AVIONS DU FUTUR à VOILURE FERMÉE du type double voilure avant arrière reliées en extrémité

Des recherches d’avions du futur conduisent à certaines avancées, particulièrement la voilure fermée à deux niveau du type “rhomboédrique” telle que donnée sur la première des 17 photos de ce lien :

Cependant, pour toutes ces conceptions d’avions du futur, le problème reste le bruit des réacteurs et turbo-fans, à cacher au dessus des ailes pour diminuer le bruit lors du décollage.

Cela entraîne un travail surélevé assez difficile pour la maintenance de ces réacteurs aux ensembles lourds et fragiles !

Dans le concept rhomboédrique d’ailes fermées, dont j’avais également imaginé le principe, il paraît nécessaire de mettre les réacteurs à l’arrière, sur la partie basse d’ailes arrière (mieux situées si raccordées sous le dessous de la carlingue).

Et donc, à l’inverse, d’avoir la partie haute d’ailes fermées en partie avant fixée sur le dessus de la carlingue (l’inverse de ce qui est représenté sur la photo 1 de cette page ci-dessus).

Cette disposition permet un rendement de portance supérieur à l’avant si l’on choisi un dièdre de voilure négatif sur la voilure avant (genre Tupolev), et, un autre positif sur la partie de voilure arrière (là où la carlingue est proche des réacteurs situés sur le dessus des ailes (presque comme jadis sur les Caravelles).

Ce qui poussera sur les jumbos avec beaucoup de passager à placer le maximum de charges à l’avant (fret et passagers) pour mieux équilibrer l’ensemble de l’avion.

A ce moment-là, si la carlingue de l’avion est assez haute, la partie de bouts d’ailes reliant voilure avant et arrière peut se trouver presque en prolongement, donc en traînée moindre !

Ces améliorations de concepts sont données en Open Source sur le  dessin ci-joint :