RECHARGE DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES PAR BANDES D’INDUCTION EN BY-PASS DE STATIONS SERVICES / ÉNERGIE INÉPUISABLE / VÉHICULES 2 PLACES ÉTROITS COMBINÉS

SYNTHÈSE DE TRANSPORTS ROUTIERS ÉCONOMES ET “PROPRES”

Plutôt que de s’efforcer de mettre des bornes de recharges fixes, coûteuses, difficiles à gérer, à entretenir, pourquoi ne pas imposer à toute l’Europe la solution française développée par Renault (et autres…) de RECHARGE EN ROULANT :

Ces bandes de recharge mises sur 200 à 300 m sur toutes les entrées bifurquées (by-pass) de stations-services résoudraient le problème d’autonomie (pas encore suffisante et crédible pour beaucoup des batteries des V.E. actuels (lesquelles pas fiables, polluantes, trop chères feraient bien d’aller voir sur Futura-sciences celles au zinc et sans contact…) ! Elle seraient justifiées avec les supercondensateurs récents à recharge rapide !

…Les abonnements de recharge se feraient annuels et européens.

Les camions électriques auraient sous leur châssis un système de plaque inductrice descendue le temps de la recharge (qui se ferait à 90 km/h maxi, sur une distance suffisante pour assurer une recharge totale des petites capacités de batteries actuelles).

Les motos et véhicules tandem électriques aérodynamiques 2 places auraient une plaque à induction légèrement courbe entre les deux roues. Ces bandes de recharge devraient donc être antidérapantes. Ou sinon, les motos carénées auraient deux patins avec roulettes de part et d’autre, relevables, et se rechargeraient sur des pistes à induction spécifiques.

D’un autre côté, LES BATTERIES PROGRESSENT en capacités de charge /sécurité :

  •  Juillet 2017 – http://www.rtflash.fr/prototype-batterie-lithium-metal-trois-fois-plus-performante-qu-batterie-lithium-ion/article
  • LE GRAPHÈNE POURRAIT DONNER DE L’ÉNERGIE INÉPUISABLE !

    Ce matériau miracle passionnant actuellement d’innombrables chercheurs vient de faire l’objet d’une découverte fascinante. Selon un physicien américain, le graphène pourrait fournir une énergie propre et illimitée, une découverte évidemment très intéressante dans le cadre du combat à mener contre le changement climatique.

    Le graphène attise la curiosité depuis environ une décennie puisque les chercheurs du monde entier semblent aller de surprise en surprise au niveau des découvertes qui sont faites. Tout récemment, il a été question d’un capteur en graphène qui pourrait apporter la 5 G ou encore la firme coréenne Samsung ayant déclaré vouloir mettre au point une batterie composée de graphène qui se rechargerait en seulement 15 minutes !

    Le graphène, ce dérivé du carbone en 2D, a également fait l’objet d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Arkansas publiée dans la revue Physical Review Letters (PDF en anglais/5 pages). Ces recherches, dont le physicien américain Paul Thibado est à l’origine, se focalisent sur les mouvements du graphène. Ainsi, équipée d’un microscope à effet tunnel, l’équipe de scientifiques a observé les réactions du matériau et à une échelle très réduite, a identifié d’autres mouvements que le mouvement brownien, dont on connaissait déjà son lien avec le graphène.

    Les nouveaux mouvements découverts sont également connus sous le nom de processus de Lévy, déjà observés lors de certains phénomènes climatiques, de signaux biomédicaux ou encore lors de mouvements de foule importants. Il faut savoir que Paul Thibado est le premier chercheur à identifier ce processus sur un matériau non organique et à une échelle atomique !

    L’expérience aurait selon les scientifiques permis de produire 10 microwatts d’énergie continue (et sans pertes) grâce à une feuille de graphène de 10 micromètres sur 10 micromètres. Ainsi, cela revient à dire que le graphène produit de l’énergie naturelle et n’engendrant aucune pollution, le tout sans l’aide d’un élément extérieur. Les chercheurs estiment que cette découverte est aussi inattendue que révolutionnaire.

    « Ceci est la clé pour utiliser le mouvement des matériaux en 2D en tant que source d’énergie exploitable », indique Paul Thibado dans une vidéo publiée par l’Université de l’Arkanas et visible en fin d’article.

    Selon l’intéressé, non seulement les mouvements du graphène pourront au final remplacer les actuelles batteries mais également réduire la taille des écrans de télévision ou encore améliorer les piles solaires. Cependant, il serait possible à terme d’aller encore plus loin en permettant à deux objets d’échanger des informations grâce à la chaleur environnante. Incroyable, n’est-ce pas ?

    Sources : Daily Geek ShowTrust My Science

RECHARGE SUR AUTOROUTE :

Pour inciter à l’achat de voitures électriques, la voie de droite serait réservée exclusivement à ce type de véhicule, et sans péage (avec badge et abonnement annuel européen comprenant les recharges aux stations-services, en entrée et sortie de péages comme actuellement sur la voie de gauche (également disposées en voies de sortie d’autoroutes).

Sinon, le paiement européen… en temps réel (badge sur le véhicule) semble vouloir s’imposer (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/le-paiement-en-temps-reel-arrive-dans-toute-la-zone-euro-dans-quelques-mois-741218.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1498194733)

LA RÉUSSITE EN NORVÈGE : forte incitation d’achat et gratuités de circulation / recharge pour l’électrique, à l’inverse pour le thermique !

RECHARGE EN VILLE :

Les recharges par induction sous le véhicule (tjs avec abonnement annuel européen si gros rouleur)  seraient privilégiées aux feux rouges et entrées de carrefours circulaires, avec une possibilité de recharge par prise (en transition pour les véhicules électriques anciens).

RECHARGE SUR LES PARKINGS DE GRANDES et MOYENNES SURFACES

Étant parcourues à faible vitesse, les allées ou entrées de grandes et moyennes surfaces pourraient être avantageusement équipées de telles bandes de rechargement par induction, particulièrement en de petites agglomérations rurales où les trajets à faire sont importants à partir des campagnes !

RECHARGE RAPIDE avec NORMALISATION EUROPÉENNE OBLIGATOIRE (MONDIALE à TERME) :

Pour cette transition inévitable et de plus en plus rapide aux véhicules électriques, qui demande plus d’innovations légères (véhicules partiellement autonomes, sûrs, profilés, tandem, inclinables entre autres, ne répondant donc pas aux nécessités d’alourdissement pour résister aux crash tests), il devient impératif d’anticiper une normalisation large et pratique des systèmes de recharge et des modes de circulation pour ce faire. Cela, à l’échelle de tout continent (y compris ceux connectés, comme l’Afrique et l’Asie, pour l’Europe).

Mi-2017 –  ÉTAT D’AVANCEMENT SUR LES BANDES D’INDUCTION

__________________

ALIMENTATIONS LOCALES EN ÉLECTRICITÉ RENOUVELABLE :

Afin d’assurer la transition énergétique vers la fin du nucléaire (en fonction de la vétusté progressive des centrales existantes…), il sera judicieux de disposer au plus près des besoins de consommation (là, de routes et autoroutes) de fermes solaires, éoliennes, hydroliennes (rivières / basses chutes) ou plus précisément du type à traitement de CO2 de bio-méthane à partir de l’agroforesterie (énergie auto-suffisante si l’agroforesterie enfin utilisée et gérée comme il se doit, avec des tracteurs hybride électrique / bio-méthane) :

  • OSMOSE à eau salée de l’EPFL de Lausanne, solution propre, efficiente totalement autonome !
  • route à pavés solaires (style invention Colas) ;
  • couverture de routes et autoroutes (à l’ombre, par toitures légères courbes) avec panneaux photovoltaïques (ou sur murs anti-bruit) ;
  • volant d’inertie en béton pour le stockage inertiel d’électricité (https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ) – @energiestro.com
  • fermes de biogaz faisant du méthane pour la transformation d’appoint en électricité vers les stations-services, et, la distribution de gaz naturel aux véhicules hybrides.
  • stations industrielles de récupération de CO2 pour faire du méthane introduit dans les réseaux urbains et ruraux.
  • turbinages de différents types pour rivières et basses chutes d’eau (http://www.rtflash.fr/turbine-qui-met-l-hydroelectricite-portee-tous/article).

2017/05 – ÉTAT DU DÉVELOPPEMENT DE BATTERIES PERFORMANTES

___________________________

IL EST TEMPS DE SORTIR DES “CONTENTEMENTS” INDUSTRIELS CRASSEUX, MEURTRIERS, DÉCADENTS DU PASSÉ !§!

DONNONS-NOUS EN LES MOYENS LES PLUS SIMPLES, PROPRES, RECYCLABLES, AVEC LES BONNES INNOVATIONS DÉVELOPPÉES POUR !

TRANSITION AU GAZ NATUREL :

En transition, des véhicules hybrides au GAZ NATUREL seraient généralisés, car le CO2 est maintenant récupérable à la “source” de nuisance industrielle (ou de biogaz en campagne par traitement de lisier et autres déchets alimentaires venus des supermarchés) pour fabriquer du méthane “VERT” (facilement injectable dans les réseaux urbains /ruraux) : – http://www.rtflash.fr/recycler-co2-pour-stocker-energies-renouvelables/article

________________

VÉHICULE ÉLECTRIQUE LÉGER et ÉCONOME (HYBRIDE GAZ NATUREL)

Autonomie : 500 km (200 km mini en électrique avec batteries de nouvelle génération) – Vitesse maxi : 140 km/h Inclinable par suspension arrière. Roue avant directionnelle (le conducteur les pieds de part et d’autre du garde-boue AV).

Pourquoi le gaz naturel ? Parce que les déchets ménagers (de légumes et autres) représentent une source d’énergie non négligeable, en plus de la fermentation anaérobie des déchets alimentaires, végétaux et de ferme !

Mais, en France, il manque trop de pompes de GNV ! Qu’attend donc le législateur pour en rendre une obligatoire au moins par station avec fermes le produisant autour (pas d’importation nécessaire !).

Nota : avec l’évolution de capacité, de sureté, de résistance des batteries ou condensateurs, il sera souhaitable de se passer de tout moteur thermique, lequel alourdit beaucoup le véhicule avec son réservoir.

La solution ALTERNATIVE la plus performante et propre devrait finir par être l’osmose à eau salée en nanomembranes pour les zones rurales fort éloignées de toute industrialisation: https://safeearthsolutions.wordpress.com/augmentation-dautonomie-des-voitures-electriques-de-deux-manieres/

NB : une variante est même possible avec pédaliers de vélo et dynamos…, pour les rares désireux de rester sains et sportifs !

En tout électrique, avec des supercondensateurs à charge durable comme ceux de l’université de floride, le véhicule modulable se passerait de moteur thermique et sa longueur pourrait être réduite à 3 m 50.

MODULARITÉ anti-embouteillages : ces véhicule tandem 2 places, très profilés pourraient s’utiliser seul en tant que moto/auto carénée 2 places. Ou sinon modulables couplés latéralement (avec vérins  de liaison rétractables + 1 directionnel) pour faire véhicule à 4 roues / 4 places (embouteillages ainsi  moins fréquents et véhicules mieux remplis) ; ou même, triplé : à 6 roues/ 6 places (si l’encombrement total ne dépasse pas le gabarit camion de 2 m 50 de large) !

Remarque sur les énergies d’appoint d’autonomie (gaz, hydrogène) : d’après “Les Techniques de l’Ingénieur”, autant que dans l’analyse de certains constructeurs automobiles lucides (Volvo, Tesla), la production avec baisse des prix des capteurs photovoltaïques et des batteries / condensateurs, va continuer à se développer, et dans cette optique, même les piles à combustible et les véhicules hybrides seraient déjà dépassés !

Les véhicules tout électriques et autonomes (partiellement d’abord), solution plus souple et de loin,  seraient l’avenir le plus crédible  dans un futur proche !

Par contre, si les supercondensateurs progressent comme attendu, le futur pourra être aux véhicules volants légers, capables de parcourir au moins 200 km et de se recharger en quelques minutes par plaque à induction par en dessous, à condition que le champs magnétique induit ne soit pas nocif à l’organisme comme avec les plaques de cuisine à induction !:

______________________

ÉNERGIE TOTALEMENT PROPRE : L’OSMOSE à L’EAU SALÉE !!!

en remède complet à toutes ces parades trouvées pour remédier au manque d’autonomie des batteries lithium-ion, la découverte D’OSMOSE D’EAU SALÉE de la solution de la voiture QUANT, et d’un autre côté de l’université fédérale de Lausanne, totalement propre et sans autre contrainte que d’ajouter du sel à de l’eau, devrait devenir LA SOLUTION DU FUTUR !

A condition que les lobbies en réseau ne l’occultent pas, comme la tendance des mensonges sur les performances insuffisantes de la batterie au lithium le font, sans parler de ses impossibilités de recyclage à fond !

‘Voie-là’ de quoi donner du vrai t’rav’ail/aille à plein de ‘francs-chais’ sur un vrai plan (En) MARCHE-AIL/ AILLE !

Il n’y a plus aucune “innovation majeure à découvrir”, ni attente de décision des élus à faire traîner !

CHANGEONS EN PLUS VITE !

LE CO2 capté le long des routes et autoroutes par des aspirateurs, pour faire du MÉTHANE ?

Puisque les Etats ne semblent pas vouloir se donner plus d’imagination saine pour changer en plus propre sans réseau captif (il y a toujours d’autres ‘manies-errent’ de taxer !), une solution de réduction de CO2 en méthane grâce à l’oxyde de fer semble avoir été trouvée :

  • Mais, le méthane reste un gaz TRÈS à effet de serre, aux fuites incolores, difficilement appréciables et détectables… !§!

_____________

GRAVE QUESTION SUBSIDIAIRE…:

LES AVANCÉES RÉCENTES EN RENDEMENT DE PHOTOSYNTHÈSE… SÈCHE =

RÉCHAUFFEMENT PLANÉTAIRE QUAND MÊME AMPLIFIÉ…?

Comme analysé sur ce site de veille technologique du Sénat, les espoirs de produire de l’énergie renouvelable en augmentant le rendement solaire de réception semblent négliger… un détail d’importance !

Si l’on arrive par toutes sortes de moyen de faire passer le rendement de photosynthèse sèche de captation solaire de 6% (naturelle maxi.) à 30% en artificiel…, ce sera immanquablement autant de chaleur stockée en plus… dans l’atmosphère terrestre par rapport à l’actuel !§!

Le bilan planétaire global restera toujours négatif !

Donc, seule la diminution de population consommant de l’énergie en masse reste le facteur essentiel…, tout en augmentant la PHOTOSYNTHÈSE HUMIDE ARBORÉE pour réduire le CO2 existant !

Car, si l’on augmente le rendement de la photosynthèse sèche pour extraire de l’eau apportée de ‘Hydrogène, il n’en reste pas moins que sur le plan du bilan global du CAPTEUR SOLAIRE “TERRE”, l’augmentation de rendement fournit un réchauffement planétaire augmenté !§!

Par contre, si l’on fait du méthanol en éliminant du CO2 atmosphérique en trop, lui-même étant un gaz à effet de serre, il faut quand même voir en bilan global si le réchauffement atmosphérique produit par la conversion et les moteurs électriques au travail compenseront l’élimination de CO2 !

Seule… la réduction de population trop assise et de ses consommations énergétiques insensées est apparemment  LA SEULE SOLUTION SÛRE POSSIBLE !

Il suffit de voir… ce que consomme déjà en circuit “fermé” un seul gros paquebot de croisière !§! C’est délirant !

Le réchauffement planétaire est là ! Les températures grimpent vite ! Travaillons d’abord les paysages à rendre retenus et arborés, plus humides de partout en faisant moins d’enfants !

________________

INTERMITTENCE “RENOUVELABLE” RÉSOLUE ?

07/2017 – La progression de performance et de coût des batteries de voitures électriques laisseraient percevoir la possibilité de lisser les intermittences des énergies renouvelables (éoliennes, solaires) grâce au retour d’électricité bloquée en ces véhicules vers le réseau (Grid), si les habitations sont couvertes de capteurs solaires (dont le prix devrait également baisser !

Pour les particuliers disposant d’une maison avec ces capteurs, l’enjeu de se voir devenir producteurs d’électricité en heures pleines ( si l’auto électrique au garage et pas utilisée) pourrait alors favoriser leurs revenus (retraités par exemple).

Reste à démontrer la validité de ce modèle de lissage ses énergies renouvelables !

________________

LA SOLUTION DE CETTE IMPASSE ÉNERGÉTIQUE EST-ELLE, EN PARTIE POUR LES TRANSPORTS, DANS LA… TÉLÉPORTATION ?

Des recherches théoriques et quantiques photoniques semble y tendre, avec une réussite expérimentale ancienne, semble-t-il gardée secrète… :

Et, plus en arrière dans le temps, la pratique mentale de téléportation aurait été enseignée par Abraham lui-même :

 

 

Advertisements