrices), pour voir si c’est mieux qu’avant !”

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , | Leave a comment

11 – “D’aise”-Organisation mondiale… des pollutions (valorisées en mer) avec remède aux manque de poissons de la surpêche !

ANALYSE AGRICOLE TECHNIQUE ET MACRO-ÉCONOMIQUE des dérives actuelles concernant :

.- les perspectives d’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE EN MILIEU RURAL, très pénalisée,

.- la NÉCESSITÉ d’UTILISER LE LISIER pour faire du BIOGAZ pour les tankers, les chalutiers (au lieu de subir des marées noires…),

.- tout en permettant le retour d’une pêche océanique quasi inépuisable !

Trois problèmes mondiaux conséquents alors résolus (et plus encore…) :

 1) Analyse de l’autarcie AGRICOLE (extérieure au site) :

 http://www.quanthomme.info/energieencore/autarcie.htm

Cette étude démontre qu’il est urgent de valoriser les biogaz de méthane et le CO2 extrait du lisier des animaux pour rendre nos agriculteurs autarciques, car aujourd’hui très pénalisés et très dépendants de l’importation d’une pétrole toujours plus cher ! Ce qui en ruinent beaucoup ou les décourage de se réunir pour investir dans des stations de traitement, comme de faire de l’agroforesterie paysagiste anti-effet de serre, pourtant déjà très bien pratiquée en Allemagne, en Suisse avec des percherons !

D’autre part, le lisier des élevages ayant un pouvoir calorifique important via le méthane produit, il doit être valorisé dans une filière mondiale de récupération, pour apporter un revenu supplémentaire aux éleveurs, tout en les obligeant à faire des élevages sains et rustiques (style G.B. où la viande y a un meilleur goût, leurs vaches, proches de l’aurochs, gardées à l’année au prés à l’inverse de la France où nos races sont poussées au pire côté rendement intensif et quantité d’eau et de médicaments de forçage dedans, sans plus aucune saveur !). En contrepartie du lisier récupéré, de les obliger d’abolir tout traitement médicamenteux qu’on retrouvera à polluer nos eaux de rivières…, puis notre eau potable (pour beaucoup de villes, reprise et traitée à partir de l’eau des fleuves…!!!). Tout en les contraignant à faire des prairies uniquement horizontales bordées de talus arboréspour retenir l’humus et de se passer (hors de ces “rizières” le répartissant mieux en temps d’orage, provisoirement noyées) de cet engrais polluant recyclé de trop, les eaux dans nos fossés gardés plein d’herbes enfin saines et nos rivières avec pour s’y baigner sans crainte au milieu de plein de poissons !

Hors, même en amont de la Loire, fleuve sensé être très propre car issue du Massif Central, la seule vue de la couleur de l’eau “pure”… du barrage de Villerest près de Roanne est édifiante sur la pollution de “ces eaux”…, issue de l’élevage intensif ! N’en parlons pas… en aval !

Une nécessité paysagiste et climatique liée, indispensable à court terme que démontre mon autre site : http://greenjillaroo.wordpress.com pour la lutte contre les continents drainés, trop secs !

L’état ne faisait jusqu’à récemment  rien (ou presque) pour favoriser cette autarcie rurale et communale sur tout le territoire, à subventionner et à aider par l’installation de de stations méthane Co2  liquéfiés et créatrion de réseaux de pipe-lines de méthane, apposés en parallèle du réseau proposé ci-dessous pour aller vers les côtes et les tankers (quand en surproduction hivernale de lisier)

2) – CRÉATION DE TANKERS DÉDIÉS à LA RÉPARTITION DE LISIERS AU LARGE DANS LES OCÉANS, ET PROPULSÉS PAR LE MÉTHANE RÉCUPÉRÉ

En extrapolant l’idée précédente, il serait judicieux d’étudier des tankers fonctionnant au méthane avec gros serpentins de tuyaux remplis à moitié de lisier (à compartiments en cascade) faisant avancer les tankers à doubles coques (ou même les plus petits navires à simple coque si ces tuyauteries digesteurs étudiées sous le pont), il sera alors envisageable de traiter et résoudre ainsi  deux problèmes industriels conséquents en terme d’alimentation autant que de pollutions mondiales, et assez problématiques :

accroître les quantités de poissons pour la pêche pélagique (en haute mer), ou halieutique (à  senne)…, notre production française diminue et n’est que de cinq mois sur les besoins en poissons de l’année…

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20120521.OBS5970/surpeche-dernier-jour-de-l-annee-pour-manger-du-poisson-francais.html;

éliminer en dispersion au large les polluants de lisiers de porc, et autres bétails (vaches, moutons) des élevages industriels intensifs grâce à ces tankers fonctionnant au gaz de récupération à travers leurs digesteurs tubulaires spéciaux (dont les vagues assureraient l’agitation en mer, le mélange quand même mis en re-circulation par des pompes servant également à la vidange du digesteur tubulaire (le tout maintenu en température de 35 °C par des capteurs solaires thermiques).

Le problème est d’importance, car, face à l’excès mondial de consommation de viande, nous rejetons (le bétail) rien qu’en France 280 millions de tonnes de déjections de lisier sur les champs…, le surplus “perdu” ensuite dans les rivières (cause de l’excès de nitrate et des algues en bords de mer), puis reprise dans notre eau du robinet avec des hormones et antibiotiques indésirables, néfastes pour l’humain !!!

On n’en mesure pas encore actuellement les effets sur l’organisme de nos enfants via l’eau du robinet chargé de nitrate…, mais cela viendra certainement très vite d’ici une à deux 2 générations (celles ayant du “mal-à-dits” qui bloquent leurs énergies sans rien libérer…)

A terre, il y aura à organiser la répartition de pipelines (chargées d’eaux usées d’égouts et de boues de  lisier) aboutissant en mer sur des pontons dédiés à l’alimentation de ces tankers “poubelles” se propulsant à l’aide de digesteurs avec le méthane récupéré.

Les Côtes d’Armor, déjà les plus touchées, pourraient prévoir un tel remaniement rapide des navires de pêche les concernant. Surtout les chalutiers de haute mer, de pêche hauturière (passé avantageusement au méthane), alors capables de se débarrasser facilement des lisiers (stocké sur le bateau en circuits étanches, tubulaires dans les coins morts du dessous du pont, et en légère pente pour la chasse), ensuite rejetés en haute mer, au centre des océans pour doper la filière piscicole et résoudre le problème de quotas de poissons…!

C’est une filière industrielle intéressante aussi pour St Pierre et Miquelon, si ce département s’entend avec le Canada, les USA pour récupérer leur lisier.

Le stockage à bord, de biogaz méthane, devra être suffisant pour revenir au port. Il serait stocké liquéfié en citernes refroidies à l’azote liquide en fond de cale, pour faire chambres froides juste au dessus !

C’est d’actualité, car le méthane produit par ces lisiers est 21 fois plus à “effet de serre” (global warming) que le CO2, donc à éliminer par tous les moyens !

Hors Science & Vie (de décembre 2011) révèle que l’expédition Tara, d’analyses enfin plus fines du phytoplancton océanique, révèle que son existence est bien plus conséquente que prévue à toutes profondeurs des océans !

Le PHYTOPLANCTON représenterait à lui tout seul 80% de la vie sur Terre, et surtout : 50% de la PHOTOSYNTHÈSE (par ailleurs opérée par la végétation terrestre, qu’on sait être le facteur prédominant d’absorption du CO2 atmosphérique !!! C.Q.F.D. !

3) – RAMASSAGE DES POLLUTIONS OCÉANIQUES DE PLASTIQUE

Juste à côté, en retour du centre des océans, les tankers en échange du carburant gratuit (ou même payé) auront pour tâche de faire détours et chalutage  à la traîne les déchets en plastiques stagnant dans les tourbillons océaniques peu ragoûtants et très nocifs pour nos consommation de poissons.

Les navires “poubelles” ramèneront ces déchets plastiques vers des usines de retraitement ou de recyclage situées à côté des pontons, ces déchets d’abord concassés en bout de pontons seraient véhiculés par transporteurs, ou, par tuyaux et pompes centrifuges sous un cyclone hydraulique de tri par flottation.

Beaucoup de frais locaux de ramassages municipaux et de mise au rebut des algues vertes seraient ainsi évités, sans pollution des rivières et des plages….. Le lisier en trop payé aux bateaux (pour s’en débarrasser), les rendant autonomes en terme de combustible, avec valorisation de la pêche hauturière pour nos villes côtières et ports de Bretagne (aujourd’hui en cause, en conflits), y compris pour remédier à la pollution concentrée de la pisciculture.

Avec de telles prises en comptes plus globales…: d’énormes économies conjuguées semblent tout à fait possibles pour remédier aux “impasses” maritimes actuelles (marées noires, dépotage illicite de soutes, accroissement des eaux usées non traitées en stations d’épuration…) qui pourront se diluer et avoir le temps de se retraiter naturellement sans dommage, dans les océans en leur centre…) !

C’est également techniquement faisable puisqu’un ferry trans-Manche vient d’être équipé en 2011 d’une propulsion au bio-gaz !

On découvrira que ces maillages de pipelines qui longeront rivières et fleuves seront à installer dans la pente d’écoulement naturelle nécessitant moins de travaux d’aménagement coûteux et de pompages successifs.

4) – URGENTE AMÉLIORATION et LIBÉRATION DE LA DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE AU PÉTROLE  DES TRANSPORTS CONTINENTAUX

Les grands ports du monde tel que Hambourg (http://videos.arte.tv/fr/videos/x_enius-6597906.html) sont des sources de pollution énormes, ainsi que leurs voies de navigations maritimes surchargées (trop près des côtes…) de bateaux au fuel, très lourd et nocif, avec des installation à bord sans aucun filtre ou catalyseur de particules…, où les pollutions de 100 à 1000 fois plus importantes que tout camion Diesel moderne (800 millions de tonnes de CO2/an  pour les tankers – sans parler des suies du fioul lourd et du soufre…,  alors que 650 millions de tonnes de CO2/an pour l’aviation mondiale http://videos.arte.tv/fr/videos/x_enius-6718938.html) !

L’influence sur la mortalité de la faune maritime et plus directement de celle humaine est énorme de plus de 60 000 décès par an (sans parler des décès indirects, à plus longue échéance, non repérables directement et non comptabilisables) !

La législation évolue, mais TROP LENTEMENT, et reste encore cent fois supérieure en pollution face à celle du trafic routier… C’est irréaliste dans un monde moderne qui dépense déjà de trop pour les problème de santé à pollutions disséminées difficilement détectable et quantifiable mais à cancers larvés assurés…! Ne parlons pas de la  pollution des poissons que nous mangeons !

L’écologie en pâlit de honte ! Et Greenpeace rougit de fureur face à l’opacité des groupes pétroliers sur leurs plateformes en mer, qui recrachent régulièrement de l’eau chargée de pétrole environ 30 000 tonnes de pétrole pour leur “propre” cas d’irresponsabilité (rien qu’en mer du Nord), chiffre à multiplier par trois  avec les rejets des ports et des fleuves…

  !§!§!§! Et l’humain continue à manger du poisson et des huîtres malades ! BEUR-KKK !§!§!§!

Les vecteurs énergétiques de transport maritimes devront partout plus nettement se focaliser sur le GNV, le gaz naturel dit biogaz à généraliser sur tout bateau (avec micro-turbines actionnant des moteurs/générateurs électriques récupérant l’énergie de freinage sur les véhicules du futur).

Cela en plus de la “prometteuse” mais risquée extraction d’hydrates de méthanes en fond des océans ou sous les pôles (risquant des remontées soudaines de méthane ou des séismes ?  A voir à ne pas faire style insuffisances de financement style golf du Mexique…,  et de mettre l’énergie, les recherches, la répartition des profits sous compétence mondiale très exigeante en terme de sécurité, sortant les prospection énergétiques du privé !)

De plus, cela révélera par ailleurs qu’il serait avantageux de mettre plutôt certaines industries en amont, à l’intérieur de nos pays, afin qu’elles rayonnent vers les côtes par des pipelines gravitaires  de transport à caissons containers cylindriques à l’avant sphérique, car le transport “fluvial” (là, en pipeline) est le moins cher de tous…!

Pour les transports continentaux et inter-régionaux, actuellement par camions, il est aberrant que la charge transportée soit moins lourde que le véhicule qui la contient… C’est une perte énergétique incroyable!

Les pipes-lines intelligents, automatisés (à eau ou à gaz neutre) pourraient être des solutions plus nobles, rationnelles et pérennes à étudier pour l’avenir.

Restera à trouver quelle forme de container à utiliser et comment répartir les distributions de produits sur les maillages de pipelines répartis sur tout le territoire, sans qu’il n’y ait d’engorgement. Pour cela, des tests et recherches poussés seront à initier, où l’informatique sera d’un énorme secours dans la gestion des flux et des commandes du système, alors forcément assez complexe.

Plus tard, on pourra essayer d’inventer des circuits de pipelines allant jusqu’au niveau domestique pour alimenter à la demande des circuits domestiques de consommation sans avoir à passer par un supermarché.

L’autre avantage sera de traiter le lourd problème de l’eutrophisation des mers le long des côtes en raison de l’excès de nitrate déversé en excès…, jusqu’ici dans les rivières et les fleuves ! Ces fleuves :  noirs de lisier à la source…, comme La Loire au niveau du Charolais… (dont nos enfants boivent l’eau…, en plus, pas dé-nitratée) !

Les pipelines de lisiers, égouts collecteurs devront donc remonter jusque dans l’intérieur des pays, avec des stations relais de pompage pour faire circuler leurs boues à méthane jusqu’à la côte.

D’autre part, les lieux de stockages pourront être à l’intérieur des côtes, du littoral, enterrés afin de ne pas risquer d’être démolis, renversés par l’érosion marine au bout de quelques dizaines d’années (comme les bunkers allemands). Disposés en pleine campagne, affleurant discrètement au raz du sol avec les réservoirs de méthane enterrés sous une couche de terre et d’herbe pour les garder au frais, ils fourniront un appoint de gaz de ville non négligeable pour nos côtes trop bâties (à mieux devoir ouvrir pour que la nature sauvage aille jusqu’à la mer, et que, tout le monde profite plus de la diversité” du vivant que du béton en trop…, sans la barrière thermique de ce dernier en l’atmosphère au dessus, qui assèche l’intérieur).

Ainsi, les Villes du littoral, côtières,(très peuplées), les stations d’essence…, disposeront d’un appoint d’énergie non négligeable de méthane (gaz à consumer en priorité , car 21 fois plus à effet de serre que le Co2…!!!) en cas de surproduction de méthane de lisier/déjections animales et humaines.

Mais il ne devrait pas y avoir d’incitation à en produire, vu que l’on consomme de plus en plus de viande, à en chier ! Surtout question santé finissant “mal” ! Si toujours à trop exagérer en croyant à des addictions de bouffes excessives et autres drogues, de tous côtés, qui sont à libérer elles aussi journellement…

Cette innovation large (tankers de lisier), à prévoir normalisée au niveau  mondiale, concerne la plupart de nos côtes surpeuplées ou trop industrialisées où l’énergie électrique “manque”…

Tel qu’en France, pour nos préoccupantes régions de Bretagne ou Normandie, Côtes du Nord (et aussi en mers fermées, mers Baltique, Noire, Méditerranée…), où à la fois les déchets des égouts et d’élevages demandent d’énormes traitements énergivores coûteux en stations d’épuration (alors qu’on pourrait tous se contenter  de lessives et de produits détergents biologiques comme pour les fosses sceptiques individuelles, laissant faire aux bactéries une grande partie du travail comme dans les éviers non souvent trop lavés, noircis par elles, mais pas sales !). Alors, les stations d’épuration deviendront fabriques de méthanes à énergie positive, comme la recherche actuelle le laisse prévoir !

J’ai signalé en Juin 2011 en commentaire au journal Les Echos que l’industrie pétrolière sera à rendre plus responsable sur la pétrochimie des plastiques et d’inventer des transmuteurs compacts, domestiques, pour “craquer” les molécules complexes de ces plastiques à domicile (en Azote et hélium), en compensation des énormes profits faits.

Pour finir par faire cesser ces déperditions “sauvages” (à la source, côté consommateur) de ces polluants sur Terre et sur mer….: les pétroliers devront en assumer toute la filière industrielle, sur le principe du polluer/payeur, sinon de se voir attribuer de lourds malus vu les immenses salissures mondiales opérées, très dangereuses pour toute la faune et la flore dans l’ensemble de l’écosystème terrestre !

On voit déjà à Aifa, au Liban, la nécessité de tels changements rapides, les montagnes de plastiques posés en bord de mer, qui volant au vent, vont s’accumuler en plusieurs mètres de hauteur… dans les fonds marins à proximité…!!!

Insensé que de telles négligences soient permises ! Les incinérateurs jamais la solution, vu les “faibles” émissions invisibles propagées plus loin, tout aussi cancérigènes, la séparation des particules des gaz chargés jamais parfaites.

Les solutions ingénieuses pour faire du courant, et courir au WC…, ne manquent pas ! Tous à finir dans la merde (à Là ‘Faux-hôte’ sur “merde”?) dans des maisons trop “confortables”, déjà cercueil à “vie”.

Côté tankers de lisier : en océan, la dilution et le traitement naturel par les micro-organismes au large des boues/effluents d’élevage, de lisier et d’eaux usées de wc, se fera sans peine (mieux qu’avec les déchets nucléaires !).

Comme pour ce qui concerne les excréments de baleine, le phytoplancton sera friand de ces déchets (que les poissons eux-mêmes produisent quand en bancs très nombreux, donc sans conséquence pour l’environnement marin), et tout le cycle de reproduction de la faune marine en redeviendra bénéficiaire…!

Nos océans seront à nouveau très abondamment remplis de poissons importants et propres, à nouveau consommables sans risque en bout de de cycle de reproduction (thons, marlin, espadons… sans plus de nodules nano-métriques de plastique dans leur corps…) ! Et, sans avoir plus du tout besoin d’imposer des quotas de pêche et de faire tant de piscicultures si polluantes ponctuellement.

Les Tankers auront des réservoirs de stockage de méthane suffisants pour vider, “dépoter” ces déchets de lisier au droit des abysses, au large, et d’avoir assez de méthane revenir le long des côtes se réapprovisionner en lisiers et eaux usées “neufs”.

Toute la filière, enfin acceptable pour l’environnement, n’aura plus à chercher à réunir de “nouveau” Grenelle et autres congrès qui se répètent, ne décident pas assez, ni à temps, de changements complets, visibles tangibles sur le fond de ces questions cruciales…!

Le carriérisme d’expert/’aise-perd’ face à la mondialisation…? cela suffit !

Une étude a été menée au niveau gouvernemental, montrant le retard français en méthanisation par digesteur de co-génération (électricité + chaleur) à la ferme (ou en coopérative) par rapport à d’autres pays européens plus en avance que nous sur la question…

Qui démontre que le problème de rentabilité et des déchets finaux (trop d’azote et de phosphore) ne sont pas résolus, d’où la validité de cette solution de ces rejets en excès (le trop plein de l’épandage re-circulé en prairies) à envoyer dans les océans…, ne serais-ce que pour soulager les mers fermées comme la Mer du Nord de leur trop d’azote et de boues d’égouts :

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/filiere_methanisation_effluents.pdf

Une éducation sera faite dès l’école pour ne plus jeter n’importe quoi dans les WC et dans les éviers, et de garder ceux-ci “sales”,  mais en fait utiles et actifs au niveau bactéries…

ENERGIES MARÉMOTRICE , des COURANTS et des VAGUES

Le long de toutes côtes du monde entier à plus forte concentration urbaine et consommation d’énergies, l’essentiel des énergies renouvelables sera électrique et viendra des hydroliennes des courants de marées (plus stables que le vent des éoliennes, ces dernières ayant un rendement de 1000 fois inférieur à la force de brassage dans l’eau…!)

Des barrages flottants entre îles tirant et poussant des câbles enroulés sur des treuils, pourront aussi faire l’affaire en pays peu technologiques.

TRAITEMENT à PART DES REJETS INDUSTRIELS

Par contre, en raison de la présence de métaux lourds, toxiques, plastiques, fuels ou autres, tous les rejets industriels devront être traités à part et totalement en toute usine, alors entièrement plus responsable de la remise à niveau de ses effluents et de l’initiation de ses procédés de production et de fabrication pour éviter d’entrée leur nocivité finale au maximum. Y compris en tenant compte des impératifs de recylcage.

Tout cela, en réseaux responsables, induira une autre conception du consumérisme et du marché du travail, où la finalité ne sera plus d’avoir un emploi ni de plus consommer…, mais de conserver la propreté planétaire suffisante et nécessaire !

Des emplois de fonctionnaires verts seront créés en pleins de domaines (traitements, surveillances et contrôles physico-chimiques, biologiques, de transport, de stockage, de rejets en mer correct, de surveillance des océans

Chaque procédé industriel ne pourra être accepté d’être instauré sans des études très poussées, des besoins de consommations réels derrière, d’impacts de ces rejets et de leurs traitements réels, sans aucune dérogation possible.

Puisque l’on sait dès à présent que plein de particules nanométriques de rejets cancérigènes se retrouvent dans nos océans…, ingérés par toute la filière de faune marine, puis qui arrivent “droit” dans l’assiette de nos enfants, enfin dans leurs cellules, leurs glandes, leurs cheveux…, les parents de même, leur transmettant des gènes de travers…!

Tous à devenir drogués à l’arsenic (et autre poison insidieux, pire qu’à Sévézo car invisible et à faibles doses non létales), transmettant sans le savoir de particules mutagènes diverses, plus que pour un seul Napoléon en son temps !!!

Si nous ne voulons pas accroître le nombre déjà très préoccupant et horriblement coûteux de naissances à problèmes…, d’handicapés mentaux et physiques graves…, il faudra prendre ces questions urgentes en charge mondialement, de façon légiférer une gestion et surveillance rigoureuse, interactive globalisée, en tous pays de la même façon, assez vite ! Mais, sans précipitation non plus ! Car cela demande mûres ‘ré-flexions’ en Soi !

De même qu’il sera nécessaire que chaque parent fasse un bilan de la qualité de son sang et de ses gènes avant d’être autorisé à procréer!  Plutôt que de faire tout et n’importe quoi pour forcer la nature par des procréations assistées. Plus aucune sélection naturelle normale à l’oeuvre dans la conception humaine…!

Pas beau à voir comme résultat de nos jours au niveau du physique des trop gros ou trop maigres, des stressés et huileux gras qui ne se maîtrisent plus et “disjonctent” du côté de l’esprit en raison de modes de vie devenus abusifs ou aberrants, sans règles d’hygiènes et de mode de vie décents, sportifs à la base.

Pour ces raisons, les intérêts fondamentaux à long terme des choix de société gagneront à être continuellement repensés et révisés, sur analyses rigoureuses par géants ordinateurs et capteurs nanométriques de partout. Il ne s’agira plus de penser en terme de “Big Brother”, mais en terme de sauvegarde rigoureuse de la Vie…, si fragile sur Terre !

TOUT EST LIÉ ! Là aussi, nos déchets surabondants sont le triste “exemple” d’excès de civilisation prétendue “en croissance” (pas que de déchets…, on l’espère !), sur des dérives que les politiques se refusent encore trop à affronter mondialement et à fond, de face, courageusement, avec les moyens mondiaux optimisés continuellement d’analyses standardisées, rigoureusement contrôlés et surveillés par des ordinateurs consacrés exclusivement à ces tâches…, s’il le faut.

Tout entrepris avec réticence, sinon en dernière limite, trop tardivement, après des catastrophes inadmissibles (comme celle de Bopal en Inde ou de Cevezo en Italie)

“Hâtons-nous plus lentement…, mais en avançant réellement !”             J.Tests’Sert

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/BEE_VD_13-07-12.pdf

Enfin, des réponses en mer, pour la création de cargos au Biogaz

http://www.nytimes.com/2012/08/28/science/earth/cargo-ship-designers-turn-to-wind-to-cut-cost-and-emissions.html?_r=1&ref=science

“Les concepteurs du Set Sail, le font fonctionner au vent pour aider à la propulsion des navires au BIOGAZ

Par JOHN J. GEOGHEGAN

Publié: Août 27, 2012
Si la flotte maritime dans le monde était un pays, ce serait le monde sixième premier émetteur de gaz à effet de serre . Pour réduire ces émissions – et non pas ailleurs, à conserver les combustibles fossiles coûteux – les concepteurs de navires de cargaison se tournent maintenant vers la plus ancienne source d’énergie, celle du vent.

TESTS cargo B9 Shipping, propulsé par le vent et un moteur de biogaz.

Vert

Un blog sur l’énergie et l’environnement.

“Les nouveaux navires, actuellement sur les planches à dessin ou en prototype, ne ressemblent en rien aux goélettes gracieuses et aux galions des siècles passés. Au printemps dernier, par exemple, l’Université de Tokyo a dévoilé un modèle du Challenger Vent UT au Salon Commercial de la Mer mer du Japon. Il dispose de neuf mâts, chacun de 164 pieds de haut, avec cinq voiles rigides en aluminium et en plastique renforcé de fibres, les voiles sont creuses, conçues pour télescoper l’une dans l’autre dans le mauvais temps ou au mouillage.

Le transporteur de fret de 3000 tonnes de 328-pieds est conçu par B9 Expédition (prononcé bénigne), qui fait partie du groupe B9 Energy en Irlande du Nord. Ses trois mâts montant à 180 pieds sont hauts comme un immeuble de 14 étages.

Propulsé par une combinaison de vent et d’un moteur Rolls-Royce biogaz, il est conçu pour fonctionner avec aucun combustible fossile, que du biogaz !

Un modèle du navire B9 a été testé le mois dernier à l’Université de Southampton en Angleterre. “Les tests ont été prometteurs», a déclaré Diane Gilpin, fondateur-directeur de la B9 expédition. “Ils ont validé l’argument économique pour le déploiement d’un navire B9 sur certaines routes commerciales.”

La prochaine étape, at-elle dit, est de rechercher des financements pour un navire de cette taille pour démontrer la technologie. Il en coûterait 45 millions de dollars et prendrait trois ans pour le construire.

Plusieurs facteurs conduisent à des efforts semblables. À compter de ce mois, les navires dans les eaux nord-américaines devront réduire leur teneur en soufre du pétrole , qui coûte 60 pour cent plus de combustible de soute (de propulsion). L’Organisation des Nations Unies Organisation maritime internationale a également mise en place des restrictions progressives sur les émissions de GES des navires commerciaux.

Pendant ce temps, le prix du combustible de soute, qui dépasse le coût d’exploitation d’un navire, a été en forte hausse – 600 pour cent au cours des 10 dernières années.

Le vent, bien sûr, est économique et sans émissions. Mais aucun de ces modèles à l’étude serait capable de remplacer le moteur d’un navire actuel, seulement de le compléter.

L’énergie éolienne n’est pas non plus pratique pour les grands navires porte-conteneurs, de ceux qui naviguent plus vite que 15 nœuds et ont besoin de leur espace de pont pour la cargaison. Mais il est bien adapté pour les plus petits navires, plus lents, ceux de la gamme 3000 de-10 ,000-ton – qui représente 10.000 navires, soit un cinquième de la flotte mondial de fret total, et qui sont un maillon essentiel de l’approvisionnement mondial.

Pourtant, la technologie éolienne fera face à une courbe de développement rapide dès lorsque l’industrie sera prête à s’embrasser.

«Il ya un certain nombre de projets portant sur l’utilisation du vent comme source d’énergie pour le transport», a déclaré Craig Eason, éditeur de la technologie à la liste du journal d’expédition de Lloyd. «Si ces projets se révéleront être des entreprises prospères reste une question.”

Le vent est une des solutions technologiques à l’étude pour réduire les coûts et les émissions. Ils comprennent le remplacement de combustible de soute au gaz naturel liquide ; rationaliser les modèles de coque, en ajoutant épurateurs d’échappement, ou simplement du retour au fonctionnement à la vapeur, plus lent.

Toutes ces idées font face à des obstacles économiques. Les armateurs ne paient pas nécessairement pour le carburant de leur navire : l’affréteur si… Donc, il y a peu d’incitation à faire un investissement en économie d’énergie si le propriétaire ne s’y retrouve pas financièrement.

En outre, la plupart des secteurs de l’industrie du transport maritime perdent actuellement de l’argent, il n’est donc pas encore prouvé que ce soit le moment idéal pour introduire de nouvelles technologies.

«L’industrie maritime est très conservatrice», a déclaré Roger Strevens, vice-président pour l’environnement à la compagnie maritime Wallenius Wilhelmsen Logistics. À propos de l’énergie éolienne, a-t-il ajouté :”Il y a un mélange importants de techniques, autant que des obstacles opérationnels et économiques à surmonter.”

Ou comme Richard Pemberton, un expert en technologie marine à Southampton, qui déclara : «L’industrie du transport adoptera selon la technologie leur permet de faire un profit.”

Une société qui progresse déjà bien au-delà de la phase de conception est SkySails. Fondée en 2001 à Hambourg, en Allemagne, elle vendait de systèmes automatisés de remorquage pour cargos cerf-volant depuis plusieurs années.

Ressemblant à un parapente géant, cerf-volant de 3500 pieds carrés SkySails »est lancé à partir de la proue d’un navire, le tirant vers l’avant quand le vent est bon. La société affirme que selon les conditions de vent, la consommation de carburant peut être réduite de 10 à 35 pour cent. SkySails a installé ses cerfs-volants géants sur six navires, et Cargill, la plus grande affréteur du monde des transporteurs de vrac sec, a annoncé des plans pour installer la toute dernière technologie SkySails cette année sur son navire le Maina Aghia.

Mais la technologie éolienne pour les cargos modernes remonte à au moins un quart de siècle. En 1986, le capitaine du navire DC Anderson Terre Limited, avait équipé un céréalier de 3500 tonnes, appelé Alba Carib, d’une propulsion auxiliaire avec système éolienne appelé Comsail.

«Un jour avec vent parfait», se souvient-il, «il a économisé un étonnant 35 pour cent de carburant.”

Mais après que les prix du pétrole s’est effondré cette année-là, le propriétaire de l’Alba Carib a pris un chalumeau pour démonter les mâts à voile du capitaine Anderson, les laissant sur une jetée à Houston en apportant une conclusion abrupte à une expérience prometteuse à  après 363 jours de test.”

Une version de cet article est paru en version imprimée sur Août 28, 2012, page D 4 de la nouvelle édition York avec le titre :  Set Sail Designers, tournant au vent pour aider les navires de charge d’alimentation.

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Reste plus qu’à prévoir un pont recouvert de terre… et d’herbe pour avoir les vaches à prés salé dessus, qui en chient jusqu’à ras bord, afin de remplir le digesteur mis au dessus de la chaude salle des machines. Lequel digesteur sera turbiné dans un réservoir propulsif de mon invention !

AAA-HHH, il va faire “bonde” être en mer (hante “merde” ?) et d’y voir le phytoplancton dévorer ces déchets à pleine “dents” pour augmenter sans problème la filière avicole en déroute !!!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

10 – DES TANKERS à DOUBLES COQUES… (et autres N’A VIRE…), ENFIN à ENERGIE VERTE ?

ÉTAT DES LIEUX DE LA TECHNOLOGIE SALE ET DANGEREUSE POUR L’ENVIRONNEMENT DU FLUX MARITIME MONDIAL à vecteur combustible au fuel 

Vous avez dû être fortement étonnés, tout comme moi, de voir sur FranceInfos.fr la “mesurette” coûteuse dévoilée, semble-t-il adoptée au niveau mondial, pour passer les tankers et gros navires marchands de fuel lourd… en fuel léger !

INEFFICACE comme CHANGEMENT “RADICAL” QUI POURRAIT “SAUVER LA PLANÈTE” ! Co2 et énergies sales toujours à peu près les mêmes !

Je me suis donc étonné de cela à l’auteure de l’article, en lui proposant “ma” solution (mes anges cristallins inspirateurs de taille, attendus scrupuleusement scientifiques et clairs, impartiaux, par “là haut en moi”…, obligés de se remuer en mes sphères célestes hologramme quantique en mon aura haute, puisque je veux les affirmer doucement voir opérationnels, en ce qui me concerne…)

Sans leur botter les fesses, comme tant d’ingénieurs le vivent très mal sur Terre… Mon beauf centralien en premier. Ce qui l’a évacué par accident d’avion de la compagnie colombienne à combine surbookée en 83 (récemment rebaptisée ‘précipicest’aimant‘ “Raz-le bol”, évitant de peu l’axe ‘maux-dits’ Paris-Rio – reprise depuis par les ‘jappent-pond-niais’ fortement ‘ass-t’haïs-queues’… à la coupe au bol, bridés des yeux sur leurs budgets sécurité des passagers…, jeux noeuds vous disques passent…! ‘Co-CH’eux-mare’ garantis !)

C’est pour cela que depuis que j’y pense, chaque nuit, je rêve d’un adorable chien interdimensionnel qui jappe… et monte sur mes genoux, puis se met à bander dès que je lui roucoule en fréquences basses ‘add-d’aise-squats’ : Yoooouuuuuuzzzz’hiiiii (inspiration du livre de Salmane Rushdie, dit aussi Sale-manne Bush-disque, le plein ‘d’hume-ourse’).

SOLUTION INNOVANTE POUR LES TANKERS à DOUBLES COQUES (Déjà eux AU MOINS) : USINES AUTO-SUFFISANTES  à MÉTHANE ou à HYDROGENE

Les tankers à combustibles dangereux pour l’environnement, sont déjà obligés d’être prévus avec des vides interstitiels important entre leurs doubles coques. Ces espaces vides sont inutilisés. Plus que d’un conversion “simple” d’un fuel lour à une fule léger, il y a mieux à concevoir dès maintenant pour l’énergies propulsant ces navire : DE LES PASSER AU GAZ VERT, nettement moins polluant !

Ce gaz peut être obtenu au sein de ces doubles coques grâce à des usines étagées à méthane faites de serpentins de gros tuyaux fermés éventuellement translucides et éclairés par des néons reproduisant la lumières solaire. Tuyaux très peu en pente (à section à cloisons séparatrices à mi hauteur basse, semi-circulaire), pour y élever dans de l’eau de mer des microalgues produisant de l’hydrogène (ou du méthane).

Ceux-ci fabriqueront de l’énergie en masse, car la difficulté est actuellement de freiner leur croissance en bio-réacteurs ce qui pourrait bien répondre aux besoins énergétiques d’un énorme tanker. Et pour la solution à hydrogène (ou éventuellement à phytoplancton…, mais gaffe car il produit de l’oxygène, comburant de l’hydrogène), en complément comme complément booster, les marins pourraient récolter en mer, au passage des excréments de baleine (puisque l’on vient de découvrir que le plancton en était très friand…) ! Reste à étudier les milieux liquides stables et bactéries et micro-organismes les mieux adaptés pour ces deux vecteurs énergétiques, dont les recherches sont semble-t-il en cours.

Le haut des tubes serpentins à moitié remplis d’eau de mer (en pente douce et cloisonnés tout du long) servira de réservoir de l’hydrogène (ou du méthane/gaz des marais, si avec de l’eau douce et des algues de lacs) sous pression. Un double sas haut d’entrée, raccordé au dessus, et un autre bas en bout de serpentin, seront reliés à des pompes à faible débit, pour faire circulation de la saumure vivante qui saturera l’eau de mer en nano/microalgues adéquates et éventuellement en plancton si nécessaire.

Ces navires devraient donc être la solution d’avenir, si arrivant à être auto-producteurs, auto-suffisants pour leur énergie de transport d’électricité et de chauffage. Mais il faudra veiller scrupuleusement en régions froides que ces tubes soient gardés à la bonne température, le mélange pouvant passer dans un caisson avec serpentin échangeur (côté évacuation de chaleur) de machines frigorifiques ou d’air conditionné utilisées sur le bateau. Mais cela devrait nécessiter en plus une double enveloppe de tubes transparents viviers de culture, de l’air chaud passant entre les deux tubes. Car, le calorifugeage intérieur de l’interstice des doubles coques des tanker, provoquerait une corrosion accrue, avec l’impossibilité de repeindre ces doubles coques si nécessaire..!

A vos crayons les dessinateurs projeteurs, école-haute affirmés pleins d’idées d’innovations douces. Nous sommes de la même école céleste…, ayant oublié d’être “cells” lestes et joyeuses, bien bougés sans stress !

Respirez à fond dans votre Bureau d’Etudes “prison”, cela dégage !

Restera à étudier la même chose en toiture terrasse verte, bio-végétale de votre immeuble… !

Avec de l’eau douce remplies d’algues, de nitrates et de bactéries. Les laides tours glacées  à trop d’étages seront oubliées, plus qu’avec d’immenses verrières blindées en toiture qui devront résister à la grêle et aux explosions, mais là aussi, tout sera en tubes résistants en carbone, légers…. Restera à empêcher l’immeuble de ‘sent-vol-laid’ si le méthane produit rajouté de souffre pour sentir les oeufs pourris (à têtes d’oeufs pour rites)

de la part de J.CH-Aqueux-T’haies Serre-T-Vent CHie-Ré-V’herbe-Erre.

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , | Leave a comment

9 – L’IMMENSE COHÉSION DU NIVEAU QUANTIQUE, INFINIMENT PETIT, DÉJÀ DECOUVERT DANS LE VIVANT !

BIENTÔT D’AUTRES DÉCOUVERTES COHÉRENTES, à RENDEMENTS ÉPOUSTOUFLANTS ?

“Sciences et Vie” de Avril 2011 démontre que la science est ENFIN arrivée à faire le pont entre la physique macroscopique (peu efficace et hasardeuse), d’avec la physique quantique (arrivant à une performance multidimensionnel très efficace, comme pour la photosynthèse des feuilles à 100% de rendement…!).

On peut s’attendre à de prochaines grandes découvertes remarquables dans tous les domaines, car la physique quantique, même pour le vivant, intervient à des niveaux infinitésimaux totalement cohérents et redondants qui permettent d’espérer des prouesses en toutes sciences, une fois qu’on en aura percé les mécanismes cachés.

Qui, jusqu’à présent, ne peuvent être perçus que par effet détournés, tant c’est à une échelle trop petite pour nos instruments de mesure.

Aussi, si vous voulez chanter…, faire chanter vos cellules, voyez-les opérer au niveau quantique de redondance électromagnétique interdimensionnelle, car là est la performance cohérente de tout.

Le Paradoxe dit du chat mort ou vivant (découvert par Erwin Shrödinger en 1943, et qui ne le crut pas valable pour le vivant…, tout en s’étonnant de la parfaite réplication temporelle des cellules en hérédité…) avait montré qu’une particule tel le léger photon pouvait être à deux endroits à la fois, se moquant des barrières macroscopiques et chimiques.

Il en serait de même pour d’autres parties de l’atome, mais à un niveau moindre de facilité de transfert d’énergie et de cohérence, à cause du poids atomique des protons, neutrons et autres récalcitrants du genre (peut-être même ceux invisibles à nos yeux, situés en d’autres dimensions, puisqu’il y en aurait douze en tout…, dont onze dimensions cachées ou encore crues invisibles).

Il y a donc, comme pour le magnétisme cellulaire compris quantique infiniment petit, présent dans l’ADN (lui aussi magnétique !) une attitude interdimensionnelle nouvelle à avoir, pour appréhender mieux encore n’importe quoi de cru “non cohérent”…!  De balayer toutes nos incertitudes sur la perfection éclatante du vivant et de toutes choses !

Que pense un malade de son corps en terme “d’incohérences crue cachées”, comme au niveau du cancer ?

Que pense un enfant autiste, une personne ayant  des à-prioris marqués, des phobies en terme de “difficultés” à s’accepter, à communiquer, à gérer ses énergies ?

Que pense “un handicapé” en terme de facilité pour se reconstruire ?

LE NIVEAU QUANTIQUE est FACILE et COHÉRENT ! Somme nous capables de nous mieux dire alignés dessus…, de plus en plus…, sans jouer les moutons résignés, bêlant, tous à tourner en rond ou en file indienne, à croire à des castes obligatoires…, à des élites de “rang divin”, à “des religions” et “dieux” “essence-ciels” ?

Une RÉVOLUTION DOUCE et EFFICACE DES CONSCIENCES reconnues quantiques et pleinement RESPONSABLE, créatrices de soi est mondialement là, à notre portée !

Sans plus croire devoir passer par des obligations quelconques, prétendues socialement efficaces, comme de faire trop de gosses, de la surpopulation, des pollutions débordantes…, avant de se reconstruire soi-même !

Et là, comme par “hasard”, la conscience, l’intention, les choix, la libération du doute en soi, sont aussi à l’œuvre pour démontrer que notre esprit est QUANTIQUE, par effet tunnel ! Par sauts qui se moquent des barrières physico-chimiques, de l’espace et du temps.

Où la visualisation maintenue d’un renouveau cohérent, facile, parfait, prime sur toute anomalie crainte “d’avance”, ou fatalité vendue, obligée, irrémédiable, implacable…

Les pseudo « miracles » (dont ceux que j’ai vécu en insistant de manière douce et calme) peuvent donc se comprendre ainsi : dès lors que l’esprit accepte enfin de se voir pleinement déjà en organisation optimale au niveau quantique pour toutes choses le concernant, pour tout aspect physique, corporel ou énergétique…, la libération de soi devient scientifiquement possible, acceptable, rien que par effet de COHÉSION (intrication)  phénoménale, multidimensionnelle, si efficace de la stabilité QUANTIQUE, absente de hasard, comprise infiniment active et performante à tous niveaux dimensionnels en deçà du visible !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

 


Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

8 – NEW GALATIC CENTRAL FORCES ( not “missing” any more ?)

Channeling plein d’humour sur :

l’Expansion/rétraction de l’Univers

ou l’explication possible des deux forces inconnues de la matière cosmique invisible

(baptisée “matière noire” en “simplification” astrophysique…)

par Jacques Tesseire

“En effet, les deux “nouvelles” forces (pour votre physique actuelle) qui relient les galaxies les unes aux autres par rapport à leurs centres (des deux côté du plan galactique) peuvent être comparés à ce jouet à cordelette entortillée qui par rotation, traction et torsion exerce deux forces opposées sur un disque en plastique tournant dont les 2 points de passage de la cordelette, à travers, sont légèrement espacés.

Kryon / Kryeon (archange mécanicien universel channelé par Lee Carroll aux USA) vous a parlé de forces en opposition de signe, pour ces deux nouvelles forces cosmiques +/-…

En fait, comme pour ce jeu, il s’agit de trois forces de chaque côté, car il y a l’effet de couple galactique qui y est lié. Ce serait plus comme un immense, presque infini ressort tordu, une sorte de torseur 3D et plus,  interdimensionnel (affranchi de la variable temps).

Mais pas besoin d’entrer dans plus de détails compliqués…

En comprenant que ces torseurs relient entre eux, dans le même sens d’expansion, pour le moment, tous les centres galactiques ; et en comprenant l’élasticité de chacun d’eux, très importante…, comme pour ce jouet chinois…; vous avez à la fois l’explication de l’expansion/rétraction alternée des univers, et du pourquoi de la presque complète théorie des super-cordes…

Sauf que cela s’applique plus au niveau cosmique dans ce cas-là…, qu’au niveau quantique (pourtant existantes aussi… dans l’infiniment petit).

Ceux des astrophysiciens (‘fils-hics’ et pas assez physiques…) qui voudront un peu mieux se pencher sur la question ne tomberont plus dans un trou “noir” fort sombre…, ils deviendront presque roses (…rosse ? Humour et rires dénudés, sous cape angélique, saoul toux-te réserve’ss…, sans Zorro…, ni sue-perd marcher ‘zoos-rots/robs’ !).

Donc/d’jonques…, à vos ‘cales-culent’ !

Il ne reste plus qu’à formaliser ces torseurs pour arriver à comprendre les forces invisibles et de voir quelle énergie s’y cache…! Ce ne sera pas sorcier…, si vous n’y mettez pas du nucléaire de fission (au pire…) ou de fusion (au meilleur…, mais alors le plat servi à nouille brûlantes de plasma, nettement trop chaud) !

Juste d’y placer un peu de Lumière-Amour sourcier, et pour les plus naïfs, un peu d’Amour-Lumière… ‘sort-sciés’, ce qui finit presque pareil…, sauf avec le chat de ‘chaudes-dring-guerre’…

En appréhendant mieux cette dynamique céleste, plein de nouvelles formes de compréhension de l’Ordre Universel vous arriveront. Elle couleront presque de source…!

Ce n’est pas la peine de vous soucier de l’énergie. Vous en aurez plus qu’il n’en faut (…n’hante faux ? C’est l’écho ‘maths-chia-vieilles-liques’ du ‘tord-sueur’, jeu n’y peut rien !).

Il vous ‘suie-fils-rases’ de vous pencher un peu mieux sur la géométrie sphérique sacrée et d’introduire une valeur de Pi qui ne soit plus avec une virgule (de m…? Zut ! Toux-jours l’écho/’l’haie-cop’-n’écope…, de la surproductivité ‘aaah-grise-colle, semble-t-il… !)

Et, cela se ‘Terre-mine’ss’ ainsi (…out presque ? Pour les parasites célestes en tous genres / ‘hante trousse j’entre’ ?).

J. Teste-Serre… (pas le ‘fils-l’ôte-oeufs’ Hubert Rit-V, l’autre…, style clone au crâne rasé de Frédéric Lenoir…)

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

7 – MAISON ANTI-SISMIQUE ANTI-TSUNAMI à ORIENTATION SOLAIRE

Des maisons à forme sphérique (ou de style péniche), logées sur des bassins remplis d’eau et de roseaux (avec poissons dedans pour l’assainissement des eaux usées) sont concevables pour résister aux TSUNAMIS et aux TREMBLEMENTS DE TERRE (earthquake).

( * marque déposée T.V.T. & E.A.E.)

Il suffit de les concevoir préfabriquées à secteurs hexagonaux en ciment armé léger et étanche (densité d’env. 500 à 600 kg/m3),  avec fond extérieur recouvert d’acier inox de faible épaisseur sur une hauteur dépassant un peu de la ligne de flottaison. La maison idéale, si en forme de sphère et pas voulue mobile (comme une péniche le serait) aura un diam. de 12 m.

Les hublots du bas devront être en verre blindé triple vitrage. Une ventilation efficace et des fenêtres ouvertes seulement à l’étage permettront la circulation d’air frais par l’escalier central, hélicoïdal

De même, pour la retenir en place lors des séismes et des tsunamis, des câbles à enrouleur sous tension d’air comprimé permettraient à ces maisons flottantes de pouvoir résister à la pression des vagues et aux tremblements de terre sans dommage.

L’autre avantage, et non des moindres en pays froid, serait de pouvoir amarrer et orienter la maison au mieux, face au soleil toute la journée.

J’ai fait des plans, mais… à vous de dire avoir la parfaite lumière pure de la Déesse mère déjà en vous…, réparatrice, pour faire les vôtres !

En des pays comme le Japon, les Philippines, l’Indonésie…, et partout près des côtes…., de telles maisons devront être très suscitées, favorisées par de nombreuses aides publiques et mondiales, mais sans aucun déchet produit…! No domestic waste !

(*) Seulement à ces conditions :

– aucun sol en pente…, qu’en terrasses horizontales à talus très arborés…,

– sans détergents ou détritus louches…, qu’à canaux pleine d’eau propre de poissons et de canard…,

– sans voiture…, qu’avec des pirogues genre gondoles…,

– sans emballage non périssable ou à chimie du pétrole jeté n’importe où… que des récipients réutilisables en verre ou en terre, en osier, à chimie organique…,

– sans camion ni tracteur…, tout qu’à traction animale, chevaline (percheron), de chameau, d’éléphant…,

– et j’allais oublier : SANS ARME…

alors le brevet est mondialement LIBRE !

(*)Only with those conditions, the Patent is free…!)

A vos crayons de marque “Créions”

“Terre Vivante pour Toujours” & “Earth Alive forEver” vous remercie d’avoir tout lu…, mais reste à AGIR et à retrousser vos manches, à bouger avec des outils rien que manuels pour QUE TOUT CHANGE… EN VOUS ! Le sourire aux lèvres car le niveau cellulaire et vital enfin nettoyé par une respiration profonde, propre et retenue avec délice (pas le cas le long des routes actuelles…, même de campagne !)

J.”Tests-Sert” (de “Là-Phare-jeu”, qui garde beaucoup ‘d’hue-m’ours’ et ne s’est ‘jam-mets’ pris ‘haut’ ‘sert-riz-eux’…)

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

6 – NOUVEAU TYPE DE CENTRALES NUCLÉAIRES COMPLÈTEMENT SÛRES

A new simple design of nuclear plant may solve all problems, disturbs of tsunamis on coast, and earthquakes everywhere…!

That design need to put the plant on concrete circular barge floating in swimming-pools mother ships (if the « down swimming-pool » is destroyed, leak by a big one earthquake, the up second one keep the circular nuclear barge floating). The reactor enough at low level the bottom of river To get complete security to fresh the nuclear tank, this barge have the nuclear iron tank down, in center under the barge, plunge in the up one swimming-pool.

RIVER NEARBY AND UPSTREAM LANDSCAPES The river refreshing the reactor must have it low summer level enough…, and at the same level that the up second full swimming-pool, and big manuals assistance doors like sluice-gates of channels may give water to refresh reactor and to keep the swimming-pools full. To insure the flow of the river during summer, my solution of  landscapes with embankments  upstream on all plains and mountains mus be managed…: to change local climate and avoid floods or drought (existing in lot of desert regions who need reactors and electric energy).

DESIGN FOR COAST CIRCULAR NUCLEAR PLANTS ON FLOATING and SUBMARINE BARGES

1- Design : the same barges will be used in sea, in ocean, far from the coasts to avoid tsunamis, with a floating concrete  cross-piece barrier  free and chained around the circular barge of nuclear plant (to absorb  enormous waves). Therefore, the nuclear iron cell, tank should be down, in the sea, covered by a concrete strong cell, as on earth, to stabilize the circular barge. So, to economise the conception the same design may be choice in twice cases.

2 – Advantages :

2.1 – the floating nuclear plant will largely distribute electricity to the coast demands by electricity submarine cables  quitting vertically the barge, in radiating way toward the coast. That allowing avoided high voltage current lines on earth…, so refused and making anxious lot of populations ;

2.2 – The floating barge of nuclear plant should have equipment of rotates turbines under the barge, to fixe the barge in place face to the sea under-currents. And many of them may give electric current to resist against traction of electric cables going curved down to the coast !

2.3 – In oceans, with strong sea under-currents, in not so deep sea situations, strength win cables must rely floating barge to the plate continental soil, giving thin and soft adjustment (and energy) by  air-compressed tank or hydro power-turbines ;

2.4 – in case of number one damage of the nuclear plant, on the reactor (each barge will have only one reactor), this one may be moved, disjoined of the plant and deposed in the abysses, at a special place were it will be recovered by earth plaques movements. The wastes too, under the govern of UNO.
But, with the present nuclear know-how, civil and military, it possible to build large floating or sub-marine barges in case of wars), with spherical iron nuclear earth, full of hot nuclear wastes which may be let go down to the bottom of sea, and enough hot with the wastes to pierce the earth down to the magma (technic recently faced).

The good solutions are now clear, and we can change, before discovering stabilizing cold fusion !

Jacques Tesseire (old designer of cement plants, finishing his job in diffusion of know-how at Lafarge Center Corps)

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

5 – L’ÉQUILIBRE PLANÉTAIRE EST-IL SOUHAITABLE ?

LA GLOBALISATION ? Laquelle ? Pour sortir des abus en tous genres ?

CULTURES MICRO-CLIMATIQUES IDÉALES EN TOUS CLIMATS DIFFICILES

C’est une expression qui a été fortement employée, mais sans trop préciser ce à quoi elle pouvait finir par ressembler. Hors, si un équilibre planétaire est infiniment souhaitable (pour éviter des catastrophes du style “effet de serre / Global warming”, El Nino…), une énorme diversité du vivant (et des cheminements de conscience) restera éternellement de mise.

La planète serait une école de conscience à travers le cheminement dans la dualité au regard du libre arbitre…  Tous les channelings en provenance des hautes sphères insistent sur la nécessité de laisser librement s’exprimer cette dualité pour que les âmes apprennent par elles-mêmes.

C’est même ainsi que j’ai le mieux appris à me dépasser moi-même dans mes limites “mal” acquises. En fait, je testais mon libre arbitre tout du long (en essayant d’éviter de me détester…).

Avoir peur de la diversité est donc certainement une bêtise, doublée d’une utopie.  Cependant, les âmes “bien pensantes” vous soutiendront “qu’il faut maintenir un certain ordre” (un comportement “standard” local et mondial), mais sans être capable de vous préciser lequel serait à potentiels retournés “les plus réussis”. Surtout quand tout semble aller trop vite.

La voie unique, “exemplaire” est aussi pleine de contraintes. Elle formate de trop ! Elle réduit les gens à des vies standard non créatives, mornes et monotones, avec beaucoup d’ennui, sans joie réelle. Même chez les riches, on s’y découvre des vies d’enfermés à “loisir”, pesantes en terme d’éducation et de mode de vie…: car, devenues trop complexes, remplie de trop de lois et d’interdits, de limites, d’ordres du jour et d’attentes démentielles. La générosité spontanée n’y est plus : celle où l’on échange rien qu’en terme de cadeaux ressentis comme nécessaires, par télépathie, par l’esprit : comme de se dire voulu “être au bon moment et au bon endroit” pour tous ceux qui nous côtoient en notre environnement.

Des indiens d’Amérique du Nord l’auraient réussi autrefois (là où est Vancouver actuellement). D’autres indiens, eux d’Amérique du Sud, y arrivent, quand on les laisse tranquille en leurs montagnes abruptes, comme cette civilisation millénariste télépathe trop méconnue des indiens kogis (lire “Le coeur du monde”  d’alan Eriera, éditions Albin Michel 1994 – traduit de “Harth of the world” Jonathan Cape Ltd, london, 1990).

Hors, il semble que l’Univers ne fonctionnerait pas avec des plans “tout fait”, de ceux entièrement écrits à l’avance…, ni même des véhicules standards. Ce serait plutôt l’instant présent et la recherche des meilleurs potentiels apportant le plus grand bien, de manière libre et auto-gérée, auto-suffisante qui serait souhaitable. Cela implique qu’une majorité des âmes présentes le comprenne, se prenant en charge d’abord elle-mêmes, dans des problématiques plus clarifiées de l’intérieur, moins fabriquées par d’autres. Moins en attente de l’extérieur, de pseudo leaders ou sauveurs “uniques”.

Tel est donc le propos de ce blog. De montrer qu’il y a bien une régulation planétaire, un équilibre physique à dire effectif, à aimer, à respecter de manière très responsable et unique pour chacun. Et d’admettre enfin partout que les jeux tribaux, à croyances figées peuvent être relâchés, les rituels avec. Que devant cette toile de fond, ce pré-requis, les âmes sont là pour apprendre avec leur libre-arbitre, mais leur pleine responsabilité d’être également. L’oiseau blessé sur le bord de la route, laissez-le assumer ses erreurs…, même si c’est un beau pigeon ramier ! Lui aussi se réincarnera pour s’aimer un peu mieux la fois d’après. Le ver de terre à moitié écrasé sur la route également. Ils n’avaient qu’à pas s’aventurer en des espaces pas faits pour leurs vies à eux. Au fait, les viles villes sont elles vraiment faites pour nous, les humains, ou simplement pour les ‘hume-mains’ ? Je poserais bien la question à Jacques ‘Dur-tronc’ !

A QUELLE VITESSE APPRENDRE “LE MIEUX” ?

“L’exemple” d’Haïti nous interpelle énormément sur ce sujet… Ce micro-monde un peu à part, plein d’excessifs sur bien des plans, est rempli d’âmes pressées d’apprendre très vite de nombreuses choses “qui ne fonctionnent pas”, cela en une seule fois (comme les superstitions  pleines de peurs, non maîtrisées,  à “dieux” inquiétants ou “magiques” style Vaudou, retournant littéralement le pire… par la Loi Universel de l’Esprit créatif).

Pour un humain “normal”, même lucide et plein de compassion, c’est difficile à ‘com.prendre’, car chacun souhaiterait avant tout une vie juste, posée, stable et tranquille. Hors, l’esprit universel (de notre Soi supérieur angélique, de notre âme) ne fonctionnerait pas du tout ainsi… Il y aurait d’énormes différences de parcours : des âmes très diversifiées, venues parfois pour apprendre une leçon spécifique, rapidement ; et d’autres qui seraient là pour une multitude de petites leçons de vie, généralement sous forme de relations assez difficiles, dans un contexte délicat.

Regardons cela un petit peu plus en détail sur un exemple précis, personnel et très déconcertant. Mon beau-frère, le mari de mon unique soeur, “trouva” ce que l’on appelle “la mort” (sa transition, en fait) dans un accident d’avion. Mais d’une manière bizarre, sur une foule de coïncidences se conjuguant entre elles…! Il devait prendre un avion pour son job afin d’aller en Colombie négocier la création d’un énorme barrage à la jonction de plusieurs états… Hors, le jour de son vol “normal”, il fût pris d’une rage de dents qui l’obligea à le reporter au lendemain. Mais l’avion qu’il prit, finalement, était en heures de vol excessives pour l’équipage (overbooking), en raison du mauvais management de la compagnie colombienne, le pilote se dopant avec de la drogue pour tenir… Ce qui fit qu’il ne surveilla pas son altimètre (comme le lui signala le co-pilote le lui signalant sur l’enregistrement de la boite noire) à l’atterrissage à Madrid en 1983…, et ce fût le crash contre une colline…! Les trop stressés et surmenés se retrouvaient ensemble, car mon beau-frère l’était… en voulant jouer les ingénieur “new way” genre ‘Centrale-rien’ de “haute volée” chez Bouygues ! Sauf que ce n’était pas la façon la plus libératrice de faire.

Mon beau-frère, qui avait travaillé en irrigation en coopération au Maroc, puis sur la construction du Barrage de Ouarzatate aurait du voir que cela finirait OOOUUU-HARD Z’A’Z’HÂTE ! Il aurait pu calmer son jeu (de rapide aux pensées à échecs et ‘maths’)

VIRTUAL, POTENTIAL BECAUSE... NOWERE EXISTING A LOT !

et y refaire des terres en terrasses à talus arborés en ce pays désertique si érodé…, mine de rien, et je l’aurais volontiers épaulé. C’est pourtant tout bénéfice pour ceux qui jouent au cow-boys avec leurs buffalos et autres bétails en trop en terres arides qui montent facilement à 55 °C (comme au centre des USA où l’on oublie que des arbres furent là, en masse…, avant le pétrole !). Donc, les forêt-jardin type forêts-prairies (suivant sur des talus les courbes de niveau, c’est jeux que de jouer “eau” pire à Las Vegas (avec les lasses ‘vêt-glaces’).

Maigrir ne peut s’obtenir qu’en suant abondamment sur le terrain au lieu de se contenter de promener un toutou adorable qui vous coûte une fortune, comme à L.A. ! Ou à San Franchisco, tous “obligés de s’inscrire dans des clubs de “sport” stress fermés ou de nager sous le Gloden Gate en surveillant les tankers en trop du coin de l’oeil. Il y a mieux à faire que de jouer les stars oisives et lacives, les mains inscrites dans le bitume…!

(et pas dans l’humus retenu…, vu amour, et qui alors, fait guérison rapide pour ceux qui le maintiennent au moins 1 demi-heure… comme moi sous canicule en 2003, réfugié en forêt pour ne pas y rester)

Il ne suffit pas de faire semblant de bouger avec une voiture de latinos qui saute en l’air sur ses suspensions, ou de faire du patin sur le macadam surchauffé en petite culotte, ou de promener les chiens en trop pour qu’ils se sur du gazon avec une muselière car pas assez bougés eux aussi (gazons bientôt plus en plastique par restriction d’eau… tel à Lasses Vais-Garces !!!) !

Le singe homme était fait pour se remuer sans cesse dans les arbres ! L’aviez vous oublié… (“oubliettes…” dirait St Germain)

Se rouler dans la fraîcheur naturelle, le moindre animal nous démontre que cela fait du bien…! Alors refaisant des paysages, et des prairies où marcher pieds nus dans l’humidité, là il n’y aura pas de vipères, de snakes en trop…, comme en Australie !

Pour reprendre mon histoire/hisse-toile-rare personnelle/’perd-sommeil’ : mais voilà, on était tous les deux “formés” à dures écoles ‘cons-plis-quêtes’, et incapables à l’époque de ressentir les opportunités douces du temps présent pour penser réussir à faire paysagistes respectés par là-bas, puis forcés tôt ou tard à faire du cannabis à cause de maffias locales qui se prennent pour des élus, comme Reagan et Bush père en leur temps avec la drogue de Medellin…!

CHANGEONS en faisant CHANT… JONCS !

Comme pourraient le faire depuis longtemps plein “d’éduqués” de trop de jeunes d’Algérie, du Maroc, de l’Afghanistan…, de partout ! A partir à vélo en petit groupes joyeux, sac au dos, qui une pelle,  qui une pioche sur le sac, pour dire être guidé au mieux pour rechercher un vallon correct, d’environ un km de long, pas trop en pente, de préférence au sud-est, afin de démarrer l’aménagement valable, durable d’une vallée retenue qui tienne une forêt-jardin à air dense et lourd, bien retenu…, en terrasses gardées humides avec beaucoup d’herbes hautes (diversifiées et peu pâturées dessus)…. Cela prend cinq ans minimum pour démarrer une forêt à partir de glands de chênes liège (résistant mieux à la chaleur et moins à abîmer les sols que l’eucalyptus…, quand il n’y a que cet arbre de planté).

D’ailleurs, de trop rares initiatives exemplaires de réalisations paysagistes bio-climatiques existent… Tel “Pépinière du Désert” (près de Figuil au nord-est du Maroc), sous l’égide de l’Association Solidamoun en France. Une autre tentative conseillée autour du lac Faguibine au Mali… UNE MISÈRE face aux besoins énormes de terres cultivées et d’un CLIMAT mondial enfin NORMAL, équilibré et acceptable, avec des fleuves définitivement plus du tout asséchés !!!

Qu’attend l’ONU pour en faire un scrupuleux recensement, sinon de les promouvoir auprès des jeunes qui se morfondent en vile ville sans emploi…, les soutenir, les aider à grandir en tous nos déserts, pour y faire vivre cette jeunesse désespérée…, bien mieux qu’en viles villes à y jouer les miséreux ???

Ce ne sont pas des commandes d’Airbus faites par des compagnies aériennes prétendues conduites par des enfants indigos qui changeront la donne, et feront la nouvelle Terre, celle propre et équilibrée que nous attendons tous !

Je reprends mon histoire personnelle : fatalité et coïncidences exemplaires diront certains. Non, il n’en est rien ! Ce beau-frère “parti trop tôt” était du genre pressé, parce qu’il “pensait”, s’était persuadé de croire mourir “jeune”… : ce qu’il se retourna tout bêtement, mais très précisément, à peu près à l’âge où est morte sa mère (à qui il ressemblait de trop et de qui il croyait avoir “hérité” – croyances, croyances, quand tu nous tiens…! Encore une mal classée en nos disques ‘cérès-brocs’ durcis et pas assez célestes !). Mon oncle maternel, un peu trop porté sur le bon vin, la fine et la pipe…,  eût le même genre d’incident fatal, mortel, car en ses pensées embrumées, il pensait “devoir” mourir au même âge que son père…! Ce fût impeccablement, littéralement ce qu’il se retournèrent ce qu’il pensaient tous les deux, et ni plus ni moins ! Quel enseignement devais-je en tirer malgré tout ! Ma conduite angélique m’a plus d’une fois botté les fesses en mes promenades pour me le montrer…!

Pas besoin d’être né dans un pays tordu et complètement excessif, pour croiser des terroristes qui vous élimineront… N’importe quelle croyance peut vous être “fatale”, si vous vous y accrocher “mortellement”. ‘T’erre-hauts-risques-hisse-te’ ! De même pour votre abondance. Si vous pensez devoir vous priver pour d’autres…, jouer les martyrs…, vous aurez beau faire…, l’abondance vous fuira !

Si vous pensez devoir manquer de santé, d’équilibre…, comme ma femme le vécût une grande partie de sa vie, gravement opérée à l’hypophyse : le regard ensuite entre deux oeillères à cause de sa vision étroite (le nerf optique touché durant l’opération) ; c’est parce que littéralement, elle a cru à cela avec ses oeillères de conscience qu’elle se le retourna !

Ce que d’autres appellent fatalité n’est que responsabilité fine et complète de soi !

Il y a l’évolution des équilibres continentaux et ceux des océans !

N’oublions pas que LES OCÉANS font plus de 70% del la surface du globe et plus en terme de volume et d’absorption de chaleur solaire ! C’est énorme comme effets énergétique aux niveaux aéraulique (atmosphérique) et thermique, d’une puissance phénoménale qui dépasse de loin les stupides jeux à bombinettes nucléaires sales de notre récent passé.

MÉCANISME D’ECHANGEUR MONDIAL PRÉDOMINANT DES COURANTS OCEANIQUES

En climatologie et en hydrologie planétaire, les mesures s’affinent. Cependant, un incertitude pèse (à la finesse de 1,5W/m2 planétaire d’incertitude) sur l’effet réel des courants océaniques dans les abysses ! Cela peu parâitre, peu, mais vu la surface de la planète, c’est beaucoup !

Hors, avec le Cycle de l’eau planétaire, perturbé par la fonte des glaces des pôles et des glaciers de montagne, tout l’ensemble de stabvilisiation locale par refroidissement polaires et montagneux est perturbé. La marge de stabilisation devient, semble-t-il, de plus en plus étroite. Sinon, nous ne subirions pas de plus en plus plein de sécheresses affolantes.

Je vous ai beaucoup parlé d’un des factuers assombrissant le tableau : la déforestation des continents et le refus de retyenir l’eau à plat en terrains spongieux à l’identique de l’Amazonie, en fôrets jardins à talus arborés. Ce serait pourtant un des principaux factuers paysagiste et climatique, thermique, hydraulique à revaloriser partout !

L’autre factuer est la fonte des pôles qui perturbe copieusement le cycle de rotation de courant des abysses en le freinant un peu. Remarquons que l’eau qui fuit des pôles est douce, pas salée et donc plus légère que l’eau de mer qui la porte !

Au niveau des pôles, l’on comprend aisément que cette eau douce chapeaute l’eau salée, et comme elle est froide, qu’elle empêche la rotation des énormes courants des abysses (dont un des factuers de surface est le Gulf-Stream, très important pour le climat !

Ce qu’a vu le scientifique Greg Bradden a été mal interprété par lui, en pensant à un arrêt de rotation de la Terre, du globe entier. La vie sur Terre serait anéantie ! Ce n’était pas la bonne interprétation dans sa vision du processus. Ce qui pourrait plus se passer serait un copieux ralentissement des courants océaniques des abysses ! On y est vu la façon dont les océans s’échauffent et font des cyclones de plus en plus dévastateurs à partir de l’équateur.

La planète s’auto-régule et doit compenser les erreurs humaines (sur l’augmentation des gaz à effets de serre et d’assèchement des sols par désertification, insuffisance de retenue d’eau et d’humus en profondeur en forêts jardins, effet 35 fois plus important en absorption de chaleur que l’air sec…! Une…, deux pailles !).

Voilà pourquoi je suis dans le Charolais, sur un terrain glaiseux, pour le voir ! Pour le ressentir ! Le vivre, après mes séjours en Asie jeune, sous typhons délirant, puis en désert au Maroc au sud de… ‘War-z’a-z’hâte’ (quand mon beauf participait comme ingénieur à la construction du barrage sur l’oued Dra !)

Ne nous trompons pas de but ! La “guerre” mondiale n’est pas terroriste…, mais ‘terreau-j’hisse-te’, paysagiqste, hydraulique et donc thermique…! Sinon, la planète deviendra facilement four à pain et four de cimenterie (là j’en connais un ‘ray-honte’…!), comme au Moyen-Orient, au Sahara, en Namibie, en Ethiopie au désert de Gobie,au Chili et en d’autres régions du globe où la désertification gagne vite des parts (départs ?) de marché (marches à en chier dirait ‘M’a-oh s’haies-toussent’). Honte aux marches qui font semblant avec rien que des paroles et des livres rouges.

C’est l’ensemble de la planète qui pourrait devenir rouge comme Mars (qui aurait abrité la vie et des races humanoïde il y a fort longtemps dévoilent un channeling) ! Sortons de nos certitudes technologiques d’une époque prétendue sûre de soi.

L’IMPASSE DES TRANSPORTS ABUSIFS et INCESSANTS PAR CAMIONS

Les transports terrestres sont à l’affût de nouvelles formules de gestion des flux, surtout par camion et par voie ferrée. Les vallées des Alpes sont empestée d’une augmentation de trafic routier commercial de 250% et plus ! Ce n’est plus supportable ! Une dite raison d’états s’est imposée sans réflexion, alors même que les suisses, par la votation, a su savoir raison garder et mieux imposer le transport ferroviaire. l’absurde pour l’Europe a été de refuser de bvoir le meilleur obtneu chez ce sage voisin, autant en terme de mode de votation politique que de gestions des flux de transports routiers, à mieux diversifier, équilibrer ou réduire !

Il est en effet aberrant que l’Europe ne se soit pas munie d’un outil de gestion informatique des flux de transport et donc de répartition homogène des usines d’approvisionnement en nourriture et autre matériaux ! C’était la première chose à faire pour réduire la folle dépendance au pétrole. Actuellement, ce mode excessivement speedy du “juste à ‘tend’ ” de transport routier va droit dans le mur, et pas que flambant neuf en tunnels…!

L’infrastructure sera dure à faire évoluer, car elle demande de gros investissements, à moins de généraliser les transports par dirigeables, ou d’optimiser les centre de production plus qu’au niveau européen, aussi, avec les pays voisins, limitrophes…

Mais, comme il est aussi aberrant qu’une nation comme les USA dépense en énergies fossiles  environ 5 fois plus qu’un pays pauvre (genre Soudan, avant la découverte de pétrole qui fait guerre de trop…!), c’est bien au niveau mondial qu’il va falloir revoir complètement la répartition des flux de matières premières (de “biens” et autres cochonneries industrielles à nanodiser – nouveau terme diraient les Schtroumps-fêtes…).

ON le voit dans les transports sur route avec une commercialisation débridée, à tousse va, rien que pour l’eau minérale en bouteille, délirant gâchis de solutions saines !

Récolter de l’eau de pluie est facile partout, en terrasses à talus arborés et sous-couche d’argile, surmontée de sable, de gravier, d’un peu d’herbe (j’ai cela dans mon terrain de boule et cela fonctionne !). Transporter de l’eau de source est donc une aberration organisationnelle infâme, due à un système de taxations stupides qui ne veut pas avouer qu’il court à la faillite.

Si c’était le seul exemple, mais il n’en est rien ! Un autre est le transport de voitures, d’avions, de leurs morceaux et accessoires d’un continent à l’autre. La solution est : les voitures arrêtant d’être individuelles et divinisées, sans être mieux divisées et réduites en libre service de points de répartition des villes et d’autoroutes de l’une à l’autre. Où il suffirait de faire un transvasement du coffre avec un système de chariot élévateur à palette, manuel, si nécessaire !

Quel “énorme changement” totalement nécessaire…: plus de fabriquant étatique de véhicules trop à enjoliveurs et modernisation douteuses, faillibles (les défectueux tout de suite repérées et sorties du circuit, du parc roulant et analysées mondialement) !

Rien que les meilleurs véhicules possibles sur nos routes, dépersonnalisés, mais tellement “radarisées”, automatisées, normalisées, optimisées…, qu’il n’y aurait plus nécessité même de les conduire, juste de les contrôler sur les routes avec un joystick programmé pour être très intelligent, à réflexes dépassant les possibilités humaines…!

Les dangereux camions de même, les premiers à être équipés, vu qu’ils sont des bombes potentielles sur nos routes… (environ 15% des accidents mortels impliqueraient des camions) !

Et là, le ‘transe-portage’ pleinement rentabilisé, grâce éventuellement au co-voiturage, chaque auto-stoppeur affichant sur sa veste un écran tactile souple (à dialogue en banque de données continentale des disponibilités et lieux de chargement, grâce au G.P.S. /Galileo) indiquant sa direction finale…! Ce qui pourrait se concevoir mieux et très vite, sans tant d’investissements lourds, sans tant d’embouteillages et de gaspillages d’énergies hautement polluantes !!!

ON Y EST ! LES OUTILS SONT Là !

Juste à les normaliser et les adapter rapidement, en orientant différemment les objectifs industriels et d’emploi de manière nettement plus équitable, réactive et souple.

De même pour toute électronique et audiovisuel. L’incident du tsunami, bloquant le “juste à tend” au Japon, aura démontré l’extrême fragilité de tous les flux industriels actuels, complètement abusifs et désordonnés, si faillibles en fait, pour “un rien” !

L’ESPRIT LITTÉRAL (ET GLOBAL) NOUS RATTRAPE TÔT OU TARD…, si NOUS NE LIBÉRONS RIEN de nos foutus passés…, tellement parcellaires…!

Historiquement, vous pourriez considérer “de haut” les catastrophes de Pompeï et de St Pierre de la Martinique et croire à des désastres “inéluctables”… Vous auriez tort ! Les âmes présentes y étaient précisément, parce que d’une manière ou d’une autre, elles s’attendaient à des fins tragiques.

Sur les routes actuelles, trop rapides et encombrées, si vous ne faites pas appel à votre “Ange intérieur de la Sécurité routière” (à vous de vous inventer le bon, utile, adapté à chaque tournant de votre vie) et que “vous craignez quelque chose”, vos énergies de l’aura l’attireront… Ne vous étonnez plus de le vivre.

Un exemple probant des effets de répétitions des retours d’attentes angoissées (genre attitudes de gosses diront les plus avertis !), en ce janvier 2011, est le “retour attendu” d’El Nino sur les côtes Australiennes, sous forme de typhons et de pluies diluviennes. A force de présenter cela inévitable dans les médias, les gens crédules y croient, le maintiennent et se l’attirent au moment le plus propice (quand le désert étouffant du centre de l’Australie demande réparation pour plus d’humidité réelle avec beaucoup de terres retenues bordées d’arbres).

HORS…, DANS LE SCHÉMA ACTUEL DE CONDUITE DU MONDE, IL N’Y A AUCUN PLAN ‘MARCHE-AILLE’ DE LONGUE DURÉE POUR CORRIGER CE GENRE DE DE PAYSAGE COMPLÈTEMENT DÉSÉQUILIBRÉ  !!! Tout comme son corollaire :  le chômage endémique croissant, fou en viles villes…,  exactement à l’inverse ! Bizarre qu’il n’y ait aucun expert mondial (hors ceux près de leurs sous et à T.V.A) pour fortement en tirer la sonnette d’alarme…, et proposer des changements à l’ONU/UNO, alors que nous avons tant de leurs départements faits pour cela (la FAO, entre autres) ! Conspiration embarrassée du silence de prétendus “impuissants”, ou, volonté délibérée de maintenir les foires incessantes en ville pour justifier des “pouvoirs”… grotesques ? Il suffit de reconvertir tous les véhicules blindés et ceux à chenilles en outils de terrassement… Si difficile,  quand on construit des rafales invendables ? Pas étonnant que les rafales du ciel s’expriment en rapport !

PERSONNE NE VEUT PLUS BOUGER ET CHANGER, ALORS…, tiens donc : L’ANGE GAIA ET LA TERRE -MÈRE LE FONT POUR NOUS !

Une plus sûre et pratique expression créatrice de moi-même, je l’ai expérimentée en montagne sur une route étroite sans visibilité, où j’ai dû me dire être averti d’un véhicule venant en face…. Bien m’en a pris ! J’ai senti devoir subitement me ranger avant un grand tournant juste avant qu’un énorme camion ne déboule de celui-ci…, prenant toute la route, complètement déporté de notre côté vers l’extérieur, vers le ravin. Le jeune routier se croyait seul sur cette “route ou personne ne passe”…! Je m’étais bien dit à temps et ma voix intérieure avait répondu de la même manière, tout bêtement et pas sorcier !

On croit à beaucoup trop de choses infondées, puis de s’étonner ensuite de se les recevoir en pleine figure. C’est logique. L’univers physique d’apprentissage aurait été construit par Nous-même au niveau angélique, pour apprendre à gérer nos consciences créatrices sur des retours probants, vérifiables. Alors, ne nous étonnons pas des leçons à vivre. Ce n’est pas de la fatalité, aucunement, et donc à nous-même d’accepter de vraiment comprendre ce principe des retours de l’esprit et de l’utiliser au mieux sans le croire karmique ou fatal. NOS PENSÉES NE SONT JAMAIS KARMIQUES !

Ce ne sont que des retours LITTÉRAUX… de leçons, d’expériences utiles à l’âme pour apprendre à mieux mener sa barque éternelle et céleste (La ‘fard aah-honte’ ‘Ah-monte beau-fille’ vous le dirait !), rien de plus, rien de moins. C’est de la physique quantique de conscience, précise, mathématique, souvent instantané. Pas besoin de construire des pyramides ou de se prendre pour des dieux uniques (ou ‘hâte… tunes-niques’…), ce soleil intérieur brille intérieurement partout le même.

Quand j’étais gosse, je m’amusais innocemment à jouer “au grand”, au pompier…, en glissant sur le carrelage d’une maison de campagne louée l’été par mes parents pour prendre un peu du bon air hors de Paris.  A force de m’intéresser de trop près au danger, au risque, je n’ai pas pu m’arrêter devant une fenêtre, ai cassé un carreau, et me suis gravement entaillé le poignet.

Si vous attachez trop d’importance aux drames des autres, pensant que la réalité ne peut être faite que de cela…, ce n’est pas étonnant que vous finissiez par vous suicider ou d’y laisser votre peau. Certains fatalistes sont des “experts à reculons” du genre…, même chez mes proches… prétendus avertis, intellectuels, crus très intelligents à DOUTER DE TOUT… Beaucoup d’humains refusent de mieux gérer leurs pensées, leurs énergies de l’instant. Ils se focalisent sur l’extérieur et n’en démordent plus. Oui, le monde “va mal”! Il expérimente juste toutes sortes de situations extrêmes, c’est tout !  Celle que ces âmes là n’ont pas encore apprises ou bien comprises… Quelle fraction de ce monde “empire” ? Simplement une minorité d’excités qui ne veulent pas assez  se calmer et de se dire mieux en leurs instants créatifs à eux.

Alors, même pour un parent bien sous tous rapports, ayant tout pour être heureux, beau comme un dieu…, vous le voyez “finir” sa vie mal foutu, avec des ennuis de coeur ou autres. Être fou… TUE ! Un oncle paternel, de ce troisième type (de ce genre “unique” E.T., j’en avais trois… ou quatre), finit boiteux, alors qu’il ne l’était pas initialement… Lui aussi aura trop cru a la “dégénérescence de l’âge”, au lieu de travailler sa jeunesse éternelle ! Nous sommes des Anges faits pour vivre tout type d’éternité dite venue “AU MIEUX” ! Pas des ‘Langes’ sales, à jouer éternellement les aveugles et sourds !

Par contre, mon quatrième oncle, qui a traversé toutes les guerres possibles en plein désert, grand sportif à vie en gagnant plein de tournois de tennis et de golf (sans avoir fait de foutes écoles en trop, juste assureur…, malgré lui, pour avoir épousé une belle jeunette de trop), n’arrive pas à décider à mourir passé ses cent ans. Son grand corps, bien vu, se récupère à chaque fois…! Quand je l’approche, je le vois bien droit et il se redresse tout de suite… Mais n’y croit plus et replonge courbé et déçu !  Nos énergies ne tiennent à “rien”, disons plutôt : à tout ce que l’on croit “réel”!

LES CROYANCES “ANODINES” PEUVENT TOUTES FINIR… HYPNOTIQUES

Je ne devrais pas vous le dévoiler, car c’est à chacun de faire ses preuves. Mon propre père, pourtant brillant ingénieur en son jeune temps et athlète remarquable, ne voulait pas admettre qu’il fumait de trop et restait trop statique (prétextant avoir “définitivement” des chevilles fragiles…, pour avoir trop piqué des 100 m pieds nus en son école des ‘Hard’ & ‘Met-tie-est’). En fait, lui aussi ne voulait pas CHANGER de FOUTUE CROYANCE ! Il en a payé le prix, finissant sa vie sourd et aveugle avec son cancer des os ! Les os figurant l’autorité d’être, vous voyez ce que je veux dire ! Travaillez la vôtre, mais en douceur, pas en commandant aux autres… Là, ils vous regarderont tous de travers !

CANCER…, la QUESTION EST-ELLE : “QUAND EST-CE QUE JE ME SERS, pour M’AIMER BIEN, PARFAIT DANS l’INSTANT, et me  RÉALISER harmonieusement MOI-MÊME D’ABORD ?

On pourrait en faire tout un poème à ‘peau-aime’ dirait ‘Ronce-hard’ ou ‘Vert-l’haine’…, ‘Reins-beaux’ n’en parlons pas !

S’AIMER : QUELLE GRANDE QUESTION, en effet ! S’aimer n’est qu’être en phase, en synchronisme avec l’Ensemble. “Dieu” (l’esprit universel démultiplié à l’infini, évolutif et expérimental à fond…) ne s’est pas EXPANSÉ…. pour se détester !

Ceux qui le croient sont un peu naïfs…! Il suffit de voir ce monde pour comprendre qu’une majorité d’humains n’aspirent qu’à réussir. Mais “réussir” quoi, comment, où et quand ? C’est la grande question à se poser d’abord individuellement. Qui va tellement au delà de structures sociales, économiques, politiques, militaires…, où tant d’autres adorent croire devoir être obligés de “bien” s’y confronter… NON, INUTILE ! Lâchons prise ! Tout finira par s’effacer, comme pour l’Union soviétique ! L’esprit littéral fait toujours mieux avec du “VIDE”, vous en avez la preuve en contemplant le ciel la nuit, les étoiles et les galaxies. TOUT FONCTIONNE BIEN LA-HAUT !

Encore des histoires de PRÉCIPITATION DE JEUNESSE où l’on penserait “bien servir” l’actuel…, et sous quelle uniformité factice ? A chacun de se regarder en vérité longtemps dans la glace et de réaliser que d’autres apparences de vies antérieures (toujours vivantes en terme d’énergies quantiques) peuvent y resurgir pour nous rappeler notre sagesse sans âge, de tous les temps.

Aussi, pardonnons-nous vite d’avoir cru faire des “erreurs”. Il n’y en a eu guère. Juste quelques expériences “difficiles” de plus… Mais comme nous sommes éternels (même après une sortie de corps étouffante, comme je l’ai “vécue” moi-même vers mes cinq ans, revenu guéri d’une broncho-pneumonie aiguë), toute infinité de potentiels reste à dire avoir au plus grand bien à expérimenter. A chacun de se tester les seins en toute diversité d’être, sans se croire frustré parce qu’un moule social paraît pesant. Il n’est qu’un potentiel auquel on s’attache de trop croire parmi des milliards (je le dis à mes vieux amis musulmans, comme à ceux crus trop “muselés” et “perdus” dans leurs déserts…).

Qui ont plus à dire réussir en vies saines loin des villes à magouille sales – car de celles là, à tendance mondialisée lourde, pesante, en effet, il serait bon de réaliser qu’elles ne sont plus prévue dans les plans universels, qui redoutent les pouvoirs occultes et à maffias prétendues organisées… quel “chaos” ! Il est su que cela ne fonctionne pas, et aucune âme ne souhaite répéter le passé).

Attendez mieux et rapidement (ou avec patience…, en temps le plus approprié) , tous ensemble (par l’esprit) dans la joie de vos certitudes neuves et…. ( et…, seul AS VIENNE DRAPS dirait SAS ! – C’est mon Ange “sale”, à vendre…, préféré/prêtes ferrées  qui le clame depuis des lustres! Celui-là…, je vous le brade pour “rien” / ‘rites-huns’ en ‘pro-maux’ ! ).

Vous voulez de l’humour en noir et blanc…, votre côté angélique en déborde ! Ecoutez-le un peu mieux ! “C’est votre ‘Soie’ supérieur” déjà là !” me souffle mon père d’en haut, qui fit tisserand après ‘guère’ : ‘t’HISSE en RANGS’ ? NON ! Non et non !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in GESTION RELLE DU GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, REAL MANAGMENT OF GLOBAL WARMING & UNEMPLOYMENT, Uncategorized | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

4 – QUE DEVONS-NOUS CHANGER EN SOI SUR TERRE ?

La planète (une majorité de l’humanité) a déjà tout essayé concernant les possibilité matérielles d’expansion (à fausse “croissance”  sans sens véritable), d’achats et de biens de consommation, de service, de réponses surtout collectives braquées sur l’extérieur…

C’était nécessaire à notre âme, soucieuse d’expérimenter toutes les facettes de la réalité duale,  au travers de l’expression active du libre-arbitre. Nous avions tant de potentiels d’expériences possibles pour la conscience…, celle de chacun ! Toutes les expériences individuelles se voulaient différentes, singularisées…; et en fait, trop souvent, elles ne l’était guère, car l’esprit de masse prenait toujours le dessus, il était…, semble-t-il, le plus fort !

En fait c’était une illusion de plus à mettre au trophée de l’expérience physique sur Terre. C’est l’âme individuelle qui fait le travail d’amener de l’énergie de conscience pure (et neutre) à partir de ce qui nous semble être le vide, le rien (mais qui ne l’est pas). Cela sera découvert avant peu que ce vide est puissant, bourré d’énergies quantiques d’un niveau très fin.

L’important est de comprendre qu’en toute incarnation (multiples plus de mille sur Terre pour beaucoup !), c’est l’âme individuelle qui joue le grand jeu. Chacun(e) le joue à sa façon, dans sa propre vie (à honorer et à ne pas salir, à ne pas juger honteuse ni surtout insignifiante…!).

Ces vies sur Terre seraient examinées de près par l’Ensemble des Univers de tout la Création, car la Terre serait variée et la plus riche expressions d’âmes responsables qui soit. Ou en passe de le devenir !

Reste à voir comment conjuguer cela avec un avenir responsable…, qui, plus interactif avec l’ensemble, soit ATTENDU CONSCIEMMENT, pratiquement, plus harmonieux, moins inquiet, moins dans la peur de “rater”, moins précipité, moins impulsif…!

De fait, ce sera surtout au niveau CRÉATIF INDIVIDUEL que d’énormes prises de conscience resteront à faire. Car chaque conscience individuelle est nettement et pleinement en prise avec le RÉEL !

Mieux que n’importe quelle structure remplie de moutons !

Il n’y a jamais eu des dimensions spirituelles séparées, sauf à tenir à y croire, ce qui ne fonctionne pas !

Plus besoin de questions du genre : “QUEL ANGE EN INCARNATION (autrement éternel), est-ce que je veux être, m’exprimer de mieux en mieux?”

JE SUIS CE QUE JE SUIS, CE QUE JE CHOISIS D’ÊTRE AVEC MA PASSION, MA CONSCIENCE D’AIMER MA VIE DANS l’INSTANT

Les incarnations successives serviraient à cela…, EXPÉRIMENTER FINEMENT LE RÉEL en s’impliquant joyeusement possible, avec COEUR, amour de Soi ! Toujours de manière un peu différente, si possible avec une CONSCIENCE ÉVOLUTIVE, voulue à chaque fois plus élargie ! Comme dans une combinaison de plongée en apnée dans l’atmosphère terrestre, mais surtout SANS RETENIR SON SOUFFLE !

Car avant la conscience, avant le VERBE, il y avait la SOUFFLE !

Les sites spirituels les plus concluants, de channelings (genre celui rigolo, sans aucune prétention de St Germain-Adamus/Tobias et d’autres tel Kutumi Lal Sign de http://www.cerclecramoisi.com/videos/), sont juste là comme gentils avertissements plein de compassion sur la manière élargie et libératrice d’être (phare de pleine Lumière ‘ça-crée’…, amour/sagesse/vérité…, en son coeur de lumière voulu rayonnant complet, donc guéri naturellement…).

Ces révélations “anciennes” remaniées rejoignent les recherches en pointe sur l’aura (telles celles de la physicienne Barbara Ann Brennan jadis, née voyante, car toute jeune, vivant calme en forêt et à la campagne…, qui fit d’excellents livres sur la guérison de soi).

Au fait, où est-ce que vous voyez encore des paysans calmes, se faisant confiance en leurs dires et créations, prêts à inventer plein d’outils manuels nouveaux, en bois, écologiques ? Eux aussi décident de leurs créations et de leur environnement ! ‘Niais’… t-il pas ?

Le travail de nos expressions matérielles et vibratoires “basses” est en train de se déqualifier face à la nécessité de faire grandir nos expressions d’être. Tout le monde le sait intuitivement. Mais peu veulent réellement lâcher prise, respirer, se faire confiance de l’intérieur. Et c’est infiniment dommage…, car cette époque en est une qui a des capacités énormes d’ouvrir l’esprit et de nettoyer toutes nos habitudes abusives, nos craintes et croyances infondées, qui nous perturbent en profondeur dès lors que nous nous y attachons. Le rapprochement du centre galactique en serait la cause, plus de soutiens énergétiques personnalisés en prime : méga affaire à ne pas rater !

(j’en suis la preuve, jantes suie…, sinon ce serait d’en reprendre côté dualité oppressante  pour… 26 000 ans…, avec voitures au ‘l’OSE-ANGE’ ! Pas le bon véhicule ? Quoique/’couacs-oies-queues’, vous avez le CHE-OIE’ du véhicule au symbole du Lion, genre Spinx en pierres, tout rongé du visage par le petite VERT-RÔLE.  LES VRAIS RÔLES SUR TERRE, on fait mine de les oublier, mais ils se rappellent vite à nous…, none’ss ?)

En effet, il est maintenant prouvé que notre aura, nos énergies fines et quantiques stockent tous nos états d’être, les moindres d’entre eux…! C’est une façon de comprendre que la responsabilité individuelle passera toujours avant…. l’extérieur. Afin, bien sûr, d’éviter ces ‘mal-a-dits’ du ‘soi-nié’ que l’on nous prétend “inévitables” du côté de nos gènes. Questionnons-nous plutôt sur nos gênes…, en nous répétant ADN parfait, le plus complet et lumineux possible, car c’est déjà là…, sauf que notre libre-arbitre prime !

Lequel refuse généralement de commencer par se considérer mieux soi-même, tout en attendant trop tout des autres… Là, très vite, plus rien ne fonctionne…, mais comme c’est doux et progressif, l’on n’y prête pas assez garde. On se néglige en terme de conscience créative. Alors que telle était justement la raison de notre “descente” en incarnation sur Terre : permettre d’apprendre plus à co-créer ses propres énergies autant que celles d’ensemble.

Après la dernière guerre mondiale, nous aurions été tout un groupe d’anges (sales, à langes…) prêts à décider venir s’incarner (dès août 1944, pour enclencher  le fameux baby boom qui suivit) afin de tenter de changer la donne… Cela aurait permis, en exprimant nos intentions d’être (de jeunes âmes qui ne doutent de rien), d’éviter une extermination de masse à partir de 1987, nous-mêmes voulant la paix plus que la guerre nucléaire…! Et, nous l’aurions évitée de peu !

Voilà ce que révèle notre part “haute” (notre enveloppe aurique la plus sage, de couleur dorée, celle issue du noyau rayonnant 4 cm au dessus du nombril pas loin du plexus solaire, en prise avec cette réalité), à ceux qui acceptent de méditer et d’écouter, de se laisser guider vers les bons livres les plus édifiants et les moins inquiétants. Je le fis longtemps, attiré magnétiquement par eux par mes intentions (comme aussi par les belles filles en pose “forcée” à cause des magazines), ces livres tombant parfois des étagères en librairie… Nos intentions d’être priment, sont puissantes ! Travaillons-les toutes !

Le doute ne paie pas !

Cette attitude confiante, bien dite de l’intérieur, fera la NOUVELLE HUMANITÉ de DEMAIN…! Personne ne pourra échapper à la nécessité de se recentrer pour faire son propre “nettoyage” aurique le plus attendu libérateur (pas qu’à lire un journal quotidien rempli de nouvelles excessives pour “difficilement” croire y arriver, alors qu’il vous fait coller au pire cru imparable, et vous rend pressé de chercher à forcer votre vie pour l’éviter – pas la bonne méthode, on tourne en rond comme autour d’un rond point !)…

Là POISON INSIDIEUX pour nos énergies, reconnaissez-le en vous ressentant plus à fond…! Vos cellules vous parlent ! Les énergies planétaires y poussent depuis le commencement des changements de grille magnétique (donc du fond des marqueurs de conscience biologiques et plus que cela : car la lumière de chaque brin d’ADN représenterait les 95 % d’intelligence manquante, d’ailleurs pas située qu’en notre cerveau ; et cet ADN serait en boucle, donc magnétique, finement relié au magnétisme cosmique) ; ceux prévus en canalisation/channeling par l’entité angélique Kryeon (Kryon en anglais) qui se présentait comme une composante familiale et angélique de nous-même. Exactement comme tous les autres archanges tel Michaël. Prévisions potentielles toutes confirmés depuis !

Après une carrière technique et scientifique, j’ai été poussé, en ma quête de vérités plus larges, à travailler 25 ans là dessus (le chiffre 7 de quête et d’avancement spirituel pour ceux qui pratiquent la numérologie); Ce n’était pas pour rien,  puisque je me suis guéri une nouvelle fois lors de la canicule de 2003, ne voulant guère accepter “la fatalité” des énergies planétaires perturbées… Exactement comme je l’avais fait autrefois, en fin 1969 lors d’un séisme moyennement fort à Rabat, lors de ma coopération technique aux chemins de fer de ce pays.

Tout cela pour vous révéler qu’aucune fatalité n’existe… Que toute catastrophe planétaire peut s’inverser (dire la pluie ou la faire cesser, faire venir une tornade ou l’annuler, comme réalisé par méditation autour de mon village de la Loire le 25 juin 2005).

Nous n’avons nullement besoin des outils électromagnétiques scalaires de Nikola Tesla pour jouer de la “HAARP” céleste… Nous sommes déjà des anges éternels. Il suffit de se dire tous nos TESTS… là (…. rires angéliques retenus en mon aura, d’entités suspectes qui cachent leurs uniformes de militaires “étoilés”, de tout récemment “mal/mâles” incarnés).

Si vous voulez plus de vérités joyeuses, pleines d’humour (‘cells-lestes’), réconfortantes, pas besoin de traverser le Channel (ou de faire channel “forcé”… devant les foules), tous les outils divins sont déjà prévu depuis les Origines en nos auras.

Reste le plus “dur” : ne pas se prendre trop au sérieux et de se faire confiance en étant très relaxé (là les anges soufflent dans mon dos pour me montrer comment, et cela “pèse un poids énorme”, qui me fit faire d’ailleurs une fois une lévitation en voulant une preuve, lors d’une retraite en Corrèze – en ‘corps-aise’ ? Tiens donc !). C’était une période de ma vie attendue trop difficile ! Car elle paraissait l’être…, en reprenant les enfants de ma soeur, dont un autiste !

Au fait, saviez-vous que l’AUTISTE se la jouerait “en avance”  (dans la cour des Grands au niveau vibrations multidimensionnelles, d’où ses dons et ses inquiétudes farouches par rapport à une société dure qu’il ne comprend pas). Qu’il “verrait” des choses que vous ne ressentez guère (les résultats chiffrés, les couleurs sous forme de nombres ou de sons, etc…) ! Faites-les marcher en forêt, sinon d’écouter des musiques douces et souvent se voir lumière rayonnante ! Ils vous révéleront parfois des choses surprenantes. Surtout : voyez-les parfaits et guéris, sans les forcer dans des études “basses”. Ce n’est pas leur truc!

Ma soeur l’apprit à ses dépends…, un cancer de l’utérus au final…: à tout forcer en se faisant trop de bile. Elle craignait plein de chose pour sa progéniture  et se le cachait de trop à elle-même, jamais prête à assez se libérer, à respirer, à beaucoup plus marcher en forêt en famille pour lâcher prise (jeune, à la piscine de Phnom-Penh, elle ne nageait jamais et préférait poser comme “une star”….! Rappelez-vous comment a fini l’autre…, Marilyne Monröe,  ne voulant pas s’occuper de ses ‘oies-nions’ et décidée  à révéler à la presse le secret américain sur les OVNIS ! Mieux valait pour elle de nager dans sa piscine en pensant que de toute façon : cela passera…!)

C’est d’ailleurs ce que je vais faire dans la mienne, virtuelle, dans ma combinaison remplie de sueur, en pente “douces” à redresser les ravines de forêts à talus arborés pour accélérer la croissance des arbres. Ne pas avoir celles-ci stressées en été, et profiter de balades humides (si rares en dehors, même entre prairies à haies réduites à rien, comme du papier à cigarettes…). CREASY ! CRAY-HIII ! On calcule de trop et ne ressent plus rien, jamais à marcher doucement, rien que sur véhicule à moteurs !

Ah qu’ils sont “fiers” les paysans à jouer les fous sur leurs tracteurs polluants “dernier… CRI” ! Puis endettés jusqu’au cou, à se plaindre de l’état avant de se suicider… NON, ils avaient le temps de tout faire avec les 2 percherons de mon enfance, le sourire aux lèvres. Mais, poussés par les lobbies et les syndicats agricoles (sensé tout savoir à leur place, bien que pas sur le terrain), ils finirent pressés de ne plus se servir de leur sagesse intuitive, et de prétendre montrer qu’ils étaient “les meilleurs” en technologie… OUI : pour se faire avoir jusqu’à la trogne !

Ainsi “vogue” (la galère) de notre société crue forcée d’être inquiets et hâtifs à vie !

‘JEU’ LA ‘BENNE-HIII’ !

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , | Leave a comment

3 – Être “PARTNER” de la Planète : COOL (ou à PHOBIES, PARANOÏAS & PRÉCIPITATIONS) ?

La science en parle :

Pourquoi remettons-nous souvent les choses au lendemain ?

Avec son corollaire : “Pourquoi nous précipitions-nous ? Qu’est-ce qui semble nous manquer ?”

Journal « Le Monde » du 2011.01.08

La procrastination est la tendance (plus cognitive que pathologique comme nous allons le voir) à remettre systématiquement les choses au lendemain. Mais, rappelle le journaliste David McRaney sur son blog, la procrastination correspond à une idée reçue qui affirme qu’on est paresseux et qu’on gère mal son temps, alors qu’à la vérité, elle est alimentée par notre faiblesse à gérer nos impulsions.

Si vous jettez un oeil à la file d’attente des films que vous projetez de voir (comme c’est le cas sur un service de VOD ou de prêt de DVD comme Netflix), vous constaterez qu’elle est constituée pour beaucoup de documentaires passionnants et de films d’auteurs, plus que des derniers blockbusters (qui demeurent toujours parmi les plus loués, comme le montre l’étonnante cartographie des locations de Netflix). Selon une étude menée en 1999 (.pdf) par Daniel Read, George Loewenstein et Shoban Kalyanaraman, portant justement sur notre capacité à choisir entre des films mémorables et exigeants ou amusants et oubliables, nous avons massivement tendance à choisir les seconds au détriment des premiers. Et des études plus récentes insistent aussi sur notre inconsistance en la matière.

On a tous tendance à dire qu’on préfère les fruits, mais lorsqu’une tranche de gâteau se présente à côté d’une pomme, c’est, statistiquement, vers le gâteau que va le plus facilement se diriger notre main. C’est pourquoi les files d’attente des films que l’on doit voir sont pleines de bons films.

Les psychologues parlent ainsi du “biais du présent” pour caractériser le fait que nous sommes bien souvent incapables de comprendre que ce que nous voulons à long terme et ce que nous voulons maintenant ne sont pas la même chose. Le biais du présent explique pourquoi vous achetez des légumes et des fruits et que vous oubliez de les manger…

Alors qu’on prend de bonnes résolutions, la procrastination nous conduit à agir autrement… C’est pourquoi on attend la dernière minute pour acheter les cadeaux de Noël, qu’on oublie de s’inscrire pour aller voter, qu’on préfère jouer encore un petit peu au jeu vidéo alors qu’on a un devoir à rendre demain matin, etc.

“Vous pouvez essayer de combattre ce penchant naturel. Acheter un agenda. Rédiger une liste de tâche… Vous pouvez lire tous les livres que vous voulez pour vous détacher de vos mauvaises habitudes… Vous pouvez devenir un drogué de la productivité entouré d’instruments (comme RescueTime) pour vous rendre la vie plus efficace, ces outils ne vous serviront à rien, parce que le problème ne repose pas sur la gestion du temps, mais sur le conflit qui se déroule dans notre cerveau.”

LE SECRET DE LA MAÎTRISE DE SOI N’EST PAS DANS LA VOLONTÉ, MAIS DANS LA DISTRACTION

Dans les années 60, Walter Mischel a mené des expériences à l’université de Stanford sur les conflits de négociation des enfants. L’expérience est bien connue. Les enfants étaient assis devant une table avec des guimauves devant eux, ils pouvaient les manger tout de suite ou attendre que le chercheur revienne, auquel cas, il leur offrirait le double de bonbons.

Quand Walter Mischel a commencé à analyser les résultats, il a remarqué que les enfants qui avaient le plus vite saisi les bonbons étaient plus susceptibles d’avoir des problèmes de comportements, qu’ils ont obtenu de moins bons résultats scolaires que les autres… explique Jonah Lehrer dans l’excellent article qu’il consacra au New Yorker sur le “secret de la maîtrise de soi”.

30 % des enfants ont réussi à attendre le retour du chercheur, 10 à 15 minutes plus tard. Bien qu’également soumis à la tentation, ils avaient eux trouvé une façon de résister…

Walter Mischel s’est rendu compte qu’il y avait un lien entre la performance scolaire des enfants et leur capacité à se contrôler. En 1981, il a recontacté 653 enfants qui avaient participé à l’expérience originelle, interrogeant leur capacité à planifier, à faire face à des problèmes à s’entendre avec leurs pairs. Et Mischel a remarqué que les enfants qui avaient cédé rapidement étaient plus susceptibles d’avoir des problèmes de comportement que les autres.

Pour Walter Mischel, l’intelligence tient en grande partie de la maîtrise de soi. Pour comprendre pourquoi certains enfants ne peuvent attendre et d’autres réussissent à se contrôler, il faut arriver à penser comme ils pensent. L’expérience de Mischel a montré que la maîtrise de soi dépend d’une compétence essentielle : la “répartition stratégique de l’attention”. C’est-à-dire qu’au lieu d’être obsédés par la guimauve qu’ils avaient sous les yeux (“le stimulus chaud”), les enfants ont essayé de détourner leur attention en se couvrant les yeux, en jouant à cache-cache sous le bureau ou en chantant des chansons. “Leur désir n’a pas été vaincu, il a simplement été oublié.” La clef est d’éviter de penser à la guimauve.

Chez les adultes, cette compétence est souvent désignée comme la “métacognition” ou la “réflexion sur la réflexion”, permettant aux gens de déjouer leurs lacunes. Les enfants qui avaient une idée du fonctionnement de l’auto-contrôle ont été mieux à même de retarder la gratification. Mais certains enfants pensaient que la meilleure façon de résister était de fixer la guimauve, ce qui est une idée terriblement insoutenable même pour le dernier des gourmands.

Pour Mischel, le test de la guimauve est un test prédictif puissant. Si on est sensible aux émotions chaudes, alors il faudra faire de manière à mettre plus d’argent de côté pour sa retraite que les autres par exemple… Des travaux ultérieurs ont montré que les différences comportementales entre enfants étaient observables déjà chez des enfants de 19 mois. Alors que certains enfants éclataient en larme, s’accrochaient à la porte face au stress de l’expérience, d’autres surmontaient leur anxiété, se distrayant, jouant avec des jouets. Les enfants qui avaient pleuré étaient aussi ceux qui, vers 5 ans, avaient également du mal à résister à la tentation de la guimauve.

Pour Mischel, notre capacité à l’autocontrôle est autant génétique que sociale. Mais le test a montré que la capacité d’enfants à l’auto-contrôle issus de familles à faible revenu du Bronx était moindre que celle d’enfants de Palo Alto. “Quand vous grandissez pauvre, vous n’avez pas l’habitude de retarder votre rétribution. Et si vous ne pratiquez pas, vous ne saurez pas comment distraire votre attention, vous ne saurez pas élaborer les meilleures stratégies…” Les gens apprennent à utiliser leur esprit, comme ils apprennent à utiliser un ordinateur : par essais et erreurs.

Mais cela s’apprend très simplement et très vite. En donnant comme conseil aux enfants d’imaginer un cadre autour des bonbons, les résultats sont devenus très vite spectaculaires. “La seule façon de vaincre nos instincts c’est de les éviter, de prêter attention à autre chose. Nous disons que c’est de la volonté, mais cela n’a rien à voir avec la volonté”, explique John Jonides, un neuroscientifique de l’université du Michigan.

Mischel prépare une étude à grande échelle impliquant des centaines d’écoliers pour voir si les compétences de maîtrise de soi peuvent être enseignées pour qu’elles persistent à long terme. En d’autres termes, il veut apprendre aux enfants que les trucs ne fonctionnent pas que pendant l’expérience, mais qu’ils puissent apprendre à les appliquer à la maison, au moment de décider entre les devoirs et télévision par exemple.

Pour Angela Lee Duckworth, professeur de psychologie à l’université de Pennsylvanie et responsable de ce programme, essayer d’enseigner l’algèbre à un adolescent qui n’a pas la maîtrise de soi est un exercice assez futile. Selon elle, la capacité à retarder une gratification serait un facteur prédictif de comportement plus efficace que le QI. Si l’intelligence est importante, elle l’est moins que la maîtrise de soi. Walter Mischel sait qu’il ne suffit pas d’enseigner aux enfants quelques tours, le véritable défi est de transformer ces trucs en habitudes, ce qui demande souvent des années de pratiques assidues. “C’est là que les parents sont importants”, reconnaît Mischel. “Ont-ils mis en place des rituels qui vous apprennent à retarder vos envies sur une base quotidienne ? Vous encouragent-ils à attendre ? Font-ils de manière à ce que cette attente vaille la peine ?”

Pour Mischel, les plus banales routines de l’enfance (comme ne pas grignoter avant le diner, d’attendre le matin de Noël pour déballer les cadeaux…) sont des exercices d’entraînement cognitifs en catimini, pour nous apprendre à déjouer nos désirs.

NOUS NE SAVONS PAS COMPOSER AVEC LES DÉLAIS

Si on offre à quelqu’un 50 $ maintenant ou 100 $ à la fin de l’année, il va choisir de prendre les 50 $. Si on offre 50 $ dans 5 ans et 100 $ dans 6 ans, temporellement l’écart n’a pas changé, mais il semble pourtant plus naturel d’attendre un an de plus, du moment qu’on aura déjà attendu longtemps. Pourtant, si nous n’étions qu’un animal raisonnable, nous choisirions toujours le montant le plus élevé, or nous avons plutôt tendance à nous saisir de ce dont on peut profiter au plus vite, rappelle David McRaney. Ainsi, Twitter nous semble plus gratifiant que de faire des tâches plus difficiles (comme écrire un article) dont dépend pourtant notre salaire en fin de mois.

Quand on est forcé d’attendre, nous avons tendance à être plus rationnels. C’est ce qu’on appelle “l’actualisation hyperbolique”. Traditionnellement, les économistes considèrent que les individus optimisent une fonction d’utilité intertemporelle en actualisant les gains futurs de manière linéaire ; c’est “l’actualisation exponentielle”. En fait, la psychologie et l’économie comportementales indiquent que les individus (mais aussi les animaux) actualisent les gains futurs de manière plutôt hyperbolique. L’actualisation hyperbolique rend possible un phénomène intéressant : l’inversion des préférences qui signifie qu’à un moment t, A est préféré à B, mais qu’à un moment t+n, B devient préféré à A, explique sur son blog Cyril Hédoin, maître de conférences en sciences économiques à l’Université de Reims.

Le meilleur moyen pour déjouer la procrastination, estime David McRaney, est de composer avec les délais. Pourtant, là encore ce n’est pas si simple. Une étude de Klaus Wertenbroch et Dan Ariely réalisée en 2002 (.pdf) avait créé 3 classes d’étudiants devant rendre 3 devoirs chacune. La première devait rendre les 3 devoirs bout de 3 semaines. La seconde classe a déterminé 3 délais différents. La dernière classe devait rendre un devoir par semaine. Sans surprise, c’est la troisième classe qui a obtenu les meilleurs résultats alors que le premier groupe a eu les résultats d’ensemble les plus catastrophiques. Les étudiants sans lignes directrices ont tous tendance à remettre leurs devoirs au dernier moment…

Ces résultats suggèrent que si tout le monde a des problèmes avec la procrastination, ceux qui reconnaissent et admettent leur faiblesse, sont dans une meilleure position pour utiliser des outils disponibles capables de les aider à surmonter cette difficulté, explique Dan Ariely dans son livre (C’est (vraiment ?) moi qui décide). “La procrastination est une impulsion, comme d’acheter des bonbons à la caisse du magasin.”

Pour combattre la procrastination, il faut devenir un adepte de la réflexion sur la réflexion, conclut David McRaney. “Il faut comprendre que c’est le vous qui lisez ce texte et que c’est le même vous quelque part dans le futur qui sera influencé par différents désirs et idées, un vous dans d’autres dispositions, utilisant d’autres palettes de fonctions cérébrales pour peindre la réalité”. Il faut être capable de discerner les coûts des gratifications à chaque fois que vous êtes amené à choisir.

Voilà qui demeure plus facile à dire qu’à faire.

Hubert Guillaud

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!!*!*!*!*!!*!*!*!!*!*!!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Leave a comment

2 – LES SOLUTIONS PLANÉTAIRES (harmonieuses et saines) NE MANQUENT PAS !

Vous savez qu’aucune fatalité n’est de mise. Que la réalité se joue avec de multiples potentiels imaginés en nos consciences. C’est ainsi que fonctionnent toutes choses.

Nikola Tesla a été un exceptionnel inventeur, car, il s’attendait “voir” les solutions de ses inventions tel “des plans” développés en sa vision intérieure. Comment faisait-il ? En fait, il se projetait dans le futur, voulant voir les  inventions déjà réalisées. Et il avait la foi de les voir en pensées comme s’il contemplait les plans terminés sur une planche à dessin !

Comme Nikola Teslal avait ramené de ses vies antérieures une vue interdimensionnelle, le don de voir ses pensées réalisées (qu’on a tous mais qu’on nous dit très jeune ne pas devoir croire… – pas le cas de sa mère à lui, très curieuses et innovante), ce fût cela qu’il vécu dès son plus jeune âge.

Puis d’arriver ainsi à inventer plus de 700 brevets, dont une voiture électrique qui marchait avec l’énergie libre du treillis cosmique, sans batterie…, en circuit ouvert sur l’énergie neutre de Tout-ce-qui-est (qu’il suffit juste de déstabiliser un peu pour avoir de l’énergie à gogo), ce qu’il a fait et a créé des brevets qui paraissent des plus simples. Mais qui furent déclarés hâtivement “incompréhensibles” du coté de ses opposants à énergies sales…, dès 1930 ! Alors, on est encore aux même conneries énergétique qui empoisonnent tout un monde de niais…, pas à traiter les industriels de pires empoisonneurs mondiaux que l’Univers puisse connaître !

Là, il y a plein de cancéreux et d’enfant morts trop tôt (comme j’ai failli le faire en pleins Paris d’après-guerre, promené en une rue en pente pleine de voitures), qui devraient danser en sortant de leur tombe… Mieux que Mickael Jackson se tenant les burettes !

Mais là, déjà…, du temps de N. Tesla “cela” n’arrangeait pas le business/racket du pétrole (vidéos édifiantes/’haies-dix-fientes’ aux mots clefs : “Les archives oubliées”) qui se sont empressées de déniger ses inventions “dérangeantes”…. Tout comme plus récemment pour la fusion “froide” (presque) : ‘aqueux seul-ass’ dérangeait Bush père et ses intérêts pétroliers, Reagan la marionnette entre leurs mains…, faisant du maux ah maux !

Comme actuellement Cameron avec Rupert Murdok…? Queues du bô monte !

Les potentiels du futur sont “vivants”, déjà là en des couches de réalités accessibles, mais saines…, sereines !

Dès lors qu’on est pleinement dans l’instant présent (englobant complètement les dimensions temporelles du passé et du futur, vus vivants…), il est possible de changer ceux-ci, d’en modifier les énergies et potentiels pour qu’ils nous reviennent lavés, nettoyés, avec des perspectives neuves.

C’est le jeu de nos rêves quand nous sommes suffisamment relaxés et séparés des limites terrestres dites incontournables en réalité 3D (+ le temps linéaire). La vraie réalité est au niveau de nos rêves, séparée du temps linéaire, et quantique. Elle joue sous d’autres dimensions et vibrations plus calmes que celles de notre société follement excitée.

Un médium comme l’était Nickola Tesla (formé à méditer par sa mère – moi-même, je me suis “formé” seul) ne fait que supprimer les déformations culturelles, excessivement mentales et craintives, mal acquises.

Tout enfant est médium à la naissance ! Laissons-le méditer et encourageons-le à le faire ! Alors, il “saura”. A l’inverse, il se précipitera sur n’importe quelle solution hâtive. Tout comme une majorité d’entre nous y foncent, sans assez peser le pour et le contre, sans assez se calmer, méditer, réfléchir, laisser venir les potentiels (avant de prendre le premier qui se présente…).

Je vous joins un article du Journal “LE MONDE” qui pose bien le problème : NOUS SOMMES DES CONSOMMATEURS HÂTIFS ! Mais hélas, pas seulement…

Nous sommes aussi des inventeurs COPIEURS hâtifs ! Ne pesant pas assez les conséquences de nos actes (c’est visible en Chine qui s’empresse de copier les solutions des autres – l’avion furtif, les gratte-ciels poussant comme des champignons, au lieu de prendre le temps de dire aller vers des solutions les plus harmonieuses et de se les retourner de préférence).

Malheureusement, il n’y a pas que la Chine à poursuivre cette course folle, aveugle et sourde en”avant”. Ce n’est pas aller de l’AVANT ! C’est une gigantesque régression vers le passé. Vers un passé récent, copié, alors que ceux qui l’ont vécu savent bien que de créer des mégalopoles à la va-vite est une folie…!

La Chine ancienne était bien plus pondérée et sage. Pas à créer une solution univoque, forcée, follement hâtive, pour continuer à produire des solutions despotiques et inutiles en masse (à travers la “grande” consommation de tout et de rien qui pollue en masse la planète). Le capitalisme financier en étant une des plus pernicieuses dans certains de ses effets actuels plus du tout régulés.

La bonne question à se poser, pour chaque consommateur, serait de se demander : “AIS-JE RÉELLEMENT BESOIN DE TOUT CELA DANS MA VIE ?”. Puis de donner du temps au temps…, pour découvrir les réponses attendues de l’intérieur. A ce moment-là, la Sagesse du fond des âges reviendrait en nous (comme expliqué plus haut), car elle ne nous a jamais quitté.

Mais, cette sagesse innée, beaucoup d’entre nous se refusent de la vouloir voir accessible immédiatement (de manière quantique), de la demander, de l’attendre, de la laisser resurgir et de l’écouter. Le libre-arbitre hâtif, encore et encore !

VOILA LE DRAME DE l’époque actuelle et de ceux qui suivent fébrilement l’esprit de masse, ne disant plus leurs besoins de l’instant présent sagement et suffisamment comblé !

Alors, ON S’ENTASSE PRÉCIPITAMMENT EN VILE VILLE comme les autres ! Pour s’empresser là aussi de faire des gosses en trop, rien qu’à tenter vainement de se défouler au lit… Là des fous/X, qu’est-ce qu’il y en a !

Mais de prendre son temps pour dire aboutir à vivre des vies saines et harmonieuses en campagne, même plus aucun “leader” ne l’envisage. On préfère jouer les médiatiques comme un prétendu “leader” hollandais en jeux télévisés où il se souvient des courbes de chaque vedette féminine, sans même voir leur visage… “Beau” le genre de leader que cela pourrait donner !

Notre monde manque de VRAIS LEADERS… DE SOI ! D’abord de SOI ! Notre monde actuel manque cruellement de vrais créateurs en herbes, paysagistes et climatologues…! “EartAliveforEver” vous en parle mieux que moi !

Le monde a cruellement besoin de plein de jeunes (chômeurs ?) redevenus de SAINS créateurs sur le terrain !

De ceux réintroduits en masse en régions à redresser (comme en Algérie qui n’y gère plus rien tle des ‘all-gère-rien’…, trop de jeunes à se plaindre d’être sans emploi et la manne du pétrole pas assez mondialement redistribuée au mieux, pas assez confisquées aux dirigeants qui s’en mettent plein les poches !) qui ne restent pas béat devant les DÉSERTS (devant les bolides qui les traversent…, pleins d’armes ou pas, sans pelle ni pioche, qu’avec des sapins de … Noël / NO ailes : guère des anges universels se rappelant qui ils sont vraiment, ceux-là…!).

Des déserts sans plus aucun chameau dessus…, parcourus plus qu’à grande débauche d’énergies sales (pas  à prototypes solaires et pourquoi donc ?) en compétitions stupides, à toute vitesse, voulant donner le change avec des publicités lumineuses de tous côté…

VOILA LA SOCIÉTÉ PLEINE DE MENSONGES FOUS QUE NOUS DEVRONS VITE DÉPASSER. Avant que toute ressource de métaux rares ne s’épuise et nous contraigne à revenir à une vie en maison sur pilotis : les déserts constamment noyés par des crues réparatrices de foutus équilibres  aérauliques et thermiques continentaux disparus ! Vous voulez parler de Déluges ? Mais on y est mes très chers. Regardez au Queensland en Australie ! Et pas que là !

QUI TRAVAILLE D’ABORD AUX ÉQUILIBRES PLANÉTAIRES D’ENSEMBLE, entre OCÉANS et CONTINENTS…?

PLUS PERSONNE !

NO BODY HEALPHY …. ‘hâte’ all !

Pourtant les solutions sont là et des exemples planétaires nous le prouvent, tels les volcans du Kamtchatka (à nuage lenticulaire), tel le Kilimanjaro à glaces “éternelles” !

C’est cette CLIMATOLOGIE ARBORÉE (TERRE ET EAUX PARFAITEMENT RETENUE) QUI FERA VIE ÉQUILIBRÉE SUR TERRE…! Toujours et encore !

Car, LE POUVOIR DE l’HUMIDITÉ est ‘PRES… DOMINANT’ dans les échanges thermiques existants sur toute la Planète, et principalement à rééquilibrer entre CONTINENTS TROP SECS…, et OCÉANS… TRES HUMIDES !

Micro-climat à effet convectif (dépression venturi) condensant la haute atmosphère

L’EXISTANT EN TÉMOIGNE en Péninsule Russe de l’Est :

EFFET CONVECTIF DE CONDENSATION AU SOMMET par accélération VENTURI

Et, il y a UNE APPLICATION PAYSAGISTE que j’ai testée sur 25 ans (en programme paysagiste à Gif – FR 91190 – France) : TRÈS EFFICACE…, à l’inverse des champs de maïs follement surchauffés  !

Détail des TALUS ARBORES retenant EAUX et HUMUS au mieux en Agroforesterie, 35 fois moins à effet de serre !!!

Enfin, tout cela est applicable en n’importe quelle CONFIGURATION DE PAYSAGES !

Comprenant mieux que ce qui fait le CLIMAT CONTINENTAL est : le CUMUL de CES CORRECTIONS CLIMATIQUES LOCALES…, et pas l’inverse !

Retenues micro-climatiques optimales en plaine et en vallées réaménagées, favorables à la réinsertion humaine (...des jeunes chômeurs coincés en ville)

Voilà, Jeunes et vieux fous de santé qui tienne, vous avez le terrain adéquat pour…, plus aucune excuse ! Exigez les aides adéquates de vos “gouvernants”, ne traînez plus des pieds en viles villes explosives…, ce n’est définitivement pas le VRAI plan HARMONIEUX d’évolution (d’apprentissage) de notre si belle  PLANÈTE VIVANTE ! Elle ne vous le facilitera plus !

Car sur le plan des énergies thermiques, il y a des différences tangibles sur nos continents entre :

_________________________________________________________

ou

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!






Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , | Leave a comment

1 – COMMENT UN HUMAIN “TYPE” PEUT DÉCIDER DE CHANGER SA VIE en changeant la planète ?

Cela concerne un Ange qui s’incarne ‘incognito” en ayant complètement oublié ses origines, faisant le fou sur Terre, puis : chargé de se souvenir qu’il est PORTION DE DIEU, créatif aussi, et jamais SEUL : plein d’aides intérieures, autant qu’il la désire dans l’instant présent, dans son moment unique à lui !

A respirer SANS EN DOUTER, d’abord en se baladant en forêt (car l’énergie électrique “en plus” vient !). Voulu “mis à jour” ressourcé autant que faire se peut, pour comprendre facilement pouvoir SE CHANGER, aboutir pour soi-même déjà à une vie planétaire équilibrée et sage…!

C’est le minimum indispensable, sans… faire inn-dispensaire-able !

Alors, à chacun sa manière “UNIQUE” pour que cela devienne une réalité “GLOBALE” en communion active et intuitive, bien synchronisée avec l’Ensemble planétaire et galactique (inter-dimensionnel et quantique).

Reste à vouloir respirer et se remuer sur Terre,  sain et calme à vie. Ce qui n’est pas une sinécure par les temps actuels !

Il suffit de voir le nombre d’âmes qui démissionnent de leur Divinité Créatrice Originelle d’être…: quand à excessivement copier les autres ; à croire tout ce qu’on leur dit et leur vend comme addictions, comme croyances, comme hypnoses prétendues “douces”…!

C’est la dégringolade hâtive vers tout stress à “l’esprit de masse” le plus bas (à uniforme et arme en bandoulière…) et, le moins bien inspiré (les seuls à avoir le droit de marcher, mais en rang et silencieux…), qui finit par “croire devoir subir” n’importe quelle fatalité… Jusqu’à s’enfermer en des hypnoses phobiques sévères pleines d’ordres du jour, d’étiquetages, d’attentes folles (exemple du genre : M. Jackson pour ne citer que lui…, mais j’en ai également eu quelques “brillants” exemples dans ma famille, style anorexiques et autres…, qu’en attentes de “réussites extérieures” dépensières, consuméristes et polluantes à la folie).

De ce fait, vaut-il mieux “croire” à des “impossibilités” d’être de vrais PARTENAIRES CRÉATEURS DE LA PLANÈTE ? De céder à toutes les prétendues croyances archaïques à base de catastrophiques vendues “inéluctables” (genre fin des temps, 2012, tremblement de tertre, tsunami, déluge, phénomène El Nino et autres) ?

Dites vous en ÉQUILIBRES le plus cosmique et vaste DE PLEIN DROIT, LA PLANÈTE VOULUE DE MÊME ! Elle ne pourra que suivre toutes vos intentions ! A vous de vous contrôler, même en cas de catastrophe et de dire : “C’est assez !” (ce que j’ai fait  fin 1969 au Maroc, après avoir lu Haroun Tazieff sur le sujet, ce qui m’amusa de le vivre et de dire ma divinité immédiate, et c’est ainsi que le tremblement de terre s’arrêta sur le champs !)

Car la science actuelle commence à comprendre que l’interaction créatrice en soi domine  la trame universelle en rapport précis de nos consciences, de nos intentions d’être mieux précisées tout le temps. Et, que cela se joue à l’échelle quantique à partir du plus fin de nos atomes…, jusqu’à le plus lointain de l’univers, de manière complètement instantanément, comme pour la télépathie !

Alors, SI L’ANGE continue à croie qu’il serait “venu en incarnation à tort”…, libre à lui ! Tous les outils sont là, y compris de guérison complète (même pour faire repousser un membre du corps) ! Il suffit de ne pas se précipiter vers toutes sortes de démissions d’être et, de persister à croire ce que l’on dit VOULOIR ÊTRE et VIVRE, qui viendra à soi facilement si attendu au plus sain possible, synchronisé à la beauté énergétique d’ensemble, déjà PARFAITE !

C’est dans la Vraie Vie entièrement naturelle des forêts primaires retenant beaucoup d’eaux que les Origines de l’Homme purent perdurer des millénaires…!

On a plus que tendance à l’oublier avec les déserts grandissants et les jeux aveugles de “pouvoirs” citadins en perdition…!!!

Même plus besoin de le démonter : tout le monde le voit…, tant les jeux de jardinages se réduisent :

-à quatre allées étroites autour de sa maison/pavillon “de rêve”…, comme dit “jardin”,

– à un carré sur sa terrasse,

– à quelques pots sur son balcon !

!*!*!*!_____!*!*!*!____!*!*!*!____!*!*!*!____!*!*!*!____!*!*!*!_____!*!*!*!

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment