10 – DES TANKERS à DOUBLES COQUES… (et autres N’A VIRE…), ENFIN à ENERGIE VERTE ?

ÉTAT DES LIEUX DE LA TECHNOLOGIE SALE ET DANGEREUSE POUR L’ENVIRONNEMENT DU FLUX MARITIME MONDIAL à vecteur combustible au fuel 

Vous avez dû être fortement étonnés, tout comme moi, de voir sur FranceInfos.fr la “mesurette” coûteuse dévoilée, semble-t-il adoptée au niveau mondial, pour passer les tankers et gros navires marchands de fuel lourd… en fuel léger !

INEFFICACE comme CHANGEMENT “RADICAL” QUI POURRAIT “SAUVER LA PLANÈTE” ! Co2 et énergies sales toujours à peu près les mêmes !

Je me suis donc étonné de cela à l’auteure de l’article, en lui proposant “ma” solution (mes anges cristallins inspirateurs de taille, attendus scrupuleusement scientifiques et clairs, impartiaux, par “là haut en moi”…, obligés de se remuer en mes sphères célestes hologramme quantique en mon aura haute, puisque je veux les affirmer doucement voir opérationnels, en ce qui me concerne…)

Sans leur botter les fesses, comme tant d’ingénieurs le vivent très mal sur Terre… Mon beauf centralien en premier. Ce qui l’a évacué par accident d’avion de la compagnie colombienne à combine surbookée en 83 (récemment rebaptisée ‘précipicest’aimant‘ “Raz-le bol”, évitant de peu l’axe ‘maux-dits’ Paris-Rio – reprise depuis par les ‘jappent-pond-niais’ fortement ‘ass-t’haïs-queues’… à la coupe au bol, bridés des yeux sur leurs budgets sécurité des passagers…, jeux noeuds vous disques passent…! ‘Co-CH’eux-mare’ garantis !)

C’est pour cela que depuis que j’y pense, chaque nuit, je rêve d’un adorable chien interdimensionnel qui jappe… et monte sur mes genoux, puis se met à bander dès que je lui roucoule en fréquences basses ‘add-d’aise-squats’ : Yoooouuuuuuzzzz’hiiiii (inspiration du livre de Salmane Rushdie, dit aussi Sale-manne Bush-disque, le plein ‘d’hume-ourse’).

SOLUTION INNOVANTE POUR LES TANKERS à DOUBLES COQUES (Déjà eux AU MOINS) : USINES AUTO-SUFFISANTES  à MÉTHANE ou à HYDROGENE

Les tankers à combustibles dangereux pour l’environnement, sont déjà obligés d’être prévus avec des vides interstitiels important entre leurs doubles coques. Ces espaces vides sont inutilisés. Plus que d’un conversion “simple” d’un fuel lour à une fule léger, il y a mieux à concevoir dès maintenant pour l’énergies propulsant ces navire : DE LES PASSER AU GAZ VERT, nettement moins polluant !

Ce gaz peut être obtenu au sein de ces doubles coques grâce à des usines étagées à méthane faites de serpentins de gros tuyaux fermés éventuellement translucides et éclairés par des néons reproduisant la lumières solaire. Tuyaux très peu en pente (à section à cloisons séparatrices à mi hauteur basse, semi-circulaire), pour y élever dans de l’eau de mer des microalgues produisant de l’hydrogène (ou du méthane).

Ceux-ci fabriqueront de l’énergie en masse, car la difficulté est actuellement de freiner leur croissance en bio-réacteurs ce qui pourrait bien répondre aux besoins énergétiques d’un énorme tanker. Et pour la solution à hydrogène (ou éventuellement à phytoplancton…, mais gaffe car il produit de l’oxygène, comburant de l’hydrogène), en complément comme complément booster, les marins pourraient récolter en mer, au passage des excréments de baleine (puisque l’on vient de découvrir que le plancton en était très friand…) ! Reste à étudier les milieux liquides stables et bactéries et micro-organismes les mieux adaptés pour ces deux vecteurs énergétiques, dont les recherches sont semble-t-il en cours.

Le haut des tubes serpentins à moitié remplis d’eau de mer (en pente douce et cloisonnés tout du long) servira de réservoir de l’hydrogène (ou du méthane/gaz des marais, si avec de l’eau douce et des algues de lacs) sous pression. Un double sas haut d’entrée, raccordé au dessus, et un autre bas en bout de serpentin, seront reliés à des pompes à faible débit, pour faire circulation de la saumure vivante qui saturera l’eau de mer en nano/microalgues adéquates et éventuellement en plancton si nécessaire.

Ces navires devraient donc être la solution d’avenir, si arrivant à être auto-producteurs, auto-suffisants pour leur énergie de transport d’électricité et de chauffage. Mais il faudra veiller scrupuleusement en régions froides que ces tubes soient gardés à la bonne température, le mélange pouvant passer dans un caisson avec serpentin échangeur (côté évacuation de chaleur) de machines frigorifiques ou d’air conditionné utilisées sur le bateau. Mais cela devrait nécessiter en plus une double enveloppe de tubes transparents viviers de culture, de l’air chaud passant entre les deux tubes. Car, le calorifugeage intérieur de l’interstice des doubles coques des tanker, provoquerait une corrosion accrue, avec l’impossibilité de repeindre ces doubles coques si nécessaire..!

A vos crayons les dessinateurs projeteurs, école-haute affirmés pleins d’idées d’innovations douces. Nous sommes de la même école céleste…, ayant oublié d’être “cells” lestes et joyeuses, bien bougés sans stress !

Respirez à fond dans votre Bureau d’Etudes “prison”, cela dégage !

Restera à étudier la même chose en toiture terrasse verte, bio-végétale de votre immeuble… !

Avec de l’eau douce remplies d’algues, de nitrates et de bactéries. Les laides tours glacées  à trop d’étages seront oubliées, plus qu’avec d’immenses verrières blindées en toiture qui devront résister à la grêle et aux explosions, mais là aussi, tout sera en tubes résistants en carbone, légers…. Restera à empêcher l’immeuble de ‘sent-vol-laid’ si le méthane produit rajouté de souffre pour sentir les oeufs pourris (à têtes d’oeufs pour rites)

de la part de J.CH-Aqueux-T’haies Serre-T-Vent CHie-Ré-V’herbe-Erre.

!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!*!

 

Advertisements

About TerreVivantepourToujours / EarthAliveforEver

1945 - né à Paris (très malheureux de ne pas assez bouger et d'être loin de La Nature...) ; - sortie de corps vers 5 ans (revenu guéri par compassion pour moi-même...) ; -guérison intentionnelle "miraculeuse" d'une paralysie vers 15 ans (chute sur le dos) ; - illumination intérieure en 1987 (voulant plus de vérités larges, évolutives suite à stress énorme...), baignée de sagesse immense doublée de guérison ; - autre guérison magnétique intestinale en 2003 (sous canicule en France), voulant redresser de l'humus en forêt avec amour pour se rafraîchir et s'apaiser, les mains plongées dans la terre, puis reportées avec succès aux intestins, enfin CALME... - deux lévitations courtes (dont une demandée comme preuve, en retraite en Corrèze, avec une vison de visages de christ sages superposés sur une icone dans la chapelle, me prouvant que la finalité était d'être tous SAGES et PAISIBLES, confiants en nos dires anticipés littéraux sur nos vies actuelles). Cimentier un temps dans les excès de poussière brûlante... - Baroudeur des climats extrêmes et inventeur malgré lui de solutions climatiques et paysagistes durables, qui tiennent la route (dont par une expérience paysagiste de 25 ans de 74 à 99 ) - coopération technique au Maroc, puis chantier de cimenterie ; - design cimentier (au lieu d'avoir refait des cimes entières) ; - know-how scientifique et technique / informatique de process ; - channeling intérieur pour soi à partir de 89, avec guidance découverte fine et précise depuis ! E-mail pour échanges innovants éventuels (anglais et autres >>>Google translate) : ribu.ribu@free.fr
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s